MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

E. Badinter sur l'actuel recul de la condition féminine

45 ans 17521
En ce moment, Elisabeth Badinter succite la polémique par des propos tenus dans son dernier livre "Le conflit, la femme et la mère" (Ed. Flammarion)...

En effet, elle affirme que  
des choses qui sont en vogue actuellement comme l'allaitement long, le maternage, le fait de rester à la maison pour s'occuper des enfants est un recul de la condition de la femme, qui perd contact avec le milieu professionnel, et que cela va à l'encontre de ce pourquoi les femmes de sa génération se sont battues...

Je vous mets un lien vers une interview...

Qu'en pensez-vous ?
41 ans 04 5576
Que dire ???


Que maintenant, ces décisions résultent de choix, et pas de contraintes, que les femmes ont les infos pour réfléchir.

La liberté de la femme, ce n'est pas de suivre un mouvement dans un sens ou dans un autre, c'est d'avoir les clés et de pouvoir choisir ce que sera notre vie.

Apparement, le non allaitement, les femmes ont testés, et en reviennent. La carrière à mener de front ou à gérer avant la famille aussi...

Chais pas pour moi le féminsme c'est l'amélioration de la condition de la femme, non ? or, qui sait mieux qu'une femme ce qu'elle veut ? les féministes ? non.
65 ans nice 3117
assez d'accord :) mais je n'en dirais pas plus !
j'attends de lire la "tranche d'age" concernée !
101 ans Sur une comète 1981
Elle a raison...
C'est bien joli d'allaiter 9 mois, mais hormis si on fait un job à la maison, ça signifie ou un mi-temps, ou être si débordée qu'on ne risque pas d'avoir de l'avancement. Et oui une femme doit travailler. Une femme qui reste à la maison est une prisonnière volontaire. Elle perd le contact avec l'extérieur. Ses copines qui bossent et elles n'auront hélas vite plus grand chose à se dire. Ses copines qui font comme elles seront de son monde. Où entendra-t-elle, et surtout échangera-t-elle des opinions différentes, celles qui enrichissent ? Et si son couple ne marche plus, comment va-t-elle survivre ?
Cette mode allaitement, l'épanouissement qui ne passe que par la famille culpabilise les femmes qui veulent faire autrement.
La famille n'est pas tout, et le travail est indispensable à l'équilibre mental (demandez à un chômeur !)
109 ans 6176
Et moi qui croyais que les femmes s'étaient battues depuis des années pour que les générations suivantes puissent avoir le choix de faire ce qu'elles voulaient de leur vie et non pas pour se voir imposer l'image de la vie idéale de la femme que certaines féministes comme I.Badinter, peuvent avoir.

J'ai du mal comprendre :roll:
109 ans 6176
Ellemir a écrit:
Elle a raison...
C'est bien joli d'allaiter 9 mois, mais hormis si on fait un job à la maison, ça signifie ou un mi-temps, ou être si débordée qu'on ne risque pas d'avoir de l'avancement. Et oui une femme doit travailler. Une femme qui reste à la maison est une prisonnière volontaire. Elle perd le contact avec l'extérieur. Ses copines qui bossent et elles n'auront hélas vite plus grand chose à se dire. Ses copines qui font comme elles seront de son monde. Où entendra-t-elle, et surtout échangera-t-elle des opinions différentes, celles qui enrichissent ? Et si son couple ne marche plus, comment va-t-elle survivre ?
Cette mode allaitement, l'épanouissement qui ne passe que par la famille culpabilise les femmes qui veulent faire autrement.
La famille n'est pas tout, et le travail est indispensable à l'équilibre mental (demandez à un chômeur !)


Merci pour ce portrait plus que réducteur de la femme au foyer :roll: .
65 ans nice 3117
il n'y a pas de vie ideale mais se couper du monde professionnel durant des années, c'est prendre un grand risque - celui de dependre financierement de quelqu'un !

dans la vie de couple , il n'y aucune garantie ! et la dépendance qu'elle quel soit est une galere et plus on avance dans l'age , pire c'est !!
retrouver du travail passé un certain temps ou un certain age releve de l'exploit !
39 ans 2087
Je suis partagée. Mme Badinter est allée un peu loin dans son raisonnement, mais sur l'idée de base, elle n'a pas tort. Aujourd'hui encore, quand bébé est attendu à la maison, c'est rarement papa qui prend le congé maternité (le long, pas celui de 3 mois, je ne sais plus comment il s'appelle : congé parental?), c'est maman. Pourquoi ? Parce que d'abord, dans notre éducation, y compris celle de ma génération, c'est maman qui élève les bébés et papa qui gagne de l'argent. C'est ainsi, on a été élevé comme ça (enfin moi et toutes mes amies, voilà pourquoi je généralise). Ensuite, parce que celui qui décide de lâcher son emploi, c'est celui qui est le moins bien payé. Souvent la femme, c'est prouvé. C'est rageant, mais c'est comme ça.
La condition féminine n'a jamais été parfaite. Est-ce qu'elle recule ? Je ne pense pas. Je crois qu'elle stagne. On a eu beaucoup d'avancée, mais je suis sincèrement persuadée qu'on ne sera jamais considérée les égales des hommes. J'ai passé pas mal d'entretiens d'embauches entre ma sortie d'école et mon premier poste, la première question était toujours "vous comptez avoir des enfants bientôt?" Je répondais systématiquement que ça ne les concernait pas, ce qui choquaient les recruteurs. Est-ce qu'ils auraient posé la même question à un homme. Une fois sur deux, ils avouaient que non.
Quand j'ai passé mon premier entretien d'embauche chez mon actuel employeur, je l'ai passé pour un autre poste que celui que j'occupe actuellement : en gros, c'était pour s'occuper des faits divers, accidents, tribunal etc. L'autre candidat était un homme. Moi, contrairement à lui, j'ai pu le constater, j'avais de l'expérience, je m'étais déjà occupé de ça ailleurs. Pourtant je n'ai pas eu le poste. Motif : vous êtes une femme, une femme n'est pas faite pour traiter ce genre de sujet vous comprenez vous êtes trop sensible (ce type m'avait vu 1/4 d'heure). J'ai failli les trainer à la halde, tellement ça m'énervait. Bon entre temps, un autre poste s'est libéré et j'ai été embauché, mais c'est pour vous dire à quelle point les mentalités ont peu évolué....
41 ans 04 5576
anijo a écrit:
il n'y a pas de vie ideale mais se couper du monde professionnel durant des années, c'est prendre un grand risque - celui de dependre financierement de quelqu'un !

dans la vie de couple , il n'y aucune garantie ! et la dépendance qu'elle quel soit est une galere et plus on avance dans l'age , pire c'est !!
retrouver du travail passé un certain temps ou un certain age releve de l'exploit !


Je crois que cette info est bien passée, partout et que les femmes qui décident de rester au foyer le prennent en compte.

Ce qui me hérisse, et Triss l'a dit bien mieux que je ne saurais le faire, c'est la généralisation faite. Non, je regrette je ne vois pas pourquoi une femme devrait absolument ne pas allaiter en longue durée, ou ne pas rester plusieurs années chez elle, voire même ne pas "travailler" sous pretexte qu'une autre generation a décidé que ce serait mieux pour elles de ne pas le faire.

Il faut savoir effectivement ce que voulait les féministes à la base : libérer les femmes, ou leur imposer leur façon de voir les choses.

Dans le second cas... ouais, c'est l'argument propre à pas mal de dictatures qui commencent par un putch...
65 ans nice 3117
il y a eu de grosses avancées jusqu'au années 70/80 mais depuis pas grand chose je trouve

par ailleurs je constate un manque d'intérêt des jeunes filles, jeunes femmes pour garder et faire évoluer cette égalité !! comme si on avait atteint un point de non retour et qu'il n'y avait plus rien a faire !
41 ans 04 5576
anijo a écrit:


par ailleurs je constate un manque d'intérêt des jeunes filles, jeunes femmes pour garder et faire évoluer cette égalité !! comme si on avait atteint un point de non retour et qu'il n'y avait plus rien a faire !


par exemple, s'il te plait ?

Egalité salaire hommes / femmes ? ce n'est pas partout c'est vrai mais il y a des boites comme la mienne qui signe une charte s'engageant dans cette voie. Ca a été fait parce que des femmes (et des hommes!) se sont battus pour cela.

Egalité à l'embauche ? On a des lois, et on peut les faire appliquer, même si c'est aussi difficile que de faire appliquer les lois sur la discrimination raciale.

Egalité sociale ? les femmes n'ont elles pas droit, qu'elles travaillent ou pas, à des trimestres de cotisation retraite par enfant ? les hommes qui s'arrêtent de bosser pour les petits ont ils cela ? c'est une vraie question, même s'il me semble que la réponse est non mais je peux me tromper.

De quels genres d'avancée veux tu parler, Anijo ?
39 ans 2087
Elles le regretteront quand elles verront qu'elles n'ont plus le choix. Je ne suis pas contre le fait d'élever des enfants à la maison, au contraire, c'est juste que pour moi, on devrait pouvoir choisir de la façon la plus simple possible. j'ai envie de le faire, je le fais, je n'ai pas envie, je ne le fais pas et on trouve une autre solution. En même temps, j'ai toujours entendu ma mère dire que c'était la pire décision qu'elle ait jamais prise, arrêter de travailler pour élever ses enfants (c'est super sympa quand c'est toi, la-dite enfant :lol: )
Quand aux filles de maintenant, si tu leur parles de féministes, soit c'est un gros mot, soit elles gloussent comme des idiotes (tiens sujet de débat : pourquoi, à chaque fois que je vais dans un lycée, j'ai l'impression que les filles sont de plus en plus stupides et pimbêches ?)
65 ans nice 3117
Sans independance financiere , on peut pas etre libre !
ce que mme badinter , surtout voulait dire il me semble, que on revient de nouveau a la "glorification" de la mere au foyer, et tout ses clichés ! et ça, aussi peut influencer et faire oublier négliger , les infos "bien passés" comme tu dis :)
que moi , je trouve pas si bien passés ! je vois suffisamment de cas autour de moi qui me le prouve !!

pourquoi les hommes ne prendrait pas un peu le risque eux, de quitter leur emploi pour leur famille ????????
109 ans 6176
anijo a écrit:
il n'y a pas de vie ideale mais se couper du monde professionnel durant des années, c'est prendre un grand risque - celui de dependre financierement de quelqu'un !

dans la vie de couple , il n'y aucune garantie ! et la dépendance qu'elle quel soit est une galere et plus on avance dans l'age , pire c'est !!
retrouver du travail passé un certain temps ou un certain age releve de l'exploit !


Mais même un contrat professionnel, ça ne donne aucune garantie quand à l'avenir non plus. On peut perdre son boulot du jour au lendemain (et effectivement, plus on avance dans l'age, moins ce sera facile de trouver du boulot et ce, même si on a travaillé avant). Quant à l'indépendance financière, beaucoup de femmes aujourd'hui occupent des boulots payés à coup de smic, pas de quoi etre indépendante financièrement donc. Et pire encore pour elles, le fait d'aller bosser (et de "s'épanouir professionnellemnent" si tant est que le boulot soit épanouissant) n'est pas un choix mais une nécéssité imposée par le fait qu'il faut à beaucoup de familles, 2 salaires désormais pour survivre .

Pour ma part, j'ai eu une maman toujours occupé à bosser, qui partait tot rentrait tard . On la voyait peu et je n'ai pas envie de ça pour mes enfants. Aujourd'hui, on a les moyens de ne vivre que sur un salaire,ce qui me permet de profiter de mon fils et je trouve dommage qu'on essaye de m'en culpabiliser sous prétexte que ça ferait reculer la condition féminine. D'ailleurs cette condition de femme au foyer, mon mari en est assez jaloux il préférait et de loin que ce soit moi qui bosse et qui qui profite de bébé.

Ce que je trouve plus lamentable en revanche
65 ans nice 3117
@ toad

l'egalité dans le travail est sur le papier , mais pas dans la vie réelle -
dans la vie politique, n'en parlons pas -
mais c'est surtout dans les rapports hommes/femmes que je trouve que les choses n'ont plus évoluées - au quotidien, ce que je vois autour de moi, je trouve surtout les jeunes filles plus soumises , parfois de vraies dindes !


les femmes ont toujours la double peine si elles travaillent et les hommes n'ont pas beaucoup changés dans leur conception de la vie !

Dire que maintenant on bat l'espagne , sur le nombre de déces de femmes par coups et blessures de leur conjoint, epoux, ect

A triss

evidemment qu'un contrat de travail n'est pas garantie - de toute maniere rien n'est garanti dans la vie, sauf la mort :)
mais perdre tout lien professionnel, te garantie de se retrouver sans rien si l'unique revenu se barre ailleurs !!
B I U