MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Chez vous c'est comment?

S
31 ans 3465
Bonsoir à toutes et à tous.

Voilà, je lance ce sujet, à titre totalement informatif, pour ma pomme :lol: , parce qu'en répondant à un des sujets ici, ou je  
reprochais à la famille de mon ex de ne pas être très soudés, j'ai remarqué, que la mienne non plus dans le fond.

Donc j'aimerais savoir, comment c'est chez vous? C'est quoi pour vous des liens familiaux? S'arrêtent-ils aux liens du sang? Accordez-vous de l'importance, par exemple, à manger tous ensemble au tour de la table à l'heure des repas?

Chez moi ce n'est pas du tout comme ça. Déjà parce que mes parents ont divorcé quand j'avais 4 ans, ma soeur dès qu'elle a été en âge de choisir a préféré aller vivre avec mon père, donc on est deux par deux, et ni chez ma mère, ni chez mon père, jamais on a mangé tous ensemble.

Déjà il n y a pas d'heure de repas, chacun mange quand il a faim, il ne cuisine que pour lui, et on mange tous devant la télé, dans notre chambre. Toute la journée, on ne fait que se croiser, on ne partage pas beaucoup de choses ensemble, on ne se parle pas énormément, que si c'est utile en fait, c'est rare qu'on passe des moments ensembles...Alors voilà, ça m'intriguait de savoir comment c'était chez les autres.
30 ans Sur Terre 1163
Coucou sibell

alors chez moi c'est un mélange de chez toi et de la "tradition" :

Fille de parents divorcés aussi je vis avec ma moman et ma petite soeur.

Nous avons chacune des activités qui font que nous ne rentrons pas forcément à la même heure donc parfois c'est chacune cuisine son truc et mange devant la télé ou seule à table.

par contre nous mangeons assez régulièrement à table ensemble. Cela permet de nous retrouver et de discuter tout simplement.

Cela me semble important car j'aurais l'impression de vivre avec des étrangères.

Ca ne te dérange pas de juste "croise" ta mère et ta soeur?
S
31 ans 3465
Ben disons que ma soeur, à la base, je ne vis qu'à " mis-temps " avec elle, puisque les seuls moment ou on habite ensemble, c'est quand elle vient passé quelques semaines chez ma mère, ou quand c'est moi qui vait chez mon père.

Et puis, pour te répondre, en soit, non ça ne me gêne pas, parce que c'est quelque chose que j'ai jamais connu en fait. On a toujours été, assez, chacun de son côté. Les seuls moment ou on passe du temps ensemble, c'est lors d'évenements, du genre anniversaires, décès, mariage etc...

Après j'avoue, que quand je vais chez mes amis et que je vois cette complicité familiale, ou le soir arrivé, ils sont tous au salon, devant la télé, ou ils commentent ce qu'ils regardent, ils rigolent ensemble etc...C'est une image que j'aime bien et sur le coup, je me dis je me dis que j'aimerais bien moi aussi. Mais en y repensant, je pense à ma famille, et je me dis que j'aurais rien à leur dire en fait...
30 ans Sur Terre 1163
je comprends cette idée de "je n'aurai rien à leur dire" car avec mon papa c'est un peu le cas.

Après j'ai essayé de faire quelques petits trucs pour resserrer les liens comme un anniversaire surprise, un petit repas qu'en famille (toi, ta soeur et ta mère), une sortie au ciné ou au restau...

Parfois ça aide pas mal. Et puis aussi des petits mots ou sms pour montrer que tu penses à elles.
C'est dur au début mais au final, une fois que t'as commencé ça te parait plus naturel. J'ai beau avoir une famille plus traditionnelle, je suis assez pudique dans mes sentiments.

Ces petites démarches m'ont aidé à mieux connaître mon papa notamment.
2630
Chez moi, on parle énormément ...
On raconte chacun ses journées, on discute de l'actualité, de n'importe quoi, on arrive parfois à discuter pendant toute une soirée sur des grands sujets existentiels comme l'origine de la vie ou les travers de la société occidentale ...

Paradoxalement, on ne parle que très peu de soi, de ce qu'on ressent, et de sa vie privée ...


Les repas se font plutôt en famille, sans que ce soit une obligation (par exemple si quelqu'un doit partir avant, il peut manger avant).

On a pas vraiment de règles strictes, juste de prévenir quand on ne rentre pas manger, ou de mettre un mot pour dire où on va quand on part, par exemple ...
48 ans 35 10308
Pour ma part, je n'imaginerai pas ne pas m'asseoir à table pour manger avec les gens qui partagent ma maison (je précise bien que ce n'est pas un jugement sur ceux qui font autrement, c'est juste que ce n'est absolument pas ce à quoi j'ai été habituée).

J'ai grandi dans une maison sans télé et où on mangeait toujours ensemble avec mes parents et mon frère. Les sujets de discussion venaient naturellement, des trucs qu'on a lu ou entendu à la radio, ce qu'on a fait dans la journée, les plans pour le week-end, les choses à faire pour la maison, etc etc... Tout et n'importe quoi en fait, du moment qu'on échange.
Même en vacances avec mes cousins/cousines, et dans une ambiance forcément encore plus détendue, on était toujours ensemble autour de la table pour les repas. Pour moi ce sont des moments vraiment importants de partage (partage du repas, qu'on prépare souvent ensemble d'ailleurs, et partage d'idées et de discussions).

Il faut dire aussi que ça ne m'est jamais arrivé de vivre avec des gens qui avaient un rythme tellement différent du mien qu'on ne pouvait pas trouver un moment commun pour le repas... Donc je ne sais pas trop comment je réagirai dans ce cas-là.
36 ans 5932
Ouh la... Alors nous c'est un peu compliqué.

Tant que je vivais chez mes parents, on mangeait tous ensemble à table devant la télé, sauf si l'un d'entre nous n'avait vraiment pas faim ou était trop patraque pour manger. Dans ce cas-là c'était soit à table quand même avec les autres mais sans manger ou sur le canapé à côté, en papotant quand même ensemble si possible.
Il ne nous est même jamais venu à l'idée de manger chacun dans son coin.

Depuis plusieurs années, je ne vis plus chez mes parents. Donc pendant un temps c'était comme je voulais, devant la télé ou non, à table ou non, puisque j'étais seule.

Ensuite est venu mon homme, qui bosse avec des horaires décalés. Donc, forcément, c'est chacun son rythme, même lorsqu'il est en repos. On mange quand on a faim. Ça peut être ensemble comme séparément.

Par contre, il arrive qu'on fasse des petits repas de famille (mes parents, mon homme et moi... puisqu'il est en froid avec la quasi totalité des membres de sa famille, qui lui en ont fait de belles) et là c'est forcément tous ensemble autour de la table, on mange en même temps, que ce soit dedans ou dehors. D'ailleurs, souvent, on met tous la main à la pâte que ce soit pour le repas ou pour mettre la table, débarrasser, etc.

Question relations entre nous, ça n'est pas toujours facile. Enfin, disons plutôt qu'il nous arrive d'être durs les uns avec les autres. Mais les choses sont claires : on se dit ce qu'on pense comme on le pense sur le moment justement parce qu'on s'aime. Alors il nous arrive de nous dire, je ne sais pas moi, "t'es con" ou "tu me gonfles" mais on sait que ce n'est pas dans l'absolu. C'est "t'es con" sur le moment ou "tu me gonfles" là tout de suite, mais ça reste affectueux. On ne se le permettrait pas de la même façon avec d'autres personnes, parce qu'on sait ce que ça signifie entre nous mais que ce n'est pas valable pour tout le monde.
Alors il y a des frictions, des tensions, quelques disputes, on pleure parfois un bon coup, et c'est fini. On réfléchit à ce qu'on a pu se dire, au pourquoi du comment, on voit à changer ce qui ne va pas et c'est plié.

Mon homme et mon "père" (enfin, l'ami de ma mère), ce n'est pas nécessairement l'amour fou. Souvent mon homme gonfle mon "père", mais ce dernier oublie qu'en fait ils sont très semblables, tous les deux, même si ça ne se traduit pas forcément de la même façon. En attendant, entre eux, il y a du respect. Et il leur arrive de passer ensemble de bons moments.

Ma mère et moi ça n'a pas toujours été la joie. Jusqu'à ce que je prenne mon envol et grandisse. Depuis on est plus proches, plus complices. On rit beaucoup ensemble, on se confie l'une à l'autre, on se raconte nos journées, on se conseille, on se fait des "sorties entre filles" même si c'est juste pour faire les courses. On vit les uns à côté des autres donc je suis souvent avec ma mère. Je vais lui faire un petit coucou de temps en temps dans la journée. Quand elle se sent un peu seule je lui tiens compagnie et on papote, on regarde la télé, etc.
Par contre, ça pourrait donner l'impression d'une relation fusionnelle et tout ce qui s'en suit, mais pas du tout. On aime toutes les deux nos espaces de liberté, on empiète pas sur le terrain l'une de l'autre. On est copines sans l'être (puisqu'on oublie pas qu'on est mère et fille et que ce n'est pas tout-à-fait pareil), on se ressemble beaucoup toutes les deux alors on se comprend bien.

Bon, ça m'a l'air d'être un sacré pavé, là, alors j'arrête :lol:
Mais bon, maintenant tu sais comment ça se passe chez nous :D
48 ans strasbourg 6049
heu... les parents pas divorcés : moi avec ma mère mon père étant sans arrêt en déplacement. quand il était là avec lui à table. jamais de tv
les parents divorcés : chez ma mère, avec mon beau père, interdiction de parler pour les non adultes et manière de ministre au programme pas de tv.
chez mes grands parents (parce que j'ai vécu chez eux) : une grande tablée toujours minimum 6 à table (jusque 14), bcp de discussions, rires, disputes tout quoi, jamais de tv.

chez moi donc avec mon ex mari : à table devant la tv, depuis que je suis divorcée ca ressemble un peu plus à ce que j'aime : à savoir pas de table (ou alors une table basse et moi parterre), devant la tv, en famille, tous entrain de discuter du programme ou d'autre chose d'ailleurs.

j'aime pas vraiment manger seule sauf quand je suis vraiment toute seule dans la maison.
S
31 ans 3465
ceresadel95 a écrit:
je comprends cette idée de "je n'aurai rien à leur dire" car avec mon papa c'est un peu le cas.

Après j'ai essayé de faire quelques petits trucs pour resserrer les liens comme un anniversaire surprise, un petit repas qu'en famille (toi, ta soeur et ta mère), une sortie au ciné ou au restau...

Parfois ça aide pas mal. Et puis aussi des petits mots ou sms pour montrer que tu penses à elles.
C'est dur au début mais au final, une fois que t'as commencé ça te parait plus naturel. J'ai beau avoir une famille plus traditionnelle, je suis assez pudique dans mes sentiments.

Ces petites démarches m'ont aidé à mieux connaître mon papa notamment.


Mais je ne sais pas si c'est vraiment utile, sachant que dans la famille, on est pas vraiment des grands bavards...Enfin si, mais avec les autres. :lol:

J'aime ma mère, mon père et ma soeur, mais je ne ressens pas le besoin de partager ma journée avec eux, ce que je fais, ce que je fais pas, ma vie privée encore moins. Des fois on a des petits délires ensembles, avec mon père ou ma mère et ma soeur, mais ça dure pas longtemps, avant que chacun ne retourne à ses occupations.

Pourtant paradoxalement, on aime le fait, d'être dans la même maison, même si finalement, on est pas dans les mêmes pièces. Par exemple mon père, me demande souvent de venir passer quelques jours/semaines chez lui, sachant très bien que nos moments ensembles se limiteront aux bonjour du matin, et aux diminutes devant Friends le soir ( oui parce que ça, c'est une coutume chez nous, ça se regarde ensemble xD).

Sinon, je trouve ça marrant et très agréable de lire, que malgré notre époque de plus en plus inhumanisée, les gens restent très attachés aux valeurs familiales. Je crois que plus tard, dans ma famille, j'imposerais les repas de famille tous ensemble, pour éviter justement que mes enfants ne ressentent pas le besoin de parler à leurs frères et soeur.
100 ans Sur une comète 1981
Gamine, je mangeais souvent seule. Je suis fille unique et mes parents sont divorcés. Ma belle-mère est plus pro-repas en famille. Idem ma grand-mère. Mouais. Enfin je vis seule, je n'ai plus ce problème ^^ Et pourtant, la personne avec qui je parle le plus, c'est ma mère. Juste qu'on peut heureusement parler en dehors des repas. J'ai du mal avec le reste de ma minuscule famille. Au mieux ils ne m'intéressent pas, au pire ils m'énervent franchement. Et ce sont pourtant avec eux que je devais dîner-déjeuner avec :) Comme quoi...
48 ans strasbourg 6049
moi aussi je suis fille unique et de parents divorcés ma fille aussi pourtant on aime pas manger seule. je crois pas que ca joue ca à la base... mais oui heureusement qu'on peut discuter avec les autres mm sans manger ;)
E
99 ans Occitanie 3854
Petite on a quasi tous manger toujours ensemble à table... et sans télé tant qu'à faire.

Exception des fois ou j'avais une activité ou mon frère, et qui fait qu'on devait manger plus tôt.

Et maintenant bah c'est pareil en gros, on mange tous ensemble dans la cuisine (donc sans télé)... quelques exceptions où on mange sur la table basse devant la télé.

En fait je pourrais pas faire chacun mange de son côté quand il en a envie... même si zhom il comprend pas car lui a vécu comme ça... ils mangeaient jamais ensemble.
107 ans 3096
Sibell je me retrouve complètement dans ce que tu dis !

Fille de divorcés, dès le collège je ne mangeais plus avec ma mère. Ce qui ne s'est pas arrangé avec le temps puisqu'on avait rien à se dire. Je me souviens d'une fois où elle me pose une question, je commence à répondre et je la vois absorbée par la télé :roll: merci pour moi !

J'ai quasiment jamais vécu avec mon père mais je sais que chez lui ça n'aurait pas été comme ça. Le repas ça aurait été tous ensemble au même moment, même sans forcément manger la même chose (je suis végétarienne). En gros exactement pareil que quand je vais manger chez lui.

D'ailleurs c'est peut-être pour ça que j'ai du mal à imaginer une vie de famille... moi aussi je suis envieuse quand je vois les autres, mes amies qui disent quasiment tout à leurs parents, de les voir si unis, complices... J'ai une amie qui a ses deux parents, un frère et une soeur, même si aujourd'hui ils vivent tous séparés (pour des raisons de boulot, d'études...) ils continuent de se voir, de passer un week end chez l'un puis chez l'autre, je trouve ça bien.
31 ans 940
Chez nous on est assez unis même si on est très indépendants.
Dans mon enfance, on a toujours pris tous nos repas ensemble (enfin, surtout ceux du soir), sans télé. On discutait chacun de nos journées ou de choses et d'autres, ça dépendait des jours.
Depuis quelques années, ça a pas mal changé, parce qu'on a tous des activités différentes. Moi la plupart du temps je suis chez mon copain (en général, on mange en regardant des séries ^^), ma soeur a des entraînements de sport qui finissent tard, ma mère a différentes activités dans la semaine, mon père aussi... ce qui fait qu'à présent on se voit moins, on se croise. Donc les repas c'est un peu au cas par cas, selon si on a déjà mangé, si on a faim, si on a envie d'autre chose, combien de personnes sont là, etc.
Mais, en moyenne, on a au moins un repas familial par semaine, qui débouche assez souvent sur de grandes discussions sur l'actualité, la vie en général, nos progrès personnels (oui, on parle beaucoup de nous [mes parents sont à fond dans le développement personnel], ma soeur est la plus secrète des 4), ...

Après, pour les activités familiales autres que les repas, on en avait énormément étant gosse (exemple-type: la marche du week-end à la montagne en été, avec pic-nic, feu de camp, etc.). Maintenant, c'est moins souvent, mais de temps en temps, quand on es tous à la maison et qu'on a envie, on se regarde un film en famille. Mais là, par exemple, comme ma soeur et moi avons bien réussi des examens, mes parents nous proposent une activité familiale pour nous féliciter: soirée cinéma/resto/journée dans des bains thermaux, etc.

Donc oui en fait, on est une famille plutôt soudée, plutôt proche (même si ma soeur est un peu moins proche de mes parents que moi): disons qu'on cohabite très bien ensemble et que chacun a sa place, qu'on peut bien discuter et qu'on aime passer du temps ensemble de temps en temps. Néanmoins, on peut tout à fait ne pas se voir plusieurs semaines de suite et chacun est libre de faire comme bon lui chante.
Voilà voilà...
53 ans Nîmes (Gard) 147
Quand j'étais enfant et même adolescente, on mangeait tous ensemble mais dans le silence le plus total. Ma mère ne supportait pas qu'on parle à table. En fait elle ne supportait pas qu'on parle tout court, c'était futile et ça faisait perdre du temps pour rien... :roll: :lol:

Alors quand mon ex belle-famille m'a invitée pour la première fois, j'étais aux anges. C'était un moment très convivial, festif et chaleureux. :)

Aujourd'hui, quand mes enfants viennent le week-end à la maison, c'est généralement eux qui prennent l'initiative pour qu'on mange ensemble, sauf quand ils sortent. On mange dans la salle à manger, sans télévivion allumée et on parle, de notre semaine, de nos journée de travail/lycée, de la pluie et du beau temps, on plaisante beaucoup. :D

Et pour répondre à l'une des questions du premier post, "C'est quoi pour vous des liens familiaux?", je dirais que pour ma part, ils ne s'arrêtent pas aux liens du sang. Par exemple, lorsque les enfants du premier mariage de mon ex sont sur place, ils viennent me dire bonjour, m'invintent à manger ou à boire... On a gardé de bons contacts. ;)
B I U