MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La méditation familiale : y aller ou pas ? Et que dire ?

33 ans Fécamp 1045
Bonjour à tous,

Mon compagnon est divorcé depuis plus de 3 ans maintenant et, si les relations avec son ex-compagne ne sont pas amicales, elles sont au moins cordiales et  
permettent largement de communiquer autours de sujets qui concernent leur enfant commun (une fripouille de 6 ans).

Seul hic : 2 fois par an, quand il sagit de refaire le planning du semestre pour la garde du pépère (malgrè un jugement explicite) c'est... la crise au téléphone (en clair, ma moitié se faire traiter de tous les noms). La dernière entente s'est donc fait en face à face, avec agenda et tout et tout, ce qui évite quand même bien des quiproquos !

Bref, à par cela, tout se passe relativement bien (c'est quoi, deux crises par an ?!?!).

Or, voilà deux fois que son ex femme insiste lourdement pour que mon compagnon et elle fasse une médiation familiale. Après une simple association, la demande de médiation est venue de la Caf, toujours par se demande.

Seulement, on ne voit pas trop pourquoi faire une médiation familiale en fait, ni pourquoi la médiatrice évoque dans sa lettre une "communication rompue" :shock:.
Le petit n'a pas de comportement bizare et s'est très bien fait au... fait, justement, d'avoir une 2nde famille qui sera complété bientôt par l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur (d'ailleurs, le premier n'est pas encore né qu'il nous en demande encore un autre ! :lol: ).

Bref : c'est vrai qu'il est choqué quand il entend son père se faire traiter de tous les noms et sa mère lui interdire de le lui répeter. Mais pourquoi demander un médiateur en sachant d'avance que le seul problème que l'on risque d'évoquer à la limite est sa vulgarité occasionnelle devant leur fils !

En clair : on estime ne pas avoir franchement de problème, contrairement à elle qui évoque une rupture du dialogue ! La pauvre médiatrice risque de ne rien comprendre...

Médiation : vous connaissez, vous en pensez quoi ? On devrait dire quoi ? Refuser en disant que tout va bien et passer pour des menteurs ?
45 ans 17521
Je pense, pour avoir travaillé avec des familles où la communication était "rompue", que la partie qui refuse la médiation est toujours considérée comme "louche", car dans le déni "non non, y a aucun problème, c'est l'autre qui..." ou ne souhaitant pas qu'on mettre le nez dans ses affaires, donc considérée comme dissimulant quelque chose.

Après tout, si il n'y a pas de soucis, pourquoi refuser d'aller le dire ? Au moins les choses seront claires, vous devez prouver votre bonne fois en faisant preuve de bonne volonté... Pour le bien du gamin, parce que sinon, les choses peuvent s'envenimer...

Vous avez certainement tout à y gagner, puisque la communication se fera dans le cadre de la médiation, et cela évitera certainement les débordements...
42 ans brest 3644
tout a fait d'accord avec Karen, si vous ni allez pas, ça va paraître louche et c'est là qu'il vont commencer à vous chercher des poux!
35 ans 215
Je n'aurais pas mieux dit que Karen.
Travaillant dans le social j'ai appris à ne pas prendre pour une vérité la parole de l'un des parti mais à écouter les deux. C'est peut être tout simplement ce que recherche également ce médiateur familiale ?
Comme le dit Karen, si tout va bien, autant aller le dire :)
50 ans Belgique 3287
Citation:
2 fois par an, quand il sagit de refaire le planning du semestre pour la garde du pépère (malgrè un jugement explicite)


C'est à la demande de la mère que vous le faites ?

Allez y, dites que pour vous à part les injures de madame en ces deux occasions annuelles, il n'y a aucun problème de communication...
33 ans Fécamp 1045
Le planning ? Oui, souvent c'est sa mère qui aborde le sujet, mais pour autant il faut bien le faire à un moment !!

Bon, mon compagnon y va cet après-midi, je suis curieuse de savoir car c'est une démarche que l'on ne connait pas bien.

On verra si le médiateur estime que la médition peut être une solution (ou pas). On ne voit toujours pas en quoi. On n'aime pas se faire insulter et on n'aime pas non plus voir le petit effaré des "ton père est un Bippppppppppp" et des "tu promets de ne rien lui dire, hein ?" et des "Quoi ?! Tu mens ! Je ne l'ai jamais insulté !!". Mais il va faire quoi ce pauvre médiateur ? On fait une médiation quand la communication est rompue, pas quand l'une des partie a un fort caractère, non ?

D'ailleurs, la communication est tellement rompue qu'on était à 3 (maman/papa/belle-mère-avec-un-carnet-de-note-pour-ne-rien-oublier-de-la-discussion-car-la-maman-ne-savait-pas-si-elle-pouvait-venir-et-le-papa-seul-est-tête-en-l'air) pour la réunion parents/maîtresses qui s'est parfaitement déroulée et où nous avons tous parlé :lol: .

Nan, vraiment, là, je ne vois toujours pas... :shock:
35 ans 215
Muriel les médiations ne sont pas là que pour les situations où la communication est rompue. On parle bien de rétablir la communication mais cela peut aussi vouloir dire répartir une communication plus saine. :) Ce dont tu parle dans ton précédent post quand aux insultes et à la place très difficile à tenir du petit entre ses deux parents, ça aussi cela peut être abordé lors d'un médiation et tout cela dans l'intérêt de l'enfant.
33 ans Fécamp 1045
Alors si ça peut aider pour cela aussi tant mieux !

Je sais qu'un médiateur n'est pas là pour obtenir des résultats mais un échange ne peut se faire qu'entre adultes de bonne volonté. Si la recours à la médiation devrait en être une preuve, je n'ai aucun espoir quant à la discussion autours du sujet des insultes.

Mais peut-être apprendrons nous que quelque chose de plus enfoui est le véritable problème pour l'autre partie. Parfois les non-dits sont plus lourds à sortir que les mots grossiers :-$ .

Négative par objectivité donc. Mais positive par nature.
Dans tous les cas, merci pour vos réponses ! Le rendez-vous est dans 30 mins, je n'en saurai plus que dans quelques heures sans doute.
33 ans Fécamp 1045
Résultat : médiatrice charmante, papotage pendant 2h pour apprendre que la communication n'est qu'une petite tâche dans les repproches.

En gros la mère du petit :

- trouve que nous habitons trop loin (35 mins)
- trouve que nous devrions lui dire TOUT ce qu'il se passe chez nous
- trouve que son père n'a pas des horaires adaptées (ah bon ? On a fait le calcul : en 1 semaine chez nous, le petit nous voit plus longtemps qu'il ne voit sa mère en 1 semaine chez elle :lol:)

Bref, ça sent comme un départ de dossier pour une demaine de garde totale pour elle :D. On connaît ce coup, malheureusement.

On ne donnera pas de suite à la médiation, les réponses ont été faite point par point et la médiatrice a été au delà de son job en prennant légèrement partie. Nous la revérons probablement si, au moment de mon acouchement, les choses venaient à se dégrader, ce qui risque d'être le cas. ;)

En attendant nous avons bien rigolé hier soir et sommes enfin rassurés !

Merci pour vos conseils !
E
100 ans Occitanie 3854
MurielHB a écrit:
Résultat : médiatrice charmante, papotage pendant 2h pour apprendre que la communication n'est qu'une petite tâche dans les repproches.

En gros la mère du petit :

- trouve que nous habitons trop loin (35 mins)
- trouve que nous devrions lui dire TOUT ce qu'il se passe chez nous
- trouve que son père n'a pas des horaires adaptées (ah bon ? On a fait le calcul : en 1 semaine chez nous, le petit nous voit plus longtemps qu'il ne voit sa mère en 1 semaine chez elle :lol:)

Bref, ça sent comme un départ de dossier pour une demaine de garde totale pour elle :D. On connaît ce coup, malheureusement.

On ne donnera pas de suite à la médiation, les réponses ont été faite point par point et la médiatrice a été au delà de son job en prennant légèrement partie. Nous la revérons probablement si, au moment de mon acouchement, les choses venaient à se dégrader, ce qui risque d'être le cas. ;)

En attendant nous avons bien rigolé hier soir et sommes enfin rassurés !

Merci pour vos conseils !


Elle a pas l'impression d'abuser un peu la tite dame ?

non car 35 km c'est pas loin (ça j'ai eu aussi comme reproche quand j'ai déménagé, on aurait cru que je déménageais au bout du monde... bah non on est à 30 km de chez son père)

Lui dire tout ce qui se passe chez vous ? euh mais bien sûr voyons... moi je sais jamais ce qu'elle fait chez son père, je sais juste quand elle est malade ou si y a un soucis...
33 ans Fécamp 1045
Oh bah, elle tente hein ! Sur un malentendu, on ne sait jamais :lol:.

En plus mon compagnon et moi venons tous les deux de région parisienne, alors 35 mins de l'école on a bien vu que ça n'avait jamais tué personne. Pas mal de choses sont risibles, m'enfin... la médiatrice avait l'air vraiment charmante.

Ca reste quand même une bonne surprise !
40 ans Bas-Rhin 1498
des nouvelles de la maman depuis ?
33 ans Fécamp 1045
Nan, en ce moment elle est charmante. Objectivement, ça a été souvent signe que quelque chose se prépare :lol: Donc nous restons un peu sur nos gardes ("chat échaudé...")

A moins que les temps changent. Et là, ce serait génial.

Je ne suis pas sûre que l'idée de la médiation pour ces sujets de distance ou les disputes ne reviendra jamais (médiation ou même juge). C'est d'ailleurs sûr que non. Mais pour le moment nous profitons tous du calme ambiant.
B I U