MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

L'allaitement : peur de ne pas aimer ça

38 ans Hauts de Seine (92) 2492
J'ai parcouru VLR et j'ai appris plein de choses il n'y a pas de souci de ce côté !

Mon bibou est prévu pour mi août et j'espère vraiment pouvoir l'allaiter  
mais .... j'ai peur "de ne pas aimer ça", d'être un peu "dégoûtée" :? Est-ce que voyez ce que je veux dire ? On me dit que quand ce sera mon bébé je serai aux anges mais j'ai énormément de mal à m'imaginer "être tétée". Ou alors je fais un blocage ? Vous avez déjà connu quelqu'un qui avait cet apriori ou vous l'avez eu vous même ??

Sinon à part ça j'ai l'impression d'être invincible :lol: :lol:
32 ans Fécamp 1045
Je suis tout à fait dans ton cas !!

J'ai très envie d'allaiter, et pas seulement les deux premiers mois, mais je me suis rendue compte hier soir :oops: que pour moi les seins étaient le domaine du papa et non le symbole de la maternité !

Alors plusieurs questions se posent :

:arrow: Et si je n'arrivais tout simplement pas à donner le sein ?
:arrow: Et si j'y arrivais et du même coup n'arrivais plus à faire des seins un lieu de plaisir du couple ?
:arrow: Et si c'était possible de passer de l'un à l'autre ? (mais là je fais un gros blocage).

Je n'ai pas de réponses !
35 ans grenoble 845
Alors j'étais dans votre cas.

Les seins sont pour moi une zone très hérogène, une partie du corps entièrement dédiée à la sexualité.

J'ai eu les mêmes doutes que vous.

Après le cours de préparation à l'accouchement sur allaitement je doutais de plus en plus. En plus ca m'avait l'air bien compliqué, difficile.

Et puis quand Alicia est née je l'ai mise au sein pour la tétée de bienvenue et j'ai eu comme une révélation. C'était merveilleux.

De toutes manières la sensation que vous éprouvez n'est pas la même quand vous allaitez ou quand vous faites l'amour.

Lors de mon premier rapport après l'accouchement j'ai eu comme un blocage je voulais pas qu'il touche mes seins et réciproquement.
Mais tout ca c'est très rapidement réglé, et maintenant je n'ai plus de problèmes.

Mes seins servent à nourrir ma fille quand je suis en mode maman.
Mes seins me donnent du plaisir quand je suis en mode femme et maitresse :lol:

Il se peut que votre réaction soit différente, mais on ne peut malheureusement pas le savoir.

voila mon expérience :kiss:
41 ans lyon 1868
Voila un apriori tout a fait normal dans notre société ou les seins sont un objets sexuel.

J'avoue ne pas m'être posé cette question, mon mari adore mes seins mais ils sont a moi et pas a lui.

Je crois que personne ne pourra vous dire si vous allez aimer ca ou non, seul de tenter l'expérience vous le dira. Donner la tété d'accueil de votre bébé, vous montrera si cela vous "dégoute" ou non. personne n'est choquée, je crois que nous comprenons toutes (moi y compris) qu'il peut y avoir une notion de bizarre la-dedans en particulier si on ne connais pas beaucoup de maman allaitant son bébé. Je ne m'étais pas posé la question, pourtant quand j'ai vu mon bouchon ramper vers mon sein alors qu'il n'avait que 20min ca m'a montrer que c'était tout ce qu'il y a de plus normal.

Après je crois qu'il faut sortir de cet image de l'allaitement sensationnel, parfait etc... pour ma part l'allaitement c'est la nourriture de mon gosse, tout comme mon ventre et le reste lui servent a sortir de mon corps. Il y a des moments magiques, d'autres parfois plus difficiles mais rien n'est parfait. En donnant votre lait a votre bébé (si c'est votre choix final) vous lui donnerez tout simplement ce qui est fait pour lui.

Bref, vous pouvez toujours tenter quelques jours pour vous faire une idée attention jusqu'à la montée de lait ca peut être assez désagréable mais en général après ca, un allaitement ne doit pas être douloureux (si douleur il y a c'est qu'il y a un souci qui peut être corrigé). Passer de l'allaitement au bib c'est assez facile l'inverse est faisable mais beaucoup plus dur.

Mes seins ont retrouvé leur part d'objet sensuels, le reste aussi. Mon mari et moi nous ne considéreront pas que l'on partage mes seins, ce sont deux choses bien distinctes et il ne lui viendrait même pas a l'esprit de penser sexualité lorsque mes enfants tètent.

Pour celles qui vraiment ne supporte pas cette image de bébé au seins et qui malgré les premiers temps n'y arrivent pas mais qu'elles veulent donner malgré tout leur lait a leur enfant il reste le tire allaitement mais il faut bien dire que c'est contraignant.

Bien évidement si vous avez des questions pratiques ou personnels toutes les marraines de ce forum essayeront de vous répondre, il y a aussi les différentes association, la LLL bien sur (c'est la plus connue) mais il en existe d'autres, le lien lactée, solidarilait, galactée pour les lyonnaise et j'en passe. vous pouvez trouver les coordonnées des assocs de votre région ici:
http://lelienlacte.com...s-et-autres-ressources-locales

L'allaitement est un choix entre votre mari, vous et votre bébé ... il y a de fortes chances, que ce choix se fasse avec le premier regard de votre bouchon. :)
41 ans lyon 1868
bon bah j'ai été en mode, rédaction d'un roman, elod a fait plus concis :lol:
32 ans Fécamp 1045
Merci merci, ça me rassure un peu ! :D
35 ans grenoble 845
tam a écrit:
bon bah j'ai été en mode, rédaction d'un roman, elod a fait plus concis :lol:


c'est marrant on a ecrit la même chose sans se concerter, on est trop fortes :lol:
43 ans 93 1174
C'est vrai que c'est surprenant.
Mais si tu as envie tu verras qu'il n'y a rien de plus naturel au final.

Moi je dénonce juste le côté de femmes qui s'obligent à allaiter. Ca doit être un plaisir, si ça n'en est pas un, il faut arrêter.
69 ans 3528
Comme les copines, le concept de se "faire teter" est assez etrange tant qu'on ne l'a pas tente. Je me suis parfois pose la question de ce que je ressentirai quand ma fille teterai, alors que j'etais enceinte. Une fois la puce la, ca a ete tout simplement naturel. J'avoue qu'au cours de l'allaitement il y a parfois eu des moments ou j'avais envie de recuperer mes seins, "mon corps" mais c'etait des moments de fatigue generalisee qui sont passes vite... Aujourd'hui je ne regrette rien, et surtout, si ca ne va pas, comme le dit huitre, il reste le bib ;)
38 ans 4907
Perso avant d'avoir le premier, mes seins était une zone insensibles. Mon homme les aimaient bien, mais j'avais tellement peu de terminaison nerveuse à cet endroit (poitrine grossit trop vite) que je n'avais pas de sensations. L'allaitement stimule la création de terminaisons nerveuses dans le sein (pour la stimulation de la lactation) et depuis c'est une zone érogène car beaucoup plus innervée. Par contre quand bébé tète il n'y a pas de stimulation sexuelle, même que chez moi ça mets la fonction sexuelle de tout mon corps à off pour la duré de la tétée et même quelques minutes après. Zhom s'est déjà essayer et vraiment quand le cerveau est en mode maman y'a rien à faire.

La seule chose lors des premiers rapport (si la femme n'a pas de soutif avec compresse d'allaitement) c'est que le lit, le partenaire et même soi-même peuvent de retrouvé trempé de lait. Ça peut être un peu gênant au début, on peut ne pas aimer ou il y a des hommes qui aiment énormément. Faut voir au cas par cas.
41 ans lyon 1868
huitre a écrit:

Moi je dénonce juste le côté de femmes qui s'obligent à allaiter. Ca doit être un plaisir, si ça n'en est pas un, il faut arrêter.


Bah en fait, j'ai un peu du mal avec ce que tu dis . Je pense que c'est du a ma conception même de l'allaitement. Je ne prends pas spécialement de plaisir à allaiter personnellement. J'entends dire (faut dire que je fréquente des endroit dédiés a l'allaitement ca aide pas :lol:) qu'"il vaut mieux donner le bib avec amour que le sein a contrecœur", mais je comprend pas trop en fait. J'ai tendance a rapporter ca a la maternité globalement, j'adore avoir mes gosses je suis totalement épanouie en tant que maman mais parfois j'ai aussi des coup de mou, y a des choses moins sympa (changer les couches c'est pas top, donner des bains avec mes doigts pleins de crevasses c'est la galère j'en pleure de douleur je le fait franchement a contrecœur pourtant c'est compris dans le lot) ben l'allaitement c'est compris dans le lot aussi pour moi. Après j'ai appris tout les bienfaits de l'allaitement pour les enfants et aussi pour la maman et ca m'a conforter dans mon choix et m'a aidé a accepter parfois certains petits désagréments (qui franchement sont de moins en moins nombreux au fil du temps et puis les hormones ca aide a oublier :lol:)

Le seul plaisir que je retire aujourd'hui a mes allaitements : pouvoir m'occuper plus longtemps de mes gosses (j'ai fait le calcul récemment, grâce aux économies réalisée pour mes jujus je vais pouvoir boucler le budget pour encore une année en restant à la maison je sais c'est très terre a terre mais ca reste un point important pour moi et pour mon micro budget)
la satisfaction de ne pas avoir abuser du LA (faut dire que j'ai appris a découvrir "la bête" et ca c'est pas glamour du tout).

Oui je crois que je ne comprendrais jamais cette phrase totalement. Pourtant j'ai moi aussi douter sur cette idée d'avoir un bébé puis un bambin au sein, je ne suis pas contre le choix de celle qui ne souhaite pas allaiter mais c'est bien cette phrase même que je ne comprend pas. on pourrait la remplacer par " chacun choisi l'alimentation de son enfants selon sa vie, son ressenti, ses possibilités du moment" ca me parle déjà plus a moi

Bon en même temps moi je suis toute bizarre :lol:
38 ans 4907
tam a écrit:
huitre a écrit:

Moi je dénonce juste le côté de femmes qui s'obligent à allaiter. Ca doit être un plaisir, si ça n'en est pas un, il faut arrêter.


Bah en fait, j'ai un peu du mal avec ce que tu dis . Je pense que c'est du a ma conception même de l'allaitement. Je ne prends pas spécialement de plaisir à allaiter personnellement. J'entends dire (faut dire que je fréquente des endroit dédiés a l'allaitement ca aide pas :lol:) qu'"il vaut mieux donner le bib avec amour que le sein a contrecœur", mais je comprend pas trop en fait. J'ai tendance a rapporter ca a la maternité globalement, j'adore avoir mes gosses je suis totalement épanouie en tant que maman mais parfois j'ai aussi des coup de mou, y a des choses moins sympa (changer les couches c'est pas top, donner des bains avec mes doigts pleins de crevasses c'est la galère j'en pleure de douleur je le fait franchement a contrecœur pourtant c'est compris dans le lot) ben l'allaitement c'est compris dans le lot aussi pour moi. Après j'ai appris tout les bienfaits de l'allaitement pour les enfants et aussi pour la maman et ca m'a conforter dans mon choix et m'a aidé a accepter parfois certains petits désagréments (qui franchement sont de moins en moins nombreux au fil du temps et puis les hormones ca aide a oublier :lol:)

Le seul plaisir que je retire aujourd'hui a mes allaitements : pouvoir m'occuper plus longtemps de mes gosses (j'ai fait le calcul récemment, grâce aux économies réalisée pour mes jujus je vais pouvoir boucler le budget pour encore une année en restant à la maison je sais c'est très terre a terre mais ca reste un point important pour moi et pour mon micro budget)
la satisfaction de ne pas avoir abuser du LA (faut dire que j'ai appris a découvrir "la bête" et ca c'est pas glamour du tout).

Oui je crois que je ne comprendrais jamais cette phrase totalement. Pourtant j'ai moi aussi douter sur cette idée d'avoir un bébé puis un bambin au sein, je ne suis pas contre le choix de celle qui ne souhaite pas allaiter mais c'est bien cette phrase même que je ne comprend pas. on pourrait la remplacer par " chacun choisi l'alimentation de son enfants selon sa vie, son ressenti, ses possibilités du moment" ca me parle déjà plus a moi

Bon en même temps moi je suis toute bizarre :lol:


Tu n'es pas bizarre tam, pour moi aussi l'allaitement c'est juste donner à manger à bébé. Faut pas voir ça absolument comme la huitième merveille du monde et penser qu'on est toutes gaga à faire des câlins et gouzougouzou pendant la tétée. Le plus souvent moi je surfais sur le net en allaitant et laissait bébé faire son travail. Avec un oreiller sur la tablette à clavier et le bras de la chaise et bébé sur l'oreiller. C'était la parfaite hauteur pour mes seins ;)

Il y a peut-être juste les 2 premiers jours après la naissance, avant la chute brusques d'hormones que je me sentais gaga à allaiter.
41 ans lyon 1868
oui c'est un peu ça, william tétait souvent parce que c'est tout ce qui le calmait pour ses coliques du coup je faisait tout avec lui entrain de téter (manger, dormir, l'ordi, le ménage, etc)... pour les petits les tétées sont souvent aussi des câlins a 4 (les 3 enfants et moi) voire a 5, etc.... j'me pose souvent mais je ne suis pas que les yeux dans les yeux avec un bébé quoi.
V
41 ans 989
Perso, avant mon accouchement, je me suis posée la même question que toi.
Voici mon conseil : Quand tu vas rencontrer ton bébé, si tout va bien, 2 à 3 mn après il va chercher à téter...C'est là où tout va se décider. Sois tu aimes soit tu detestes.

Perso, mon loulou est parti directos en neonat. Le lendemain, on me la mit au sein discretement et j'ai trouvé ce rapport super. Le surlendemain, changement d'equipe...autres pratiques...Le petit refusait de téter et je me suis retrouver le sein à l'air devant tout le monde ou chacun y allait de son avis...J'ai detesté, aucune intimité...au final, ils n'y sont pas arrivés et moi trop ecoeuré pour insister. On m'avait tellement lobotomiser sur les bienfaits du LM que je l'ai tiré pendant un mois complement obsédé par cela, un vrai galère (d'ailleurs n'hésite pas, TAM est de supers conseils)...Avec du recul, j'aurai du passer directement au LA (mais d'autres soucis). Théo n'est pas plus malade qu'un autre et le moment, yeux dans les yeux, lors du biberon sont tout aussi fort qu'au sein (sans compter qu'on peut partager avec papa). Moralité, il ne faut pas culpabiliser pour le biberon même si le LM est tout aussi bien et plus economique. L'essentiel est de T'ECOUTER toi et non les autres. L'allaitement maternelle est une relation extraordinaire entre la maman et le bebe mais le faire contre son gré, rien de pire, en sachant que le bebe le sent... Il n'y a aucune raison de culpabiliser et de choisir le biberon. A TOI de choisir sans aucune culpabilité (je me souviens encore de l'air hulcéré de la sage femme aux cours d'accouchement quand j'ai dit que je n'etais pas sur de mon choix !)
47 ans 76 10598
karalie a écrit:
Mon bibou est prévu pour mi août et j'espère vraiment pouvoir l'allaiter mais .... j'ai peur "de ne pas aimer ça", d'être un peu "dégoûtée" :? Est-ce que voyez ce que je veux dire ? On me dit que quand ce sera mon bébé je serai aux anges mais j'ai énormément de mal à m'imaginer "être tétée". Ou alors je fais un blocage ? Vous avez déjà connu quelqu'un qui avait cet apriori ou vous l'avez eu vous même ??


Je ne sais pas si cela se rapproche de ce que tu t'imagines mais avant d'allaiter charlotte, je n'avais qu'une seule peur : éprouver le même type de plaisir que quand c'est mon mari qui s'occupe de mes seins ( zone extrémement érogène chez moi).

Cela parait stupide mais je crois que je n'aurais pas pu supporter que la succion de bébé m'apporte les mêmes sensations " sexuelles" qu'avec monsieur.

Au final, rien à voir. A croire que le cerveau se met en mode "biberon" ou "calin coquin". Les deux sont agréables mais dans deux registres très différents : une sorte de plénitude-calme quand je donnais le sein / une sorte de waouhhhhhhhhhhhhh pour monsieur. :oops: :lol:


Maintenant, je rejoins nature : pour moi, l'allaitement doit rester un plaisir et on ne doit pas le faire à contrecoeur.

J'ai vu une amie souffrir le martyr pendant tout son allaitement ( elle avait les tétons en lambeaux) mais tenir bon parce que c'est bien pour bébé. Franchement, la voir se retenir de hurler de douleur, pleurer, ce n'est pas ce que j'appelle un allaitement réussi. [-(

Allaiter si on le souhaite, oui mais se transformer en mère courage, très peu pour moi.

Mais bon, je dévie du sujet. ;)
Tout cela pour te dire qu'il est normal de se poser des questions, de se demander ce qu'on va ressentir mais qu'au final, il n'y a qu'en essayant que tu trouveras les réponses. ;)
B I U


Discussions liées