MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

"Ingratitude" des enfants

52 ans BdR 62
Bonjour,

Oui, le titre est un peu dur..
C'est que j'en ai un peu gros sur la patate..

j'ai deux enfants, 12 ans et 7 ans, mon fils ainé est handicapé depuis  
l'age de 4 mois, j'ai passé des années à ses cotés, à l'enmener là ou il est, au plus HAUT de son autonomie.
Pendant, toutes ses années, leur père, complément à coté de ses pompes, n'a jamais assuré un rdv, doc, psy, éduc, etc...
Le couple a explosé en 2006, séparation 2007.
Depuis, j'ai continué à assurer, éducation, école, rdv de droite de gauche, les loisirs, etc...

Et voilà, que maintenant, leur père a refait sa vie, il prend les enfants plus souvent(vacances et weekend) , bien pour moi, je peux souffler un peu.
Depuis la semaine dernière, il prend également , son fils entre ses deux we de garde.

Et voilà, que dimanche soir, après retour de mon fils, ma fille dit qu'elle aussi veut aller chez son père, entre les deux week end.

Je suis tiraillée entre le fait d'être contente qu'ils "retrouvent" un père, et le fait de les "perdre".

J'ai consacré toutes ses années à être à leurs cotés, à tout gérer, pour que maintenant , je ressente un sentiment d'abandon.

J'ai aussi cette impression de "mauvais rôle", comme tout enfant, je dois leur dire de se lever le matin, s'habiller, venir manger, faire les devoirs, obéir, etc... (ils sont toute la semaine avec moi) et les périodes de temps libre, ces deux petits bouts les passent avec leur père...

Après, je me dit, qu'ils "reviendront" un jour, que c'est tout neuf, donc tout beau..
Leur père a refait sa vie avec une femme qui a dejà des enfants, donc ils ont là bas des occupations nouvelles.

Je ne leur en veut surtout pas , ils sont contents de passer du temps avec leur père.
Mon fils lui est plus conscient qu'il me laisse seul pendant qu'il est là bas, et ça l'embête, même si j'ai beau lui dire que je m'occupe, que je sors.
Ma fille est plus dans l'attrait de ses nouvelles copines, qui étant plus agées qu'elle, lui ouvrent les portes de l'autonomie.

Je ne pensais pas que je serai confronté à ça, maintenant, et eux si jeune...

Si vous avez été confronté à ce genre de situation, n'hésitez pas a me dire comment vous avez réagit. Vos avis, vos témoignages seront les biens venus.

Cathy
54 ans Franche-Comté 1433
Je pense que tu as bien fait le point sur la situation, que tu es très lucide,
face à ce sentiment d'abandon qui arrive chez tout le monde à un moment ou un autre, il faut se recentrer sur soi-même et trouver un autre objectif,
bien sûr on peut être amère quand tout à coup l'autre parent absent se retrouve avec le beau rôle, mais les années passées restent ancrées dans le coeur de tes enfants, ils sont bien et c'est ce que tu as toujours voulu alors ne laisse pas la colère ou un un sentiment d'injustice l'emporter. ;)
46 ans 84
caraboss70 a écrit:
Je pense que tu as bien fait le point sur la situation, que tu es très lucide,
face à ce sentiment d'abandon qui arrive chez tout le monde à un moment ou un autre, il faut se recentrer sur soi-même et trouver un autre objectif,
bien sûr on peut être amère quand tout à coup l'autre parent absent se retrouve avec le beau rôle, mais les années passées restent ancrées dans le coeur de tes enfants, ils sont bien et c'est ce que tu as toujours voulu alors ne laisse pas la colère ou un un sentiment d'injustice l'emporter. ;)


Tout à fait d'accord avec ce qui a été dit, et puis franchement c'est quand même mieux que ça se passe mieux pour eux quand ils sont chez leur père que le contraire...

Recentre toi sur toi pour moins ou ne plus avoir ce sentiment d'abandon ;)
44 ans 93 1174
tes enfants sont ingrats maintenant mais plus tard ils sauront te dire que c'est toi qui a toujours été là et pas lui. C'est vers toi qu'ils auront envie d'aller pour leur bobo ou chagrin d'adolescent.

Maintenant je pense aussi que tu peux leur demander à les avoir un week end au moins par mois, parce qu'effectivement uniquement la semaine ça fait un peu nounou! Et pour ce week end tu leur fais plaisir avec ce qu'ils aiment (un ciné du shopping, etc).

Et ne t'oublie pas, tu donnes l'impression de t'être oubliée pour tes enfants.
As tu un homme dans ta vie?
52 ans BdR 62
Oui, en effet, je me suis souvent oubliée dans l'histoire.

Même si j'arrive maintenant à m'occuper un peu plus de moi, il me reste encore à refaire ma vie.

Alors, peut être que justement c'est "l'occasion qui fait le larron" comme on dit

L'avenir me le dira...

L'idée, d'un week end de temps en temps avec eux, est une bonne idée, je n'y avais pas penser.
Chaque année au printemps, on part dans un camping, un week end, je pourrai peut être faire d'autre week end de ce type, a étudier.

Merci

Cathy
53 ans Out of Africa... 4355
huitre a écrit:
tes enfants sont ingrats maintenant ?
*

Non les enfants ne sont pas ingrats !
Ils ne nous doivent rien : ce que nous faisons pour eux fait partie de notre rôle de parent. Plus tard, ils feront pareil avec leurs enfant.

Pour autant, je comprends bien ton sentiment d'abandon Cathy.
Mais ce que tu donnes à tes enfants, tu ne le fais pas pour rien. S'ils vont bien, s'ils sont épanouis, s'ils sont capables d'autonomie et de faire des choix, s'ils sont capables d'avoir une vie "loin" de toi c'est grâce à toi ! Ce n'est pas rien !

Maintenant, tu vas pouvoir souffler un peu et penser à toi ! ;) Vive les sorties entre copines ! De nouvelles activités aussi pourquoi pas : danse, dessin, ect... quelque chose que tu aimes.
B I U