MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

ne plus perdre après by-pass en étant toujours en obésité

40 ans 2
Je viens de m'inscrire parce que je suis assez angoissée par mon problème.

Je me suis fait opérée d'un by-pass en août 2006, je faisais 165 kilos pour 1m74, ça fait  
un moment (plus d'un an) que je ne perds plus rien et que je galère pour ne pas reprendre, je fais 106 kilos et donc je suis toujours en obésité sévère, je ne sais plus quoi faire, je fais très attention à ce que je mange, je vais chez la diététicienne tous les mois, j'essaye d'avoir le plus d'activités physiques que possible, et malgré tout ça, rien, c'est horriblement frustrant et je me sens anormale, condamnée à être obèse, et je voulais savoir si certains ou certaines d'entre vous connaissaient ou ont connu ce problème.

Psychologiquement c'est dur, j'ai l'impression que personne ne me comprend, quand je dis que je voudrais maigrir tout le monde me répond "mais tu as perdu 50 kilos", oui c'est vrai, je suis contente et fière de cette perte de poids mais malgré ça, je suis encore beaucoup trop grosse, plus que la plupart des personnes qui me disent "mais pourquoi tu veux encore perdre? tu as bien perdu", personne ne comprend que j'ai plus de mal à m'accepter maintenant qu'avec 50 kilos de plus. Je suis désespérée, je ne sais plus quoi faire...
L
71 ans 7508
Bonjour,
Déjà je ne sais pas si ça va te servir à quelque chose mais tu n'es plus en obésité sévère mais en obésité modéré.

Tu ne parles pas vraiment de ton comportement alimentaire ni de ton suivi psy et la plupart du temps le souci il est à ce niveau-là.

Donc je voudrais savoir si tu as fait un suivi avec un psy avec lequel vous avez travailler déjà sur ce qui t'as fait grossir et régler cela mais aussi un travail sur toi et ton image parce que finalement peut-être as-tu besoin aussi de t'accepter tel que tu es pour justement débloquer la situation.
L'autre point est sur ton comportement alimentaire, tu dis que tu fais très attention à ce que tu manges, est-ce que cela à des incidences sur ton comportement alimentaire à savoir c'est trop sévère ou alors tu fais des craquages?

Après bon je ne connais pas ton histoire mais il est possible aussi que ton set-point ce soit déplacé vers le haut. Un petit lien qui parle de set-point:
http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_6678.htm

Enfin pour finir et juste pour donner mon avis qui n'engage que moi mais s'il y a un blocage je ne chercherai pas du côté alimentaire mais plutôt psy afin de vérifier si de ce côté là tout va bien. La plupart du temps c'est un facteur psy qui déclenche les problèmes de poids et donc lui-même aussi qui empêche de perdre du poids.
40 ans 2
Bonsoir zeniba, merci pour ta réponse...
c'est vrai que obésité sévère ou modérée, pour moi ça ne change pas grand chose mais c'est gentil de le souligner...

alimentairement, je suis le régime de ma diététicienne, donc je mange 3 repas et 3 collations par jour, j'explique en gros

le matin: 2 tranches de pain, 50gr de fromage allégé et thé ou café
11H: une collation au choix dans une soupe, un jus de légume, un yaourt allégé, une crème allégé, un peu de crudités à croquer, un fruit...
à midi: une tranche de pain, 50gr de viande maigre (dinde ou jambon ou 75gr de poisson) avec une portion de crudités ou une soupe
16h: même collation qu'au matin (elle me conseille de changer de style tu vois, faire une fois laitage, une fois légumes, une fois fruit etc)
le soir: 125gr de viande (ou 150 de poisson), 100gr de féculents et une portion de légumes
dans la soirée: encore une collation au choix

pour ce qui est du suivi psy, je n'en ai pas, en fait je n'en ai jamais eu, je n'ai jamais du aller voir de psy, même avant l'opération...

pour ce qui est de mon comportement alimentaire c'est changeant, j'ai des périodes où je craque un peu sur des bonbons ou des choses comme ça mais ça reste raisonnable au niveau calories, et c'est vrai que des fois c'est trop sévère, je peux passer une semaine à manger que de la soupe parce que justement je vois qu'en mangeant le régime parfaitement et ben je ne perds pas un gramme...
mais bon, ça c'est des petites périodes, la plupart du temps j'arrive à maintenir un bon équilibre, ni trop ni trop peu...

j'ai lu ton lien vers le set-point et je t'avoue que ça me stresse pas mal :-/

peut être que tu as raison à propos du blocage et qu'il me faudrait un suivi psychologique mais j'ignore quoi... un psychologue, un psychothérapeute... tu vois je m'emmêle un peu là-dedans... et puis ça me stresse parce que j'ai beaucoup de mal à parler, de tout en général et encore plus de moi donc je me vois assez mal devant un psy... bien que je n'en sais rien pour ne pas l'avoir essayer...
L
71 ans 7508
Pour le psy peu importe l'essentiel est justement que tu en ais envie, que cette personne te donne l'envie de te confier à elle.

Je suis tombé du premier coup sur quelqu'un qui adhère à la rééducation alimentaire et aux principes du www.gros.org donc ça a tout de suite marcher autrement bah je n'aurai pas hésité à faire le tour des psys en tout genre en commençant par le plus près de chez moi pour m'étendre sur toute la région.
D'ailleurs on m'a demandé l'accord d'un psychologue et d'un psychiatre et franchement le psychiatre il me faisait peur.
Je suis quelqu'un qui ne peut quasiment pas me confier. Je peux raconter ma vie mais alors mes blessures même la psy n'a pas réussi à tout sortir encore malgré maintenant deux ans de suivi quasiment.
Après il y a peut-être aussi une barrière à dépasser. Peut-être cela vient trop du fait de considérer trop l'autre comme un humain et ne pas arriver à prendre trop en considération que c'est un professionnel sous couvert de secret. Sans oublier et je pense que peut-être ça te parlera le fait d'accepter qu'on s'occupe de nous, que l'intention soit diriger sur nous. Enfin je me perds en palabre :D

Pour ce qui est de ton alimentation, je me demande si elle te permet d'écouter tes sensations: la faim, la satiété, le plaisir. Je n'y crois pas trop. Après tout quand on les écoute et qu'on est régulé, ce sont les meilleurs indicateurs de ce que l'on doit mangé or être ainsi sous contrôle et tout de même une sévère restriction on écoute pas ses besoins. Si tu ne donnes pas à ton corps ce qu'il veut pourquoi il se régulerait et donc tu perdrais du poids.
Les craquages sont dû à ta restriction et ça va t'attirer de plus en plus vers des problèmes de comportement alimentaire or c'est eux qui font grossir. Je pense que tu te doutes que tu ne vas pas être comme ça au régime toute ta vie. C'est difficile.

Enfin j'arrête la de te torturer. Je vais te parler un peu de mon cas même si tu n'es pas mon psy :D
J'ai un suivi psy et diététicienne mais par contre eux adhère aux principes que tu peux trouver sur ce site www.gros.org et encore heureux parce que j'aurai eu à trouver une autre équipe.
Donc avec l'une je règle mes facteurs psys qui m'ont poussé un jour à manger plus qu'il ne fallait pour exprimer dans mon cas mes émotions et l'autre m'apprend à manger en quelque sorte instinctivement comme par exemple les bébés quand ils naissent à savoir quand j'ai faim, ce que j'ai envie mais je m'arrête à satiété. Je le faisais avant mon opération et ça avançait bien puisque j'ai arrêté mes crises d'hyperphagie sévère, mon poids descendait par contre trop doucement pour que ma santé puisse suivre. Je me suis opérée juste pour me donner le temps de régler ça et de ne pas mourir avant. Donc voilà j'espère que ça te convaincra peut-être de t'intéresser un peu à la rééducation alimentaire sans forcément te sentir obliger d'y adhérer.
Je te remets le site www.gros.org et la partie du forum où on en parle http://www.vivelesrondes.com/forum/forum_26.htm et même un récapitulatif des topics intéressants sur la RA http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_6667.htm en espèrant que tu puisses y trouver quelque chose.

J'espère que tu aimes la lecture :D
56 ans 7
Merci Adolie....
Je suis EXACTEMENT dans le même cas que toi... Avec 15 Kg de moins, mais tout de même bien plus qu'il ne le faudrait.
Merci d'avoir posé les bonnes questions...
Merci aussi à Zeniba pour les réponses, j'ai aussi suivi le lien sur le "set point" et je suis de l'avis d'Adolie : c'est assez angoissant !
Pour ma part, je n'ai pas, et n'ai jamais eu non plus de suivi psy... Et ayant bcp de difficultés pour parler de moi, ça me fait un peu peur...
Je vois "de temps en temps" une diet., mais je sais très bien quels sont mes "défauts" (apéros, sorties copains, etc...)et je n'arrive pas à me faire violence pour me restreindre.
Donc... Il va falloir que je me booste un peu et que je trouve le courage d'aller voir le psy (ce que m'a conseillé plusieurs fois mon chirurgien)! Mais est-ce vraiment la solution ???
En tout cas, ça fait beaucoup de bien de savoir qu'on n'est pas seule !
1007
cat13 a écrit:
Je vois "de temps en temps" une diet., mais je sais très bien quels sont mes "défauts" (apéros, sorties copains, etc...)et je n'arrive pas à me faire violence pour me restreindre.

Si tu ne raisonnes qu'en terme de restriction, non seulement tu risques de ne plus perdre, voire de reprendre : restriction entraine frustration, frustration entraine craquage, craquage entraine culpabilité donc soit plus de restriction ou plus de crise etc etc.....

Beaucoup de personnes ici sont sorties de cet engrenage en écoutant leur corps, leur sensation ..... Zeniba le dis mieux que moi, donc je te remets ce qui me semble important(et n'hésites pas à lire les liens qu'elle a mis):

Zeniba a écrit:
Pour ce qui est de ton alimentation, je me demande si elle te permet d'écouter tes sensations: la faim, la satiété, le plaisir. Je n'y crois pas trop. Après tout quand on les écoute et qu'on est régulé, ce sont les meilleurs indicateurs de ce que l'on doit mangé or être ainsi sous contrôle et tout de même une sévère restriction on écoute pas ses besoins. Si tu ne donnes pas à ton corps ce qu'il veut pourquoi il se régulerait et donc tu perdrais du poids.
Les craquages sont dû à ta restriction et ça va t'attirer de plus en plus vers des problèmes de comportement alimentaire or c'est eux qui font grossir. Je pense que tu te doutes que tu ne vas pas être comme ça au régime toute ta vie. C'est difficile.
L
71 ans 7508
On peut faire des sorties et ne pas manger mais pas besoin pour cela de se restreindre. C'est là aussi qu'il faut essayer de comprendre pourquoi je mange trop à ces sorties si tu penses que cela vient vraiment d'elles et ce que signifierait pour toi si tu ne profitais pas de ce qu'il y a à manger.

De plus même les gens qui n'ont pas de problèmes de poids font des excès mais eux comme ils on va dire obéissent à leurs sensations, vont régulés cela après et automatiquement sans même se rendre compte manger moins car ils auront moins faim, donc il faut comprendre pourquoi nous on ne régule pas. Bien souvent peut-être se met on en restriction à partir du moment où se dit qu'on va se restreindre quand on sera la maison et qu'automatiquement ça déclenche des réflexes engendrés par des restrictions qu'on a déjà connu.

C'est toujours le même souci et même une erreur de croire que les problèmes de poids c'est surtout un problème alimentaire or le surpoids il faut le prendre comme un symptôme et non comme une maladie. Un jour quelque chose dans notre vie nous a poussé à dépasser notre satiété et c'est là qu'est le noeud du problème. On pourra faire des régimes, des opérations et tout ce que l'on veut mais ce n'est pas en s'occupant de l'estomac qu'on va soigner la tête. D'où le besoin de voir un psy. Je serais même pour favoriser le suivi psy au suivi diète car déjà l'alimentation on la connaît assez bien et bien souvent elles prescrivent un régime avec une opération ce qui pour moi est une hérésie et bien sûr n'est pas une solution.
Bien sûr ce n'est que mon avis :D
56 ans 7
Oui, oui, je sais tout ça... Mais restriction, volonté, régime, ou quelque soit le terme utilisé, je n'arrive pas à être assez sérieuse pour réguler mes "écarts". On parle aussi de "déclic", mais arrivera-t-il ? Tous les jours je me dis que je devrais attaquer le sport sérieusement, pas seulement de temps en temps ; et je me trouve toujours de "bonnes" excuses :oops: heureusement que mon chien m'oblige à bouger un peu !
Je suis très lucide, et même si j'ai beaucoup (trop ?) de caractère... Je me cache quand même derrière mon petit doigt...
Bon, on est vendredi !!! Lundi, j'my mets !
(Il me semble avoir déjà dit ça) :lol:
Et là, j'entends déjà : "hé oui, si tu pars dans cet optique, c'est raté d'avance !" ;)
L
71 ans 7508
Si tu lis un peu mieux mon message tu verras que régime et ce dont on te parle ça n'a rien à avoir, on te parle de Rééducation alimentaire.
Enfin soit si un jour ça t'intéresse, lis ce site www.gros.org tu comprendras peut-être mieux ce qu'on te dit.
Bonne continuation...
56 ans 7
Merci pour le site Zeniba... J'y suis déjà allée voir, je sais ce qu'est la R.A., et j'ai aussi compris ce dont on parle, mon problème est que je n'arrive pas à changer mon mode de vie, et donc mon mode d'alimentation...
B I U


Discussions liées