MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Relation Filles/Garcons - Sciences/Lettres

36 ans Nancy 91
Bonjour bonjour!


Voila, c'est mon premier post a moi pour vous poser une petite question zur les... Filles!! (oui, ca change! ^^)

A votre avis, est ce que le type d'etude peuvent  
changer les relations filles/garcons et surtout filles/filles????


Je m'explique, paske la, je sens ke c'est pas clair! ;)

Je suis dans une filiere scientifique, cette annee on ete 10% de filles sur la promo (sachant ke le % est en augmentation, imaginez les promos d'avant...), ca fait donc maintenant 3 ans que je suis entouree quasiment que de zhoms. et quand je discute avec mes anciennes copines de lycee, qui elles ont suivis une filliere litteraire, je me rend compte qu'il ya enormement de differences....
En effet, chez les "scientifiques", j'ai remarque qu'entre filles on avait tendance a se serrer les coudes, alors qu'en lettres, il ya toujours cette relation de competition. En sciences, on a forcement beaucoup d'amis mecs, et c'est vrai qu'au debut pour ne pas passer pour la "sainte ni touche" de service, on doit leur montrer que "nous aussi on a des couilles" :oops:, et du coup on a tendance a parler souvent com des zhoms, et a rire de choses pas forcment tres raffine comme eux. Du coup, on peut facilement etre la "bon pote".
Chez les lettres, a priori, ce genre de relation d'amitie entre filles/garcons ne semble pas etre tres courant... visiblement, il ya toujours une intention de coucherie prononcee derriere.... ce qui fait qu'apres, les "scientifiques" passe parfois pour de vraies "salopes", vu le nombre de zhoms avec qui elles sont copines....

est ce que vous aussi vous avez deja vecu ce genre de situation?

je dois avouer que je commence a en avoir un peu marre que toutes (ou presque) les petites amies de mes amis me "deteste" sous pretexte que moi aussi je sais raconter des "blagues salaces de mecs", et que je parte avec eux dans des delirers.....


voila, c'est ma grande question existentielle de la journee! ^^
1775
Hello,

Alors je pense que c'est un peu cliché tout cela. Je m'explique. Je suis dans une fac d'anglais, donc filière littéraire on va dire, et il n'y a pratiquement que des jeunes filles.

Par exemple cette année on était 2 mecs pour 20 filles dans notre groupe.

Tous mes "potes" sont des filles, et ce n'est pas pour autant qu'il y a envie de coucherie, loin de là.

Pareil, niveau compétition, on peut pas dire qu'il y ait cela chez nous, c'est plutôt l'entraide, surtout en plein partiels 8).

Bon par contre c'est sur que les blagues salaces, y en a moins, mais il y en a quand même. :)

Je connais aussi quelques personnes en filière scientifique, et eux pourraient te dire que l'entraide c'est pas trop ça.

Donc il ne vaut mieux pas généraliser un type de comportement/relation à une filière, cela me semble un peu réducteur :).
39 ans 276
ah...LA grande question....
depuis la seconde, je n'ai été que dans des classes de filles (question d'orientation? mouais) avec au maximum 3 garçons dans la classe. ça a été comme ça jusqu'à cette année (qui j'espère est ma dernière année d'études).
j'en ai entendu, des "han! une classe de filles! mais l'ambiance doit etre horrible! ça doit se tirer dans les pattes de partout, ça doit meme se tirer les cheveux!"
bé non, pas forcément. pas de rivalités dans mes classes (ou pas plus qu'ailleurs), pas de coup bas. de la complicité, oui, un peu trop de pia-pia-pia de temps en temps mais bon...pareil à la fac, et pareil à l'iufm cette année (alors qu'on prépare un concours où y aura pas de place pour tout le monde...)
ceci dit, je suis consciente d'avoir eu de la chance. je sais que y a des classes de filles où ça ne se passe pas si bien, et qu'il y a (encore une fois, comme partout) des sales connes en fac de lettres (mais à mon avis y a surtout des glandeurs...lol) mais je pense que si on ne se prend pas la tete dès le départ, si on se met en situation pour que ça se passe bien, y a pas de raisons que y ait des soucis.
je rajouterai que les blagues salaces entre filles, c'est pas forcément ce qui manque...
mais par contre- faisons rebondir le débat- j'ai des copines qui elles ont choisi des filières "masculines" dès le lycée, et qui l'ont pas forcément bien vécu...peut être que la camaraderie estudiantine filles-garçons se passe mieux une fois dans le supérieur?
je sais pas...voilà donc un témoignage qui ne sert à rien, sauf que je pense qu'il ne faut pas faire de généralités...si les copines de tes potes ont du mal à suivre en soirée, faut les initier....
;)
B
37 ans 3449
Moi, je suis dans une filière "intermédiaire" comme l'on dit chez nous (et oui, les géographes sont à la fois des (petits) scientifiques et des littéraires), nous nous targuons de faire le lien entre tout un tas de discipline littéraires et scientifiques.

Ahlala 8)

Enfin, vu que je suis dans un cursus où nous pouvons choisir nos options et nos horaires, on retrouve quasiment jamais les mêmes personnes en cours. Donc, pour la compétition et la solidarité... En revanche, il y en a toujours pour te mettre leurs super-notes sous le nez (chose que je déteste. Si tu veux être vraiment intelligent, ne met pas sans cesse ton instruction (surtout si elle est seulement dûe à du par-coeur) sous le nez des autres.) Et je pense que ça, c'est pareil dans toutes les filières, scientifiques ou littéraires. Mais je pense pas qu'il faille employer "esprit de compétition" dans un sens péjoratif. Je pense que ça a beaucoup de bon pour les études. Seulement, il y a une différence entre avoir l'esprit de compétition et vouloir épater la galerie.

Et ça, malheureusement, y'en a plein et ça ne sert qu'à détériorer les relations entre les gens (pour ma part en tout cas)
36 ans Nancy 91
Je sais que ca fait assez cliche....

Et visiblement je n'ai pas vraiment de chances avec les autres nanas!

C'est vrai que souvent en soirée, je me retrouve la seule fille (au pire on est 2) de la bande de potes.... et la, si ya des peties amies (generalement pas plus qu'une ou 2 non plus), je dois avouer que je fais pas particulierement d'effort pour les mettre "dans le trip"... mais ni leur zhom, ni les autre copains mecs non plus.... Et visiblement, ca semble normal qu'eux reagissent comme ca.... les potes de leur mecs sont tres bien, mais moi sous pretexte que je suis une fille et ke j'agis comme eux, je suis une "salope"!

J'en ai deja parle avec les quelques filles de mon ecole, et visiblement, je suis pas la seule a penser ca.... :cry:


Sinon pewpew, je comprend que tes copines au lycee est eu du mal... bien qu'en S, j'etais dans un lycee general, donc la mixite etait a peu pres equilibre.... Je vois la maturite lyceene (en seconde koi) et celle post bac, et je comprend que ca doit etre pas facile.
Deja post back, il faut montrer un certains caractere pour "s'imposer" face aux mecs, tout du moins au debut... une fois qu'ils t'ont catalogue "frequentable" et "bonne copine", franchement, c super comme ambiance je trouve! ^^
38 ans 22/29 2570
Moi aussi je connais ça!
Je suis en école de commerce où, il ya 2/3 de filles dans la promo.
A côté, il y a l'école d'ingénieurs avec 2 ou 3 filles pour 80 mecs par promo.
Pour les ingé, on est des salopes qui couchent facilement. Nous on les prend pour des gamins attardés qui ne pensent qu'à jouer aux jeux vidéos et à se bourrer la gueule. Bref, ya des apprioris, ça a toujours existé.
Cependant, ya des ingés très cools avec qui je suis pote.
40 ans Toulouse, ou pas très loin 3982
J'étais en science moi aussi. jusqu'à la maitrise. La différence n'était pas aussi énorme que chez toi, mais quand meme, on avait une vraie majorité de garçons. Et tous mes potes étaient des garcons. Mais je n'ai jamais ressenti ce esoin de rire à leurs blagues salaces (au contraire je me bouchais les oreilles dès qu'ils en sortaient une, en disant que j'étais "trop petite" pour entendre ca : une bonne manière de leur faire sentir en rigolant qu'ils allaient trop loin.). Et puis ils ne m'ont jamais considéré comme "leur pote". Mais j'ai travaillé à ca, je mettais l'accent sur ma féminité (pas forcément sur les fringues et le maquillage, mais dans l'attitude) et ils étaient fier d'avoir une fille dans leur groupe d'ami (par rapport aux autres groupes de la promo ou il n'y avait que des mecs), alors ils rivalisaient de galanterie. Et sans que ca prenne un caractère avec des sous entendus ou quelque chose dans ce genre.

Les filles que j'ai cotoyé, en fait, c'est celles qui sont devenues les copines de mes amis !
37 ans 4422
Les écoles d'ingés, faut pas non plus les stigmatiser. Y'a de plus en plus de filles. Dans ma promo en prépa on devait etre presque la moitié de filles, et en école un tiers environ. C'est rare pour une école d'ingé.
Mais bon, ca se comprend aussi que des domaines comme la méca n'interesse pas beaucoup de filles. :P

Ca ne m'a jamais posé trop de problèmes, puisque je n'apprécie pas trop l'ambiance école d'ingés en général, et donc que j'ai plutot tendance à ne pas sortir avec les gens de mon école. Et pour ce qui est du cadre strictement scolaire, ben ca se passe bien avec les mecs comme avec les filles.

Après ben.. je vois les potes de mon copain. Eux ce sont de vrais scientifiques, par comme moi qui fais semblant :roll: . Mais ils m'ont adoptée et on parle pas sciences (ouf!). Sans doute parce que je suis une fille, parce que je suis pas une vraie scientifique, parce que je parle de tout, et parce que je suis plus jeune qu'eux tous. Bref, parce que je suis différente. ;)
38 ans Ch'nord 79
J'ai toujours suivi une filière littéraire. Au lycée en 1ère L et en terminale L, je crois qu'il y avait 3 garçons pour 25 filles... C'est vrai qu'il y avait des clans parmi les filles, mais je ne me rappelle pas du tout d'une mauvaise ambiance, au contraire ça a été les deux années les plus marrantes de ma vie niveau scolarité.
En revanche à la fac, je suis en lettres modernes et effectivement il y a carrément plus de filles que de garçons. Et là l'ambiance est nettement moins bonne selon moi. J'ai pourtant changé de fac pendant mon cursus et c'est toujours pareil, je trouve les filles limites pestes, arrogantes, etc....
Enfin voilà l'ambiance fac bôf, heureusement j'ai des potes dans d'autres filières sinon je me sentirais seule pour manger au RU!!! :roll:
51 ans region parisienne 119
Pour moi il est clair que si tu te retrouve avec une population majoritairement du sex opposé cela change effectivement enormément de choses ... 8)

Je pense que ta question doit etre posée dans ce sens ( mais je peu me tromper) car il existe des filiéres techniques beaucoup plus feminines (par ex ecoles d'infirmiéres ... ).

Par le fait de cette promiscuité tu arrive à mieux comprendre le fonctionnement de la personne qui est en face de toi ... et par la mm a eviter les maladresses que d'autres font.
Il est clair que cette complicitée doit pouvoir faire des jalouses ....


Par contre de la à te faire considerer comme une "salope" par les autres filles j'ai un gros doute tout au plus elle doivent te considerer comme qq un de "grossier et mal eduquée" :P
46 ans 76 1706
ben moi même ayant fait des etudes scientifques,on n'etait que très rarement en contact avec des meufs.
et le peu de meufs que l'on croisait ,elles etaient super serieuses,elles ne disaient pas un mot,elles donnaient plutôt envie de devenir homo qu'autre chose....
enfin bon,on ne les invitait pas,c'est sûr.

mais on allait à fac de lettres,des fois,c'etait une reserve de filles là bas,c'est tellement different là bas,il ya des oeuvres d'art aux murs qui contrairement aux longs couloirs gris de la fac de sciences,egayent un peu l'endroit.
38 ans Montreal (la ou qu'i fait chaud maintenant et que les gens i ont un accent marrant) 1067
summer319 a écrit:
ben moi même ayant fait des etudes scientifques,on n'etait que très rarement en contact avec des meufs.
et le peu de meufs que l'on croisait ,elles etaient super serieuses,elles ne disaient pas un mot,elles donnaient plutôt envie de devenir homo qu'autre chose....
enfin bon,on ne les invitait pas,c'est sûr.

mais on allait à fac de lettres,des fois,c'etait une reserve de filles là bas,c'est tellement different là bas,il ya des oeuvres d'art aux murs qui contrairement aux longs couloirs gris de la fac de sciences,egayent un peu l'endroit.


Ah mais tu n'as pas eu de chance avec les nanas scientifiques....

Bon, moi je suis dans le même cas que toi Kourai, je suis en école d'ingé (qui plus est en méca) et y a pas des masses de filles (10% dans le meilleur des cas).

Ben au sein de mon école d'ingé, (même si au début, ne connaissant personne ben ma foi je m'entendais bien avec tout le monde, et comme je suis plutot de nature à blaguer de quéquette qu'à parler marque de déo, donc j'étais plutot la bonne pote), je me suis finalement entourée d'amis, filles comme garçons, qui regardons nos études avec beaucoup de recul (ce qui est pas toujours le cas, ça fait des gars pas très matures qui prennent les non scientifiques pour de la merde et qui restent la tête dans le guidon ou plutôt dans la manette de jeux sur PC qu'ils ne lacheront que pour aller pisser) et de centres d'intérets assez variés.
Et ces amis et moi avont certes un humour souvent pipi-caca, très con mais fin à la fois (hum ouais bon si vous me coryez pas je vous en veux pas).

Mais je veux bien croire qu'en tant que fille et donc minorité en filière scientifique, il faut au début s'imposer un peu (ces charmants on souvent tout un tas d'idées préconçues sur ces petites choses qu'ils croient fragiles que sont les filles). Et ayant beaucoup d'amis du sexe opposé, ça peut surprendre les filles qui, de part leurs études, ne fréquentent pas forcément une telle floppée de jeunes mâles et s'imaginent des choses qui vont au-dela de la simple amitié: "non mais c'est vrai quoi qu'est-ce qu'elle fait avec tout son harem?".
Bon, pour le coup, c'est vrai que par promo y en a toujours une pour confirmer cette impression: la nana un peu dégourdie qui va essayer un a un tous les éléments mâles de sa promo pour dénicher LE bon coup, m'enfin la je dis "et alors?", ce serait un gars qui ferait la même chose que ça ferait pas autant de foin, laissez-la occuper ses fesses comme elle l'entend.
46 ans 76 1706
qui a dit qu'on se bourre la gueule tout le temps en fac de sciences?
un jour,un de mes potes se pointe un vendredi matin avec gueule de bois à 10h.
il nous dit "hé les gars,hier soir,j'etais bourré,mais alors bou-rré!!!!mais bou-rré!!!!et vous les gars ,vous avez fait quoi?"
et on lui répond "eh bien on etait avec toi."

désolé.
51 ans 5519
Ben je sais pas. J'ai fait une fac de droit, et j'avais plus de copains que de copines. Sans compétition spécifique. Mais moi aussi je faisais un peu comme les mecs pour certaines choses, tout en gardant un maximum de féminité. Faut pas charrier.
A toi aussi de conserver ton charme tout en finesse de femme :mrgreen: L'un n'empêche pas l'autre. Disons que les mecs considéraient que j'avais du cran, mais ocntrairement à certaines filles, je n'ai jamais entamé un concours de pets ou de rot avec eux, ni bu de la bière devant le foot :roll: :lol:
38 ans Montreal (la ou qu'i fait chaud maintenant et que les gens i ont un accent marrant) 1067
melimelo92 a écrit:
mais ocntrairement à certaines filles, je n'ai jamais entamé un concours de pets ou de rot avec eux, ni bu de la bière devant le foot :roll: :lol:


oups, mais c'est que j'en suis là moi...hihi. Bah i sont marrants mes colocs. Pis c'est pas vraiment des concours, c'est juste rigoler quand ça arrive et tabasser celui qui a fait une perlouse immonde alors qu'on est dans un espace confiné tel qu'un ascenceur (faut vraiment pas avoir de coeur pour faire dans un ascenseur)

Bon, pour le foot non, je déteste toujours le sport à la télé. La bière, c'est pour jouer au caps (quoi que moi j'aime pas trop la bière, je préfère faire le caps au shooter, on est déchiré plus vite).
Enfin le diplome approche, ça arrive de moins en moins quand même.
B I U