MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Blocage intime

G
53 ans 10
Bonjour, je suis nouveau ici et comme je l'ai expliqué dans ma présentation, c'est en cherchant des solutions à quelques soucis intimes que j'ai découvert ce forum sur la toile.
Voila  
enfin un endroit sérieux ou visiblement on peut aborder sereinement ses soucis même si les miens n'ont pas de rapport avec le thème principal du forum.
Je suis un homme de 43 ans divorcé depuis 1 an et demi. Depuis 8 mois j'ai rencontré une femme avec qui je vis actuellement. Je rencontre des problèmes dans notre relation sexuelle : libido raz les pâquerettes, problème d'érection et bien souvent pas d'éjaculation... :(
Il faut dire que pendant les dix dernières années de mon couple, je n'ai eu, pour ainsi dire, pas de relations sexuelles avec mon ex-femme (ni avec une autre d'ailleurs).
Et puis le divorce (pas facile), la séparation des enfants, la vente de la maison, les problèmes financiers... mauvaise période quoi. Tout ceci m'a énormément stressé et perturbé.
j'ai vu médecin, urologue, fait des analyses de sang, vu un sexologue, rien n'y a fait, ça s'est même plutôt empiré. (je suppose par focalisation sur le problème) :?
C'est très variable en fait, parfois ça fonctionne, parfois non. J'ai pris du Cialis, là encore ça m'a aidé parfois et d'autre fois non... Le soucis est donc psychologique, un blocage quelque part entre ma tête et mon sexe !
Pourtant il y a de l'amour dans notre relation, mais ce problème qui dure commence a peser, une frustration s'installe, la peur de l'échec etc, ce qui n'arrange rien. Nous parlons pourtant tout à fait ouvertement de ce problème ensemble, pas de tabou, mais voilà, ça coince toujours.
J'ai vraiment envie de trouver une solution car je crains qu'à terme ce soucis gâche beaucoup de chose entre nous et au fond j'ai vraiment peur de la perdre.
Voila en résumé mon problème. En clair j'ai besoin d'aide, alors si quelqu'un a des tuyaux, je suis preneur, les bras ouverts.
Merci d'avance aux amoureux de l'amour ! :D
35 ans 21ème strate des Enfers... 1568
C'est dur de trouver des solutions après le passage chez des spécialistes, mais peut-être que tu "cérébralises" : c'est-à-dire que ton cerveau tourne à plein régime pendant l'acte, ce qui empêche ton corps de se concentrer sur ton ressenti et ton plaisir. Pour contrecarrer cela, il faudrait que ton cerveau soit "nourri" de nombreux stimuli, ce qui fait que certains "jeux" deviennent nécessaires, notamment ceux durant lequel tu dois réfléchir, inventer, imaginer... J'espère être à peu près clair et pas complètement dans les choux... :D
G
53 ans 10
Bonjour et merci pour cette réponse, je penses effectivement que je cérébralise. Et là la peur de l'echec a pris le dessus et je ne m'en sors pas.
En parcourant le forum je suis tombé sur une réponse de "laerpa" qui disait ceci :
"et puis si jamais, vous avez vraiment envi de vous eclatez , je connais une médoc tres peu connu qui est monumentalement efficace ( non non non ce n'est pas le viagra, car le viagra marche même sans stimulation sexuelle, or celui la ne marche pas s'il n'y a pas de stimulation a ce niveau la..) sans aucune contre indication médicale contrairement a son copain la petite pillule bleu, et pour l'avoir effectivement testé c'est un petit comprimé ( tres cher 75 euros la boite de 4) qui vous assure une réponse quasi instantannée sans soucis au niveau erection de votre sexe sur une période de 16/20 h ( même apres 5, 6 ou même 7 rapports) de plus il a des vertues ahurissante en terme de longuer d'acte et de retardateur de ... enfin vous voyez quoi...
j'ai eu l'occasion de le tester, et ce fut un show time assez mémorable même
C'était dans ce sujet : http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_84297.htm

J'aimerais bien connaitre ce médoc, on ne sais jamais si ça pouvait faire un déclic pour que je reprenne confiance en moi...
"laerpa" si tu passes par là, cette info me serait bien précieuse...
Merci d'avance. :D
35 ans Niort, Deux-Sèvres 3657
En attendant, est-ce que tu fais quand même plaisir à ton amie sans forcément avoir d'erection (préliminaires par exemple)? Parce que si ce n'est pas le ca,s ça peut aider à faire retomber sa frustration et donc vous permettre de "gagner du temps" pour régler ce problème.

J'avais un ami dans le même cas que toi, il a fini par aller voir un psy qui lui a dit qu'il devait apprendre à lacher prise et à ne pas avoir peur de mal faire après une longue période d'abstinence. Vous est-il déjà arrivé d'essayer par exemple après une soirée un peu chargée en sustances déshinibantes?
G
53 ans 10
Bien sur que les préliminaires font partie du jeu et heureusement ! Je donne ainsi du plaisir à mon amie mais elle est très frustrée du fait que je n'aille pas au bout, et pire encore quand je n'ai pas d'érection, ça la frustre dans nos rapports. Elle préfère espacer nos rapports mais pour moi ça ne change rien. 2 jours ou deux semaines sans rapports, le résultat est le même.
Pour le psy, j'avais tenté le coup avec un hypnothérapeute, mais il ne m'a pas convaincu. La séance que j'ai fait avec lui a duré 2 h 30, il m'a posé beaucoup de questions mais il m'a aussi beaucoup parlé de lui et j'ai eu l'impression de perdre mon temps. je n'y suis pas retourné, j'ai peut être eu tort.
Et en ce qui concerne les soirée un peu chargée en substances déshinibantes, là encore un coup ça marche un coup ça ne marche pas...
35 ans Niort, Deux-Sèvres 3657
Si le psy que tu as vu ne te revenait pas, rien ne t'empêche d'en changer ;)

Tu as pensé a un sexologue?
A
36 ans 3124
galyfa a écrit:

j'ai vu médecin, urologue, fait des analyses de sang, vu un sexologue, rien n'y a fait, ça s'est même plutôt empiré.
37 ans 100
Il ne me semble point helas que si votre probleme provient d'un désagrement lié a la medecine. un forum puisse vous apporter une réponse d'un interet majeur.
Maintenant les voies de la psychologies étant impenetrable.
Le mieux est sans doute de prendre un certain relachement face à ce fait. Qui pourrait entrainer un blocage encore plus eminent.
Cela est peut etre simpliciste mais peut etre devriez vous seulement essayer de vous retrouver dans un lieu different pour quelques jours. trouvez une certaine relaxation.
Bon courage en tout cas
35 ans Niort, Deux-Sèvres 3657
Acide-Lyrique a écrit:
galyfa a écrit:

j'ai vu médecin, urologue, fait des analyses de sang, vu un sexologue, rien n'y a fait, ça s'est même plutôt empiré.


:oops:
G
53 ans 10
Oui j'ai déjà consulté un sexologue et il m'a dit que dans mon cas un psy n'était pas nécessaire, que je devais plutôt penser à me détendre par rapport à ça, de ne pas en faire une montagne, etc. J'en suis convaincu, mais je n'y arrive pas. Je tourne en rond en fait devant des conseils qui parfois peuvent s'opposer.
G
53 ans 10
gentedemoiselle a écrit:
Il ne me semble point helas que si votre probleme provient d'un désagrement lié a la medecine. un forum puisse vous apporter une réponse d'un interet majeur.
Maintenant les voies de la psychologies étant impenetrable.
Le mieux est sans doute de prendre un certain relachement face à ce fait. Qui pourrait entrainer un blocage encore plus eminent.
Cela est peut etre simpliciste mais peut etre devriez vous seulement essayer de vous retrouver dans un lieu different pour quelques jours. trouvez une certaine relaxation.
Bon courage en tout cas


Un peu de relaxation me ferais en effet surement du bien. Si vous avez un conseil là dessus je suis preneur également.
B I U


Discussions liées