MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Vous n'en vouliez pas et maintenant si... Pourquoi ?

110 ans 2475
Peut-être que l'âge avançant je me pose de plus en plus de questions, j'en sais rien... En tout cas, depuis quelques temps, je me pose beaucoup de questions sur mon  
envie de maternité.

Je me surprends moi-même à y penser, parce qu'il y a quelques temps, je vous aurais répondu que j'étais sûre et certaine de ne pas en vouloir... Peut-être un problème de maturité...

Seulement j'ai assez les pieds sur terre pour savoir ce que pourrait impliquer l'arrivée d'un enfant. Ca change toute une vie et j'en ai parfaitement conscience...

En faite les vraies questions que je me pose sont celles-ci :

Comment avez-vous su que vous vouliez un enfant ? Comment avez-vous su que ce n'était pas un "caprice" ? Que c'était ce que vous souhaitiez alors qu'avant vous n'y songiez même pas ?
40 ans chez moi 5070
Je dirais qu'un caprice ça passe, moi je l'ai su quand mon grand père est décédé ça à fait un électrochoc, mais en y repensant je commençais déjà plus ou moins à y penser, et pourtant avant je disais que je n'en voulais pas.

Et puis j'ai eu le temps de murir mon choix, mon chéri n'étant pas prêt.

Je suis pas sûr que sa réponde vraiment à ta question ça :?
37 ans Guadeloupe 496
Je suis prête psychologique à avoir un bb depuis 4 ans, mais je trouvais que les conditions n'étaient pas réunies pour accueillir ce bb. Depuis l'année dernière, l'envie a été de plus en plus grandissante surtout en voyant collègues et amies enceintes. Le fait que je sois enfin chez moi m'a fait entreprendre l'idée de concevoir un bb, donc j'ai alors arrêté la pilule en Décembre. Depuis hier soir, je suis en période d'ovulation, la première depuis l'arrêt de la pilule.
43 ans 4830
pour ma part, tout simplement parce que j'ai rencontré un homme qui m'a donné envie d'en avoir avec lui, de voir courir des bambins qui seraient un mix de nous deux, avec ses yeux et mon sales caractères...bref!!

on y travaille...
45 ans 17521
Je suis fille unique, et ma mère était instit de maternelle... je ne sais pas si c'était de la jalousie (ma mère s'occupant d'autres enfants que moi), mais j'ai développé très tôt une phobie des gosses... Je détestais aller la chercher à son travail, je trouvais que ça puait, tous ces gamins regroupés, ça sentant le vomi et la chaussette... :lol:

Dans ma famille, je n'ai pas vraiment été entourées d'enfants, j'ai des cousins, mais que je voyais rarement, je n'ai pas vu grandir de bébé... les petits enfants, c'était carrement des martiens pour moi...

Ado, j'ai fait une seule fois du babysitting, ça a été la cata complète... et je me suis dit que plus jamais...

Jusqu'à 28 ans environ, je clamais haut et fort que jamais de ma vie je n'aurais de gosse, la grossesse me semblait quelque chose de monstrueux, de parasitaire... j'éprouvais une sorte de répulsion physique envers les femmes enceintes, et d'ailleurs je me suis coupée de toutes mes amies qui ont eu des enfants à cette époque... c'était juste impossible pour moi de les voir avec ce corps déformé, puis avec cette chose hurlante dans les bras...

puis à 29 ans, je me suis installée avec celui que je considérais comme étant l'homme de ma vie... une histoire difficile, impossible, un homme brisé par son histoire familiale, pour qui il était totalement inconcevable d'avoir des enfants un jour... et je ne sais pas pourquoi, si c'est l'approche de la trentaine, ou la difficulté de vivre avec lui tout en l'aimant comme une dingue, mais une idée s'est faite dans ma tête, que si il me faisais un enfant, j'aurais la meilleure part de lui, comme un "mini lui" (je ne pensais pas au "mini nous"), vierge de toutes blessures... même si cela impliquait qu'on se quitte, parce qu'il n'aurait pas accepté ça, et aussi parce que j'aurais eu peur de sa violence envers cette hypothétique enfant (je précise qu'il n'a jamais levé la main sur moi, mais était très violent, et nous nous sommes séparés à sa demande,car il sentait qu'il allait devenir violent avec moi)...

J'avais 30 ans quand nous nous sommes séparés, sans enfant évidement, mais l'idée avait fait son chemin, à travers mon histoire avec lui... je me disais qu'un jour peut-être, mais pas de suite...

J'ai rencontré un autre homme, de 18 ans plus âgé que moi, avec qui j'ai fait des projets, nous nous sommes pacsés assez rapidement, avons acheté une maison... dès le début de la relation, j'ai mis la question des enfant sur le tapis, et lui, malgré ses presque 50 ans et bien qu'il n'ait pas d'enfants, il n'était pas contre l'idée, c'était open... donc étant posée dans une situation stable, les conditions se trouvaient petit à petit réunies pour que ça arrive... je me disais que c'était sur, j'aurais des enfants (ou au moins un) mais heureusement, ça n'est pas arrivé avec cet homme, car la relation s'est dégradée très très rapidement...

Un an et demi plus tard, notre relation partait en lambeau, et j'ai rencontré mon compagnon actuel sur VLR... quelque chose s'est noué à distance, et avant même de s'être rencontrés "en vrai", nous avions parlé de désir d'enfant, histoire de savoir où on mettait les pieds si on s'engageait dans cette relation... lui en avait envie depuis plus de 10 ans... moi c'était tout neuf, mais sans en avoir envie immédiatement (je me voyais bien faire un gamin après 35 ans, pourquoi 35, je ne sais pas), j'étais maintenant certains n'en vouloir un...

6 mois plus tard, craquage de capote et pilule du lendemain inefficace, j'étais enceinte... Passés les premiers moments de panique (moi à paris avec du boulot mais pas d'appart, lui à nice avec un appart mais pas de boulot, relation naissante), après que j'aie commencé, puis abandonné les démarches pour avorter, nous avons eu notre fille...

Clairement, je n'étais pas tout à fait prête, malgré mes 32 ans... mais quand même plus qu'il y a quelques années, et je ne regrette pas du tout mon choix... J'adore ma fille et elle me le rend bien, je me suis mise à aimer les bébés, même... :mrgreen: J'ai très mal vécu ma grossesse jusque vers 6 mois environ, plutôt du fait de la situation générale, du coup j'en ai pas trop profité, et si je n'ai pour le moment pas envie d'un autre enfant, j'ai en revanche l'envie d'une nouvelle grossesse... :-k

Jusqu'à 29 ans, dans ma tête, c'était clair, si je tombais enceinte, j'avortais direct... et puis les choses ont évolué dans ma tête, avec l'âge peut-être, et aussi suite à cette relation avec cet qui m'a donné envie d'avoir "le meilleur de lui", un "mini-lui" pas abimé... aujourd'hui, je me dis qu'heureusement que cet enfant-là n'a pas été conçu, mais cette envie là a tout de même débloqué quelque chose chez moi.
R
36 ans 15384
Je suis très jeune je sais,mais je tient a répondre ...
Je ressentais jusqu'a il y a un an une véritable aversion envers les enfants,les femmes enceintes,la maternité,ca me dégoutais,je n'en voulais jamais même dans mes pires cauchemars.
Quand j'ai rencontré mon chéri il y a 11 mois,l'envie est venue d'elle même. Je suis vraiment amoureuse et j'ai trop envie d'un "mini nous",pas pour tout de suite bien sur ;)
35 ans 2879
Pareil pour moi, c'est en me casant avec mon chéri que l'envie m'est venue (en fait elle commence à me venir)...Pas vraiment le côté "mini-nous" mais plus de s'occuper à deux d'un petit. Je suis sûre que ça sera un père merveilleux et je me sens prête pour être une mère.
Mais ça attendra qu'on soit plus installés, ça fait juste 6 mois qu'on est ensemble :roll:
B I U