MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

De la volonté pour maigrir ?

59 ans marquette-lez-lille 14
comment mégrir et ne pas rependre du poids y à t'il vraiment une solutions j'ai déjà essayer tant de chose et jamais rien n'a fonctionner je suis même passer par  
le chr du nord j'ai perdu un peut puis très vite repris je suis aller jusqu'à 110kg et je n'arrive pas à décendre en dessous de 99kg je fait actuellement 100kg pour 1m55
1276
la solution c'est beaucoup de volonté à mon avis.
En fait on parle beaucoup de rééducation alimentaire ici contrairement à régime (mais kif kif) et je constate que toutes les solutions demandent beaucoup de discipline en fait.
Il faut que tu trouves la solution qui te convient c'est à dire en principe qui est la moins contraignante pour toi.
Je pense personnellement que celles et ceux qui ont une tendance à prendre du poids doivent se mettre en tête qu'elles (personnes) devront faire attention toute leur vie (dans la mesure où elles veulent évidemment contrôler leur poids).
Donc si tu es prête à te lancer sur cette route alors je te souhaite beaucoup de courage.
J'insiste juste sur le fait que si tu veux perdre du poids et le maintenir, tu dois changer ton mode d'alimentation puisqu'il est entendu que celui que tu as actuellement te fais ou prendre du poids ou stagner. Par contre , dès que tu auras trouver le mode d'alimentation optimal pour toi , c'est à dire une alimentation équilibré avec peu de contraintes et des résultats satisfaisants pour toi, alors tu devras probablement t'en tenir à cela toute ta vie.
;) ;) ;)
67 ans Charente Maritime 3080
dakota59 a écrit:
je suis aller jusqu'à 110kg et je n'arrive pas à décendre en dessous de 99kg je fait actuellement 100kg pour 1m55


Mon psy m'a expliqué qu perdre 10 kilo, c'était dejà changer de personalité en perdant une taille, que ce changement de personalité pouvait être trop dur à gérer pour certains. En réflechissant sur ce thème, je me suis aperçue qu'il me collait vraiment. 15 ans que j'étais dans le cas. En approfondissant les problèmes auxquels cela me renvoyaient et en faisant le point, je maigris depuis tranquillement, simplement en suivant ma faim et ma satiété. J'ai également aussi approfondià cette occasion ma satiété, car si je m'occupais de ma faim, je mangeais trop selon des règles d'équilibres et non en faisant confiance à mon corps.

Je n'ai en rien changé ma manière d'alimenter, mais les quantités ont changé d'elles-mêmes.
56 ans 91 25732
MyPearl5 a écrit:
la solution c'est beaucoup de volonté à mon avis.
En fait on parle beaucoup de rééducation alimentaire ici contrairement à régime (mais kif kif) et je constate que toutes les solutions demandent beaucoup de discipline en fait.
Il faut que tu trouves la solution qui te convient c'est à dire en principe qui est la moins contraignante pour toi.


Un régime c'est pareil que la rééducation alimentaire ? Ah bon ? Tu as essayé ? Alors si c'est pareil, comment expliques tu que je sois arrivée à perdre 10 kg avec la rééducation alimentaire, alors que j'en perdais péniblement deux et que j'en reprenais cinq avec les régimes ?

Je ne vais pas te refaire le speech sur la différence entre les deux, il y a des posts dans le forum rééducation alimentaire qui t'expliqueront pourquoi ça n'a rien à voir.

Quant à la volonté... Ca me fait toujours rire qu'on parle de volonté. Mais si la volonté avait un pouvoir quelconque, je ressemblerais à Kate Moss !

Maria123 le dit bien. Quand on respecte son corps, quand on l'écoute, on réadapte automatiquement son alimentation. La volonté n'y est pour rien. Et ça marche.
P
43 ans 64
Je n'avais pas vu ce message, merci de l'avoir fait sortir de l'ombre

MyPearl5 a écrit:
la solution c'est beaucoup de volonté à mon avis.
En fait on parle beaucoup de rééducation alimentaire ici contrairement à régime (mais kif kif)


Aaaah non, pas kif kif du tout :D Peut-être lire les différents messages et témoignages postés depuis la création du forum ?



Citation:
et je constate que toutes les solutions demandent beaucoup de discipline en fait.
[...]
Je pense personnellement que celles et ceux qui ont une tendance à prendre du poids doivent se mettre en tête qu'elles (personnes) devront faire attention toute leur vie (dans la mesure où elles veulent évidemment contrôler leur poids).


C'est justement là, une des différences fondamentale !
La "rééducation alimentaire" c'est "toute la vie sans contrainte" :D

Et aussi, ne plus vouloir à tout prix (et n'importe quel prix, tant sur le plan financier que médical) contrôler son poids, sa vie. C'est aussi lâcher prise, accepter de se laisser consoler par une douceur (au chocolat, ben oui, pourquoi pas !), accepter de partager un bon repas, sans compter les calories, sans se dire que ce soir ou demain ce sera "salade verte sans assaisonnement et yaourt 0%". Quand j'y repense.. beurk, aucun goût !

La différence, c'est que l'on prend le temps de savourer les mets, qu'on prend conscience du goût des choses qui ne sont plus insipide, et qu'on reprend goût à la VIE :D


Bon courage et bonne chance :D



Pour info, depuis mon 1er post ici, j'ai perdu 1 taille 1/2 de vêtement (je ne me pèse pas), voire 2 pour certaines marques, sans aucune privation, et en dégustant en moyenne 1 glace par jour ;)
39 ans chalon sur Saone 579
bien sur que non régime et rééducation alimentaire c'est pas kif kif comme tu dis si bien! Si tu avais bien lu nos nombreux post dans le forum, certes tu aurais vu que l'on mange équilibré mais cela ne nous demande pas un effort surhumain, le 1er mot à avoir en tête c'est plaisir! on doit se faire plaisir en mangeant, on doit réapprendre à manger selon notre faim, on doit oublier toutes les conneries que l'on c'était mises en tête à cause de tous nos anciens pseudo régime!

en me relisant avant de poster je me trouve agressive et je m'en excuse mais je vais laisser ce message tel quel. Tous les jours je lutte contre les régimes, il y a toujours quelqu'un à convaincre de laisser tomber ces conneries et j'espère faire de plus en plus d'adeptes de la rééducation ;)
37 ans 4422
FAQ rééquilibrage alimentaire

Rééquilibrage alimentaire / régime : meme combat ?
1276
Patty a écrit:
comment expliques tu que je sois arrivée à perdre 10 kg avec la rééducation alimentaire, alors que j'en perdais péniblement deux et que j'en reprenais cinq avec les régimes ?


Ca veut tout simplement dire que la rééducation alimentaire est un régime alimentaire qui te convient, pour lequel tu ne ressens pas (ou peu) de contraintes.
Si tu prends quelqu'un qui doit consommer une quantité limité de sel, c'est un régime alimentaire qui va être +/- contraignant selon les personnes.

Régime ne veut pas forcément dire prise de tête. C'est juste une facon d'adapter son alimentation de manière à perdre du poids.

Maintenant c'est sur qu'entre les draconiens, les équilibrés, les sans ceci cela, les avec tout , les débiles, les pompes à fric, etc...
Du moment qu'au final ca te permet de réduire ta masse grasse, pour moi c'est un régime.
Et tu ne me diras pas honnêtement qu'en mangeant avec un rééquilibrage alimentaire il n'y a rien que tu faisais avant que tu ne fais plus maintenant: ca c'est plutôt un miracle alors.
De toute facon c'est mathématique: pour perdre du poids, il faut manger moins que l'on dépense.
En lisant différents autres posts j'ai lu que pour certaines personnes, même la rééducation alimentaire ne leur faisait pas perdre de poids.
Cela veut -il dire que ces personnes ont atteint leur poids de forme et ne peuvent rien faire pour avoir un corps plus mince si c'est ce qu'elles veulent ?
Peut-être aussi qu'elles mangeaient déjà équilibré, mais qu'il faut juste réduire les quantités ?
Est-ce que ce n'est pas une privation que de ne pas pouvoir manger mon paquet de chips parceque en fait si j'écoute mon corps ben je devrais m'arrêter à quelques chips ?

Sorry pour la longueur :arrow:
56 ans 91 25732
Si, il y a des choses que je faisais avant et que je ne fais plus.
Par exemple, quand j'avais du chocolat dans le frigo, ou du parmesan, ou des gâteaux, je les "sentais m'appeler". Je n'arrivais pas à y résister. Au mieux ça durait 2 jours, au pire ça me faisait la soirée.

Maintenant plus du tout. J'ai trois ou quatre sortes de chocolat dans le frigo, depuis plusieurs mois. Il doit en manquer au pire 4 carrés. J'aime toujours le chocolat, mais je ne ressens plus cette envie irrépressible de le manger.

Je me resservais systématiquement parce que je croyais avoir faim. C'est fini maintenant.

Je choisissais rarement les légumes et les fruits comme aliments préférés. Maintenant si.

Pour moi, un régime, c'est un synonyme de privation et de frustration.

Avec la rééducation alimentaire, je ne me prive de rien. L'envie elle même a changé. Mes goûts ont changé. Ma façon d'appréhender la nourriture a changé. Je sais quand j'ai faim et quand je n'ai plus faim.

Mypearl5 a écrit:
Est-ce que ce n'est pas une privation que de ne pas pouvoir manger mon paquet de chips parceque en fait si j'écoute mon corps ben je devrais m'arrêter à quelques chips ?


Se priver, c'est s'obliger à ne pas manger qqchose dont on a envie. Quand tu écoutes ton corps, il te dicte tes envies aussi. Quand je prends des chips, qqunes me suffisent. Ca n'est pas moi qui décide. Quand je vais dans un self par exemple, je prends des assortiments de légumes, pas parce que je pense que c'est meilleur pour mon poids, mais parce que ça me fait envie. Et puis je rajoute 5 ou 6 frites. Parce que les frites c'est bon et que j'ai envie d'en manger qqunes. Je ne me prive pas d'en prendre plus, ce que je prends me suffit. Avant je prenais une assiette de frites et je me sentais frustrée à l'idée de prendre autre chose.

Quand tu n'as pas envie de qqchose, tu ne te prives pas en ne le prenant pas ! ;)

Pour moi la rééducation alimentaire, c'est une modification du comportement tout entier, pas seulement du comportement alimentaire. Mais les effets ne sont pas volontaires. Je me souviens au début de ma rééducation, je me surprenais moi même. Au resto par exemple, je faisais comme avant, je regardais la carte avec envie... et je commandais une salade composée, parce que mon envie me portait vers ce plat là. Ou bien je prenais 2 boules de sorbet alors qu'avant je craquais sur la coupe avec plein de chocolat et de chantilly. Je n'ai pas le sentiment de me priver, je prends ce qui me fait envie. Simplement ce qui me fait envie a changé.

Même psychologiquement j'ai changé. Maintenant me nourrir n'est plus un but et une guerre avec moi même, c'est un moyen de me sentir bien. Et ça se voit à d'autres choses que ma balance !

Pour celles qui ne perdent pas avec la rééducation alimentaire, oui cela peut venir du poids de forme qui est atteint, puisque nous avons tous un poids génétiquement programmé. Pour le moment, toutes celles avec qui je partage cette expérience perdent du poids. Celles qui n'en perdent pas ont souvent des problèmes de compulsion alimentaire ou des problèmes de santé associés. Plus difficile de perdre du poids quand on suit des traitements qui vous en font prendre...

Voilà, je crois que j'ai fait plus long que toi :oops: mais je voulais essayer d'exprimer clairement la différence, pour moi, entre régime et rééducation alimentaire. :D

Dernière modif par le 5584j; modifié 1 fois
67 ans Charente Maritime 3080
MyPearl5 a écrit:
Et tu ne me diras pas honnêtement qu'en mangeant avec un rééquilibrage alimentaire il n'y a rien que tu faisais avant que tu ne fais plus maintenant:
Bon je reviens un peu sur mon cas, parce que je le pense assez intérressant dans l'optique. Et on commence du début, c'et à dire au fond des âges.
Genu valgum congénital et pieds plats qui vont avec : il ne faut pas que votre fille grossisse, diagnostic de la fac de médecine. Avec tout ce qui va avec, gouttières pour dormir, interdiction de marcher avant l'âge de 4 ans (que je ne respecterai pas, je ne savais pas lire les ordonnaces à l'époque :P )... Et surtout un casse tête pour mes parents au sortir des années de privations d'après guerre : c'est quoi manger équilibré ?
C'est évidemment manger des nourritures roboratives et rien entre les repas ! Dès le départ, tout ce qu'il faut pour mal partir. Et alors que je suis à peine trop ronde, un diagnostique qui revient tous les ans lors de la visite scolaire "doit impérativement maigrir". De regimes imposés (y compris avec belles pillules, mais non, cousin, je ne veux pas jouer au docteur) et période de repos, je suis juste en surpoids pour mes 21 ans (71-72k pour 1,63m). Nouveau régime (médicamenteux), toujours même motif plus envie de séduire, vu mon âge. J'y réussi au delà des mes espérances. Certes, à 56k, je trouve mon mari, mais aussi une faune dont j'ignorais totalement l'existence et que je ne sais pas gérer. Des exhibitionistes en veux-tu en voilà, et quatre rencontres pour lesquelles je suis heureuse d'être plutôt sportive et rapide à la réaction. Le dernier prendra d'ailleurs encore plus que les autres pour avoir voulu me coincer dans un endroit sombre. Mais il enterre aussi mes rêves de séductrice. Je veux vivre. Et depuis lors, dès qu'un régime m'amenait trop bas, c'était la plus grande des paniques, sans que je comprenne pourquoi. C'était tellement enterré.

Simplement, depuis 5 ans que je suis prédiabétique (et avec maintien uniquement par régime alimentaire), sans compter l'arthrose qui vient se mêler de mon genu valgum, et bien je veux maigrir.

Pourquoi mon poids s'est stabilisé lontemps aux environs de 116-117k ? En repassant sous la barre des 100k, j'ai déjà constaté la rupture du silence radio.

Donc pour répondre à tes questions, dans le désordre :
Citation:
manger moins que l'on dépense
c'est évident, personne ici ne te le contestera.

Citation:
Cela veut -il dire que ces personnes ont atteint leur poids de forme et ne peuvent rien faire pour avoir un corps plus mince si c'est ce qu'elles veulent ?
Mon cas prouve bien que le set-point, c'est un accord entre l'inconscient et l'inconscient. Lis un peu partout, tu verras que l'obésité, c'est trop souvent lié à des problèmes enfouis au plus profond, et qu'à sa manière, l'obésité résoud. Alors, maigrir, c'est souvent faire le point sur ces blessures. Et quand elles sont trop cachées pour être conscientisées, au moins par une thérapie comportementale faire la paix pour l'avenir à défaut de réveiller le passé pour le guérir.

Citation:
ca c'est plutôt un miracle alors
Est-ce que je maigris par miracle ? Oui, dans le sens où se sont seulement mes déprimes frigo qui au départ avaient décidé de s'exprimer autrement. Depuis que j'ai un anneau, il fait son boulot en exacerbant ma satiété, bien qu'il ne soit absolument pas sérré.

Alors question : pourquoi m'être fait mettre un anneau si je maigrissais (depuis que j'avais décidé d'en mettre un) ? Et bien parce qu'avoir réveillé tout cela me donne encore plus la rage de vouloir aller vers un poids où non seulement mon diabète sera un souvenir, mais encore mon arthrose ne m'empêchera pas de vivre comme je l'entends. Parce que je ne veux pas que cet accord soit un pacte pour arriver à 92 k seulement, passage à mon BMI 34, zone non opératoire. Et que je veux donner du temps à mon corps pour s'habituer à être mince. Ai-je tort, ai-je raison, seul l'avenir le dira.

Ce qui est certain, c'est que je mange moins uniquement en suivant ma faim et ma satiété. Mon corps me dit que cette part de gateau en trop lui soulève le coeur et sera beaucoup plus agréable quand j'aurai à nouveau faim, c'est une sensation géniale. Je mange du chocolat si je veux, quand je veux et autant que cela m'apporte un réel plaisir, même en dehors des repas. Je mange des plats en sauce dans les mêmes proportions. Voila mon régime depuis des années (et un poids stable). 19k kilos perdus depuis mars simplement pour avoir compris ce qui me faisait peur et que mon inconscient accepte l'idée de remaigrir.
25680
MyPearl5 a écrit:
Ca veut tout simplement dire que la rééducation alimentaire est un régime alimentaire qui te convient, pour lequel tu ne ressens pas (ou peu) de contraintes.
Si tu prends quelqu'un qui doit consommer une quantité limité de sel, c'est un régime alimentaire qui va être +/- contraignant selon les personnes.

Régime ne veut pas forcément dire prise de tête. C'est juste une facon d'adapter son alimentation de manière à perdre du poids.

Maintenant c'est sur qu'entre les draconiens, les équilibrés, les sans ceci cela, les avec tout , les débiles, les pompes à fric, etc...
Du moment qu'au final ca te permet de réduire ta masse grasse, pour moi c'est un régime.
Et tu ne me diras pas honnêtement qu'en mangeant avec un rééquilibrage alimentaire il n'y a rien que tu faisais avant que tu ne fais plus maintenant: ca c'est plutôt un miracle alors.
De toute facon c'est mathématique: pour perdre du poids, il faut manger moins que l'on dépense.
En lisant différents autres posts j'ai lu que pour certaines personnes, même la rééducation alimentaire ne leur faisait pas perdre de poids.
Cela veut -il dire que ces personnes ont atteint leur poids de forme et ne peuvent rien faire pour avoir un corps plus mince si c'est ce qu'elles veulent ?
Peut-être aussi qu'elles mangeaient déjà équilibré, mais qu'il faut juste réduire les quantités ?
Est-ce que ce n'est pas une privation que de ne pas pouvoir manger mon paquet de chips parceque en fait si j'écoute mon corps ben je devrais m'arrêter à quelques chips ?

Sorry pour la longueur :arrow:



La rééducation n'est pas un menu type à suivre, mais une méthode pour être à l'écoute de soi est trouver le régime alimentaire qui te convient.

Un régime est un mode d'emploi à suivre independamment des besoins rééls du corps !

Ne vois tu vraiment pas la difference fondamentale qu'il y a entre régime et reeducation ?
B I U


Discussions liées