MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

g du mal avec les rondes

L
50 ans 1194
laerpa a écrit:
Lerenard a écrit:
Dilys a écrit:
Personnellement quand je me fais aborder dans la rue ça manque souvent de profondeur ... "Ouah mademoiselle t'es  
vraiment charmante ! Je t'offre un café ?"


Ca fait plus que de manquer de profondeur. Si je devais recevoir un discourt similaire, la personne en face de moi n'aurait aucune chance. :fouet: :fouet:


haaaa mais c'est clair qu'en te disant mademoiselle t'es vraiment charmante a toi ... ben C'est un peu normal qu'il est aucune chance non ? :lol: :lol:
A moins que ca soit un garçon " sensible" et qu'il aime les petits etre fragile ;o)


Raté, ce n'est pas pour ces raisons là que ce genre de choses me laissent froid. :lol:
10361
Lerenard a écrit:
laerpa a écrit:
Lerenard a écrit:
Dilys a écrit:
Personnellement quand je me fais aborder dans la rue ça manque souvent de profondeur ... "Ouah mademoiselle t'es vraiment charmante ! Je t'offre un café ?"


Ca fait plus que de manquer de profondeur. Si je devais recevoir un discourt similaire, la personne en face de moi n'aurait aucune chance. :fouet: :fouet:


haaaa mais c'est clair qu'en te disant mademoiselle t'es vraiment charmante a toi ... ben C'est un peu normal qu'il est aucune chance non ? :lol: :lol:
A moins que ca soit un garçon " sensible" et qu'il aime les petits etre fragile ;o)


Raté, ce n'est pas pour ces raisons là que ce genre de choses me laissent froid. :lol:

tu connais le proverbe, never say never ;)
un moment d'égarement, une méprise, il parrait que quand on approche le quadra, on se pose la question de .. ( ou pas ..) :lol:

bon je file avant de me prendre un coup de fouet .. quoi que .. hum ..
oui mais non en fait ... :peur:
( bises a madame..)
L
50 ans 1194
laerpa a écrit:
Lerenard a écrit:
laerpa a écrit:
Lerenard a écrit:
Dilys a écrit:
Personnellement quand je me fais aborder dans la rue ça manque souvent de profondeur ... "Ouah mademoiselle t'es vraiment charmante ! Je t'offre un café ?"


Ca fait plus que de manquer de profondeur. Si je devais recevoir un discourt similaire, la personne en face de moi n'aurait aucune chance. :fouet: :fouet:


haaaa mais c'est clair qu'en te disant mademoiselle t'es vraiment charmante a toi ... ben C'est un peu normal qu'il est aucune chance non ? :lol: :lol:
A moins que ca soit un garçon " sensible" et qu'il aime les petits etre fragile ;o)


Raté, ce n'est pas pour ces raisons là que ce genre de choses me laissent froid. :lol:

tu connais le proverbe, never say never ;)
un moment d'égarement, une méprise, il parrait que quand on approche le quadra, on se pose la question de .. ( ou pas ..) :lol:

bon je file avant de me prendre un coup de fouet .. quoi que .. hum ..
oui mais non en fait ... :peur:
( bises a madame..)


Tu sais, il y a une fameuse histoire où il est dit que tout flatteur vit aux dépends de celui qui l'écoute... Et j'ajoute, surtout quand il en fait trop. :sifl:
10361
Lerenard a écrit:


Tu sais, il y a une fameuse histoire où il est dit que tout flatteur vit aux dépends de celui qui l'écoute... Et j'ajoute, surtout quand il en fait trop. :sifl:


Certes certes, c'est clair que t'a toujours eu du mal avec l'humour des autres, c'est dommage mais bon. Hanibal a bien rencontrer des soucis a traverser les alpes, donc on peut comprendre que l'humour citadin ai du mal a se frayer un chemin dans nos vertes et reculé campagnes.

désolé de t'avoir dérangé ;)
33 ans Fécamp 1045
Je me suis déjà fait abordée et chaque fois la même chose : le "t'es jolie mamz'elle", le "on prends un café ? Tu me donnes ton numéro ?" ou un sympathique mais qui me laisse autant de marbre "il y aurait une possibilité pour que l'on devienne ami ?".

Quand j'ai rencontré mon compagnon, ce qui m'a plus c'est qu'entre nous il n'y avait rien d'autre qu'une véritable envie de papoter... et aussi, c'est bête, mais il m'a touché en me vouvoyant. Tout simplement ! Enfin une personne qui me mettait un peu en hauteur au lieu de me prendre pour son camarade de garnison au bout de 5 mins. :lol:
38 ans 22/29 2570
Ha la drague de rue, quelle foire. :lol:
J'ai eu de tout : les polis timides, les pervers avec des regards de fous, les collants qui ne comprennent pas le non, les violents qui t'insultent quand tu dis non... Ya de tout.
Quand on me drague dans la rue, je me renferme à mort. Pourtant en réfléchissant c'est pas négatif mais les inconnus dans la rue me font peur (merci à la TV qui m'a rendue parano :? ). Ca ne met pas à l'aise du tout. J'ai l'impression qu'on va m'agresser, me mettre un coup de couteau...
C'est vrai que c'est plus facile d'aborder dans un magasin, une bibliothèque ou un café. C'est bizarre mais dans ces conditions là, je suis plus à l'écoute.
Essaye, tu verras que ça marche mieux quand dans la rue.
38 ans Montréal 1666
Arrivée dans la grande ville, j'étais un peu naïve...

Je crois me souvenir encore de ma surprise face au gars "qui croyait m'avoir déjà vue quelque part" et qui m'a proposé, après que je lui ai dit que je travaillais dans un magasin de jouets, que nous nous montrions les nôtres...

Il y a aussi celui qui, après avoir passé pendant des semaines à mon kiosque de pommes, m'a avoué, tout rouge, qu'il aimerait qu'on soit des amis intimes.

Toujours à ce même kiosque, ce gars qui m'a dit m'observer depuis des semaines et qui pouvait se remémorer toutes mes tenues, qui n'étaient même pas sexy, lol.

Comment oublier cet homme qui venait me montrer ses plus belles trouvailles de revues pornographique la nuit, à travers la vitre pare balle du dépanneur ou je n'ai pas travaillé longtemps...

Ou ceux qui s'imaginaient que j'étais forcément une pute si j'allais vers le métro tôt le samedi matin, après mon quart dans un refuge pour femmes, et qui m'offraient des baux dollars. Je les aurait trucidé...

J'oublie toutes ces grandes tactique d'approche comme: "Il est quelle heure?" ou "Elle est où telle rue?" Mais au final, "je voulais juste vous parler..." ou "tu veux un café?"

Mais la palme de savoir vivre ira toujours à cet inconnu qui me suivait jusqu'en cours en me suppliant de lui faire une pipe!

Après, demandez moi pourquoi je n'aime pas me faire aborder dans la rue... je ne suis pas différente des autres femmes, qui doivent aussi vivre la même chose, pas plus belle, pas plus sexy, rien... un compliment gratuit fait plaisir, mais il y a trop souvent une intention derrière! Pourtant, j'étais souvent célibataire et j'aurais bien aimé rencontré un gentil garçon qui m'aborderait comme si j'avais un cerveau... Je n'étais même pas fermée aux relations passagères, mais là, un minimum de classe et de savoir être SVP! LOL!
34 ans 3056
Eh ! Arrêtez là, je vais vraiment me poser des questions sur le fait que les choses dont vous parlez ne me soient JAMAIS arrivées ! Jamais faite accostée dans la rue, c'est pas que je m'en porte plus mal franchement, mais bon...

Allez, je vous donne mon secret : il suffit d'avoir la tête baissée et de regarder où on met les pieds. Et si par malheur vous relevez la tête : toujours sourcils froncés et nez qui coule, ça marche bien :sick: :lol: .
V
33 ans 93 444
pfff les dragues de rues
entre les eboueurs (j ai rien contre eux hein ^^) qui me claxonne je regarde autour mais personne don oui c est bien pour moi lolles gens qui passent a coter de toi qui disent "bonjour ca va ??" je passe comm si de rien etait
ou bien cceux qui dise t es belle ou t as un numéro mais sa c est surtout dans le métro
:lol:
bon des fois c est marrant et c est meme flateur mais bon certains devraient s abstenir
38 ans Montréal 1666
Citation:
Eh ! Arrêtez là, je vais vraiment me poser des questions sur le fait que les choses dont vous parlez ne me soient JAMAIS arrivées ! Jamais faite accostée dans la rue, c'est pas que je m'en porte plus mal franchement, mais bon...


Moi c'est plutôt le contraire qui m'inquiète. Je me demande bien ce que je projette pour être abordée comme ça. Il y a même une fois où je me suis fait proposer 2 trips à trois dans la même semaine, et je ne sais pas si j'ai été plus choquée de me le faire proposer par une amie d'enfance que par ce couple de parfaits étrangers croisés dans un bar. Je ne m'habille pas sexy, je ne suis pas plus belle qu'une autre, je ne cherche rien, je ne danse pas, je ne suis pas nympho mais pourtant, on dirait que j'ai "sexe" écrit dans le front. Allez, dites le moi, c'est quoi mon problème! :oops:

Heureusement, une bedaine de 33 semaines, ça calme les ardeurs...
37 ans France : Lille 3505
Vertige a écrit:

Heureusement, une bedaine de 33 semaines, ça calme les ardeurs...


Pas sur ça :lol:
38 ans Bruxelles 7458
petitedel a écrit:
Eh ! Arrêtez là, je vais vraiment me poser des questions sur le fait que les choses dont vous parlez ne me soient JAMAIS arrivées ! Jamais faite accostée dans la rue, c'est pas que je m'en porte plus mal franchement, mais bon...


Ça dépend aussi des endroits où l'on vit.
Depuis que j'ai déménagé dans un quartier de petits vieux, je suis tranquille, mais tranquille! Un bonheur.
Je n'ai pas à fermer ma veste pour cacher mon décolleté, à garder le regard au loin de peur qu'un homme pense qu'il me plait ou à marcher vite pour décourager le potentiel dragueur.

Par contre, dès que je retourne en ville... :?

Enfin, il y a parfois des hommes charmants auxquels j'aurais sûrement donné une chance si j'étais libre. Mais ils se comptent sur les doigts de la main et j'ai quand même 26 ans! :lol:

Même en vacances, en tenue de touriste, les cheveux mouillés par la sueur, la peau écarlate malgré la crème solaire, les fausses crocs achetées au marché parce que les belles chaussures font trop mal aux pieds (oui, j'avoue tout!)... Beh y en a, des dragueurs!
A Florence, y en a un qui m'a donné un coup de poing dans l'épaule parce que j'ai regardé ailleurs quand il a commencé son "Bella...".

Puis, y a même ceux qui te draguent devant ton compagnon!
Enfin, ça s'est calmé ça. C'est plus un truc de "d'jeuns" pour provoquer le mâle adverse.
41 ans Nice 2811
RuleSpider a écrit:
Vertige a écrit:

Heureusement, une bedaine de 33 semaines, ça calme les ardeurs...


Pas sur ça :lol:


je confirme y en à ça les calme pas :lol:
mm enceinte jusqu'au oeil et avec un bb dans une poussette
B I U