MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Michelle Obama et sa chasse contre l'obésité infantile

39 ans 4079
Je met en lien l'article paru aujourd'hui sur le Nouvel Obs et qui retransmet son discours pour combattre l'obésité infantile : http://tempsreel.nouve...esite_infantile_par_miche.html


Alors, vous en pensez  
quoi ?
S
110 ans 3793
Je suis assez d'accord avec son discours en fait.

Bien sûr on ne peut pas résumer tous les cas d'obésité infantile à mal bouffe + télé et pas de sport, mais pour beaucoup oui, quand même...

Surtout quand tu vois ce qu'il servent dans les cantines scolaires aux USA. Ça n'aide pas vraiment... Ce n'est certes pas le cas en France où les normes sont strictes. mais là-bas, ça n'est pas le cas. :?

Sans oublier non plus, ce qu'on trouve dans les produits agroalimentaires... ça fait peur.

Avez vous regardé ce qu'on trouve dans un simple petit pot pour bébé ?
Dernièrement, j'ai acheté des petits pots premier âge d'une marque soi-disant bio... alors amidon de si, amidons de ça, euh à la base moi, je voulais juste de la compote de fruit,s hein. Pas des trucs enrichis aux amidons divers et variés.
Ce n'est qu'un exemple mais quand on lit les étiquettes des produits de consommation courante, ça fait peur. Est-il besoin, dans une brick de soupe de rajouter tant d'additifs et d'exhausteurs de goûts ? Pour une simple soupe de légume ?

Je pense aussi que certaines mesures éducatives simples, suffiraient à inverser la tendance. Ainsi, on pourrait éviter les clivages du style: t'es gros parce que tu manges mal. Eh non ! pas "que" pour ça... :roll:
Alors en éliminant cette part d'obésité disons du à une "mauvaise qualité de vie", on pourrait se pencher sur les autres causes de l'obésité. Enfin...
36 ans Lyon 51
L'obésité est quand même un problème de santé publique encore plus aux USA qu'en France...

Je suis d'accord que nous sommes sur un site d'acceptance de soit, mais l'obésité tout comme l'anorexie, sont des maladies et on ne peut pas le nier , je trouve ton titre d'ailleurs bien dur " chasse à l'obésité" ...

En lisant l'article on se rend bien compte qu'il s'agit plus d'éduquer les gens à avoir une alimentation plus saine...
On peut bien taper sur l'industrie agro-alimentaire pour la qualité des produits qu'elle fournie, mais d'un côté c'est nous qui en sommes les clients, cette industrie s'est adapté à notre mode de vivre ( vie plus rapide, nécessité de produits tout faits et prêts à la consommation)

Je suis persuadée qu'en changeant notre façon de consommer ( plus d'aliment frais), pour ma part mes parents ont toujours pris le temps de cuisiner, de nous faire manger des produits divers et varié, pourtant les deux ont toujours travaillé et nous ne roulions pas sur l'or (même si je pense que pour manger bien et bon il faut payer plus). Et ses habitudes me sont restés ( enfin il faut aussi dire que je trouve extrêmement mauvais tous ce qui est "pré fabriqué") ...

De mon point de vue, en changeant notre façon de manger, on peut changer cette industrie agro-alimentaire ( nous sommes les clients), pour qu'elle nous fournisse les produits de la qualité que nous souhaitons.

Et le fait que l'État s'en mêle est normal puisque :
- C'est une question de santé publique ( par exemple le cout que ça engendre pour la sécurité sociale, l'argent qui y est utilisé est quand même celui de mes impôts et des impôts des autres, il faut quand même l'utiliser avec responsabilité et limité les dépenses)
- L'État est le plus à même de discuter avec les géants de l'industrie de l'agro-alimentaire
- Parce que l'accès à une alimentation de qualité (comme à des soins médicaux de qualité, et tous ce qui est lié à la santé) pour tous ne doit pas dépendre des revenus... Et une fois encore c'est à L'État de s'assurer que c'est bien le cas...

Donc je comprends bien, et ça ne me "choque" pas que Michelle Obama s'engage.
34 ans Liège - Belgique 1516
Je suis également assez d'accord avec ce discours. Il faut se remettre dans le contexte, c'est la Première Dame des Etats-Unis, pas de France ou de Belgique.

Les habitudes alimentaires américaines sont bien différentes des nôtres. Le rythme de vie aussi.

Donc son plan me parait assez cohérent avec la réalité de son pays.

Il faut bouger, de toute façon, car il n'y a rien à faire, si l'industrie agro-alimentaire continue dans cette voie, il y aura toujours plus d'obésité.
Alors bien sûr, je suis d'accord avec mimicracra : nous sommes les clients, c'est à nous de faire bouger tout ca. Mais pour que nous le fassions bouger, il va falloir une sérieuse sensibilisation.

De mon côté, j'ai mis au rebus tous les plats préparés, les soupes en briques, des choses de ce type. Mais j'ai pu me rendre compte, ne fut-ce que sur le forum, que certaines personnes ne savaient pas comment faire une soupe...

C'est une question de (ré)éducation. Des enfants, et des adultes.

Attention, je ne converge pas dans le sens obésité = TOUJOURS malbouffe + TV et/ou PC, mais malheureusement, dans beaucoup de cas ce tandem est lié au fléau qui nous fait tant souffrir.

Si on pouvait déjà éviter aux gamins n'ayant aucune prédisposition, aucun souci de santé,... de se retrouver obèse, ce serait une excellente chose.
53 ans Out of Africa... 4355
mimicrara a écrit:

pour ma part mes parents ont toujours pris le temps de cuisiner, de nous faire manger des produits divers et varié, pourtant les deux ont toujours travaillé et nous ne roulions pas sur l'or (même si je pense que pour manger bien et bon il faut payer plus). Et ses habitudes me sont restés ( enfin il faut aussi dire que je trouve extrêmement mauvais tous ce qui est "pré fabriqué") ...

.


Es-tu mince aujourd'hui ?
Parce que moi aussi je mangeais fruits et légumes dans mon enfance et ça n'a pas empêché d'avoir des troubles du comportement alimentaire qui m'ont fait grossir

Aujourd'hui si j'ai presque un poids dit "normal" c'est parce que j'ai soigné ces troubles et non parce que je me suis astreinte à manger ces fameux fruits et légumes, (même si je ne suis pas contre non plus puisque pour ma part, je fais attention çà ce que mon fils est une alimentation équilibrée)

Quant au sport, je ne sais pas comment c'est au Etats unis mais ils peuvent aussi en intégrer un peu plus au programme scolaire et faire en sorte que les gamins ne passent pas autant de temps assis dans la journée non plus hein !

Donc je dirais, un peu réducteur comme article qui semble ne voir qu'un seul aspect de l'obésité.
36 ans Lyon 51
Câline a écrit:
mimicrara a écrit:

pour ma part mes parents ont toujours pris le temps de cuisiner, de nous faire manger des produits divers et varié, pourtant les deux ont toujours travaillé et nous ne roulions pas sur l'or (même si je pense que pour manger bien et bon il faut payer plus). Et ses habitudes me sont restés ( enfin il faut aussi dire que je trouve extrêmement mauvais tous ce qui est "pré fabriqué") ...

.


Es-tu mince aujourd'hui ?
Parce que moi aussi je mangeais fruits et légumes dans mon enfance et ça n'a pas empêché d'avoir des troubles du comportement alimentaire qui m'ont fait grossir

Aujourd'hui si j'ai presque un poids dit "normal" c'est parce que j'ai soigné ces troubles et non parce que je me suis astreinte à manger ces fameux fruits et légumes, (même si je ne suis pas contre non plus puisque pour ma part, je fais attention çà ce que mon fils est une alimentation équilibrée)

Quant au sport, je ne sais pas comment c'est au Etats unis mais ils peuvent aussi en intégrer un peu plus au programme scolaire et faire en sorte que les gamins ne passent pas autant de temps assis dans la journée non plus hein !

Donc je dirais, un peu réducteur comme article qui semble ne voir qu'un seul aspect de l'obésité.


Pour ma part je n'ai jamais eu de trouble de l'alimentation et oui en effet j'ai toujours été mince...

Je suis d'accord que le fait de manger des fruits et légumes n'empêche pas d'avoir des TCA ( qui nécessite d'abord un suivi pour aider la personne à avoir un rapport normal avec la nourriture), mais toutes les personnes en obésité ne le sont pas à cause des TCA.
La compositions de ce que nous ingurgitons et surtout la vie sédentaire que nous menons jouent pour beaucoup (je suis d'accord avec toit dans le fait qu'il faille intégrer le sport dans le programme, mais pour avoir passé quelques mois aux USA, je peux te dire que le sport est bien plus omniprésent dans les écoles, lycées, collèges, qu'ici en France), la proportion de personnes en obésité aux USA est quand même inquiétante, 33% de la population américaine est en obésité... Je ne crois pas que ces 33% souffrent tous de TCA...

Il suffit de voir ce qu'il y a dans ce qu'on mange : des aliments saturés en graisse que notre organisme ne sait pas éliminer, le fais de ne pas manger varier, etc...

Donc oui il faut éduquer les gens...
53 ans Out of Africa... 4355
mimicrara a écrit:



Il suffit de voir ce qu'il y a dans ce qu'on mange : des aliments saturés en graisse que notre organisme ne sait pas éliminer, le fais de ne pas manger varier, etc...
Donc oui il faut éduquer les gens...


On est bien d'accord là-dessus ! ;)

Je suis moi même effarée quand je vois la composition de l'alimentation industrielle !

Maintenant ça serait bien aussi d'avoir des fruits et légumes ABORDABLES qui ont vraiment du goût, parce qu'à l'heure actuelle, en dehors du bio, ce n'est pas vraiment le cas (les tomates dures et sans saveur, les fraises immondes... pffff faut se les avaler quand même ! :D )
P
42 ans 610
Je suis d'accord avec le discours de Michèle Obama, on marche beaucoup moins, on bouge moins physiquement et on mange des plats tout prêts qui, en simplifiant apportent trop de calories par rapport aux vitamines et minéraux ce qui doit nous pousser à en manger plus, sont moins sains.

Cependant il faut parfois faire attention à certaines choses, il ne faut pas oublier que derrière "l'obésité" impersonnelle, maladie, il y a des obèses, des vraies personnes. Donc attention à ce que la lutte contre l'obésité ne devienne pas une lutte contre les obèses. D'ailleurs je préférerai qu'on parle de maintient en bonne santé ou en bonne forme des enfants, car l'inactivité n'a pas pour seule conséquence l'obésité et est dangereuse en elle même, de plus cela sépare plus les malades (ici les obèses) de la lutte contre la maladie (ici l'obésité).

Il faut aussi apprendre aux parents que l'industrie alimentaire est là pour vendre ses produits et que donc elle essayera autant que possible de nous manipuler:
Les laits infantiles ne valent pas l'allaitement maternel
La barre chocolatée avec un grand verre de lait dessiné dessus ça ne vaut pas un morceau de pain avec du lait et un petit quelque chose (beurre, chocolat, fromage)
Le pot de compote qu'on peut trimballer partout avec des fruits dessinés dessus ça ne vaut pas un fruit entier, qu'on croque et dont les fibres sont préservées
Non, le produit spécial pour les touts petits au goût chocolaté pour mettre dans le lait ne sert à rien même s'il y a un joli bébé lapin en pleine forme dessus
Non, filer un yaourt faussement déguisé en produit hypercher pour les défenses de l'enfant en le forçant à manger alors qu'il n'a pas faim ce n'est pas une bonne idée
Non, le yaourt qui fait faire transparent le ventre de la madame ballonée n'est pas différent d'un autre yaourt qu'on peut avoir bien moins cher
Non, la confiture bonne grand-mère n'est pas mieux que celle que vous pouvez faire (si ça vous amuse, perso ma grand-mère elle en faisait une ou deux fois par an, nous les petits enfant on regardait, c'était un moment de partage et ça nous prennait une après-midi pour toute la famille pour plus d'un an de confiture)
Non, une barre chocolatée tous les jours c'est pas un bon goûter qui vous fait littéralement planer, ça cale pas, y'a pas de vitamines...

Encore faut-il apprendre à aller au plus simple du point de vue de la transformation des aliments.

Par contre il ne faut pas oublier la réalité: les familles dont les parents bossent 8 heures par jour, qui doivent encore faire le ménage, s'occuper de plein de choses et qui vont au plus rapide et le week-end qui n'ont pas envie de le passer à cuisiner. Je les comprends mais il faut valoriser ces activités qu'on peut faire en famille tout en tenant compte qu'on a pas forcément le temps de faire tout ça.
Certaines choses ne prennent que peu de temps, couper un bout de pain, fourrer un carré de chocolat dedans et mettre ça dans un papier ça ne prend pas beaucoup plus de temps que de donner une barre. Sortir au lieu de regarder la télé non plus, on peut s'asseoir et jouer avec l'enfant avec un ballon si on est fatigué, lui relancer n'est pas si fatigant...
M
40 ans Belgique 1926
Réducteur comme discours, mais je ne pense pas que cette politique fasse plus de dégats que de ne rien faire.
Je me trompe?

HS ON
Câline a écrit:
(les tomates dures et sans saveur, les fraises immondes... pffff faut se les avaler quand même ! :D )


En même temps, le 19 mars, c'est normal que les tomates soient dures et sans saveur et les fraises immonde...

Privilégier les légumes de saisons, locaux... ou les légumes congelés "natures" (sans sauce, crème,sel... ect)
HS OFF
53 ans Out of Africa... 4355
Ben même en juillet, moi qui ai la chance d'avoir les légumes du jardin (et même les fraises :D ), jt'i jure que les tomates et fraises du commerce, ji peux pas !! :D

Maintenant oui, mieux vaut faire quelque chose que nier le problème ! Et miss Obama a le mérite de mettre les pieds dans le plat !

Je suis d'accord avec Provence et j'ajouterai que cuisiner soi-même ne prend pas forcément beaucoup de temps. Pour une soupe : 10 mns pour éplucher les légumes + cuisson qui ne demande pas de travail. Pour un gratin de légumes, 15 minutes de préparation, le reste de temps passe en cuisson (et je suis pas une as de la cuisine ! :D )
Donner un fruit en dessert ou au goûter ne prend pas de temps.
On peut aussi cuisiner plus et congeler.
Je crois que ce sont des habitudes à changer et que ça en vaut la peine.
S
110 ans 3793
Câline a écrit:
Je suis d'accord avec Provence


Je n'ai pas vu son intervention, c'est sur ce topic ou un autre ? :oops:
P
42 ans 610
chon-chon a écrit:
Câline a écrit:
Je suis d'accord avec Provence


Je n'ai pas vu son intervention, c'est sur ce topic ou un autre ? :oops:


Je suis pas sûre mais je pense que c'est "Prudence", parce ce que j'ai parlé des goûters et des plats qu'on peut cuisiner avec toute la famille... :lol:
53 ans Out of Africa... 4355
PrudenceN a écrit:
chon-chon a écrit:
Câline a écrit:
Je suis d'accord avec Provence


Je n'ai pas vu son intervention, c'est sur ce topic ou un autre ? :oops:


Je suis pas sûre mais je pense que c'est "Prudence", parce ce que j'ai parlé des goûters et des plats qu'on peut cuisiner avec toute la famille... :lol:


Oui c'était bien toi Prudence que je voulais citer

Honte à moi, vraiment :oops: :oops:
P
42 ans 610
Câline a écrit:


Honte à moi, vraiment :oops: :oops:


Y'a pas de quoi, ça arrive à tout le monde de se tromper.
Bonne journée
38 ans 4907
En tant que voisine des USA, je trouve bien qu'il y ait quelqu'un qui s'implique dans le problème.

Le problème des États-Unis est que:

#1 les portions sont trop grosses, un repas pour 1 personne est suffisant pour nourrir 2 adultes et 1 enfant bien souvent.
#2 les contenus vitaminiques et énergétiques ne sont pas indiqué sur ce qu'on achète alors que c'est obligatoire au Québec (sauf pour les produits frais, on va pas indiqué ce que contient une pomme ;) )
#3 Leur rythme de vie est encore plus effréné qu'au Québec ou en France
#4 Les soins de santé/dentaire/psy/etc. sont payants et pas tout le monde peut se les offrir même avec les deux parents qui travaillent et pas tout le monde a des assurances pour les couvrir.

Ne pas oublier que les États-Unis sont capitalistes bien souvent à l'extrême alors que le Québec et la France ont un côté social très développé.

Donc que les parents puissent voir sur un plats préparé, une bouteille de "jus", etc. que le contenu vitaminique est pauvre alors qu'il contient trop de calories par portion peut les aider à faire de meilleurs choix alimentaires et forcer l'industrie agroalimentaire à changer le contenu de ses plats préparés. C'est changements ne peuvent que bénéficier les enfants qui auront alors une meilleure alimentation.

Avoir des repas plus équilibré dans les cantines scolaires ne peut pas faire de tord quand on voit ce qu'on y sert également.
B I U