MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Vos organisation pour la recherche d'emploi

A
36 ans 3124
Hello !

Toujours à la recherche d'un emploi et je pèche ce qui serait susceptible de faire défaut dans mon organisation perso.

Comment organiser vous votre recherche d'emploi? comment vous organisez vous  
au quotidien? Avez vous un emploi du temps ou des heures fixes de recherche? comment vivez vous votre inactivité? êtes vous seul dans votre recherche ou avez vous des organismes qui vous aident ( pôle emploi, mission locale ou autre?).

Je me pose tout un tas de question, car je vis de plus en plus mal mon inactivité et je n'arrive pas non plus à user de mon temps libre pour faire des choses utiles, l'absence de vie sociale n'aidant pas non plus, j'ai clairement envie de me "sortir les doigts du cul" et être enfin independante et ne plus rien devoir à personne !
35 ans 3289
Voila comment je fonctionnais quand je cherchais du boulot (un emploi de secrétaire, assistante, etc) :

- Tous les matins, la première chose que je faisais c'était de regarder les offres d'emplois sur les sites pole emploi, monster, régionsjob, bref, sur tous les sites susceptibles de proposer des offres d'emploi me correspondant, donc aussi le site des deux journaux locaux, le site de la gazette des communes.... je regardais aussi sur le site de ma ville et sur le site du conseil général les offres d'emplois.
- Je répondais à tout ce qui me correspondant totalement ou partiellement (ex : j'ai pas le permis, mais je répondais quand meme aux offres qui mentionnaient permis exigé, on sait jamais)
- Je me suis inscrite dans pas mal d'agences intérim, que je relancais hebdomadairement, tous les jours une ou deux différentes, pour leur rappeler que j'étais la, prete et motivée à travailler.
- J'ai aussi envoyé beaucoup de candidatures spontanées à des boites du coin, et surtout je rappelais après quelques jours...

J'exploite beaucoup tous les filons possibles, car mes boulots je les ai tous trouvé par des moyens différents :

#1 en 2002 : contrat d'apprentissage de 2 ans puis cdi dans la foulée
#2 en 2006 : intérim
#3 en 2006 toujours : répondu à une annonce sur monster
#4 en 2007 : intérim
#5 en 2007 : répondu à une annonce sur... le site de la cci de mon département ! comme quoi faut regarder partout
#6 en 2009 : intérim suite à annonce sur le site du poleemploi
#7 en 2010 : c'est carrément un bonhomme du pole emploi qui m'a contactée par mail, car il s'occupait d'un recrutement et que mon profil correspondait (pour une fois je dis merci pole emploi !)

Bref... si tu nous disais ce que tu cherches, je pourrais peut etre t'aider...
J'ai suivi en 2009 un petit "stage" de 3 jours sur la recherche d'emploi (via pole emploi chez RH partners) je peux peut etre te filer les conseils qu'ils m'y avaient donnés...
2812
L'organisation type de mes journées :
- matin : recherche d'offres, recherche d'entreprises pour l'envoi de candidatures spontanées et préparation de ces candidatures
- après-midi : sortie ou autre pour s'aérer l'esprit
- fin d'après-midi : consultation des mails pour voir s'il y a une réponse ou une proposition d'offres (mon CV est en ligne sur plusieurs sites spécialisés dans mon métier)

Il y a un moment où je passais toute la journée sur mon ordi à chercher, écrire et j'ai fini par me sentir très mal. Donc s'aérer l'esprit l'après-midi est devenu indispensable.

Je n'ai aucune aide (Pole Emploi ne m'apporte aucune aide. Un seul entretien pour s'entendre demander si j'ai pensé à passer un concours de la fonction publique parce qu'il n'y a rien à me proposer) si ce n'est un soutien moral de la part de proches (et c'est déjà beaucoup).
35 ans 3289
Calista09 a écrit:
L'organisation type de mes journées :
- matin : recherche d'offres, recherche d'entreprises pour l'envoi de candidatures spontanées et préparation de ces candidatures
- après-midi : sortie ou autre pour s'aérer l'esprit
- fin d'après-midi : consultation des mails pour voir s'il y a une réponse ou une proposition d'offres (mon CV est en ligne sur plusieurs sites spécialisés dans mon métier)

Il y a un moment où je passais toute la journée sur mon ordi à chercher, écrire et j'ai fini par me sentir très mal. Donc s'aérer l'esprit l'après-midi est devenu indispensable.

Je n'ai aucune aide (Pole Emploi ne m'apporte aucune aide. Un seul entretien pour s'entendre demander si j'ai pensé à passer un concours de la fonction publique parce qu'il n'y a rien à me proposer) si ce n'est un soutien moral de la part de proches (et c'est déjà beaucoup).


Oui, surtout le lundi pour moi j'essayais de me faire une sortie chouette, parce que le lundi c'est le jour ou mon mari reprenait le boulot, je me retrouvais seule à la maison c'était déprimant, du coup c'était indispensable pour moi de me prévoir un truc sympa...

Sinon comme Calista, à part les rendez vous "ponctuels" au pole emploi ou on me donnait simplement des annonces que j'avais déja repéré ou auxquelles j'avais déjà répondu, et le fameux STR de 3 jours, j'étais toute seule dans mon organisation...

J'ai une copine sur strasbourg qui était au chomdu depuis plus d'un an elle a été inscrite dans un truc qui s'appelle relais emploi ou un truc du genre, elle a eu un suivi très personnalisé et surtout très appuyé qui a beaucoup porté ses fruits...
S
31 ans 3465
Je n'avais aucune organisation de recherches. J'allais un peu au gré du vent, je consultais de temps en temps, les offres d'emplois sur des sites ( que je ne peux malheureusement pas te donner vu qu'ils concernent la Suisse) et surtout j'allais sur le site des entreprises qui m'intéressaient.

J'ai fini par trouver, un peu par hasard, j'avais envoyé un dossier de candidature, il y a quelques mois, puis on m'a recontacté.

Dans quel domaine tu recherches?

( Si je peux te donner un conseil, après une longue période d'inactivité, ne reprend pas un job à 100%, je morfle c'est sévère)
A
36 ans 3124
Merci pour vos réponses les filles !

Alors pour expliquer ma situation, même si c'est redondant car j'en ai pas mal parler déjà et même si j'ai un peu honte au final...

Grosso merdo : J'ai fais une formation pendant deux ans de technicien animalier de laboratoire en alternance, donc je bossais dans une entreprise de pharmaco et je m'occupais du bien être de l'animal : de son entretien, son habitat, son bien être etc, j'ai finis ma formation le 30 juin 2009 et depuis chômage.
J'ai "lutté" pour finir ma formation, car j'avais la médecine du travail aux fesses, car apres un an de formation, on s'appercoit que je fais une allergie aux rats... et comme en labo il y a beaucoup de rats, c'est un peu compromis...

J'ai vécu un mois de juillet 2009 horrible, je vis toujours avec mon ex qui m'en met plein la tête.

Début Aout 2009 : je quitte mon ex définitivement et la région PACA pour retourner vivre chez ma mere en region parisienne et je suis en dépression.

Septembre 2009: apres un mois de "break" moral, je fais toutes mes démarches, mes transferts de dossiers etc, ma mere commence à devenir insupportable comme avant ( j'ai tjr eu un rapport conflictuel avec ma mere)la dépression est omnipresente...

Bref, j'ai vraiment commencer à faire des recherches en octobre, mais je dois avouer que je ne suis pas du tout à fond...je suis paumé entre ma depression, mon manque de fric pour me faire traiter du coup, mes prises de bec avec ma mere etc...

Donc pour vous répondre, je ne sais pas trop dans quel domaine me tourner du coup...je me sens inutile au possible..
2812
Tu veux faire ce travail de technicien ou tu veux en changer ? Dans ce dernier cas, tu peux demander un bilan de compétences à Pôle Emploi (pas sûr qu'il en sorte quelque chose mais tu peux essayer).
2812
Une petite chose : il ne faut pas avoir honte de ta situation. Certaines personnes ont des trajectoires de vie toute droites mais pour de plus en plus de personnes, la vie est faite de revirements, de remises en question...
A
36 ans 3124
Merci Calista pour ton soutien et ta réponse !

Je recherche toujours dans ce domaine, mais dans une entreprise ou il n'y a pas de rats ou alors ou je travaillerai sur d'autres espèces...

En fait, ce qui me fait honte, c'est que j'ai des journées peu constructives et productives et que je vais tellement mal moralement que je ne "fou rien", je suis amorphe et je fais ma larve...
45 ans 204
Pour ma part, lorsque j'étais au chômage

en premier je recherchais du boulot entre 8h30 et 10h
Ensuite j'allais à une association jusqu'à 12h30 13h00
Je déjeunais avec les copines de l'assoc

Puis je flanais un peu l'après midi histoire de m'aérer la tête

Le soir, je regardais les courriers retours et je répondais si nécessaire

N'hésites pas si tu veux des conseils sur ta lettre de motivation
S
31 ans 3465
Mais je crois que tout le monde se sent inutile en cas d'inactivité pendant une période importante.

Je sais ce que c'est, je passais mes journées, devant la télé ou devant le PC ,ou encore pire, je passais tout mon temps avec les copains ( quand eux étaient en congés/vacances etc...) Je faisais rien de constructif de mes journées, ouais une larve comme tu dis.

Du coup comme je t'ai dit, mes recherches étaient un peu au gré du vent, quand j'avais vraiment, mais vraiment rien d'autre à foutre ( c'est à dire quand je m'emmerdais, à force de glander...) En fait j'ai vraiment eu du bol en trouvant.

En fait le truc, quand tu fais rien, c'est que ça devient vite un cercle vicieux. Plus tu fous rien, plus tu deviens flemmard, donc plus t'as de la peine à te bouger les fesses pour trouver un truc. En plus t'as tellement de temps pour réfléchir, que tu passes tes journées à faire ça, donc en général t'as le moral dans le cul, et t'es trop démotiver pour faire des recherches. T'as l'impression que tu y arriveras jamais et tout le tralala...Pour te dire à quel point je sais ce que c'est.

Mais faut pas te décourager, ya forcément une porte qui s'ouvre un jour, quelque part. La vie est faite comme ça.

Après, élargi un peu ton champs de recherches, même si c'est pas le boulot de rêve, que tu aimerais. Caissière dans un supermarché, McDo qui embauche beaucoup, ce serait déjà pas mal de recommencer une activité temporaire, même si c'est pas celle que tu veux, en attendant de trouver un truc qui te plaise.

Non seulement moralement ça t'aidera, vis à vis des employeurs, le fait de voir que tu travailles en même temps de tes recherches, ça marquera un point, et en plus tu pourras reprendre un rythme actif...
C
48 ans nord 79 9
Acide-Lyrique a écrit:
Merci Calista pour ton soutien et ta réponse !

Je recherche toujours dans ce domaine, mais dans une entreprise ou il n'y a pas de rats ou alors ou je travaillerai sur d'autres espèces...

En fait, ce qui me fait honte, c'est que j'ai des journées peu constructives et productives et que je vais tellement mal moralement que je ne "fou rien", je suis amorphe et je fais ma larve...


Bonjour,
Dans ce que tu expliques au fil de tes messages, je relève plusieurs choses : le problème d'allergie aux rats, la dépression latente d'où une piètre image de toi même et ensuite l'inorganisation de la recherche d'emploi.
Je me permets de prendre les éléments dans l'ordre :

1/l'allergie.
C'est un problème médical qui doit trouver une réponse médicale. une coiffeuse allergique aux produits colorants, par exemple, est souvent reconnue travailleur handicapé par la MDPH (ex cotorep). J'ai bien dit que c'était un travailleur handicapé par une personne handicapée, c'est à dire que le handicap l'OBLIGE à une reconversion professionnelle. Là, une fois la reconnaissance obtenue au vu d'un dossier médical, tu auras la possibilité d'une reconversion professionnelle dans le domaine de ton choix à partir d'un projet professionnel réaliste et réalisable tenant compte de ton allergie. Là, c'est l'agefiph qui paye et ils sont relativement généreux

2/ la dépression
l'un des symptômes les plus criants de la dépression est l'image dégradée d'elle même qu'une personne a. Cette image étant biaisée, on donne aux autres quelque chose à voir de soi qui correspond. en d'autre terme recevoir des autres un feedback négatif rassure en cela qu'il ne gène pas la perception que tu as de toi, c'est conforme à ce que tu penses de toi... C'est un cercle vicieux qui inhibe l'action.

3/ l'organisation
Ma question serait organiser quoi ? tu dis toi même que tu ne peux pas mettre en place les actions de recherche. Si je prends une image un peu triviale, tu voudrais une valise mais tu ne sais pas ce qu'il y a dans ton placard comme compétences à ta taille et tu ne sais pas non plus où tu veux partir... comment veux tu faire alors ?

Tout cela pour te dire que le premier élément à poser est ce que tu veux faire de ta vie, ce que tu ne veux ou peux plus faire. Ensuite seulement et avec l'aide de tes proches et des institutionnels, tu pourras reconstruire quelque chose qui te plaira, et surtout qui te permettra de retrouver le goût d'entreprendre.
Cordialement
A
36 ans 3124
Alors tout d'abord, je vous remercie pour vos réponses.

Sevelaur13> C'est gentil pour to aide, je pourrais te montrer mes lettres de motiv pour voir ce que tu en pense? c'est toujours positif d'avoir un avis autre que le sien.

Sibell>Ben c'est exactement ça...mes journées ne sont pas productives du tout, l'envie n'y est plus, mais il faut que je me sorte les doigts des fesses car c'est plus vivable...je n'étais jamais rester dans une inactivité superieur à 3 mois donc pas évident, j'ai un peu l'impression de voir défilé les jours sans profiter de la vie, c'est triste...et le sentiment d'inutilité est tres ancré.


cecileko> Je te remercie pour ta réponse qui est tres perspicasse et tres réaliste hélas...

Pour l'allergie, si je la "déclare", ça veux dire que je peux mettre ma formation de deux ans à la poubelle? Je ne pourrais plus bosser en labo? comment ça se passe? peux-tu m'en dire plus? (Merci par avance !)

Pour la dépression, elle ne date pas de maintenant, mais c'est vrai que l'inactivité accentue celle-ci.Je n'ai jamais eu une tres bonne estime de moi même et là, c'est pire que tout...surtout qu'en ce moment, certaines personnes prennent un malin plaisir à remettre en cause ma personne et tous mes faits et gestes sur des choses infondées, je vois qu'on essaye de me modeler en quelque sorte...et pas sur que ça me rassure d'être mal vue de la sorte...avant peut être, mais maintenant j'ai besoin d'ondes positives...j'en viens même à ignorer les parasites qui me rabaissent, c'est pour dire...


Pour l'organisation, tu as également raison, il faut que je détermine avant tout ce que j'aimerai faire dans la vie...et je n'en sais fichtre rien au fond...
A
36 ans 3124
Zut, cliquer trop vite !

Je reviens de mon RDV mensuel pôle emplois, j'ai apparemment le droit à une aide de 1200€ pour passer mon permis, donc demain je vais à mon auto ecole pour voir s'ils acceptent le projet, je croise les doigts !
C
48 ans nord 79 9
bonjour,
En France, il y a beaucoup de moyens de se reconvertir mais les principaux sont :
1/ l'alternance emploi/formation type contrat d'apprentissage qui sont maintenant accessible aux adultes (+ 26 ans) comme contrat de professionnalisation
2/ la formation pure et dure mais cela ne reste qu'un moyen d'atteindre un but fixé à l'avance et les budgets pour les demandeurs d'emploi sont réduits
3/ la Validation des Acquis et de l'Expérience mais cela reste accessible sous conditions d'éligibilité

Les principaux financeurs de la formation sont
- le Conseil Régional (c'est une compétence essentielle de cette structure)
- le conseil Général (surtout 75 - 92 et ailleurs c'est pour les personnes au RMI RSA)
- l'agéfiph pour les personnes handicapées
- les OPCA (ceux qui financent les Congés individuels de formations) qui recueillent les cotisations formations et les répartissent pour financer des projets de formation

Bien sûr, le rôle du conseiller pole emploi est de trouver les meilleurs associations de financement possible pour obtenir si possible la gratuité de la démarche.

Pour ce qui concerne tes 2 années de formation de technicienne de laboratoire (si j'ai tout compris) je ne vois pas en quoi déclarer une allergie pourrait t'interdire le métier. simplement, le fait de cette reconnaissance peut être une protection pour toi si tu veux entrer dans un labo type hôpital car c'est la fonction publique hospitalière et ils ont un certain nombre de places à pourvoir par des personnes reconnues handicapées... ensuite tu es INVIRABLE car la reconnaissance de handicap est une protection comme pour un élu ou représentant syndical.

Plutôt que de te demander ce à quoi tu vas devoir renoncer, il faudrait peut être regarder ce qu'il te manque comme compétence pour aller vers du mieux. L'autonomie avec le permis de conduire est un pas essentiel mais tu peux aussi aller consulter des sites avec des moteurs de recherche suivants :
- travailleur handicapé
- congé individuel de formation (et CIF CDD)
- fiche emploi fonction publique hospitalière : laborantin
- Conseil régional de ta région

Dans les demandes que tu peux faire à Pôle Emploi, tu peux aussi bénéficier de prestation de construction de projet professionnel. Cela semble tartignolle mais cela répond à une méthodologie très précise qui valorise beaucoup le parcours professionnel et met en avant ce que tu sais faire. Cela me semble beaucoup plus concret qu'un bilan de compétences qui lui reste sur le "vous êtes plutôt faite pour tel ou tel métier" et n'aborde pas la réalisation du projet...
Voilà ce que je peux te dire
Cordialement;
B I U


Discussions liées