MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

obligée de me battre avec mon fils

41 ans 20
bonjour,

je me présente,je m appelle Isabelle,j ai 31 ans et je vis avec Quentin mon fils de 14ans.

Depuis qu'il a l'age de tenir une manette je joue avec lui aux  
jeux videos et tout se passait bien jusqu'au jour où je lui ai acheté warcraft.Il jouait beaucoup et était très nerveux lors de ses parties.

Un jour j'ai eu besoin du pc et évidemment pas moyen de le faire décoller.Je lui ai dis de sauvegarder sinon j allais devoir l éteindre,1 fois pas de réponse,2 non plus...La 3ème je l ai éteinds.

Mon fils a piqué une crise et m a envoyé un coup de pied dans le tibia,par réflexe je lui a mis une claque et il est parti dans sa chambre

Le lendemain en rentrant du boulot je le retrouve encore sur warcraft.Je lui demande gentiment de me laisser le pc sinon je l éteinds,il me répond "fais ça je te défonce"

J éteinds le pc et il se met a me sauter dessus et a essayé de me mettre des coups de poings.Je suis assez sportive et je réussi facilement a le mettre au sol sans lui faire de mal.

Je lui dis de se calmer, que la patronne c est moi et je lui demande de s excuser tout de suite.Il se met à me mettre des coups de pieds.Je me suis énervée je l ai mis sur le ventre,je me suis mise sur lui et j'ai bloqué ses bras derriere son dos.Il s'est mis a pleurer en essayant de se débattre.

Au bout de quelques minutes,il s'est calmé.Je lui ai alors expliqué que c'est moi qui décidais à la maison.Je lui ai fait s excuser et promettre de ne pas recommencer avant de le relacher

Depuis,j'ai supprimé warcraft et le dialogue devient tres difficle entre nous.Quand je veux lui parler il ne m écoute pas et si j hausse le ton il file dans sa chambre.Je suis perdue!Je trouve qu il a eu un comportement inadmissible,pourtant je pense avoir été exessive.Je ne sais plus trop comment j aurais du réagir ni que faire maintenant.

Je l'ai élevé seule.On s 'est toujours bien entendu et je pense que je suis une maman plutot cool mais je suis dépassée...

Avez vous connu des situations similaires?comment gérez vous les crises de nerfs de vos ados?

merci
70 ans en Bourgogne 34
Tu as bien réagis! Ces jeux sont la source de nombreux conflits et du mal-être des ados .Il faut que Quentin sache qui commande, mais que tu l'aimes toujours, que la violence n'est jamais une solution :bad-words: .D'ailleurs, il y a des lois pour ça: il n'a pas le droit de te frapper, et toi tu as le devoir de l'élever: c'est dans le code pénal.Tu peux lui dire qu' il existe des juges qui font respecter ces lois!
Pour rétablir un dialogue, si c'est difficile, passe par le biais de l'écriture: demande -lui de t'écrire pourquoi il ne veut pas lacher son jeu, et réponds-lui aussi par écrit.Prévois un double, la 1ère lettre ira peut-être au panier!
Bon courage,C'est déjà bien d'en parler! [/u] ;)
L
50 ans 1194
Premier souci, il semble y avoir un effet d'addiction à ce jeu. Second souci, les choses sont allée bien loin avec ce qui ressemble plus à un affrontement physique qu' une correction.

Mis à part vous suggerer de consulter des personnes compétentes, il m'est difficile de vous aider.
57 ans Région parisienne 2154
Lerenard a écrit:
Premier souci, il semble y avoir un effet d'addiction à ce jeu. Second souci, les choses sont allée bien loin avec ce qui ressemble plus à un affrontement physique qu' une correction.

Mis à part vous suggerer de consulter des personnes compétentes, il m'est difficile de vous aider.


+1.

A mon avis, seule avec un garçon ado, et vues la tournure des choses, il est urgent de consulter. Déjà le rapport de force n'est pas une solution en soi, et ensuite il ne peut que s'inverser un jour, et alors ?
34 ans Montréal, Québec 288
Je suis d'accord avec les autres, ça ressemble à un cas assez avancé de dépendance(beh oui, ça existe, j'en suis jamais venue aux coups, mais j'ai dû aller en traitement pour dépendance à internet, plus spécifiquement aux jeux en ligne :? ). Je pense qu'il serait important que ton fils consulte un spécialiste, qui aurait idéalement de l'expérience avec ce genre de cas.

Bon courage!

(En passant, avec World of Warcraft, pas besoin de sauvegarder, ça se fait automatiquement au fur et à mesure qu'on avance, donc pas d'inquiétude de ce côté-là :lol: )
34 ans region parisienne 506
Courage ça a du être assez difficile et épprouvant!
Je trouve que tu as eu la bonne réaction, tu n'allais pas te laisser taper dessus nonplus.
Maintenant je trouve effectivement que toutes les idées sont bonnes, vers son âge j'ai fait une grosse dépression et je me souviens avoir écrit une lettre à ma mère car c'était plus facile de m'exprimer ainsi.
Et effectivement quelqu'un de compétent en la matière pourrait vous aider, ne serait-ce qu'à renouer le dialogue, le moins évident c'est qu'il accepte d'y aller.

Allez courage, je suis sûre que ce n'est qu'une mauvaise passe, après tout 14 ans c'est un âge difficile, en réglant ce problème et en grandissant les choses redeviendront chouettes entre vous!

Bizzz
36 ans 21ème strate des Enfers... 1568
D'accord avec les autres : l'addiction aux jeux vidéos est une réalité et doit être traitée sérieusement. De nombreuses structures accueillent des jeunes et des moins jeunes pour les "désintoxiquer" de cette obsession informatique. Cela nécessite du courage pour toi, et de la perspicacité pour lui par rapport à son propre état. Je te souhaite de parvenir à le guérir de cette addiction et de ce qu'elle entraîne.
53 ans Out of Africa... 4355
Peut être commencer par savoir pourquoi il a tant besoin de s'évader dans les jeux vidéos ? Qu'est-ce qu'il y trouve qu'il ne trouve pas dans la vie réelle ?

Citation:
Il s'est mis a pleurer en essayant de se débattre


Il semble y avoir une souffrance chez ton enfant

Et le père ? Absent du paysage depuis toujours ? Il y a peut être un vide qu'il essaie de combler.

En creusant tu parviendras à comprendre ton enfant et à l'aider.
Bon courage
41 ans 20
merci pour vos réponses

Depuis que j ai supprimé le jeu il a l air de plus en plus déprimé.Je lui ai demandé si il voulait que je lui achete quelque chose qui ne soit pas un jeu vidéo mais apparament il ne veut rien et s enferme sur lui meme.

Les repas sont silencieux,on ne communique plus du tout.Je lui ai écrit quelques lettres mais ses réponses m inquiètent.Je lui ai demandé par écrit si il voulait aller chez un spécialiste pour l aider il m a répondu "plutot mourir"..

Il n'a jamais connu son pere.Je lui ai demandé si c était ça qui le rendait triste mais il ne m a pas répondu.

Je regrette tellement ce qui s est passé,je ne voulais pas qu il se sente mal.C'est si horrible de voir souffrir son fils que je me demande si la meilleure solution n était pas de le laisser jouer
53 ans Out of Africa... 4355
isabelle59b a écrit:

Je lui ai demandé par écrit si il voulait aller chez un spécialiste pour l aider il m a répondu "plutot mourir"..



Peut être peux-tu être ferme à cet endroit là ?
Quelque chose comme : "[i]Je vois que tu vas mal et en tant que mère, je ne te laisserai pas sombrer comme ça ! "


Et si vraiment il ne veut rien entendre, peut-être te rapprocher d'une association d'accro au jeux vidéos qui pourrait t'apporter une aide ? Où toi même aller voir un spécialiste qui pourrait aussi t'aider dans ta relation avec ton enfant ?
1722
Personnellement, je sais que rester accroché à un ordinateur est nocif pour la sociabilité, ça rends les jeunes maladroits, renfermés sur eux-mêmes...Pas que les jeunes, pas qu'avec des jeux...Maintenant il est certain que si il passe ses journées à tuer des créatures en tout genre si il en est privé au bout d'un moment il voudra reporter sa violence sur autre chose.

Il ne fait pas un sport à l'extérieur? Est ce qu'il a beaucoup d'amis?

Je suis en partie d'accord avec Câline sur le fait qu'il faut quand même qu'il consulte...mais de là à lui forcer la main je ne suis pas certaine...Il n'avancera pas dans une psychanalyse si il y va contraint et forcé. Maintenant je sais que pour certaines personnes c'est une question de pudeur qui les empêches de faire le premier pas...Tu as essayé de savoir pourquoi il ne voulait pas y aller? On lui aurait fait comprendre que c'était honteux ou autre?

Je pose beaucoup de questions...dsl
34 ans region parisienne 506
Câline a écrit:
isabelle59b a écrit:

Je lui ai demandé par écrit si il voulait aller chez un spécialiste pour l aider il m a répondu "plutot mourir"..



Peut être peux-tu être ferme à cet endroit là ?
Quelque chose comme : "[i]Je vois que tu vas mal et en tant que mère, je ne te laisserai pas sombrer comme ça ! "


Et si vraiment il ne veut rien entendre, peut-être te rapprocher d'une association d'accro au jeux vidéos qui pourrait t'apporter une aide ? Où toi même aller voir un spécialiste qui pourrait aussi t'aider dans ta relation avec ton enfant ?


Je confirme ce que dit Izumi, on ne force jamais quelqu'un à consulter. On peut toujours essayer de le convaincre petit à petit, mais quelqu'un qui ne veut pas parler à un psy, quand il sera devant le psy en question ne dira simplement rien! Donc c'est inutile. Il fait que tu perséveres, continue à lui écrire des lettres, et même si vous ne parlez pas, tant qu'il les lit il saura que tu es là pour lui et qu'il pourra te parler dès qu'il en a besoin. En espérant que la situation se débloque!
40 ans Bas-Rhin 1498
Ton garçon a-t-il confiance en lui ? A-t-il peur de l'échec?

Le truc, dans les jeux vidéos, c'est que tu as au moins toujours une seconde chance de réussir, contrairement à la vie réelle . Tu peux passer 3 heures sur une mission, s'il n'y a pas de temps définit...y'a pas de malus. Dans le réel, il y a quasiment tout le temps un ultimatum, une pression .

Dans le virtuel, tu peux être un meneur, montrer ton expérience aux autres, montrer de quoi tu es capable, et pour quelqu'un qui n'est pas confiant dans la vie réelle, c'est très très séduisant...

Peut-être quelque chose a creuser de ce coté là ?
57 ans 91 25732
isabelle59b a écrit:

Je regrette tellement ce qui s est passé,je ne voulais pas qu il se sente mal.C'est si horrible de voir souffrir son fils que je me demande si la meilleure solution n était pas de le laisser jouer


Ton fils est manifestement accro à ce jeu, pour plein de raisons, comme plein d'ados.

Mais il n'avait pas le droit de se comporter comme il l'a fait. Tu es sa mère, il te doit le respect et n'a certainement pas à te frapper !

Ne cherche pas des excuses dans l'absence du père ou un défaut d'éducation. Les addictions ça arrive même sans raison apparente. Il aime ce jeu, ça le passionne, ça lui fait une seconde vie, il y a des tas de gens avec père mère frère soeur vie sociale fric... qui ont tout de même des addictions.

Le laisser jouer ? Je serais plutôt pour. Mais avec des règles, un temps imposé pour cela et sans possibilité de dépassement. Et à la moindre tentative de violence, ou de transgression, on supprime tant qu'il n'a pas pris conscience du problème.

Tu crois que ça serait possible de mettre des règles strictes et de les lui faire appliquer ? Quitte à lui faire signer une espèce de "contrat moral" ?

Toutefois s'il a une réelle addiction, il lui faudra de l'aide. Le jeu c'est aussi addictif que l'alcool ou la drogue et ça se traite un peu pareil... :?
57 ans Région parisienne 2154
Patty a écrit:
isabelle59b a écrit:

Je regrette tellement ce qui s est passé,je ne voulais pas qu il se sente mal.C'est si horrible de voir souffrir son fils que je me demande si la meilleure solution n était pas de le laisser jouer


Ton fils est manifestement accro à ce jeu, pour plein de raisons, comme plein d'ados.

Mais il n'avait pas le droit de se comporter comme il l'a fait. Tu es sa mère, il te doit le respect et n'a certainement pas à te frapper !

Ne cherche pas des excuses dans l'absence du père ou un défaut d'éducation. Les addictions ça arrive même sans raison apparente. Il aime ce jeu, ça le passionne, ça lui fait une seconde vie, il y a des tas de gens avec père mère frère soeur vie sociale fric... qui ont tout de même des addictions.

Le laisser jouer ? Je serais plutôt pour. Mais avec des règles, un temps imposé pour cela et sans possibilité de dépassement. Et à la moindre tentative de violence, ou de transgression, on supprime tant qu'il n'a pas pris conscience du problème.

Tu crois que ça serait possible de mettre des règles strictes et de les lui faire appliquer ? Quitte à lui faire signer une espèce de "contrat moral" ?

Toutefois s'il a une réelle addiction, il lui faudra de l'aide. Le jeu c'est aussi addictif que l'alcool ou la drogue et ça se traite un peu pareil... :?


+1.

L'idée de voir s'il existe des associations traitant de la question me paraît bonne aussi. Y a pas par chez toi un truc genre "école des parents" ou que sais-je ? Que tu puisses échanger avec d'autres familles qui connaissent le même problème.

Si ton fils ne connaît pas son père ça veut aussi dire que tu tiens les deux rôles depuis le début, et que c'est toujours à toi de poser les limites. Pas simple non plus !
B I U


Discussions liées