MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

probleme de boulimie mais...la nuit!

34 ans 5
bonjour

je viens de me reinscrire ici
non pas que je sois une superstar, mais je vennais souvent vous lire, ca fait du bien!
mon soucis à moi c'est le TCA...j'ai un gros  
trouble mais de nuit...apres des années des boulimie vomitive et d'anorexie restrictive me voici boulimique mais DE NUIT!!! :shock: ( cest nul hein!) disons que j'ai developper un somnombulisme ...tres etrange, je me leve que pour manger la nuit ( aussi defois je me reveil dans ma cuisine ou dans ma salle de bain avec un dessin à coté ou le cendrier plein)..j'ai pris bcp de poid..donc forcement je ne mange " pas un radis" la journée...car je sais a l'avance que la nuit je mange sans m'en rendre compte et je constate les degats au reveil... j'ai trop peur de manger le jour sachant que la nuit va s'occuper de moi, c'est un cercle vicieux malefik!!
cela fait un an et demis que ca dure...j'en peux plus, j'en ai parler à des medecins, psy...ils prennent vraiment le truc à la legère...je suis completement perdue.
" mangez la journée madame et tout ira mieu" .." oui mais monsieur si je mange la journée, je mange kan meme la nuit!!! j'ai essayer, je vous ai pas attendu pour une telle reponse!!!"
j'aurai aimer savoir si des gens avaient deja ete proche de ce genre de soucis ...si oui...vous en etes vous sortie??
j'arrive plus à vivre avec ca. je suis à bout
34 ans 5
personne???
cool! ca fait plaisir!
:P
34 ans HS 173
Bonjour!
J'ai eu exactement le même problème que toi et ça m'arrive encore de me lever la nuit pour manger mais beaucoup moins fréquemment et de manière beaucoup plus anodine.
En fait, si je mangeais la nuit, c'est parce que je me restreignais la journée, que j'étais dans une logique de contrôle à laquelle mon corps, mon organisme, ne pouvait échapper que la nuit.
Peut-être devrais-tu être plus souple, manger ce qui te fait plaisir, ce qui te fait envie la journée et même si les crises nocturnes ne s'arrêtent pas tout de suite, elles finiront par se dissiper!
Encore une fois il ne s'agit pas uniquement de manger à ta faim mais aussi de manger en te faisant plaisir. C'est la restriction en qualité autant qu'en quantité qui fait surgir les crises!
Au fait, que manges tu la nuit? De tout ou des aliments en particulier? Sucré? Salé?

Après, il faut creuser aussi du côté des angoisses. Pour moi, je sais que la nuit a toujours été une épreuve, synonyme de solitude et de petite mort. J'étais terrorisée à l'idée de ne pas retrouver mes proches au réveil et cela depuis toute gamine. Du coup la nourriture était un moyen d'apaiser ces angoisses. Mais là c'est beaucoup plus perso et ça demande l'aide d'un psy pour y voir plus clair..

Voilà j'espère t'avoir aidée

:oops:
34 ans Sud-Gironde 236
Bonjour Ihateme !

Je ne souffre pas de boulimie nocturne, mais j'en ai déjà entendu parler.

Est-ce que quand tu te lèves la nuit pour manger, tu te réveilles ? Ou est-ce que c'est du somnambulisme total, genre tu ne te réveilles qu'au milieu d'une crise, voire pas du tout ?

Pour moi, les crises de boulimie venaient du fait que je me restreignais le reste du temps, comme Burgerqueen. Comme toi, j'avais peur de grossir si je mangeais davantage aux repas, en me disant aussi "les crises vont continuer, donc ça ne fera qu'augmenter mes apports alimentaires, donc je vais forcément grossir".

Sauf que ça ne marche pas comme ça !

Effectivement, si je mets mon corps en restriction, la boulimie aura plus de facilité à se "frayer un chemin", puisqu'elle prendra comme excuse les carences. Mais si je mange à ma faim (c'est ça le plus dur) et de tout (ce qui me fait plaisir, et sans restreindre ou diaboliser certains aliments), au bout d'un moment mon corps et mon esprit seront "apaisés", et je n'aurai plus besoin de "compenser" par les crises.

Par contre, il faut de la persévérance, car ça ne se fait pas tout de suite. Pour moi, ça a mis environ 4 mois entre le moment où j'ai arrêté la restriction et le moment où les crises de boulimie se sont espacées, puis ont totalement disparu. Et je n'ai pas pris de poids pendant ces 4 mois...

Le problème d'un TCA, c'est que l'esprit nous fait croire qu'il sait ce qui est "bon" pour le corps, alors qu'il ne le sait pas du tout...

Et comme le dit Burgerqueen, creuser du côté psychologique permet de résoudre certaines choses. Souvent la nourriture est une béquille, et si on apprend à marcher on en arrive un jour à ne plus avoir besoin de cette béquille !
T
63 ans 16
Hello,

Je connais le même problème que toi.

Je me lève la nuit pour manger.
..... Et le lendemain, je ne me souviens de rien, mais je vois mes buffets vides.

Je n'ai hélas pas encore trouvé de solution.

Prends-tu des neuroleptiques ou autres médics ?
Ce phénomène touche pas mal de gens qui doivent prendre des médics pour se détendre, pour supporter une dépression, etc.....

Je suis comme toi, je grossis et cela m'énerve.
Mais, je ne vais pas me gâcher la vie pour un problème de ce type.

Je dois plus me soucier du fait de ne pas trop manger la journée.
Et là, dur, dur.

Bisous de Suisse
34 ans 5
je pense que vous avez toutes dit l'essentiel, des verités..!!
en effet je ne mange pas le jour de peur de manger la nuit, mais c'est un vilain cercle vicieux car meme quand je mange le jour...ca m'arrive aussi la nuit!
ce qui m'a fait contracter un reelle phobie alimentaire et nocturne, j'ai peur de manger la journée mais egalement de pas manger ( sogrenue hein!!) et j'ai peur de m'endormir! j'ai de gros entecedents de troubles alimentaires deja, anorexie et boulimie vomitive...et franchement le somnombulisme ne m'aide pas, il me tue même!

pour repondre à une jeune femme au dessus, oui je prend un somnifere pour dormir enfin...un petit morceau de "placebo" on va dire, je prend un " micro quart" de cachet qui me " rassure" car je vis des angoisses et des terreurs nocturnes depuis des années...avec le somnifere elles se calment mais c'est les boulimie noncturne que j'affronte.
avant je prennais un medicament entier, maintenant juste ce micro bout car les somniferes me faisaient "débloquer" la journée...

Je suis completement somnombule et je n'ai aucune consience de ce que je fais ni aucun souvenir au reveil ...defois ca me revient dans la journée...en pleine apres midi je me rapel avoir " defoncer" ca ou ca...
ou au reveil je m'appercoi qu'il il a des " cadavres" de nourriture dans ma poubelle....

bref tout ca me pourrie la vie...je suis rentrée dans une phase depressive depuis bientot deux ans maintenant, je voudrai m'en sortir j'en ai parler à des medecins mais sincerement on dirait qu'ils n'en n'ont rien à foutre ...mais alors rien!!
cest limite rigolo pour eux..je suis perdue, je vais mal....j'ai des idéees noires et pense à de "vilaines choses"...
L
35 ans 14
en faite il faudra que la journnée que tu fasse pas mal d'activité et essaye de manger normalement sans panique pour la journée et une fois la nuit si tu a fait une grosse journée avec beaucoup d'activité tu sera tres fatigué tu pourra pas avoir la force de te levée pour pouvoir manger donc un conseil je te conseil d'arriver en fin de soirée un etat de fatigue auxquel tu irra directement au lit pour dormir.
Concernant les activitées essaye de faire de la natation en fin de journée tu verra tu sera tres fatigué en rentrant.
34 ans 278
Tu peut demander une consultation dans "un centre du sommeil",ainsi des spécialistes pourrons analyser ton sommeil durant une nuit complète et éventuellement te donner un traitement contre le somnenbulisme.
S
85 ans 4896
Je ne réponds pas pour le témoignage pour la télé, je réponds au post initial.

J'ai souffert de boulimie nocturne aussi dans cet état de semi somnanbulisme, pendant au moins 20 ans. Je m'en suis sorti en mangeant à ma faim et ne m'interdisant aucun aliment. De plus je mange un yoghourt ou je bois un verre de lait juste avant d'aller au lit.

Je ne fais quasi plus de crises, sauf en période de stress ou d'angoisse, mais maintenant je ne culpabilise plus, je me dis que j'en ai eu besoin et cela s'arrête.

Je n'ai jamais reperdu tout le poids accumulé mais j'ai au moins cessé de grossir et je me suis beaucoup réconciliée avec la nourriture.

Mais cela a été très difficile et encore maintenant rien n'est gagné je pense.
37 ans 1
Ca fait longtemps de ton message deja...et peut etre que ton probleme est deja reglé.
Je répond a ton message car j'ai presentement le meme probleme...boulimique la nuit.

En fait, j'ai commencé la boulimi vers 14 ans...je voulais manger mais rester mince...j'en ai maintenant 30, et encore boulimique, mais differament. La pire periode pour moi a ete vers 21-23 ans, alors que je travaillait dans une epicecie, au comptoire de charcuterie...c'etait la follie...des crise de boulimie au toilette a ma job...je me gavais de tout pour moin que rien..
J'ai eu un enfant a 24 ans, encore la, meme enceinte j'ai eu quelques rechute, en revenant du Dairy Queen par exemple...je sais c'est pas bon du tout pour le bébé, mais c'était pas souvent, mais plus fort que moi..et Dieu merci, mon enfant aujourd'hui qui a presque 6 ans, à une tres bonne santé et n'a pas eu aucune sequelle suite a mon TCA.
Par apres, jai souvent controlé mes crises, meme que durant quelque mois j'ai cru que j'etais enfin guérie de la boulimie...j'y pensais meme plus. Mais il y a 3 ans, des problemes d'insomnie on commencé, et depuis je prend des somniferes a TOUS les soirs...zopiclone 7.5mg...je suis une mordu :(
L'an passé j'ai laissé le pere de mon enfant, j'habite seule depuis et j'ai mon fils une semaine sur deux. Pour ca, ca va bien. Mon fils est merveilleux. Mais depuis ma séparation, mes pilules pour dormir me font moins d'effet, mais j'en dépend toujours. Au moin un soir par semaine, je me leve apres 1 ou 2 heures mon couché, sous l'effet du somnifere, et je me rend dans ma cuisine, me gave de tous ce que j'ai. Je peux y passer entre 30-45 min...puis apres jme fait vomir...c'est comme si j'étais plus ou moin consciente de mon geste.
C'est le lendemain matin quand je me réveil que je réalise et je me dis : oh non...encore une fois je me dégoute...et je me fais des promesses que c'était la dernieres fois. Je me crois toujours en plus!

Ce soir encore ca vient de se passer, et pour la premiere fois j'ai telephoné à un centre pour me venir en aide. Je viens tout juste d’entreprendre des démarches pour enfin mettre un terme a ce cercle vicieux, comme tu l'as si bien dis...
Peut etre que aujourd'hui, pour toi c'est deja fait, si non, fais comme moi, commence par l'etape #1...appel de l'aide.
Que mon message soit lu ou non, chose certaine, c'est que ca m'a fait du bien d'ecrire cette nuit...à toutes celles qui ont un TAC, je nous souhaite du courage et de la force pour aller chercher l'aide qu'on a besoin. Moi, apres 16 ans de TAC, je comprend que seule, je ne pourrait surement pas en guerir...

Bonne chance à vous tous

Dyliou
B I U


Discussions liées