MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Cymbalta et seresta

44 ans perdue dans la belle campagne jurassienne !! 3031
bonjour
voilà 1 an que je prends du cymbalta et du seresta pour une grosse depression dû à 2 deces dans mes proches

depuis je trouve que mon caractere change, je repond  
plus facilement aux gens, j'envoie balader les gens qui m'agacent ou alors je les zappent carrement, comme s'ils n'etaient pas là

je n'aiment plus les meme choses qu'avant (couleurs, look..)

j'ai de gros trous de memoire

Cela est il dejà arrivé à l'une d'entre vous ?? ou est ce que je devient folle dingue?? :D
R
35 ans 15384
Ca fait partie des effets secondaires de ce médicaments ...
Les fous ( schizophrènes ) n'ont même pas conscience de leur folie,donc crois moi,tu ne l'es pas :lol:
44 ans perdue dans la belle campagne jurassienne !! 3031
ça fait quand meme bizzard, une impression d'etre une autre personne de ne pas se reconnaitre en quelque sorte
je ne sais pas trop si se sont des effets secondaires :cry:
62 ans Lorient (56) 40
Moi aussi je prends ce traitement (+ d'autres pour dormir) depuis 9 mois et je n'ai pas remarqué de changement ou alors je suis "folle" :oops:
R
35 ans 15384
La schyzophrénie est une maladie GRAVE. Si vous l'étiez,non seulement vous n'en seriez pas conscient,mais en plus un médecin s'en serait déjà apercu,vous auriez déjà eu des hallucinations,des voix,des pensées et comportements délirants,violents et j'en pense ...
Donc arretez de vous croire fous,faites confiance aux médecins.
37 ans Bruxelles 7458
La folie ne se limite pas à la schizophrénie et reste tout de même une notion très subjective.
Je suis, pour ma part, persuadée que tous les schizophrènes ne sont pas fous, il existe différents degrés. Mais ce n'est pas le sujet.

De plus, il est fréquent que des personnes psychotiques se posent la question de leur folie. Les troubles mentaux n'altèrent pas toujours la lucidité.

Parce, finalement, qu'est-ce que c'est la folie? Une sorte d'état où on est trop décalé ce qu'on devrait être?

Ça fait qu'on peut tous être fou, selon environnement dans lequel on se place. La schizophrénie est parfois considérée comme un don du ciel, celui de voir ce que les autres ne soupçonnent même pas. Tout est question de culture.

Le seule chose qui importe, c'est le ressenti de l'individu. S'il se sent mal (ou s'il représente un danger), il faut l'aider, c'est évident, mais dans le cas contraire?


En ce qui concerne la question initiale et les changements de caractères... Il est évident que les médicaments ont un effet significatif, c'est d'ailleurs pour ça qu'on en prend!
Ça ne se manifeste pas de la même manière chez tout le monde.
Pour ma part, je m'énerve moins facilement (avant j'étais capable de me mettre à pleurer parce que Monsieur avait laissé trainer une chaussette; je me sentais insultée et humiliée!) mais j'ai aussi moins le désir d'être aimée des autres.
Je souffre également de troubles de l'attention mais je considère que c'est moins grave que ce que je ressentais avant alors je m'en accommode.

Ce qu'il faut que tu te demandes, c'est si la situation te pose problème. Si la réponse est oui, il existe beaucoup d'autres médicaments.
Le médecin n'est pas magicien, c'est au patient de lui faire part de son ressenti. ;)
B I U