MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

récits d'accouchements

M
41 ans Belgique 1926
Coucou les filles,

J'aime beaucoup lire les récits d'accouchements, et je me rappelle en avoir beaucoup cherché vers la fin de ma grossesse.
Je me disais qu'il serait bien de rassembler les  
récits dans un seul post, qui ne serait pas "encombré" des traditionnelles félicitations (qui sont très bien dans des posts individuels)

On ne mettrait que les récits. Modo, a vous de voir s'il faut un post it, ou si ce sujet n'est pas utile.

Je commence donc...

Corentin, né le 30/10/2009 à 20h, 3,5kg 51 cm (39 SA)

Tout à commencé lors de mon dernier rdv, jeudi 29/10, col à 3cm, mais les contractions (que j’ai depuis 2mois) sont toujours non douloureuses. Mon col est « prêt » et « un peu de sport à deux » pourrait faire avancer les choses… Mon gynéco sera en vacances à partir du samedi matin…

De retour à la maison, je retrouve du sang dans mes pertes blanches… petit coup de fil à la mat : ce n’est pas grave.

La nuit, commence l’ « inconfort des règles », pas forcément liés aux contractions…

Le matin, je laisse partir mon mari au travail… mais je le préviens qu’il est possible que je lui téléphone… Il ne travaille que le matin…
Mon père viens pour rejointoyer les plinthes qu’il a posée…
Les douleurs se précisent, et je saigne toujours… j’hésite,… j’ai peur de ne pas remarquer que je fais une hémorragie… je termine mon repassage…

Midi : je téléphone à mon mari pour qu’il annule le squash avec ses collègues…
Il arrive, on mange et on part… les douleurs sont bien rythmées avec les contractions… Etre assise dans la voiture est particulièrement désagréable…

On arrive à la mat, et on va sonner à la porte du bloc d’accouchement, comme lors de la préparation… Il est 14h
Il n’y a plus de place, les 8 salles sont occupée… on m’envoie au monitoring externe pour être certaine que c’est bien le moment…
Le col est toujours à 3, les contractions sont plus ou moins régulière, toutes les 5 minutes environ… au bout de 2h le col n’a presque pas évolué…

Comme il n’y a toujours pas de place, on nous envoie nous promener une heure, et on doit revenir au monitoring externe dans 2heures.
Ce que l’on fait, après avoir été mangé une crêpe,… J’ai tellement peur qu’on me renvoie et de devoir faire encore la route que je n’hésite pas à monter les marches de l’amphitéatre à ciel ouvert du parc… des marches énormes…
Le retour en voiture est très difficile, d’autant que la route est pleine de trous, puis qu’on tombe dans les files de l’heure de pointe…

Retour au monitoring externe, il est 18h30… Les équipes de SF ont changé, en fait, il n’y a qu’une SF pour s’occuper d’une 20aine de chambres de maternité et du monitoring externe…
Elle pense que je débarque avec des petites contractions et ne m’examine pas… Elle me branche 15 minutes plus tard
Les contractions sont très douloureuses, mais je maitrise bien… mais la douleur est de plus en plus forte à chaque fois…
A 19h15, mon maris va la chercher : il me faut un antidouleur… elle m’examine : col à 5, poche prète à craquer… et va contacter le bloc et me donne des serviettes au cas ou la poche se romprait.
On va venir me chercher… je pleure à chaque contractions… je vais craquer…
La poche se romps.. Je craque,… sans vraiment gueuler, je crie que j’ai mal…
Entre 2 contractions, je monte sur un bracard et on me descend au bloc d’accouchement…

La salle viens d’être nettoyée, le sol est toujours humide…

Je ne peux plus m’empêcher de pousser et je réclame toujours une péri : je n’ai pas encore compris qu’il était trop tard…
Une grosse contraction fait passer mon col de 5 à 9…
Ma vessie et mes intestins se sont vidés…
On installe les reposes jambes et les poignées pour tirer…

Mon gynéco est appelé, mais il est en consultation à l’extérieur : il est capable de rouler vite s’il faut dixit son assistante, …
Depuis que je pousse, la douleur n’est plus vraiment là… La SF m’aide bien, me guide … j’arrive à me concentrer sur la poussée…

Le gynéco est là.
Je suis « zen »…

En trois ou quatre contractions, le bb est là…
On me demande de l'attraper par en dessous des bras. Et de le sortir…

Il est sur moi…
La pédiatre le prend pour vérifier que tout va bien, puis me le rend… 1H en peau à peau…
Mon mari peut enfin s’occuper des papiers, aller chercher la valise pour avoir des vêtements pour bb… On doit encore choisir les prénoms supplémentaires…

Je suis dans le gaz…

Une SF l’habille, puis me le met au sein…
On me monte enfin dans une chambre commune, il n’y a plus d’individuelle : il y a eu 18 accouchements ce jour là…
41 ans mantes la ville(78) 4522
faustine est née en août 2009 le 21
Coucou ,

Et oui je suis de retour avec bébé sous le bras ,après une journée et nuit de contractions je me suis décidée vendredi 21 à allez voir à la mater si il n 'étais pas temps pour bb de pointé le petit bout de son jolie nez , j 'ai perdu le bouchon muqueux vendredi matin de là mes contractions sont passées de toutes le 5 -6 minutes à toutes les 2-3 minutes j 'ai testé le spasfon et le bain mais sa na rien soulagé donc ,vers 12h30 ma mère ma emmener à la mater ,j 'ai prévenu le papa en lui disant qu'il arrive tranquilement que c 'était pas imminent ,sauf que a peine arrivée à la mater une sage femme m'à ausculté en qme disant que j 'était corageuse car j 'étais dilaté a 4et demi et que les contractions devait être bien douloureuses mais que je les gérais très bien ,de là elle m 'a dit de prendre une douche donc ma mère m 'a aidé ,et elle m 'a emmener en salle d 'accouchement ,elle a appellée l 'anesthésiste qui est arrivée au bout de même pas 5 minutes me voir , tout a été très vite la péridurale a été posé rapidement et quel bonheur de plus avoir mal , de là j 'étais tt seule car le papa n 'était toujours pas arrivée ,il est a arrivée à 14h40 environ,la sage femme est revenu me voir en nous disant que sa avancait correctement ,dilaté à 8 à 15h15 ,pour elle je devais commencé a poussée vers 18h si tout continué ainsi ,sauf qu 'a même pas 16h j 'était dilatée totale ,donc comme bbé n 'était pas assez bas elle ma mis les étriers pour aidée bébé a descendre , et là je lui dit que j 'ai une une gene commeun poid qui appuie au niveau de l 'anus et elle m 'explique que vagin et anus étant pas lion l'un de l 'autre c 'était normale ,que je prenne de grande inspiration et soufflé tout doucement pour que la gene soi moins présente , il est environ 16h30 et là le papa me dit qu' il va s 'acheter un café et qu il revient de suiste , pour moi pas de problème vu que je ne dois pas accouchée tout suite, sauf que je sans de plus en plus le poids qui me gene s 'accentuer , et quand il revient ,je lui dit que c'est bizarre que j 'ai l 'impréssion qu 'elle sort ,je lui dit d 'appeller la sage femme et il me retorque que c 'est moiqui est la sonette mdr ,j 'appelle et je lui dit que y a un truc qui descend et elle pas inquiete me dit oui c 'est le bébé qui doit un descendre ,sauf qu 'elle descendait pas elle sortait toute seule ,la sge femme à eu juste le temps de mettre sa main afin de stoppé bbe le temps qu 'elle demonte le bout de la table , et donc en une petite pousée de rien du tout faustine et née à 17h03 le 21 août 2009 ,3k320 49.5 cm ,du coup j 'ai eu le droit de l 'attrappé entre mes jambes ,et comme on avait oublié son sac de vetement dans la voiture de ma mère ,j 'ai eu bébé en peau a peau un long moment,le placenta est sortit au bout de une poussée ,pas 'd 'épisio juste quelque erraflures internes qui m 'ont valu 3 point pour éviter une gêne lors du pipi.

Bisous à toutes paindemie
40 ans Bas-Rhin 1498
Tessa est née le 03 novembre 2009

Histoire :

Bon voilà je me prends le temps de vous le raconter...

Mardi matin, 9h, je me réveille tranquillement, m'étire, et oooooooops, je sens un liquide chaud qui coule entre mes jambes !
Ah ben tient, c'est donc ça perdre les eaux !

Direction les toilettes avec une grosse serviette entre les jambes et surtout un portable dans la main...Coup de fil a chéri, qui bien sûr est sur répondeur, juste là maintenant, bravo !

J'appelle ma maman pour lui demander de m'acheter 2-3 petits trucs qui manquent dans ma valise, elle ne se fait pa prier et file au supermarché...

Re-tentative de contacter chéri, et oh miracle il répond avec un gros bruit d'avion derrière lui ( devinez ou il travaille ). " Chéri il faudrait que tu rentres, tu va être papa plus tôt que prévu ! Mais pas d'accident sur la route de toute façon je vais prendre un petit dèj " .

Après quelques bafouillages, des euh, des mais, des c'est pas vrai, il se décide a raccrocher et monter dans sa voiture .

Je me tape un gros petit dèj au Nutella histoire d'avoir de l'énergie et puis je me doute bien qu'à la maternité j'aurais rien a manger ( j'avais raison d'ailleurs ) .

Chéri et maman arrivent en même temps, moi je file sous la douche pdt que monsieur boucle ma valise, un peu en panique d'ailleurs, maman ravie...

Arrivée a la maternité à 11h00, on va voir les sages-femme et là bonne nouvelle, notre amie sage-femme est là, c'est elle qui va m'accoucher ( ça destresse beaucoup aussi ! ).

Bon examen, col effacé à 2cm, monitoring 30mn, RAS, zou dans ta chambre et puis tu reviens a 14h30 ( il était 12h00 ).

14H30, re-examen, col effacé à 5cm, re-monitoring, RAS, même pas mal, re-zou dans ta chambre, reviens dans une heure ( il était 15h30 ).

A partir de là j'ai commencé a bien sentir 1 contraction sur 4, c'était encore du flan !

16h30, ah oui là je sens bien les contractions mais c'est franchement gérable, examen , ah ben y'a plus de col, ça tombe bien tu vas rester en salle d'accouchement .
Mon amie me propose un bain dans une énooorme baignoire comme j'aimerais en avoir une a la maison, pensez bien que j'ai dit OUIIIIII !

Donc vers 17h30 là ça s'est précisé, ouille les contractions, mais en fait ça fait super mal ce truc, oui me répond la sage-femme mais comme en même temps tu es dilatée a 9, tu vas pas faire ta chochotte !

Bon vers 18h00, j'avais la tête qui tourne, ben oui c'est comme ça quand on hyper-ventile, j'avais oublié tous mes cours d'accouchement, et puis les bras qui picotent c'est pour la même raison !

Et l'envie de pousser là, ben c'était pas de l'hyper-ventilation, c'était le début du vrai boulot, finit le bain allez les fers en l'air !

1ère contraction, je pousse 2 fois, bébé a descendu tout le toboggan, y'a plus qu'à la faire sortir, hahaha ben j'y avais pas pensé !

18h35, 4è contraction ( oui bon je vous fais grâce de celles qui manquent ), bébé est arrivé, une fille magnifique qui a les yeux grands ouverts et qui tire direct la langue a son papa et fais pipi sur le ventre de sa maman.

Je savais bien qu'elle serait spéciale, mais là ça commence bien !

2h00 et 4 points de suture plus tard, retour dans la chambre avec bébé .
42 ans 34
Petit homme de septembre

A 3 h du matin, je sens qq chose de chaud qui coule.... mais pas trop..... la poche des eaux est fissurée.

Je prend une douche, mon homme se prépare (tout ça très zen, je ne sais pas comment on a fait)

3h30 monito, pas de contraction, mais la poche est prete à se rompre, donc je reste à la mat.

Le matin 8h les premieres contractions, pas très douloureuses, tout va bien, petit dej leger.. mon homme arrive, prend des photos (c'est bien le moment!!)

14h, je vais directement voir les sages femmes, les contractions sont à 5 min d écart et bien douloureuses. Oscultation, je suis dilaté à 4 ok pour la péri, on me perce la poche des eaux.

La péri m'a donné 1 h de répis, les contractions pour pousser arrivent, la sage femme me fait attendre car je suis seulement à 7, mais je n'en peux plus !!!!!!! 20 après je lui dit que GO je pousse !!
elle me fait confiance, je commence à pousser, ça se passe bien, et là le monito bébé sonne, impossible de me concentrer sur autre chose, le gygy est appelé mais déjà occupé, les sages femmes sont adorables et me soutiennent, me motivent pour qu on sorte ce petit au plus tot... et je pense bien que c'esst grace à elles que j'ai reussit à le sortir, dans un hurlement, mais avec bonheur.

Après, retour au calme, couture pour la SF et moi et mon bébé en coccooning, merveilleux, il va bien, il est si doux...papa lui donne son premier bain..... et depuis, c'est que du bonheur !
38 ans Vannes 2776
Bonjour Kynan !

Ca n'a pas manqué! Suite à mon taux élevé de proteinurie et à mon RDV du 9eme mois chez le gygy (lundi 21 janvier ), la maternité m'a rappelé l'après midi même pour que je rentre à l'hôpital me faire déclencher...
Coup de stress et beaucoup de mal à réaliser que le lendemain je tiendrais mon fils dans les bras...
Lundi 21 janvier 18H, j'arrive donc à la maternité. On me conduit en salle de travail où je suis sous monitoring. Mon col n'est en fait pas assez "mur" pour subir un déclenchement directement (il est dilaté à 1 mais toujours postérieur...) on me pose donc du "propes" pour le faire murir. les contractions commencent....
Lundi 23H, on me monte dans ma chambre car le vrai travail ne commencera que demain.Le papa rentre donc dormir pour avoir des forces

Mardi matin, les contractions sont de plus en plus fortes, mon col se met en bonne position. Sous monitoring, c'est dur de supporter les contractions qui me viennent des reins!
Mardi 17H, je me réveille d'une sieste de 2H car on m'a donné un cachet "zenifiant"... Je me retourne dans mon lit et je sort un gros coup en bas de mon ventre. Je me dis que c'est bonhomme qui bouge... Mon chéri m'aide à me lever du lit (c'est mieux pour les contractions ) et là, une innondation! La poche des eaux s'était rompue! Là, les contractions s'intensifient...Mais le fait d'être debout, accrochée à mon chéri, et à faire des mouvements de bassin style zook, et bien, j'arrive à les gérer!
Mardi 20H, on me descend en salle d'accouchement, je suis dilatée à 4. Là on me branche sous monitoring, du coup les contractions beaucoup moins gérables...
Mardi 21H, Mr l'anesthésiste arrive pour me sauver! On laisse passer une contraction et hop, on pique! Bon allez on repique et ce coup ci c'est bon!!!! Quel soulagement!!!!!!!!! On m'installe la petite pompe pour me réinjecter moi même des doses mais au bout d'un moment il y a plus qu'un côté de mon ventre anesthésié... cela passe vite heureusement... Grace à la péri, les vérifications du col ne me font plus mal (parce que ça, ça me faisait plus mal qu'une contraction!) et à minuit je suis à peine dilatée à 6...

Mercredi 1H, la sage femme vient me voir pour m'annoncer que le médecin de garde a décidé que me faire une césarienne en urgence No panique! Je parle 2 min avec mon chéri pour le rassurer et pour lui confirmer qu'il n'était pas obligé d'y assister...
L'anesthésiste revient et m'anesthésie grace à la péridurale ce que facilite la procédure. On m'emmène rapidement au bloc où j'étais la dernière "cliente"...Ca je l'ai bien senti! Les réflexions sur mon poids aussi...Mais j'avais vraiment autre chose en tête!
L'intervention commence, personne ne me dit rien, je suis obligée de demander si ça se passe bien. On me réponds que oui, j'étais déjà ouverte en fait! Moi de mon côté, je commence à avoir des tremblements de plus en plus fort, je sens plus mon bras droit...
L'anesthésiste s'en inquiète pas sur le coup...
C'est quand j'ai commencé à faire du yoyo entre une tension à 20 et une à 6 qu'il a réagit! Tremblements intenses et incontrolables... J'ai entendu l'anesthésiste dire "On va la perdre" Je me suis dis "putain c'est de moi qu'il parle????!!!"
Il vérifie ma sensibilité, et en fait, je ne sentais plus mon corps à partir de mes épaules et le côté droit de mon visage était insensibilisé aussi! "Oups, j'y suis peut-etre allé un peu fort avec mon cocktail magique!" voilà sa réaction!

Mercredi 1H50, le premier petit cri de mon fils! On me l'amène pour un bisous car il va bien puis on le place en couveuse en attendant que maman se fasse recoudre. Au bout d'un moment, je demande à ce qu'on l'amène au papa quand même! et j'ai bien fait car ils ont mis 45min à me recoudre! Ma cicatrice est plus grande côté droit car ils ont du aller chercher le pied du bébé qui était coincé dans mes côtes...

Mercredi 3H10, papa, mama et Kynan sont réunis autour de la couveuse! Moi j'ai encore des spasme et le corps insensible, je ne peux donc pas prendre Kynan, ni le mettre au sein... Mais papa est là et lui fait de gros câlins

Kynan pesait donc 3kg010 pour 47cm.
Evidemment c'est le plus beau bébé du monde!
38 ans derriere mon ordi 594
lundi 9h30 je me lève, vais au toilette, retourne dans la chambre m assoie au bord du lit pour enfiler mes bas de contention ( car rétention d eau en fin de grossesse), et la vlan je crois que je me fais pipi dessus.

Je retourne donc au toilette blasée ( croyant toujours mettre fait pipi dessus)et la le liquide coule un peu entre les jambes ( pour celles qui n on pas accoucher c est chaud et on dirais qu on se pisse dessus), je décide donc d aller sous la douche, je perd du liquide dans mon couloir, entre sous la douche et donc ba me douche en me disant que j ai perdu le bouchon muqueux, mais sous la douche le liquide coule toujours, je commence enfin à me dire " ba tiens en faite je perd les eaux".

J en profite donc pour m epiler jambes aisselles la totale quoi.

je sort de la douche met mon peignoir et me demande ce que je vais bien pouvoir faire pour se liquide qui coule s en arrêt, je décide de mettre une grande serviettes entre les jambes et d enfiler un pantalon de survêt bien large par dessus pour faire tenir la serviette ( mac gyver) Very Happy

La dessus toujours d un calme olympien ( j aurais jamais cru)j appelle ma sage femme pour annuler mon rdv, elle devais passer dans la matinée prendre ma tension, on papote 5 minutes et je la laisse en lui disant qu il fallait peut être que j appelle mon homme pour qu il vienne me chercher, Very Happy.

9h50 j appelle mon homme et lui dit de rentrer mais qu il a le temps, que je ne souffre pas, et oui je n ai aucunes contractions.

Mon homme arrive rapidement ouf il était sur un chantier pas loin, je lui dit de prendre a douche etc, on prend notre temps, je pense a nourrir mon chat a mettre deux trois trucs de plus dans la valise.

10h45 on part enfin à la maternité,j avale comme convenu mon tube d homeo prescrit par ma sage femme, j habite dans l Isère a coter de lyon on mettra 20 minutes pour arriver à la clinique.

Sur le trajet une première contraction mais je n en suis même pas très sure vu que je n ai pas vraiment mal.

11h15 nous sommes a la clinique, monito examen du col et QUOI!!! je suis déjà dilatée a 2 bon doigts! et je n ai même pas encore mal!

de 11h15 à 13h30 j aurais quelques contractions que je gèrerais super bien donc franchement pas douloureuses,on va se promener dans les couloirs ( super avec ma serviette et mon jogging je vous raconte pas la deguenne que j ai) je pense bien à ma respiration, j accompagne la contraction je ne me bloque pas je déstresse a fond et les contractions passent mieux ( ça gros conseille aux futures maman le jj plus vous serez détendu plus la contraction est gérable), j ai mon ballon de grossesse, mon homme me donne mon homéopathie toutes les 15 minutes ( alors ça aussi vive l homeo, on est sure avec mon homme que ça la fait grave au niveau de la dilatation du col et des contractions gérables, je le conseillerais aussi au futures mamans.

13H30 je commence quand même a bien avoir mallllll, je gère, je respire, les contractions sont toutes les 3.4 minutes, elles se sont rapprocher, la dessus je n en peux plus il est

14h50 je bip les sages femmes examen du col, et la une phrase merveilleuse " vous êtes à 3 bon doigts vous avez droit à la peri" et moi je répond quoi dejaaaaaaaaaaaa!!!!!!!

15h15 peri posée, pffffffffff moi qui m en faisais tout un monde cela n aura pris que 5 minutes au mec pour me la faire et en plus a part une petite piqure ( comme pour ma toxo tous les mois pas plus mal que ça) je n ai rien senti du tout j ai même halluciner quand il ma dit " voila madame c est fait" je croyais qu il plaisantais.

Une petite dernière contraction pour la route et la peri fait déjà effet au bout de 10 minutes.

Bye bye la douleur bonjour le plane je descend a 11 de tentions ce qui est assez rare chez moi qui suit toujours limite.

de 15h15 (peri posée) à 21h,je suis bien on est tout les deux avec mon homme on discutes on dors, on est bien, les sages femmes passent nous voir toutes heures, elles me mette sous perf pour accélérer le travail, la puce est encore haute donc on me change de position toutes les heure pour le faire un peu descendre, je ne sent plus mes jambes elles sont cotonneuses.

A 21h la sage femme me dis bon on va commencer à pousser et il va falloir bien pousser madame car la puce est encore un peu haute mais votre liquide était un peu teintée à la dernière auscultation et si a 21h30 vous ne l avez pas sortie c est césarienne.

Sur ses mots, hors de question que je finisse en cesa, je suis la depuis 11h avec une perte des eauxx depusi 9h30!!! et je veux mettre ma puce au monde par voie basse.

Mon gyneco est présent avec la sage femme je commence a poussé a 21h08 je pousse a m en faire péter les vaisseau,le gyneco me préviens qu il est obliger de prendre les forceps, je m en fou j ai une totale confiance en lui en plus j ai la peri je ne sentirais rien du tout et a 21h23 Enola est parmi nous elle est magnifique( entre parenthèse je pleure comme une malade devant mon écran en vous écrivant).

On la prend pour les soins, mon homme la suie ils sont juste a coter a 1 m de moi, mon homme arrête pas de répéter "elle est trop belle elle est trop belle... en pleurant"

Moi j ai le gyneco qui me traficote, je lui demande si il m a couper il me répond que oui j ai eu le droit a une belle episio, que je n ai donc même pas senti sur le moment, mais que je sentirais bien bien les jours suivant.

Voila mon accouchement, donc en gros même si j ai eu les forceps et une episio, je suis ravie de mon accouchement, je n ai souffert( souffert est un grand mot)que de 13h30 a 15h00 ensuite avec la peri je n ai rien senti, le ic c est l episio, les points tires mais bon, il suffit que je regarde la puce et ça va mieux un gros bisous a toutes j ai lu vos encouragements tout a l heure du jj, merci a toutes, gros bisous, et a celles qui vont accoucher savourer ce moment car c est vraiment magique et vraiment on s en fait tout un monde, alors que j ai déjà hâte de recommencer, allez y en courant a la maternité et avec un large sourire, signée une maman comblée ............
47 ans à la campagne dans le Cher 692
Sympa ce post !
Je regrette juste de ne pas avoir fait le récit de mon accouchement pour ma Grande qui aura 3 ans en mai ... Je m'en souviens bien sûr mais j'en ai sûrement déjà oublié !

par chance je l'ai fait pour la deuxième, je pense que je vais même l'imprimer pour le garder dans son livre de bébé... en voici donc le récit


""J'ai quelques minutes devant moi donc je vais prendre le temps de vous raconter mon accouchement

Tout a commencé par des douleurs dans le ventre dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 décembre... mais moi tellement focalisée sur mon transit qui me jouait des tours depuis quelques jours j'ai pensé que c'était mes intestins qui travaillaient... ça ne m'a pas empêché de dormir, de toutes façons les dernières nuits étaient pas toujours faciles...
Le matin en me levant toujours ces "douleurs", pas moyen d'aller aux toilettes, je me dis que c'est peut-être autre chose ... j'en parle à chéri en osant prononcer le mot tant attendu depuis plusieurs jours : contractions !! Et là je me dis qd même c'est un peu la honte, j'ai déjà vécu un accouchement et je suis même pas capable de dire avec certitude qu'il s'agit de contractions ....

Bref, ce dimanche là, on doit aller manger chez mes parents (à 10 min de la mat', nous on est à 30 km) et en début d'après midi continuer nos achats de noël...
On se prépare donc à partir. La petite douche bien chaude que je prend atténue un peu les douleurs, mais je me rend compte qu'elles reviennent vite...
Chéri insiste pour qu'on emmène les valises, je capitule sachant au fond de moi qu'il a bien raison mais je n'ose me l'avouer...

Chez mes parents je n'ai pas beaucoup d'appétit, et les contractions (et oui c'est bien de ça dont il s'agit !!) s'intensifient et se rapprochent .... Chéri doit s'absenter en début d'après-midi, quand il revient vers 16h45 je lui dit qu'il va falloir y aller, les contractions sont espacées de 7 min, voire 5 min ... Je suis assise sur une chaise , j'ai pas envie de me lever mais va falloir se décider !!! Vers 17 h je me lève enfin, et là pfffiouuu je commence à perdre les eaux .... pas de doute il faut y aller

Arrivés à la mater' à 17h15, on m'examine (la poche des eaux finit de se percer), on me met sous monito et on me dit d'attendre ... je suis dilatée à 2 ...
Vers 18 h la sage-femme revient, le travail avance bien, je passe en salle d'accouchement, la perfusion est posée, on attend encore un peu ...
18h30 l'anèsthésiste est bipé pour la péridurale ! enfin !! je suis contente car les contractions font de plus en plus mal et sont très rapprochées ... pas de souci à la pose, du premier coup... par contre je trouve que ça agit pas trop vite !!! La sage-femme passe un produit dans la perf pour relancer les contractions qui se sont atténuées suite à la péri
y'a plus qu'à attendre maintenant. je discute avec chéri et la sage femme histoire de passer le temps. Je sens que je vais devoir changer de sage-femme en cours de route (celle là est super ! dommage) car la garde change à 20 h...
On fait des pronostics avec chéri sur l'heure d'accouchement, on pense entre 21h et 22h ; ça ne sera pas pour le 14 décembre en tout cas, jour de l'anniversaire de chéri
Puis d'un coup tout s'accélère je sens bien que ça "pousse", j'ai envie de tout faire ... mon bébé et caca aussi !!!!!
Je gère plus ou moins, j'ai pas l'impression que la péri est super efficace, elle a atténué un peu mais sans plus. Tans pis, je pense même pas à appuyer sur le bouton du pousse-seringue !
19h45 je demande à chéri d'appeler la sage femme car là "je suis en train de pousser" !! en effet je sens même la tête appuyer sur mon périnée !!.. euh je fais quoi moi je peux pas me retenir et la sage femme est pas là !!!
L'aide soignante arrive, je sens bien qu'elle me croit pas !! Viiiiiittteeeeee je pousse moi !!!!
elle appelle la sage femme .. bah c'est pas la mienne !! tant pis je veux pousser moi. pas de souci qu'elle me dit, elle m'examine "ah ben oui la tête est là ! si vous avez envie de pousser on y va" Et moi de répondre, oui mais là j'ai plus envie la contraction était passée, mais la suivante était tout de suite là !!! Elle a même pas eu le temps de rabattre la table et de mettre les etriers, elle m'a juste posé un bassin sous les fesses allez savoir pourquoi ! Voilà à mon tour de bosser, je pousse, ça fait du bien et mal en même temps ; je sens la tête sortir ... je pousse une deuxième fois très fort et très longtemps... Stop ! me dit la sage femme ; c'est dur de s'arrêter j'ai qu'une envie POUSSER !!!! Troisième et dermière poussée, annaëlle est là , on me la pose sur le ventre ... je suis naze mais trop contente ! J'ai un peu mal en bas aussi, tiens j'ai pas eu de péri ou quoi ??!?
Dans la foulée une autre contraction, expulsion du placenta... tout est ok...
La pépette part au premier soin avec Ma sage-femme (bon elle est arrivé après la bataille mais tant pis) et mon chéri. Pendant ce temps on me nettoie, aucune déchirure, juste une égratignure qui n'écessite un micro point mais j'aurai même pas de soin en chambre...,
on me ramène ma pépette, on fait un peu de peau à peau, on se regarde, on se découvre ... on s'aime déjà très fort...

le séjour à l'hopital s'est très bien passé, malgré le fait que je n'ai pas pu voir ma grande et qu'elle me manquait beaucoup... je suis sortie à J4 tant mieux ! pas pu sortir plus tôt car Annaëlle a déclaré la jaunisse et elle a du aller dans l'incubateur sous la lampe bleue pendant 24 h.

Le retour à la maison s'est effectué sous la neige, tout va pour le mieux, tout le monde prend ses marques doucement... une nouvelle vie à 4 qui commence ... ""
3431
Ianis né le 20 août 2008 à 13h43 - 51 cm, 3kg630

Ma DPA était prévue pour le 19 août 2008.
Ce jour-là, physiquement c'est comme d'habitude : pas de contractions, pas de perte du bouchon muqueux... Bref rien de particulier.
C'est pourquoi vers 12h, je me rends à la clinique où je dois accoucher pour me faire examiner par une sage-femme. Cette dernière me dit que mon col est encore bien fermé et que selon elle l'accouchement n'est pas pour aujourd'hui.
Vers 20h, alors que je suis allongée sur mon lit à lire un livre, je sens soudainement un liquide couler entre mes cuisses. Je me lève pour aller aux toilettes et j'ai du mal à réaliser que je perds les eaux et que dans quelques heures je vais enfin connaître ce bébé que je porte en moi depuis 9 mois.

J'appelle d'abord la clinique et ensuite je prends une douche rapide pour être nickel.
J'appelle mon frère qui accepte de me conduire à la clinique.
Pour finir, j'appelle mon homme que j'ai envoyé chez ses parents pour quelques jours car il me stressait à flipper comme un malade sur l'arrivée du bébé. Il décroche et je comprends à sa voix qu'il est paniqué et qu'il se doute de l'objet de mon appel. Je lui dis de rester calme et de venir me rejoindre tranquillement à la clinique.

A la clinique, je suis conduite dans une petite pièce équipée d'un monitoring. Un peu plus tard, mon homme arrive. Une sage-femme m'informe qu'on va me mettre dans une chambre car le travail n'a pas encore commencé et je ne sens quasiment pas les contractions.

Vers 23h, je demande à mon compagnon de rentrer chez nous car je sens que le travail va être très long et qu'il n'aura malheureusement pas de patience.
Je pensais pouvoir dormir un peu mais comme les contractions commencent à devenir un peu douloureuses et désagréables je décide de finir la lecture de mon livre. Seulement la douleur m'empêche de me concentrer et de plus, je dois régulièrement me rendre aux toilettes car je sens que mes intestins me travaillent aussi.

Vers 2h du matin, j'ai de plus en plus mal.
Une sage-femme arrive et me dit qu'elle préfère que je sois en salle d'accouchement pour être mieux surveillée.
Installée dans cette pièce, je n'arrive pas à tenir en place. J'ai mal et je n'arrive pas à gérer ma douleur. J'ai des contractions à peu près toutes les 5 mn.
La sage-femme qui s'occupe de moi vient me voir à peu près toutes les heures mais je me sens seule et je regrette finalement que mon compagnon ne soit pas auprès de moi.

Vers 5h je pleure. Je me sens déprimée et j'explique à la SF que je ne supporte plus la douleur et que je veux la péridurale.
Elle me répond : "Non il faut attendre encore un peu, vous n'êtes même pas dilatée à 4 cm".

Vers 6h, je décide d'appeler mon compagnon et je lui demande de me rejoindre.
Après son arrivée, la SF accepte de faire venir l'anésthésiste pour la péridurale et laisse la place à une autre SF. C'est celle qui m'a examiné la veille.
Je la préfère à l'autre, moins gentille et peu compréhensive.

Vers 7h, la péridurale commence à faire effet et je me sens beaucoup mieux.
N'ayant pas dormi de la nuit je demande à mon compagnon de me laisser pour pouvoir me reposer. De toute façon il ne m'était d'aucune utilité à ce moment-là car il était renfermé sur lui-même et ne parlait quasiment pas.

La matinée passe et je sommeille en écoutant le coeur de mon bébé.
La SF passe régulièrement pour examiner le monitoring, etc... Elle trouve que le travail avance peu.

Vers 12h elle commence à me parler de l'éventualité de pratiquer une césarienne dans 1h si le travail continue à stagner.

Vers 13h, elle demande conseil à un chirurgien qui après examen juge que le travail n'avance plus et qu'il faut faire une césarienne.
J'appelle mon compagnon pour lui demander de me rejoindre.

Avant de partir pour le bloc, devant mon homme, on me rase le pubis, on me nettoie, on me désinfecte et on me pose une sonde urinaire. On demande également à mon homme de mettre une tenue pour aller au bloc.
Au moment de partir la SF me dit "vous vous rendez compte que dans quelques minutes vous allez avoir votre bébé !".

Arrivés au bloc, mon compagnon s'assoit près de moi. Les champs opératoires sont intallés (notamment un drap devant moi au niveau de mes épaules pour que nous ne puissions pas voir ce qui se passe de l'autre côté). Mon ventre est badigeonné de Bétadine.
Au début de l'intervention, j'exprime ma peur de sentir le scalpel m'ouvrir (pas la douleur parce que j'avais le péridurale au maximum). Le chirurgien me répond : "Mais vous êtes déjà ouverte !".
Je n'ai donc rien senti... ouf !
Ensuite, je sens qu'on essaye de sortir le bébé de mon ventre (toujours aucune douleur) et que je suis secouée comme un prunier au niveau du ventre.

Vers 13h43, j'entends un cri... c'est le premier cri de mon bébé !
Je pleure et mon compagnon est également tout retourné d'entendre le cri de notre enfant.
Un homme se présente devant nous avec le bébé et dit "C'est un beau garçon !".
Nous regardons notre fils et il nous fixe calmement avec ses petits yeux noirs.

Ensuite, une infirmière l'emmène dans une pièce à côté, accompagnée du jeune papa.
Pendant ce temps, le chirurgien me referme le ventre avec des agrafes (12). Mon homme est revenu s'assoir près de moi avec notre fils dans les bras.
Le petit me regarde et moi je ne fais que l'admirer et le caresser. Je trouve sa peau vraiment très douce.

Après l'intervention on nous reconduit à la salle d'accouchement, moi sur un brancard et mon fils dans les bras de son père.

Pour finir, la SF pose mon fils contre moi. Je suis heureuse de pouvoir enfin le prendre.
Je demande si je peux lui donner la tétée de bienvenue. La SF est ravie de m'entendre dire ça et elle m'aide donc à la première mise au sein.
C'est une sensation étrange mais pas désagréable...
Je suis maman !

Aujourd'hui Ianis à bientôt 20 mois et il nous comble de joie !
:D
1055
'ce post est génial !)

Ilyès, né le 29/10/09 à 12h03 3,190 kg pour 48 cm à 2,5 semaines d'avance !

Nous sommes mardi 28/10. Je me réveille bizarrement tôt avec une pêche monstrueuse, du style, j'ai nettoyé tout ce qui me tombait sous la matin...et j'ai constaté que j'avais comme du sang dans mon urine ....et comme j'ai un monitoring de contrôle l'am à la mat', j'en parle à la SF qui me dit "ba, c'est rien, vous perdez le bouchon muqueux, ça veut rien dire". Un petit examen plus approfondi et elle me confirme que mon col est loin,donc, que je garde le petit jusqu'au bout...
Soit, pas de souci, tant que je garde cette pêche...
Le soir, arrive le deuxième épisode de desesparate houswives, je m'installe sur mon canapé, et là....les chutes du Niagara !!!!! Je me lève d'un bond ! regarde mon chéri d'un air hagard, et lui explique ce qu'il se passe....mais, mais, mais je suis pas prêt moi !!!!! et moi donc ????
Bon, pas de panique, je vais prendre une douche, choisir comment m'habiller, appeler la mat pour les prévenir...et hop, dans la voiture.
Arrivée à la mat' à 23h00. Monitoring, ras, col loin, loin, loin. Alors la SF me met dans une chambre (avec une super colocataire) et renvoi tranquillement mon chéri pour qu'il dorme un peu. D'après elle, le travail ne devrait commencer que le lendemain...Vers 01h00, première contraction ! Oh mon dieu que ça fait mal....en moins d'1 heure, constante toutes les minutes....ma colocataire m'a super bien soutenue.
A 07h00, direction la salle de travail, péridurale (bcp trop dosée) et appel à mon chéri.

Je n'ai rien senti du travail à cause de la péri trop dosée. Et malheureusement, à 11h30, le médecin a décidé d'une césarienne d'urgence car bb en souffrance. A 11h45, je suis au bloc, grosse panique et un papa désemparé, mais une équipe d'enfer, et à 12h03, la SF m'a présenté mon fils. Que je n'ai pu voir que qqles instants. Je l'ai rejoins à 15h00 et pendant ce temps, le papa a joué son rôle merveilleusement.

Par contre, je n'ai profité de ce bijou car trop shouttée, je n'ai pas réalisé lorsque son père me la mis dans mes bras et la pédiatre me l'a emmené en néonatalogie rapidement. Je peux vous garantir que césarisée ou non, le lendemain matin, j'ai été rattraper ce temps perdu et prendre mon doudou dans mes bras.

Et depuis, mon petit Ilyès a bien grandit et fait toujours autant mon bonheur....
43 ans bretagne 489
Désolée j avais pas vu qu'un post avait été ouvert pour les récits





SAlut,
je trouve enfin un petit moment pour vous raconter la naissance de ma puce Camille...

donc le 3 avril vers 17h30 je perds les eaux (pas l inondation mais des fuites)
je prends une douche, papa emmène les enfants chez ma belle mère, je vous écrit un petit mot, j appelle les copines mais sans leur dire quoi que ce soit, papa revient et se prépare aussi.

On arrive à la mater vers 19h00 et la SF est en plein accouchement avec une copine des cours de prépa, elle vient d'avoir une petite fille... la SF m examine mon col est toujours à 2 doigts (depuis trois semaines au moins) et la poche se rompt (là c'est vraiment l'inondation!,
elle me demande si elle peut aller faire de la broderie à la copine en salle, pour moi c'est ok donc je marche dans le couloir...
vers 20h00 elle revient, me met le monitoring, j ai des contractions régulières (comme depuis trois semaines), çà dure une heure environ et là je demande si papa peut aller manger quelque chose et boire un café, la SF me dit qu'elle fait ses transmissions à la SF de nuit et qu'elle revient m'examiner..
vers 9h30 elle revient, me fait la prise de sang pour la péri et examine mon col on est à 4 doigts..... elle demande donc à mon mari s'il peut se passer de manger pendant une heure ou deux e temps d'aller en salle de travail, et de voir comment çà avance...

j ai 100m à faire entre ma chambre et la salle de travail, un couloir que je vais mettre au moins 15 mn à traverser à cause des contractions fortes mais encore gérables..

vers 22h00 me voilà sur la table pas le temps pour la péri car je suis à 9, on met le monito pour le bébé pour les contractions c'est pas la peine...pendant 30 la SF me dit de ne pas pousser car mon col ne s'efface pas complètement, je n'en peux plus et lui dit que là j ai plus le choix, je ne maitrise pas les poussées, elles se font toutes seules, elle n'a pas le temps de s'habiller, elle met juste ses gants deux poussées et Camille est là!!

ce que j apprends après c'est que mon col ne s ouvrait plus car Camille avait un tour de cordon très serré autour du cou, que la SF l'a coupé entre les deux poussées, elle est sortie violette, elle a été aspirée, et porte des marques d'étranglement mais qui s'estomperont dans les deux jours suivants...

Si on m avait dit que j accoucherai sans péri je ne l'aurai pas cru, mais je l ai fait et j en suis très fière...

Camille va bien, mais j ai arrêtée d'allaiter à cause d'une pédiatre très bornée qui m a culpabilisé du fait que ma fille avait perdue 10% de son poids, que je ne lui donnait pas assez le sein bref une s.......Camille sera donc la seule à être nourrie au biberon! dommage je culpabilise encore un peu de ne pas avoir su lui tenir tête à cette pédiatre mais j'étais tellement à bout de nerf que j ai craqué!!

elle se porte bien et c'est le principal, ses frères sont super fiers de leur "p'tite soeur"
34 ans Limoges 947
Alors jeudi 10 juin je dors tranquillement je suis en plein rêve et là je sens un truc chaud couler :roll: euh merde je me fais pipi dessus donc je me lève et la ca coule encore !!!! ah ca y'est je me rapelle ben je perds les eaux bon pas stresser j'apelle mon homme (ben oui il dormait pas là ce soir là ah les mecs je vous jure :lol: )je lui dit que c'est parti et surtout pas de panique parce que je gère plutot bien les choses. en attendant qu'il arrive je finis la valise , vais prendre une douche et ca continue de couler mais bon on s'y fait !! Il arrive et donc hop on monte mon beau père me demande si ca va je lui dis que oui je gère et hop c'est parti!
On arrive a la maternité sur les coups de 7h , on m'installe dans une salle d'exam mon col est ouvert à 2 j'ai des petites contractions mais ca va , mon liquide est teinté mais les sages femmes ne sont pas inquiète pour le moment monito ok donc hop allez vous allez marcher mademoiselle est vous revenez dans une heure pour voir si ca a evoluer.
C'est parti pour de la marche les contractions s'intensifient mais je fais tjs ma maligne dc comme me dit zhom c'est que ca va! :lol: et puis après j'ai fait du ballon et la c'était top !
De retour en salle col ouvert à 4 !!mais la par contre j'ai mal!!!!!! je veux la péri !! pendant la pose de la péri je suis tomber sur une aide soignante qui pendant que je la tenai par la taille me parlait de la mer pour me détendre trop trop bien j'ai du lui dire au moins 20 fois qu'elle était geniale :lol:
une fois la péri poser ca va mieux mais les choses accélere pas trop et comme le liquide était teinté on me met une perf pour que ca aille plus vite et on met sur le coté et pour les contractions c'est vachement mieux :D
La sage femme revient et je suis ouverte à 8 donc maintenant ya plus qu'attendre et si vous avez envie de pousser vous appellez ok entre temps changement d'équipe et ils sont sympas aussi dc ca va !
Je ne sais plus l'heure qu'il était mais là j'ai une envie fureiuse de pousser et je sonne et la tout se met en place zhom est mis a contribution pour m'aider a pousser (il assure :D ) la sage femme me dit que je suis une championne allez on continue une dernière et hop ca y'est je le sens arriver il est 22h45 zhom verse des larmes coupe le cordon et on le met sur moi c'est le plus beau des bébés je suis en larmes je regarde zhom et il me regarde avec des yeux rempli d'amour qui veulent tout dire!!! Voila bisou les filles!
J'ai fait une petite hémmoragie après mais rien de bien méchant et j-ai eu une episio mais j'ai rien senti et ca ne me fait pas mal!
:kiss:
43 ans lyon 1868
tu as l'air d'avoir vécu ton accouchement de façon très sereine .... c'est un très beau récit..merci
36 ans 1341
tam a écrit:
tu as l'air d'avoir vécu ton accouchement de façon très sereine .... c'est un très beau récit..merci


J'ai pensé exactement la meme chose :) Un beau récit en effet ;)
46 ans 17521
Naissance d'Amalia, 14 aout 2008 (3kg750 pour 51 cm)


Au départ, mon terme était prévu pour le 9 aout, mais rien ne venait... il a donc été décidé de me déclencher le 14, donc je suis entrée en clinique le mercredi 13 en fin d'après-midi...

Mon col étant toujours complètement fermé, et long, on m'a posé le gel sur le col le mercredi soir à 22h30... et c'était parti pour 2 heures de monitoring... enfin, 3h30, au final, vu qu'on m'a un peu oubliée... et rien ne se passait... :roll:

J'ai fini par avoir les premières contractions à 6 h du matin, juste une légère chatouille, au départ, et puis au fil du temps... bref... j'ai fini par être à moitié tordue de douleur à chaque contraction... ça, plus la sage-femme qui venait régulièrement me toucher le col, et essayer de le forcer avec le doigt, que du bonheur...

A 11h, on décide de m'emmener en salle d'accouchement, on me fait finalement une péridurale, je suis dilatée à 3 cm seulement... Ce bébé n'a vraiment pas envie de sortir, décidément... enfin moi je m'en fous, je ne sens plus les contractions, donc je somnole tranquillement en attendant que ça se passe...

Mon chéri est avec moi en salle d'accouchement, on lui dit qu'il peut rentrer à la maison pour manger, qu'il y en a pour plusieurs heures encore... il part, donc...

Et peu de temps après, tout se détraque : on se rend compte sur le monitoring que le bébé réagit mal aux contractions, qu'il est en souffrance, et que le liquide amniotique est teinté...

Donc décision est prise de faire une césarienne et me voilà partie au bloc... on rappelle mon chéri pour qu'il revienne, mais on ne lui dit rien : donc il se pointe en salle d'accouchement.... vide. Panique, questions : "elle est au bloc opératoire" :shock: Bonjour la diplomatie, déjà qu'il a un tempérament inquiet... il était fou... bref...

Pendant ce temps, moi, on me fait une péri +++, je ne sens plus rien, mon corps est en pierre, seuls mes bras et ma tête bougent... je ne vois rien, ils ont mis un champ opératoire au niveau de ma poitrine... c'est quand même dommage d'être consciente, mais de ne rien voir, m'enfin...

Et à un moment je me rends compte que je vois ce qu'il se passe dans la vitrine d'un meuble de la salle... moi qui attendait que l'opération commence, je m'aperçois que mon gynéco et l'autre médecin ont tous les deux les mains (pleines de sang) plongées dans mon ventre... :shock: c'est hyper space... mais je les vois sortir le bébé encore tout blanc, et je les vois couper le cordon, et tout... enfin, j'entends mon bébé crier, on l'emmène pour le nettoyer, et puis on me le ramène enveloppé dans un drap bleu marine, et on me le pose en travers de la gorge quasiment : avec le champ opératoire, y a pas la place de faire mieux ...

Là, c'est la claque : elle a de grands yeux noirs, bien ouverts, qui me regardent, et je me dis "wow ! c'est ma fille ! je suis maman "...

Mon gynéco (celui avec qui je m'étais battu la moitié de ma grossesse, pour celles qui ont suivi l'histoire) était tout content, il est venu me tapoter la joue en me disant : "c'est bien, on a bien travaillés tous les deux"... :lol:

Puis on l'emmène, à son père, me dit-on... très bien, moi je pars en salle de réveil, pendant 2h30... je retrouve peu à peu l'usage de mon corps... et je remonte enfin dans ma chambre, où je fais enfin connaissance avec ma fille... mon chéri est décomposé, il est resté tout ce temps quasiment sans nouvelles, et a passé en fait 5 minutes à peine avec sa fille... :oops:

Du coup, comme on a pas eu le temps de le faire au moment de l'accouchement, on fait la mise au sein, puisque je voulais allaiter, et que ça faisait déjà 5 heures qu'elle est née...

J'ai récupéré assez rapidement de ma césarienne, je suis sortie de la maternité 5 jours plus tard... Je n'ai eu aucun soucis avec ma cicatrice de césa, que j'ai bien soignée comme il faut, pas de douleurs, j'ai arrêté le dafalgan en arrivant à la maison...

Par la suite, j'ai un peu galéré avec mon allaitement, la gamine ne prenait pas de poids, je me suis bagarrée avec les pédiatres qui voulaient pas que je continue, j'en ai changé plusieurs fois, avant de me résoudre à compléter les tétés au lait artificiel à partir des 5 semaines d'Amalia... mais c'est une autre histoire... ;)
38 ans 343
Et bien voilà ^^ c'est à mon tour de vous raconter mon accouchement.

Il faut déjà commencer par jeudi matin où après mon monito hebdomadaire, ma sage femme me fait pour la seconde fois un décollement de la membrane.

Arrivé donc jeudi soir vers 20h15 au moment où nous allions manger, je commence à ressentir des douleurs assez forte dans le bas ventre, n'ayant ressenti aucune contraction de la grossesse je commence à me poser des questions et dis en rigolant au futur papa, tu devrais descendre les sacs pour la maternité, j'ai l'impression que c'est pour ce soir ^^ il me regarde avec des grands yeux en pensant à une blague, au bout d'à peine 10 min les contractions passent toutes les 5 min ... là je commence à baliser, j'ai super mal et peux à peine reprendre mon souffle entre 2 contractions, on commence à chronométrer, certaines sont à peine espacées de 3 min, je trouve vraiment cela étrange, pour moi je pensais avoir au début une contraction toutes les 20 ou 15 min mais là non pas de répits, je tiens quand même 1h30/2h à ce train, j'essaye de prendre une douche avant de partir mais impossible de rentrer dans la baignoire avec la douleur
Nous voilà donc partis pour la maternité sous le déluge (mini tempête de grande marée ce soir là)
Arrivée à la maternité vers 22h30, un sage femme m'ausculte, je suis toujours à 1 mais le col complètement effacé, dilaté, je suis bien en début de travail.
Il essaye de me faire faire un monito mais presque impossible, les contractions étant si violente que je ne supportais aucune position et donc le capteur du cœur du bébé fonctionnait mal (de plus il ne captait aucune de mes contractions, le futur papa devait placer un trait sur la feuille de monito à la main à chaque fois), au lieu d'un monito de 30 min il a duré près d'une heure et demi jusqu'au prochain contrôle de mon col et la grande surprise, je suis dilatée à 7, gros stress de la sage femme, qui part appeler l'anesthésiste pour la péri. re contrôle 10 min après et je suis dilatée à 9, là gros stress pour moi, je me vois accoucher sans péri en ayant plus de force ... mais non ouf l'anesthésiste a été rapide, et en un rien de temps entre 3 contractions il me la pose ... au bout de quelques minutes c'est le bonheur mais pas pour longtemps car mon envie de pousser s'est déclenchée entre temps ... le temps que ma gynécologue arrive et hop me voilà en train de pousser, pousser, pousser, on demande au papa s'il veut voir la tête puis à moi mais mon seul souhait était de la voir entièrement je continue donc à pousser, là on me dit, c'est bien encore un peu pour débloquer son épaule, je pousse donc encore et là elle sort d'un coup, pousse un premier cri, on me la met sur ventre, elle pousse un second cri et la c'est la bonheur pour nous ... j'ai déjà tout oublié ... la douleurs des contractions, tout ... nous sommes aux anges, Zoé vient de naître, il est 1h05 nous sommes vendredi 16 juillet, à peine 3 h depuis notre arrivée à la maternité, et à peine 5h depuis le début des contractions ... Zoé je t'aime ^^

Par contre, j'ai eu une déchirure à l'intérieur du vagin, due à ma rétention d'eau et ben oui j'étais vraiment gonflée de partout ^^ mais je ne sens déjà presque plus rien ...
B I U