MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

C'est quoi un gynéco grossophobe??

P
42 ans 610
Sinharat a écrit:

Sans blague, dans certains cas cités, je ne laisse même pas au médecin le temps de finir sa phrase; je tourne le dos et je me  
casse. Aucune raison de subir ce genre d'avanies, surtout venant d'un praticien auquel on devrait pouvoir faire confiance...


Avec l'âge et l'expérience c'est vrai que maintenant je ne me gênerai pas pour remettre les pendules à l'heure mais ce n'est pas forcément facile pour plusieurs raisons par exemple:
La spirale des régimes-prise de poids entraine un sentiment de culpabilité et dévalorisation (la personne croit que c'est de sa faute, qu'elle manque de volonté, que c'est parce qu'elle est faible qu'elle a craqué...)
Le médecin peut être vu (moins souvent pour notre génération, mais c'est très fréquent voir systématique pour les générations antérieures) comme un être supérieur, quelqu'un qui possède un grand savoir, c'est celui qui sait sur nous ce que nous même ignorons (ça me fait penser au Dr Knock: "Tout homme bien portant est un malade qui s'ignore"). Il est donc en position de supériorité et on a tendance à s'écraser face à un "supérieur" (je rappelle que je ne pense pas ça mais qu'on peut l'interpréter comme ça dans une partie de l'inconscient collectif), surtout pour aller lui dire qu'il est incompétent et qu'on s'y connait mieux que lui en ce qui concerne son propre boulot. Le médecin était aussi pas mal perçu comme un père, qui sait, qui commande et à qui on obéit: régresserait-on face à eux?
...
1289
Alors pour moi le médecin grossophobe c'est celui qui te dis :

- que t'as de l'acné parce que t'es grosse et que tu fais rien que bouffer des saletés devant ta télé (alors que la télé, tu la regardes pas, et que tu fais du sport toutes les semaines)

- que t'as mal aux dents parce que, vu ton poids, évidemment c'est des caries puisque tu dois passer ton temps à bouffer des sucreries (alors que t'as 3 dents de sagesse qui poussent en même temps)

En termes clairs pour moi c'est le médecin qui te réduit à l'état de GROSSE, comme si c'était le seul et unique problème et symptôme à tout. Celui qui te fais perdre ton temps et peut te causer des ennuis de santé encore plus importants parce que tout ce qu'il voit c'est ton poids alors qu'il n'a rien à voir avec ta maladie actuelle.

Je suis pas encore remise de ma dernière consultation chez un dermato. J'ai jamais eu autant l'impression d'être un sac de gras pour quelqu'un, et c'est pas plaisant!
Alors tu vois, j'ai aucune envie de prendre ce genre de risque avec un gynéco.
L
39 ans 1
Non, mais vous avez raison, on peut être obèse et en bonne santé... Mais moins longtemps que les autres. Sérieusement, renseignez-vous ! Les gens grossophobes et impolis avec les gros sont des cons, mais pour moi les gros qui crient haut et fort qu'ils ont le droit d'être gros et sont en bonne santé le sont tout autant (et ils sont dangereux en plus de ça). Vous trouveriez normal qu'un médecin qui rencontre une anorexique de 34 kilos ne lui disent pas "grossissez Madame, vous êtes maigres, vous ne mangez rien". Non, cela ça ne choque personne. On ne cherche pas à prôner la diversité des corps avec les anorexiques, bizarrement la maigrophobie n'emmerde personne, mais laisser les gens multiplier leurs chances de développer un diabète et de foutre leurs enfants dans la merde en les prédisposant à l'obésité, au diabète et aux maladies cardiovasculaire, ça ne gène personne.
Avant de me prendre une volée de bois vert dans la tronche, je précise que je suis insulinorésistante, cela signifie que je suis prédisposée au surpoids et au diabète de type 2. Mes enfants aussi. J'ai pris plus de 35 kilos pour chacune de mes grossesses. Je sais que la bouffe, c'est dur. Luttez pour être en bonne santé au lieu de lutter pour faire accepter une maladie mortifère. Luttez pour que les gens sachent que maigrir est aussi difficile qu'arrêter de fumer, et même plus ! (Je le sais, j'ai fait les deux). Un forum anti-régime pour les obèses ? Je ne comprends pas, je suis désolée. Je ne veux offenser personne, mais ça me tue de voir des gens s'auto-détruire en se persuadant les uns les autres que ça ne pose pas de problème.
35 ans Orgrimmar 6511
(Tout d'abord, à Lily64 =le forum est anti-régime, pas anti-amaigrissement... Tout simplement car il y a d'autres moyens beaucoup plus efficaces sur le long terme que les régimes, qui, s'ils marchent sur une minorité, font reprendre le double du poids perdu en moins de temps qu'il ne faut pour le dire aux autres. Ensuite, je pense que la grande majorité sur le forum SAIT ce qu'elle RISQUE (mais ce n'est qu'un risque, ce n'est pas automatique!) à cause de son obésité, mais cherche à s'accepter et à avoir une attitude positive envers son corps, après avoir tenté un tas de trucs pour se débarrasser du gras en trop. Je préfère personnellement voir des nanas rondes et bien dans leur peau que des nanas rondes en dépression et qui ne profitent pas de la vie).

Ensuite!
Je ne crée pas de nouveau post car je viens parler uniquement de l'expérience que j'ai vécue hier et je trouve le post adapté, car je me pose la question: grossophobie ou pas? Après réflexion, je pense que non même si ça a été assez désagréable.
Je devais voir un nouveau gynéco (homme en plus, donc stress ++ de mon point de vue, mais pas le choix) pour un examen un peu spécial que ma gynéco habituelle ne fait pas. Il me pose tout un tas de questions pour me "cerner" avant de commencer l’auscultation, ce que je trouve très bien, car ça me permet de me détendre un peu personnellement.
Enfin, normalement, parce-que arrivés au taille/poids il a commencé à s'affoler (j'ai l'habitude malheureusement lol).
Donc en vrac j'ai eu droit à:
- un petit cours sur comment perdre du poids grâce au sport
- "vous serez diabétique à 50ans si vous continuez ainsi"
- "si vous vivez vieille vous serez en fauteuil roulant les 10 dernières années"
- "vous êtes en échec" (ce qui est vrai mais ça fait mal à entendre^^)
- il a sous-entendu que j'étais assistée car il fallait qu'on me dise quoi faire pour se prendre en main
- "vous devriez aller voir un psychologue pour votre problème"
Je l'ai envoyé gentiment bouler pour certains trucs (la théorie je la connais merci, j'ai une licence staps / vous savez, je n'ai pas besoin de vous pour que ça me pourrisse la vie au quotidien etc...) mais pas trop osé car
- l'auscultation n'avait pas encore eu lieu et je n'avais pas envie qu'il se "venge" (j'ai une confiance toute relative en l'humain, et en les médecins en particulier au vu de mes expériences)
- il me disait ça avec "gentillesse" dans le ton, il était persuadé de m'aider j'en suis sûre.

Il m'a dit après l'auscultation qu'il était aussi endocrino, j'ai un peu mieux compris pourquoi il se focalisait sur mon poids vu qu'il enseigne aussi dans une clinique spécialisée.
Au final je ne sais
40 ans Sous les pins!!! 7782
je dirai que c'est un grossophobe qui se cache derrière son métier!! Non mais sérieusement le laïus: vous allez être diabétique, finir en fauteuil roulant, aller faire du sport ect ect c'est d'un cliché!!! Il est peut être endocrino mais que je sache tu le consultais pour une histoire de gynéco!!!
En fait c'est devenu tellement normal qu'on nous sorte ce genre de discours qu'on en est même plus choqué.
Perso j'ai de la chance je ne suis jamais tombée sur des médecins comme ça mis à part une infirmière lorsque j'étais enceinte.
Je pense être tombé sur une gynéco grossophobe il y a quelque jours, en tout cas, de cette rencontre j'en suis sortie déprimée et mal dans mon corps.
Je suis enceinte de 8 mois, mon bébé est en bonne santé, je suis en bonne santé, il y juste que, pour le moment, mon bébé est positionné en siège.
Avant même qu'elle ne regarde sur l'échographe elle me dit "on va voir où en est ce gros bébé !" D'accord donc pour elle si je suis grosse mon bébé doit forcément l'être c'est ça ?! Du coup je lui ai demandé à combien elle estimé son poids à la naissance, elle fait ses calculs et me dit 3kg500. Un poids normal quoi !!!
Bébé toujours en siège, elle me demande combien de poids j'ai pris pendant ma grossesse, 5 kg (soit vraiment pas de quoi s'alarmer) mais non pour elle avec un poids comme le mien c'est presque normal qu'il n'arrive pas à se retourner "avec une obésité morbide comme la votre, on connait les risques n'est ce pas ;)"
On en arrive à la possibilité d'une césarienne et là c'est l'hécatombes, oulala les risques liés à votre obésité morbides pendant une césarienne sont très importantes. Et là elle me sort les risques je dirais "classique" d'une césarienne normale et rien de plus. (me suis un peu renseigner avant d'y aller)

Certe je sais qu'en étant obèse on a plus de risques, mais faut pas nous prendre pour des cons. Tous les maux ne sont pas liés à notre tour de taille, je suis en bonne santé j'ai passé une grossesse de rêve, sans être malade ni rien, et cette nana qui se prends pour un être supérieur car elle à fait des études et se permet du coup de juger tout le monde, ne voit en moi qu'un gros tas de graisse et qui, je pense, est de l'avis que les gros ne devrait pas se reproduire !

Sur le coup j'ai été choqué par cette rencontre, j'en suis ressortie avec plus de question que de réponse, j'ai pensé que j'étais déjà une mauvaise mère, comment j'ai pu faire ça à mon petit bout de chou...
Aujourd'hui je me suis ressaisie, j'en ai parlé à mon conjoint et à des amies qui m'ont rassurés et m'ont dit que c'est elle qui devrait avoir honte de traiter les gens comme ça. Aujourd'hui je regrette d'avoir accordé la moindre importance à ces propos !
M
33 ans 10
J'ai déjà eu à faire à ce genre de gynéco. Je suis aller qu'une seule fois et surtout il a fait une remarque assez déplaisante. Pour le premier rendez-vous, il m'a fait une écho (franchement c'était la première fois que je voyais ça) et en plus il m'a dit que je n'étais pas propre .... sans commentaire.
34 ans 438
pour Mablueyes :

Je suis sûre que tu seras une bonne mère pour ton bébé.Ne t'inquiètes surtout pas!
Cette gynéco t'a fait douter et tu as pris peur.Oublies la et changes de spécialiste si tu n'a plus confiance en elle.
Merci Oliver :)
J'espère ne plus la revoir effectivement^^ mais elle travaille dans la maternité dans laquelle je vais accoucher, j'espère que ça ne sera pas elle qui fera ma césarienne sinon bonjour l'ambiance !
34 ans 438
Tu n'as qu'à demander une anesthésie générale dans ce cas là!!!
54 ans Est 414
Violences obstétricales : le Haut conseil à l'Egalité appelle à une "prise de conscience"
Publié le 29/06/18 à 7:39

Les actes sexistes durant le suivi gynécologique et obstétrical des femmes ne sont "pas des faits isolés" et doivent être sanctionnés, estime le Haut conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes (HCE), appelant à une "prise de conscience" sur ce sujet vivement débattu ces derniers mois.

"La meilleure contraception, c'est de fermer les cuisses", "Si je vous fais mal, c'est parce que vous êtes trop grosse", "Un stérilet à 28 ans ? Vous devez plutôt penser à un enfant": propos sexistes, maltraitance, de nombreuses femmes ont relayé récemment des problèmes rencontrés dans l'intimité d'une consultation médicale ou d'un accouchement, faisant émerger le sujet des "violences obstétricales et gynécologiques".

"L'ampleur des témoignages révèle qu'il ne s'agit pas de faits isolés", relève le HCE dans un rapport remis vendredi à la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa, qui l'avait commandé l'été dernier pour "objectiver ce phénomène".

L'institution y appelle à une "prise de conscience des pouvoirs publics", proposant 26 recommandations pour "prévenir (ces actes), faciliter leur signalement et leur condamnation", avec en premier lieu la réalisation d'une enquête de santé publique sur cette question.

Six types de faits sont établis : non prise en compte de la gêne d'une patiente; jugements sur la sexualité, le poids ou le désir d'enfant; injures sexistes; actes exercés sans consentement; refus d'actes; violences sexuelles
54 ans Est 414
http://www.nouvelobs.c...mettront-en-colere.html#sophie

Voilà les témoignages in extenso, certains sont insoutenables
B I U