MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Après une IVG, je n'arrive pas à être enceinte

38 ans Val d'Oise 877
En fait, je viens vous demander vos avis, expériences, conseils...

Donc voilà, je vous explique la situation: en décembre 2006, j'ai subi une IVG (grossesse malgré la pilule qui n'était pas  
assez dosée). A cette époque là, nous n'étions pas prêts à accueillir un bébé (j'étais étudiante et mon chéri au chômage), d'où la décision de l'IVG...

Depuis, notre situation a bien changé et depuis fin 2007, nous essayons d'avoir un bébé, j'ai arrêté la pilule et on "s'entraine" régulièrement... Mais ça ne marche pas. Est-ce normal? Ca vous est déjà arrivé?

Merci d'avance pour votre aide.
60 ans Au bord de la mer 15536
Normal ? il n'y a pas de normalité en la matière.
Et il ne faut pas non plus automatiquement relier ça à ton IVG.
En revanche, si depuis fin 2007 vous essayez d'avoir un bébé, il serait peut-être temps de consulter, non ? ;)
38 ans Val d'Oise 877
Jusqu'au mois de septembre, on a décidé d'essayer encore comme ça puisqu'on se dit que si ça doit marcher avant le mariage, tant mieux mais sinon, on attends que le mariage soit passé et on ira consulter après...
27 ans 14
Ce sont là une des nombreuses séquelles physiques des avortements :?

Mais bon on sait jamais, je suis de l'avis de Provence, tu devrais aller consulter, ca fait quand même un peu plus de 2 ans que vous essayez !
36 ans chez les chtis 6262
Lil_i a écrit:
Ce sont là une des nombreuses séquelles physiques des avortements


Je ne suis pas du tout d'accord et j'en suis la preuve... plusieurs années après mon ivg, je suis bien enceinte... alors il ne faut pas tout mélanger....

un ivg laisse souvent des séquelles morales, du moins ca a été mon cas.
60 ans Au bord de la mer 15536
Comment peux-tu dire que c'est une séquelle de l'IVG ??
Tu n'en sais rien du tout, cela peut très bien n'avoir aucun rapport.
Il peut d'ailleurs n'y avoir aucun problème, parfois l'impossibilité de concevoir un enfant ne s'explique pas, physiologiquement.

Bien sûr, je pourrais dire aussi, j'ai eu 3 enfants, après avoir subi une IVG à 19 ans. Et pas une IVG médicamenteuse, mais aspiration + curetage sous anesthésie générale.
Mais ça n'est pas non plus une preuve, et je ne me permettrais pas d'affirmer que Cathy95320 pourra avoir des enfants.

Seul un médecin pourrait avoir un avis sur la question, et encore, on a vu des cas où même les médecins se sont trompés.
38 ans Val d'Oise 877
Bon alors pour vous expliquer un peu la situation pour éviter toute spéculation...
Mon IVG n'était pas médicamenteuse non plus, je ne voulais pas, je préférais l'autre solution.

Alors je ne sais pas si c'est physique à cause de l'IVG qui aurait "abimé" quelque chose ou si c'est plus psychologique (moi je pense que c'est ça, parce qu'inconsciemment, je culpabilise vachement à cause de cette IVG, surtout par rapport aux parents de Marc qui eux ont eu beaucoup de mal pour avoir leur fils, ils ont dû avoir recours à la PMA alors j'ai honte quand je pense que moi j'avais réussi à être enceinte naturellement et que j'ai décidé de ne pas garder ce bébé). Mais bon, quoiqu'il arrive, là on va attendre que le mariage soit passé pour voir ce qu'on peut faire pour résoudre ce problème.
38 ans Val d'Oise 877
Je voulais juste voir si vous aviez aussi vécu ce genre de difficultés...
60 ans Au bord de la mer 15536
Je sais bien que c'est facile à dire, mais il faut essayer de ne pas culpabiliser.
Il n'y a pas de honte à avoir décidé de ne pas garder ce futur bébé.
C'est leur histoire, ce n'est pas la tienne, tu n'en es pas responsable.

Pour répondre à ta question, je pense qu'on doit pouvoir avoir des témoignages de couples dans le même cas que toi.
Pour ma part, après l'IVG, j'ai pris la pilule pendant plusieurs années. Mon premier enfant, je l'ai eu suite à un oubli de pilule :lol:
Mais là, en couple depuis 7 ans et avec un boulot, nous avons cette fois décidé que cela ne posait aucun problème.
49 ans 1512
LiL_i a écrit:
Ce sont là une des nombreuses séquelles physiques des avortements :?



N'importe quoi !
56 ans 91 25732
Au bout de deux ans de rapports réguliers sans grossesse, il faut consulter.

Oui ça peut être du à l'IVG mais aussi à tout un tas d'autres choses ! D'où l'intérêt d'aller voir ce qui se passe car si ça se trouve ça n'est pas grand chose. ;)

Alors dès que le mariage est passé, vous prenez RV chez le gynéco (oui oui tous les deux, car il n'y a pas que les femmes qui ont des soucis de fertilité) et vous faites les examens nécessaires, comme ça vous saurez à quoi vous en tenir et ce qu'il faut faire pour que bébé vienne.
10361
LiL_i a écrit:
Ce sont là une des nombreuses séquelles physiques des avortements :? !


et ca ( ce que tu viens d'écrire) c'est une des nombreuses séquelles d'une ignorance a ce sujet. que pour le moment je vais mettres sur le compte de ta jeunesse.
Pour rester courtois ..
plonk
27 ans 14
Il y a des séquelles morales (comme d'autres personnes l'ont dit précedemment) mais également physique pour certains cas ! Je n'ai jamais dit que c'était le cas de toutes les femmes ayant avorté (faut pas tout mélanger non plus :shock: )

Il y a quelques personnes (il faut le dire) où concevoir un enfant après avoir avorté le premier est impossible. Un médecin m'en a déjà parlé, c'est un blocage psychologique que la femme doit réussir à surmonter.

Je ne suis pas spécialement contre l'avortement (bien que certains cas du genre le couple qui a des rapports et qui ne fait rien pour que la venue du bébé soit évité, ceci me dégoute) mais là c'est different, tu prenais la pillule, vous n'étiez pas près du tout à vous occuper convenablement du bébé ... il ne faut pas que tu culpabilises ! :!:
27 ans 14
Ah oui autre chose: je me suis mal exprimée, je n'avais pas l'intention d'affirmer que c'était à cause de l'avortement, c'était une supposition !
Désolé pour cette erreur :oops:
60 ans Au bord de la mer 15536
LiL_i a écrit:


Je ne suis pas spécialement contre l'avortement (bien que certains cas du genre le couple qui a des rapports et qui ne fait rien pour que la venue du bébé soit évité, ceci me dégoute) mais là c'est different, tu prenais la pillule, vous n'étiez pas près du tout à vous occuper convenablement du bébé ... il ne faut pas que tu culpabilises ! :!:
Tu n'as pas le droit de juger les personnes qui ont recours à l'avortement, quelles que soient leurs raisons.

J'ajouterais seulement qu'il peut aussi n'y avoir aucune séquelle ;)
B I U


Discussions liées