MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Poèmes

D
41 ans .............. sur oXo.............. 16
Comment peut-on croire être aimée
Après avoir été abandonnée
Croire que l’amour peut frapper
Notre cœur blessé
Cela peut arriver avec l’amitié
Mais l’amour étant un sentiment
Tellement grand, tellement puissant
Qu’après avoir été tue
On ne  
peut le ranimer
Cela arrive souvent,
Après un coup de foudre
Complètement réduit en poudre………………………….


voilà :oops:
50 ans Poissy 20
« Février »

Comme d'une Saint-Valentin, un Nom !
Une fleur envoyée

Comme une fleur déposée
J'ai fleuri ta tombe


C'est pour l'un, un Février embélit
C'est pour l'autre, un Février meurtri

C'est une végétation qui s'éveille
C'est un arbre dépourvu de son nid vert


C'est la "Petite mort"
C'est ta mort


Tu es les douze mois de l'année
Dans ta vie de jours et secondes j'étais passée

Sans prêter attention
A ce dicton


"Marié ou pendu avant la fin de l'année"



Elfquest
34 ans "Dans une galaxie lointaine, trés lointaine ... 914
Bat-toi !

Pleure! Pleure!
Tu es tomber dans le gouffre de ton malheur
Réagis !
Et tu retrouveras goût à la vie
Réveille-ton corps !
Et oublie tes remorts
Bat-toi avec la vie
Ton chemin n'est pas fini

Dans l'obscurité de la nuit
Tu choisie d'en finir avec la vie
Mais là n'est pas ton destin
Bat-toi et continue ton chemin
Releve-toi ! Abbandonne ta douleur et tes peurs
Et suis ce que dicte ton coeur !


Voila :oops: :roll: !!!![/b]
55 ans dans la loire mais souvent aussi dans le rhône 1928
Ceci n'est pas un poème, mais une pensée que j'aime parfois à relire !

Vogue la vie !


Certains éléments d'un bateau pris séparément, coulent à pic

- le moteur, par exemple, ou l'hélice- mais rassemblés, ils flottent.

Ainsi en est-il des événements de ma vie.

Certains furent heureux, d'autres tragiques.

Mais l'ensemble forme un petit navire qui va quelque part, et cela me donne du courage.
34 ans "Dans une galaxie lointaine, trés lointaine ... 914
un truc ki me décris !!


"Démon, je suis,
Le mal, je subis.


Un coeur chaud et puissant en moi
Perdu dans le désaroie
Ce réfugie ici

A l'écart des ennemis.
Mais entourer pleins d'amis.
C'est le soir ke je vie!

Alors à tous je vous dit "Merci""
:roll:
P
43 ans 1611
oh c joli Leg!! et tres gentil merci :)
34 ans "Dans une galaxie lointaine, trés lointaine ... 914
de rien paola ! ;)

La haine

La haine dans tes yeux
T'enfonce dans un jeu
Dans lequel tu ne peux plus sortir
Car au fur et a mesure de tes souvenirs
Tu revoie la souffrance
Qui c'est passer dans ton enfance.

Tu es seul
Pas d'amis pour te sortir de ce mauvais train
Personne pour te dire de prendre quel chemins
Tu es maître de ton destin
Alors tu sortira même par tous les moyens !

Perdue, elle ta aveuglé
Ouvre les yeux et réclame ta liberté !
34 ans "Dans une galaxie lointaine, trés lointaine ... 914
Démon, je suis
Le mal, je subis
Enfance difficile
Adolescence fragile
Perdue dans un milieu si hostil
Face à une multitude de débiles

Ne savant où aller
Choisissant d'abandonner
Hanter par ces peurs
La vie perd peu àpeu de sa valeur

Ta seul chance, c'est ta volonté
Mais que faire quand on a peur de la réaliter
Choisir ou subir
Pourquoi l'idée d'en finir?

La vie tranche les destins
Elle est égoiste et cruelle
Nous mène dans la tourmente du chagrin
Pourtant on dit que la vie est belle
Mais quel chiox faut-il faire?
Quand son coeur ce déchire!!
X
81 ans 2365
Ca remonte à quelques années quand j'ai écris ce "texte", il fait partie d'une ptite série de 4 que j'ecrivais pendant les cours... je sais, il est pas aéré, mais c'est comme ça qu'il a été voulu et c'est comme ça qu'il restera.

Blanche. Mon esprit plane. Le bois craque. Normal, il est nouveau. La porte est fermée. Blanche. Je me sens bien. Même si j'ai un peu froid. Le plafond est tellement proche. Il se rapproche, la pièce grandit. Blanche. "C'est un film inspiré de faits réels dont les personnes impliquées n'existent pas". L'inexistence je m'en balance. Je retiens mon souffle, l'araignée arrive. Noire totale. Où suis-je? Sur mon drap. Blanche. Ne m'en veuillez pas, je ris. C'est con ce truc. Blanche et noire, flanche et foire. Les mots s'estompent, virent au gris. Pas besoin de mots pour l'exprimer. Papier blanc, lettres noires, morbide. Le contraire aussi. Fini de parler. Ecouté. Les plaisirs de la vie sont peut-être éphémères, mais il faut en profiter. Hier, aujourd'hui, demain. Vivons. Trop philosophique. Je change. La coccinelle au rideau, l'araignée à sa toile. Ouste, sales bêtes. Chambre immaculée. Blanche. Sans aucune porte. Noire. Elle est partie. Moi aussi. Mes pensées s'ouvrent au monde. Tout le monde il est beau. Rouge. Ma main tremble. La vaisselle est cassée. Normal, elle est vieille. La fenêtre est ouverte. Rouge. La vie est belle. Même si le sang coagule sur les verres brisés. Sortons d'ici, ça pue. Dehors. Bleu. Espoir... Bagarre. C'est un éternel recommencement. Ris ou pleurs, c'est ici le bonheur. Nulle part ailleurs, faut pas rêver. Rouge, la coccinelle a pété les plombs. Elle a tué l'araignée. Bien fait pour elles. Je ne crois pas. C'est marrant comme on peut découvrir des secrets. Le grand secret. Il n'existe plus. Je dis tout. Nouveaux horizons. Un monde en couleurs brassé par le soleil. Il est le soleil de ma vie. Bouge de la lune. Que fait-on sous mille nefs, sans 99. Fini de mentir, sans démentir. La porte est ouverte. La coccinelle s'échappe, mais tombe. Trop lourd! Ici, pas besoin de partir. L'envie est trop forte. Je reste. Je termine ce que je vais commencer. Voici enfin le mot faim. Toujours, sans fin, la faim c'est fin. Pas faim de bouffe, fin de coccinelle. Rose. Mes yeux se ferment. Les gens rigolent. Normal, ils sont fous. Le grand rêve arrive. Rose. Je me sens bien. Demain est un autre passé. Hier est un futur passé. Et pourtant, c'est génial. Rigolez, vous verrez comme vous avez besoin de lunettes pour voir le monde. Une autre coccinelle et une autre araignée se disputent le rideau blanc. Qui va gagner? Le rideau. Bizarre? Il s'est décroché et a assommé le rouge, et a fait fuir le noir. Et je peux enfin dormir tranquillement.
50 ans Au fond d'une théière ? 8186
C'est un peu triste tout ça, mais heureusement que ça termine sur une note positive :)
X
81 ans 2365
Bon ben je m'y remets... il date toujours de la même période, mais celui-là est normalement très compréhensible pour toute personne n'ayant aucune attache avec mes neurones ;) (enfin koike j'ai ma "meilleure" amie qui avait rien compris apparemment, mais elle m'avait trouvé un chouette titre: Elucubrations spatiales)

Les Oeufs Vont Eclore. Pas beau l'auto. Ironie du re-sort: j'ai une idée. Mensonge. La fusée décolle. J'atterris enfin. Un monde étrange. Le bonheur est dans le prêt. On ose. Hou, les mauvaises pensées! Honteuse! Le mal de vivre s'exprime et éclate en étoiles de bonheur. Ca c'est après. Et avant? Et 1 et 2 et 1 et 2. Va-et-vient. Et avant? On remonte. Ca dépend quoi. Le trou noir de la vie. Rougis pas, c'est comme ça! Et avant?... Gros plan sur la rencontre. On sait pas comment. Ca s'est fait c'est tout. Les 2 étoiles filent dans le ciel. 2 étoiles parmi les autres. Là, la constellation, woodstock chez les étoiles. Les supernova donnent un concert. Les 2 étoiles n'y assistent pas. Indifférentes. Loin des autres. Soudain, le choc: c'est la collision. Etrange: elles n'ont pas fusionné. Simplement collées. L'est et l'où-est, les 2 points culminants de la vie. On n'a pas su prévoir la rencontre sur Terre. Seulement assister, sans bouger. Couché, Météore! Les satellites ont tout vu. Ce fut un moment de panique, puis on décida d'envoyer la fusée. Premier essai raté. Les 2 étoiles grossissent, irrémédiablement. Second essai réussi. La fusée décolle. On est touché par le spectacle. Si beau: imaginez une fusée atterrir sur 2 étoiles d'un coup! Pas pour longtemps: l'explosion est imminente. Sur Terre, on cherche à comprendre: c'est la panique! Trop tard, plus de fusée, plus d'étoiles: seulement un oeuf, immense, immaculé, immature, immobile. contraste avec la nuit spatiale. Le grand luxe! 90 jours se sont écoulés depuis la rencontre. Les terriens sont en alerte: dans 6 mois c'est la fin. Je monte dans la dernière navette direction nulle part sauf ici. Pfuit! Fausse alerte: juste une fuite: j'ai pété les plombs. Dehors, le spectacle est fantastique. Cela fait 6 mois que j'ai embarqué. Aujourd'hui, c'est fini. La coquille se brise. Une étoile est née. Rien que ça! Dans 3 mois, elle ira au concert: ses parents ont intégré le groupe des supernova: les vieux de la vieille. Et la Terre est toujours là. Moi aussi. Mais il y a urgence: 2 étoiles se sont percutées au concert! Et tout recommence. Toujours honteuse! J'ai assisté au spectacle, voyeuse pas voyante pour un sou. J'avais prévu la fin du monde: c'est juste un ouin-ouin de plus sur Terre.
50 ans Au fond d'une théière ? 8186
je dois dire que je n'ai pas tout compris non plus :oops: pourquoi mets-tu meilleure amie entre guillemets ?
34 ans "Dans une galaxie lointaine, trés lointaine ... 914
lol!!!!! :lol: il est pas mal ton dernier poème bidouille!!!! bravo *clap clap clap * ;)
P
39 ans 2577
je ne suis pas trés poeme ... mais ya personne d'autre qui s'y colle ??? hein ? allé un p'tit geste :roll:
P
43 ans 1611
Ma petite Lilou
Seule devant son ecran gris
Serrant fort son Tigrou
S'indigne face au mepris
Envers les poetes incompris
Car des poemes, on s'en fout :lol:

... comment ça, je merite pas le prix Nobel de la Legion du Pulitzer? Bon, je m'en vais apporter mon art aux ames plus sensibles :P

*aie pas taper les posteurs de poemes!!*
B I U