MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Envie = besoin ?

2630
Voilà, je me pose une question depuis quelques temps, notamment après avoir lu des articles/avis sur un sujet qui m'intrigue :

Est-ce que, selon vous, le corps humain peut connaitre  
ses besoins et les retranscrire par des envies ?

Bon, je distingue l'envie ponctuelle d'un morceau de chocolat qui est plutôt de l'ordre de la gourmandise, d'une envie récurrente d'un aliment précis pendant plusieurs jours/semaines.

Dans le deuxième cas, est-ce que par exemple avoir envie de bananes, pendant plusieurs jours, et ce même après en avoir mangé, pourrait vouloir dire qu'on manque de quelque chose qui se trouve dans les bananes ?

On donne bien cette explication pour les envies des femmes enceintes (envie = manque de telle ou telle chose dont le bébé a besoin). Est-ce que selon vous, cela pourrait s'appliquer à tout le monde ?
Est-ce que ça vous est déjà arrivé d'avoir des périodes où vous avez très envie d'un aliment en particulier sans vous l'expliquer ?
34 ans 2879
Je pense que les envies correspondent à des besoins si on ne les explique pas. Avoir envie d'une douceur et prendre du chocolat c'est conscient, c'est une démarche, ce qui est pour moi différent de ces pulsions qui nous mènent vers tel ou tel aliment.

Alors oui ça m'arrive, mais je ne pense pas que ça soit toujours un besoin du corps. Ca peut être un besoin de l'esprit, et ça c'est la classique compensation.

Mais oui, je crois que le corps peut envoyer des signaux dont on n'a pas conscience et qui nous guident. Enceinte ou pas ^^

Ma maman piquait du sel quand elle était gamine par exemple, le médecin avait dit qu'elle devait en avoir besoin :roll:
52 ans Région nîmoise 1567
Je pense que c'est assez évident, surtout quand on écoute son corps sans avoir trop de tabous.
Il m'est arrivé d'avoir des envies spécifiques d'aliments riches en fer (viande et vin rouges, lentilles)à des périodes où j'en avais besoin (pertes liées à un stérilet mal supporté) et je peux assurer que ce n'était pas du tout conscient. Y'a plein de situations comme ça où je ne pourrais pas avaler certains trucs (que j'aime) et où je suis focalisée sur d'autres ; ça ne date pas d'hier, et vu que mes analyses sont impecc', j'en déduis que mon corps prends ce dont il a besoin.
32 ans Fécamp 1045
Je crois que ce qu'il faut surtout différencier (et là ça se complique) ce sont les besoins du corps pour compenser un manque alimentaire véritable et les besoins du corps en plaisir.


Quel besoin correspond à quoi ? Est-ce qu'il y a vraiment un besoin moins important que l'autre ? Comment savoir si l'origine n'est pas l'envie, puisque l'envie créer le besoin.

Je suis enceinte et j'ai eu des envies... alors je reste sceptique sur ce point, parce que les envies ne sont pas toujours très saines et se font souvent, non pas sur un groupe d'aliments (ceux riches en calcium par exemple) mais sur un aliment en particulier (les kidiboo, pour ma part :lol: ).
52 ans Région nîmoise 1567
Citation:
(les kidiboo, pour ma part ).


Euh...
c'est quoi :?: :?: :?: ?
32 ans Fécamp 1045
Des "fromages" en forme de fantômes avec toujours des questions sur l'emballage... c'est pour les enfants. Et objectivement c'est pas terrible :lol: !
'paraît qu'il y en a maintenant à la fraise, je n'ose même pas imaginer le goût !!
33 ans Montréal, Québec 288
Je pense que oui, souvent, le corps nous communique ses besoins par des envies alimentaires. Il y a aussi des envies qui traduisent un besoin de l'esprit, un besoin de plaisir, mais je pense qu'il faut aussi écouter ces envies-là. Là où ça devient problématique, c'est quand on en arrive à faire des excès. Là, je parle de crises. Mais il n'y a aucun mal à manger sans faim pour se faire réellement plaisir! Pour moi, quand on fait une crise, on ne parle plus de plaisir. ;)
B I U