MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Bâtir un avenir ensemble?

41 ans Martinique 937
Hello les filles!
Le sujet des déboires avec la belle-famille revient souvent sur le forum. On y a fréquemment répondu et moi même je me rappelle avoir poster pour demander des  
avis sur le sujet. Mais puisque il est quand même évident que bâtir des relations cordialement, affectives, ou justes des relations avec la famille de sa moitié est compliqué compliqué trèèèès COM-PLI-QUE, alors vous qui étiez dans ce cas comment avez vous vécu la suite du parcours?
Pour ma part ma vie familiale à moi est un chemin tortueux, compliqué avec plein de choses pas réglées mais que je gère. En me mettant avec mon copain je rêvais de relations franches, agréables, faciles... mais voilà ça se passe pas du tout comme prévu. Ca me fait peur et me fait remettre en question tout un tas de choses comme le fait de rester avec lui ou encore de faire des enfants parce que la coéducation me semble utopique quand on a des valeurs si différentes...

Donc pour vous qui aviez démarré comme moi ( comme nous), quelle a été la suite du parcours: échec, combat de tous les moments, réconciliation?
L'avenir en commun est-il possible quand on démarre avec des relations conflictuellles voire haineuse avec l'autre moitié de la famille en devenir?

Merci de vos réponses... ;)
44 ans 93 1174
Ca dépend d'une chose , les relations de ta moitié avec sa famille à lui.
Soit il les aime et veut les voir très souvent et donc ça sera très difficile à assumer. Soit il est avec toi et "contre" eux et donc vous ne serez pas amenés à les fréquenter trop.

Si tu les vois une fois tous les 3 mois c'est gérable. On prend sur soi et voilà.
41 ans Martinique 937
huitre a écrit:
Ca dépend d'une chose , les relations de ta moitié avec sa famille à lui.
Soit il les aime et veut les voir très souvent et donc ça sera très difficile à assumer. Soit il est avec toi et "contre" eux et donc vous ne serez pas amenés à les fréquenter trop.

Si tu les vois une fois tous les 3 mois c'est gérable. On prend sur soi et voilà.


Oui c'est pas faux huitre et j'en ai bien conscience, j'ai dû mal m'exprimer en fait. J'ai lancé ce post pour savoir comment cela c'était passé avec les années pour celle qui comme moi avait eu un très très mauvais départ avec leur belle-famille: réconciliation ou cela a peut être empiré...Bref c'est l'heure de confession intime lol ;)
34 ans Parisienne exilée à Liège 1628
J'ai très mal démarré avec la famille de chéri. Déjà la distance Paris-Liège, le fait qu'il m'ait rencontré sur le net c'est MAL c'est virtuel, puis qu'il m'ait vue après 1 semaine de discussion via le net, tout ça mélangé ça fait des parents ANTI moi sans me connaître... :roll:

Puis quand il a raté un truc d'exam en option totalement inutile pour son diplôme qu'il a eu, j'étais LE mal incarné, la gamine blablabla. Les relations de chéri et sa famille se sont détériorées jusqu'à éclatement.

Il est venu vivre avec moi à Paris pendant 1an et ses parents se sont calmés tout seul. Sa mère a toujours été gentille et en a voulu à son père toujours contre lui, contre moi sans raison juste parce qu'il n'a plus le contrôle total sur son fils ça le dérange... alors il a changé et a reconnu ses torts.

En revenant avec lui sur Liège, ses parents ont été sympa, ils ont renoués peu à peu avec lui et ont appris à me connaître. Alors tout s'est arrangé, il faut juste du temps, prendre de la distance et un peu de bon sens et moins de mauvaise foi :D
41 ans Martinique 937
Lycoris a écrit:
J'ai très mal démarré avec la famille de chéri. Déjà la distance Paris-Liège, le fait qu'il m'ait rencontré sur le net c'est MAL c'est virtuel, puis qu'il m'ait vue après 1 semaine de discussion via le net, tout ça mélangé ça fait des parents ANTI moi sans me connaître... :roll:

Puis quand il a raté un truc d'exam en option totalement inutile pour son diplôme qu'il a eu, j'étais LE mal incarné, la gamine blablabla. Les relations de chéri et sa famille se sont détériorées jusqu'à éclatement.

Il est venu vivre avec moi à Paris pendant 1an et ses parents se sont calmés tout seul. Sa mère a toujours été gentille et en a voulu à son père toujours contre lui, contre moi sans raison juste parce qu'il n'a plus le contrôle total sur son fils ça le dérange... alors il a changé et a reconnu ses torts.

En revenant avec lui sur Liège, ses parents ont été sympa, ils ont renoués peu à peu avec lui et ont appris à me connaître. Alors tout s'est arrangé, il faut juste du temps, prendre de la distance et un peu de bon sens et moins de mauvaise foi :D



Mais et de ton côté alors pas de rancoeur pour le mal fait précédemment? D'autant que ton copain a sûrement souffert de la situation même s'il s'est clairement positionné pour faire front avec toi en venant habiter sur Paris.
35 ans 1433
Moi ses parents sont divorcés : sa mère ca va mais son père et sa belle mère ne m'aime pas et me casse dans mon dos..

Pourquoi? Car je viens d'un milieu aisé et que j'ai fais des études (ouai bizarre) du coup ils sont jaloux du bonheur des autres!!
Donc non ca ne s'est pas franchement arrangé avec le temps, on y va par courtoisie pour les fêtes et basta! Notre petit plaisir? se vanter à chaque fois qu'on y va de notre réussite!! Je sais c'est ridicule!!

100 % d'accord avec huitre si ton copian adore sa famille ca risque de poser problème ou alors au contraire vous allez vous réconcilier

Par contre je suis curieuse? Pourquoi tu t'entends pas avec ta belle famille?
34 ans Parisienne exilée à Liège 1628
crapotte a écrit:

Mais et de ton côté alors pas de rancoeur pour le mal fait précédemment? D'autant que ton copain a sûrement souffert de la situation même s'il s'est clairement positionné pour faire front avec toi en venant habiter sur Paris.

Envers sa soeur qui m'a beaucoup critiqué dans le dos, j'en avais mais un jour elle m'en a parlé (mais ne sachant pas que j'étais au courant) qu'elle avait un mauvais jugement sur moi, car elle a eu des écho que du père donc j'étais le mal absolu etc alors ça va si elle l'a reconnu je ne lui en veut pas.

Son père par contre même si maintenant il est très gentil je reste quand même rancunière car il ne s'est jamais excusé, c'est toujours sa femme qui vient nous dire que son père s'en veut beaucoup :roll: s'il s'en voulait tant que ça, il devrait le dire lui même.
Je lui en veut le plus de m'avoir traité de gamine devant tout le monde le jour de la remise des diplômes, le scandale qu'il a tapé tout seul alors que son fils a obtenu son diplôme même pas content alors qu'il avait doublé et fait des efforts pour l'avoir.
Mais il est comme ça, ne jamais s'excuser du mal qu'il fait d'où peut être le fait qu'il n'a pas d'ami et qu'aucun de ses enfants ne l'aime.
41 ans Martinique 937
MissGwen a écrit:
Moi ses parents sont divorcés : sa mère ca va mais son père et sa belle mère ne m'aime pas et me casse dans mon dos..

Pourquoi? Car je viens d'un milieu aisé et que j'ai fais des études (ouai bizarre) du coup ils sont jaloux du bonheur des autres!!
Donc non ca ne s'est pas franchement arrangé avec le temps, on y va par courtoisie pour les fêtes et basta! Notre petit plaisir? se vanter à chaque fois qu'on y va de notre réussite!! Je sais c'est ridicule!!

100 % d'accord avec huitre si ton copian adore sa famille ca risque de poser problème ou alors au contraire vous allez vous réconcilier

Par contre je suis curieuse? Pourquoi tu t'entends pas avec ta belle famille?


Merci pour vos réponses les filles.
En faite ça coince vraiment avec la belle- mère et les deux soeur de ma moitié...Quant à savoir pourquoi je pense que c'est une accumulation de petites choses: des réflexions un peu racistes déguisées qui m'agacent, des réflexions par rapport à mon copain lui reprochant tout un tas de trucs ridicules. Je crois que ce que je n'aime pas c'est la manière dont ils sont avec lui alors que c'est un amour. Oui je sais il est grand il pourrait se défendre mais il n'aime pas les conflits donc je me sens obligée de faire écran...L'an dernier par exemple j'avais proposé à sa mère de faire ensemble le repas pour son anniversaire , elle m'a dit ok mais n'a rien fait et à côté pour sa soeur ils ont tout fait eux et en grandes pompes..Bref je ne comprends rien. Après puisque je suis couverte par l'anonymat :P je dirai que je les trouve tout simplement injuste bête et parfois méchants et que j'ai usé mon stock de patience.... et que à force elles me le rendent bien! ;)
44 ans 93 1174
Malheureusement et de par mon vécu je ne te dirai qu'une chose ne te mets jamais entre sa maman et lui, jamais.

C'est sa mère, même si elle est injuste et tout ce que tu veux ça reste sa maman, et ça tu ne pourras jamais le changer.

Mieux vaut de l'indifférence que de tenter de faire barrière.
39 ans au bord du lac 605
je suis d'accord avec huitre: ne te mets jamais entre ton chéri et sa maman. Tu n'es pas obligée de l'aimer, et tu peux refuser de la voir trop souvent. Tu as le droit de fixer tes limites et de demander à ton chéri de t'aider à les faire respecter. Ma BM était très envahissante au début de ma relation avec mon chéri: je lui ai demandé de parler à sa mère et de lui faire comprendre qu'on avait notre vie d'adultes, qu'elle n'avait pas à s'en mêler. Et aujourd'hui on s'entend super bien les deux! Mais surtout ne mets pas ton chéri en position de choisir entre sa mère et toi: vous faites les deux partie de sa vie, tu ne te laisses pas marcher sur les pieds mais elle a aussi sa place et il faut faire avec.
41 ans Martinique 937
Je sais que vous avez raison les filles mais je suis d'un naturel grand g... et j'arrive pas à laisser passer certains trucs. Il est certains que je ne me mettrai jamais entre lui et sa maman et je me suis déjà dit qu'il valait mieux le quitter que de le rendre malheureux en le mettant face à des choix impossibles. Puis de toute façon sincèrement moi je choisirais ma mère donc je ne vois pas pourquoi il n'en ferait pas autant.Le truc c'est qu'il ne râle pas beaucoup et des fois c'est plus fort que moi... Bon cela dit dans l'ensemble c'est l'différence apparente qui domine la relation entre moi la BM et les 2 BS mais parfois je me dit que si ça s'arrange pas après dans la vie avec des enfants, une co-éducation à mettre en place, les visites à "mémé" :roll: :roll: :roll: je sais pas si je vais pouvoir me dire que toute la vie ce sera désagréable ou alors faux et hypocrite...
En vous lisant je me dit quand même qu'avec le temps certaines tensions s'apaisent carrément mais pour cela faut pas être rancunière.... :P
44 ans 93 1174
C'est pas une question d'être rancunière ou non mais juste qu'un jour tu deviens mère et tu comprends certaines choses et puis aussi tu prends de la hauteur sur les gens.

Après tout ce n'est pas avec elle que tu vas vivre et quand tu la connaîtras un peu mieux, tu sauras les sujets à éviter, les sujets qui vous rejoignent.

Tu peux lui en vouloir et rester sur ce sentiment ou essayer de comprendre pourquoi elle réagit comme ça.
41 ans Martinique 937
huitre a écrit:
C'est pas une question d'être rancunière ou non mais juste qu'un jour tu deviens mère et tu comprends certaines choses et puis aussi tu prends de la hauteur sur les gens.

Après tout ce n'est pas avec elle que tu vas vivre et quand tu la connaîtras un peu mieux, tu sauras les sujets à éviter, les sujets qui vous rejoignent.

Tu peux lui en vouloir et rester sur ce sentiment ou essayer de comprendre pourquoi elle réagit comme ça.



Je crois que je suis trop en colère pour avoir envie de la comprendre...
Cela dit je pense que comme tu l'as dit le temps et les tournants dans ma vie comme la maternité m'aideront à prendre du recul et à voir les choses sous un autre angle...
En fait les relations peuvent être cordiales en abordant certaisns sujets par d'autres comme tu le disais mais ce n'est pas ce que je souhaitaiss vivre avec ma belle famille. Je suis un peu déçue parce que je dois faire de deuil de relations proches et sincères....En laissant ce post je me demandais surtout s'il était possible de nouer à long terme des liens fort avec des gens avec qui on est vraiment en froid et finalement la question ne se cantonne pas forcément à la belle-famille....
47 ans Luxembourg 31390
crapotte a écrit:
Hello les filles!
Le sujet des déboires avec la belle-famille revient souvent sur le forum. On y a fréquemment répondu et moi même je me rappelle avoir poster pour demander des avis sur le sujet. Mais puisque il est quand même évident que bâtir des relations cordialement, affectives, ou justes des relations avec la famille de sa moitié est compliqué compliqué trèèèès COM-PLI-QUE, alors vous qui étiez dans ce cas comment avez vous vécu la suite du parcours?
Pour ma part ma vie familiale à moi est un chemin tortueux, compliqué avec plein de choses pas réglées mais que je gère. En me mettant avec mon copain je rêvais de relations franches, agréables, faciles... mais voilà ça se passe pas du tout comme prévu. Ca me fait peur et me fait remettre en question tout un tas de choses comme le fait de rester avec lui ou encore de faire des enfants parce que la coéducation me semble utopique quand on a des valeurs si différentes...

Donc pour vous qui aviez démarré comme moi ( comme nous), quelle a été la suite du parcours: échec, combat de tous les moments, réconciliation?
L'avenir en commun est-il possible quand on démarre avec des relations conflictuellles voire haineuse avec l'autre moitié de la famille en devenir?

Merci de vos réponses... ;)


j ai eu le cas avec ma derniere relation,je n etais pas assez bien pour leur fils,je cherchais un pere pour mes enfants,j en voulais a son argent mm si il etait au chomage et gagnait rien ect..

au depart j ai fait de mon mieux j ai voulue faire la belle fille ideal,petit cadeau,service,tjr a disposition...puis j ai compris que ca n irait jamais j etais recue avec le sourir mais c etait des histoires dans mon dos sans arret,des choses inventes,des ss entendus a mon ex,on lui montait la tete,quand je disais quelque chose ca n etait pas vrai

j ai mm ete accusee de mentir pendant une grosse crise la reine mere ne voulant pas dire la verite donc c etait obligatoirement moi qui mentait ect..

ca m a fait un mal de chien,j en ais plus d une fois puis quand j ai vu la mechancetee gratuite,l hypocrisie,j ai faite une croix sur eux,tous,parce que c etait une famille de dingues et que j avais deja une relation assez dur avec mon ex sans en plus avoir a geree tout ca

je ne les ais plus vu,je n ais plus ete invitee et je ne voulais plus y allee quand mon ex demandait pour passee chez ses parents,une fois que j ai ete sur de tout ca

j ai disparue de leur vie,lui me parlait de ses parents de leurs histoires mais je repondait que ca ne me regardait pour ou je ne commentait pas...

apres il n a jamais ete question d enfant car je n en veux plus...mais ca a ete une experience tres penible,une grande desilussion pour moi qui n avait pas de famille et qui me pensais assez bien pour rentree dans la sienne,y pensee me fait encore mal au coeur :?
41 ans Martinique 937
Nefertiti1 a écrit:
crapotte a écrit:
Hello les filles!
Le sujet des déboires avec la belle-famille revient souvent sur le forum. On y a fréquemment répondu et moi même je me rappelle avoir poster pour demander des avis sur le sujet. Mais puisque il est quand même évident que bâtir des relations cordialement, affectives, ou justes des relations avec la famille de sa moitié est compliqué compliqué trèèèès COM-PLI-QUE, alors vous qui étiez dans ce cas comment avez vous vécu la suite du parcours?
Pour ma part ma vie familiale à moi est un chemin tortueux, compliqué avec plein de choses pas réglées mais que je gère. En me mettant avec mon copain je rêvais de relations franches, agréables, faciles... mais voilà ça se passe pas du tout comme prévu. Ca me fait peur et me fait remettre en question tout un tas de choses comme le fait de rester avec lui ou encore de faire des enfants parce que la coéducation me semble utopique quand on a des valeurs si différentes...

Donc pour vous qui aviez démarré comme moi ( comme nous), quelle a été la suite du parcours: échec, combat de tous les moments, réconciliation?
L'avenir en commun est-il possible quand on démarre avec des relations conflictuellles voire haineuse avec l'autre moitié de la famille en devenir?

Merci de vos réponses... ;)


j ai eu le cas avec ma derniere relation,je n etais pas assez bien pour leur fils,je cherchais un pere pour mes enfants,j en voulais a son argent mm si il etait au chomage et gagnait rien ect..

au depart j ai fait de mon mieux j ai voulue faire la belle fille ideal,petit cadeau,service,tjr a disposition...puis j ai compris que ca n irait jamais j etais recue avec le sourir mais c etait des histoires dans mon dos sans arret,des choses inventes,des ss entendus a mon ex,on lui montait la tete,quand je disais quelque chose ca n etait pas vrai

j ai mm ete accusee de mentir pendant une grosse crise la reine mere ne voulant pas dire la verite donc c etait obligatoirement moi qui mentait ect..

ca m a fait un mal de chien,j en ais plus d une fois puis quand j ai vu la mechancetee gratuite,l hypocrisie,j ai faite une croix sur eux,tous,parce que c etait une famille de dingues et que j avais deja une relation assez dur avec mon ex sans en plus avoir a geree tout ca

je ne les ais plus vu,je n ais plus ete invitee et je ne voulais plus y allee quand mon ex demandait pour passee chez ses parents,une fois que j ai ete sur de tout ca

j ai disparue de leur vie,lui me parlait de ses parents de leurs histoires mais je repondait que ca ne me regardait pour ou je ne commentait pas...

apres il n a jamais ete question d enfant car je n en veux plus...mais ca a ete une experience tres penible,une grande desilussion pour moi qui n avait pas de famille et qui me pensais assez bien pour rentree dans la sienne,y pensee me fait encore mal au coeur :?


Ca me parle vraiment ton histoire Nefertiti c'est tout à fait ce que je vit depuis 8 ans maintenant que nou ssommes ensembles et depuis deux ans puissance 100 parce que nous habitons maintenant dans le même départemennt. Je crois que mes histoires compliqquée avec ma famille à moi sont responsables de a taille de la désillusion que je vis aujourd'hui car j'aurai adoré vivre quelquechose de facile et authentique avec eux...Il comprend très bien tout cela mon doudou et prend souvent le temps de me dire que personne ne fait d'effort avec moi et qu'il le voit bien mais lorsqu'il y a vexation ou méchanceté gratuite il ne me défend pas et je ne lui demande pas. J'ai fait le choix de l'indifférence et je m'y tient...
B I U