MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Quand vous n'aimez pas quelqu'un ..

R
35 ans 15384
Coucou,

C'est mon tout premier sondage,soyez indulgents ! :oops:
J'aimerais savoir,comment réagissez vous quand vous n'aimez pas quelqu'un que vous etes "obligés" de voir souvent ( collègue,patron,ami d'ami,ami de fiancé,fils  
de .. ),vous etes comment avec ?
36 ans 5932
Quand je n'aime pas quelqu'un, cette personne le sait. Je ne vais pas lui dire "toi, je ne t'aime pas", faut pas déconner. Mais dans mon attitude je sais que ça se sent. Je suis plus distante, je m'en tiens au strict minimum.

Si en plus c'est une personne que je suis obligée de voir souvent (collègue, patron...), je garde la distance, je m'en tiens au boulot, mais je ne suis pas désagréable pour autant.

Par contre, je considère que je ne suis pas obligée de fréquenter les amis d'amis, les amis de mon homme, etc, si je ne peux vraiment pas me les encadrer. Si l'effort que ça me demande est trop important, je les évite.
E
38 ans ICI 1394
Pour le sondage.
hypocrite j'aime tout le monde donc sincerement je suis toujours en guerre ouverte...Quand je n'aimes pas quelqu'un donc avec des mots et sans aucune alusion je lui dis cash.
Cela marche autant avec les relations de travail qu'avec les autres mais beaucoup ont dut mal avec ma franchise.
j'essayes juste de mettre un peu plus les formes si la personne a un certain âge.

Sinon une fois que les choses sont dites j'essayes de discuter pour voir si il y a un espoir si il y en a aucun je fais en sorte de ne plus la croiser.

de toute maniere tout le monde seras toujours ce que je pense de lui. et j'aprecies tout autant que les autres me le disent.
36 ans 5932
ensorcelleuse a écrit:
hypocrite j'aime tout le monde donc sincerement je suis toujours en guerre ouverte...

Mon homme se demande pourquoi j'ai éclaté de rire... Je crois que c'est bon : je suis définitivement la timbrée de la maison. Merci Ensorcelleuse ! :lol:
107 ans 3096
Bah moi je ne sais pas quoi voter parce que ça dépend...

Si quelqu'un me fait comprendre qu'elle peut pas me blairer, ok ça au moins c'est clair, en fonction de l'attitude de la personne soit on s'ignore cordialement soit c'est la guerre ouverte, c'est elle qui choisi :D

Sinon par exemple en ce moment au boulot il y a une personne que je n'aime pas (et qui est vraiment faux cul donc je ne crois pas qu'elle m'apprécie non plus) mais elle reste toujours très aimable sur la forme, et en plus j'ai besoin d'elle pour certains trucs donc je resterai correcte et ferai semblant de l'apprécier :lol: bah ouais c'est très hypocrite mais y a pas le choix, je peux pas la laisser compromettre mon travail (surtout qu'à la base c'est pas après moi qu'elle en a mais après mon chef, ma seule "faute" c'est de bosser pour lui).

Mais ça m'est déjà arrivé au boulot d'être en guerre ouverte avec quelqu'un, elle était vraiment conne et elle mettait une mauvaise ambiance. Donc on se disait pas bonjour, quand elle disait des conneries je me gênais pas pour les relever (et j'avais de quoi faire !). Mais bon cette personne était vraiment particulière et aujourd'hui si je retombais sur un cas comme ça je pense que j'agirais différemment, je sais pas comment mais cette histoire m'a servi de leçon à certains égards.

Et enfin, de manière générale quand je n'aime pas quelqu'un j'essaye plutôt de l'éviter si j'en ai la possibilité ! :D
A
36 ans Nice 21965
si j'aime pas quelqu'un je suis distante, si la personne reste "cordiale" ca se passe bien, si elle me cherches, ca peut vite partir en live car j'estime n'avoir aucun effort a faire du coup ca clashe

l'avant veille de notre mariage, mon temoin nous a proposé d'aller au restau, ok pas de soucis sauf que 15 min avant qu'on se rejoigne, il me dis qu'il y a une copine avec lui qui est la personne qui m'enerve le plus au monde : mon ancienne meilleure amie. notre "rupture" s'est super mal passée, en bref en etant amie y'avais certains cotés qui m'enervaient mais je passais outre et apres une crasse qu'elle m'a fait, j'ai eu une envie de la baffer monumentale dès que je la voyais ou l'entendais ou entendais parler d'elle

donc juste avant le repas, il me sors :tu te tiens bien hein jte fais confiance :roll: nan mais ca va quoi je sais me tenir :roll: durant le repas ca a ete au debut sauf qu'au bout d'un moment, elle me ressort des souvenirs mais a sa version qui est evidement fausse et la j'avais qu'une envie c'etait de lui fo*tre sa p*tain de s*le gue*le dans son plat de pates histoire qu'elle se la f*rme :twisted: donc je lui ai tres calmement dis qu'elle avais pas interet à me chercher car ca pouvait tres mal finir pour elle (oui j'aurais ete jusqu'à me bastonner avec elle si elle continuait et pourtant je suis loin d'etre violente) et comme elle me connais bah elle a ecouté et a arreté :twisted:

maintenant ca va mieux, c'est qu'une petite c*nne qui aura ce qu'elle merite un jour :D
1910
J'ai toujours su distiller une ambiance glaciale quand je n'apprécie pas la personne en face de moi, donc la personne concernée s'en rend compte assez vite, ainsi que mon entourage....En gros, je n'ai jamais eu besoin de dire à quelqu'un que je ne l'aimais pas (il me semble même qu'un mec que je ne supportais pas m'a dit pendant une soirée alcoolisée "Toi, je sais que tu ne m'aimes pas, je le sais depuis le début")

Alors non, je ne le dis pas, et j'évite de discuter avec les gens que je n'aime pas, donc je trouve que mon attitude reste sincère....

(oui, parce que le mot "hypocrite", je le trouve fort)

Parfois, quand il se trouve que cette personne a des amis en commun/fait partie de la famille/ sort avec un membre de notre famille ou avec un de nos amis/ travaille avec nous, on essaie de faire bonne figure, parce qu'on ne souhaite pas foutre la merde, que ça ne mènerait à rien et que ça blesserait nos proches. Perso, je ne peux pas être souriante et sympathique avec une personne que j'aime pas (c'est arrivé avec le mec d'une amie, quel con celui-là!), mais je reste polie, en retrait. Par contre, la personne concernée n'a pas intérêt à me chercher, me provoquer ou me lancer des piques, parce que dans ce cas je ne suis plus du tout gentille, et là elle peut le regretter....(je sais être cassante quand je suis d'humeur à l'être)

Avec un collègue, on est souvent obligé d'être un minimum hypocrite, ça pourrait pourrir l"ambiance et notre travail par dessus le marché....

En gros, c'est la guerre ouverte seulement si la personne en face de moi la déclare.....je ne brandis jamais mon arme en premier :lol:

Mais sinon je suis plutôt tolérante en général...Il est vrai cependant qu'avec certaines personnes, le premier contact ne passe pas du tout....je marche énormément au feeling.
34 ans 1433
Perso ca dépend!!
Dans les relations professionnelles j'essaie (je dis bien essaie) d'être souriante, aimable et courtoise!! Pour la simple et bonne raison qu'il est bien plus facile de travailler dans un environnement agréable ou chacun se respecte!
Par contre hors boulot, on le sait vite!! Avec moi c'est ou blanc ou noir je ne connais pas le gris donc c'est ou j'adore réellement la personne et elle le sait ou je la déteste et elle le sait aussi :lol:
Je ne vois pas l'interêt de s'entourer de gens que l'on n'apprécie pas..Par contre je manque cruellement de tact et ca c'est un réel problème :roll:
34 ans 1433
Cool je viens d'avoir ma premiere étoile rose!!!!!! Je sais aucun rapport..
33 ans LYON 1996
moi qui suis quelqu'un de très franche je lui direct même si ca blesse. La vérité est toujours bonne à attendre.Pourquoi tourner autour du pot? ;)
3431
Athy a écrit:
si j'aime pas quelqu'un je suis distante, si la personne reste "cordiale" ca se passe bien, si elle me cherches, ca peut vite partir en live car j'estime n'avoir aucun effort a faire du coup ca clashe

Pareil !
Quand je n'aime pas quelqu'un je suis très froide, voir très cassante si la personne me gonfle au plus haut point.
Je n'arrive pas du tout à faire semblant.
R
35 ans 15384
Moi je reste cordiale,mais si la personne m'énerve je risque d'etre comme Moneypenny et Athy : hyper froide et cassante ..
44 ans Suisse 768
C'est plus fort que moi, je ne sais pas du tout faire semblant...
Enfin, disons que je n'en vois pas l'utilité, surtout.

En plus c'est souvent des aversions instinctives, je vois une personne et je la déteste immédiatement, c'est irrationnel et difficile à maîtriser.

En général dans un cadre professionnel, j'arrive à être polie mais jamais aimable, par contre dans le privé je ne vois pas ces gens-là, point final. La vie est déjà assez pénible sans en rajouter! :lol:
S
109 ans 3793
Question difficile... si je dois pour diverses raisons (aussi bien personnelles que professionnelles) ménager la chèvre et le chou, je me tiens. Mais bon, j'ai du mal car quand je n'aime pas, je n'aime pas ! Que se soit quelqu'un ou quelque chose, d'ailleurs.
Par contre si je ne dois pas le faire, on le sait tout de suite. Ca se lit sur mon visage et dans mon attitude et si on me cherche, on me trouve ! :twisted:
37 ans A cÎté de briey 54 288
il arrive que mon corps me trahisse (peau qui vire au rouge, bégaiement...) donc je n'arrive pas à faire semblant...
B I U
â˜ș