MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Paraître

31 ans Vie de... (-_-)' 1067
Salut le monde,

Ceci est le fruit d'une longue introspection, j'ai réfléchis pendant...des années (sérieux)avant de pouvoir mettre des mots sur mon comportement :? J'ai fait de mon mieux pour  
décrir, mais je sais déjà que ce n'est pas encore exactement ce que je voudrais dire (c'est dure de choisir les bons mots :oops: )

C'est partie, en inédit sur VLR (bonne lecture):

Il y a des trucs que je vie depuis mon adolescence (j'en ai déjà un peu parlé avant): 1) j'ai deux visages :shock: je veux dire, deux comportements diamétralement différents: je fais semblant dehors d'être heureuse, tout va bien dans ma vie...Alors qu'à la maison, c'est la déprime total!!
2) je suis serviable à la base, mais j'ai transformé cette qualité en défaut à cause de mon manque de confiance.
Je m'explique plus en détail:

Voilà comment je me comporte: Aux cours (oui, c'est le seul endroit où j'ai un peu de vie social)je commence par m'isolée. Je reste dans mon coin mais pas avec une mine de chien battu, je suis la fille qui sa vie tranqille, timide, souriante, toujours prête à aider les autres (notes, explication au voisin...) Quand on m'aborde, je m'ouvre un peu et plus on se connaît plus je vire de bord: fofolle, qui dit des blagues stupides (dont 90% sont à classer sous X), qui est tooujours de bonnes humeurs (sans exception) qui n'hésite pas à s'investir, donner son avis etc...(ça donne ça en smiley: :bday: :rainbowafro: :onfire: :pig: \:D/ :kiss: :nananr: , vous voyez l'image :D ?)
Mon mâitre de stage et mon groupe de methodo me décrivent comme, une personne colorée, fantaisiste, joyeuse et qui s'investie vers l'autre...le pire, c'est ce sont ces deux termes qui suivent: NATUREL et "QUI S'EN FICHE DU QU'EN DIRA T'ON" :? ...C'est tout le contraire!
Certaines ici disent "Les gens sentent que t'es pas bien dans ta tête" Mais dans mons cas, je mens depuis quasi 10 ans et c'en est au point ou des fois, je crois en ce que je fais ou dit (c'est horrible quand je redescends sur terre). Les gens ne voient vraiment pas que je souffre. J'ai même fais peur à mon amie, la première fois où j'ai craqué devant elle :oops:

Avec ça, soucis n°2 apparaît: je suis trop serviable, même si une demande m'ennuie, j'y accède. J'ai tellement peur que le peu de personnes qui s'intéressent à moi ne me lâche. je veux toujours bien paraître aux yeux des autres, j'ai peur de ce qu'il pourraient penser de moi, je ne veux pas qu'ils me voit de manière négative. Alors je suis "aux petits soins".

Quand je rentre chez moi, je rumine ma journée: "j'aurais du être comme ci, comme ça" "J'aurais du dire ça ou pas?" "je me demande ce qu'ils pense de moi", après ça je me dit à quoi ça sert, tout ça, t'es seule et tu le resteras toute ta vie!!! Je ne m'encourage jamais, jamais je ne me dit, allez vas-y tu peux arriver à un endroit qui te plairas, vie.
Je suis quelqu'un qui réfléchit beaucoup avant d'agir et qui calcule au max ce que je fais ou dit pour avoir le moins mal possible (on sait jamais, les chutes douloureuse). Il n'y a pas de prise de risque niveau amitié et amour, par contre être professionnelle, ça je sais faire!! Etre proche du "clients" sans être trop intime ça c'est comme ça que j'agis dans mes petits boulots ou stages et ça tombe bien niveau étude, la devise d'un assistant social, c'est ça :? .

Conséquences, les amis que j'ai, sont ceux qui se sont vraiment bouger le cul et qui ont insisté (c'est pas facile de percer ma coquille). Ce sont eux qui sont venus à moi et non le contraire (pas de prise de risque, hein?!!!). Je mets un mur entre moi et le peu d'interlocuteurs qui pourraient potentiellement être plus que potes [-X .

Tout ça me prend énormément d'énergie et m'use, je me sens mal, alors dès qu'un truc va mal, comment puis-je encore le surmonter? Je vois tout en noire tout le temps!!! Je voudrais bien ressembler au personnage que je joue, mais j'en suis tellement loin, je crois que je ne me connaîs pas...

Bref, pour l'instant, je suis une grosse :^o :^o :^o :^o
sans jeu de mots 8-[ (un peu :P )

Merci d'avoir pris une heure de votre temps pour lire une inconnue totalement instable et "loca" (folle en espagnole ;) )

Bon, je :-# et :arrow:

:kiss:
32 ans Au Québec! 119
Je suis loin de te trouver loca moi! ;)

Je me reconnais en partie dans ce que tu as écris. Lorsque je souffrais d'hyperphagie, j'étais celle que tu décris lorsque tu dis que devant les autres t'as l'air de t'assumé et d'être heureuse.

Je veux tout simplement te dire que déja d'avoir réussie à faire ce bilan de toi même est un beau pas vers l'avant! Bravo!

Écoutes, je ne sais pas trop quoi te dire pour t'aider à réussir à être toi même!

Dans mon cas, c'est ma thérapie qui m'a aidé à me rendre compte de qui j'étais seule chez moi, qui j'étais en public, qu'est-ce que j'aimais de moi dans les deux cas, qui j'aimerais être ... Et c'est tout ça qui m'a permis de me dire 'Ok, je veux être moi-même, celle qui est parfois, heureuse, triste, folle, etc., peu importe, ou je suis et avec qui je suis'

Je crois que de continuer à analyser qui tu es et de te questionner sur celle que tu veux être peuvent t'aider à continuer d'avancer, mais comme je t'ai dis plus haut, le bilan que tu viens de faire est déja un bel avancement!

J'imagines que déja ça t'as enlever un poids sur les épaules d'en parler, non? Et peut-être que déja ça t'aide à te rendre compte de ce que tu aimerais changer?
33 ans Paris 88
je me reconnais aussi dans tes propos...
à l'adolescence j'ai eu de grosses blessures et j'ai fais une grosse dépression que j'ai réussi à cacher à beaucoup de monde en faisant la fofole!

Mais moi je ne m'en rendais même pas compte, je ne réfléchissais pas comme toi et je me mentais clairement à moi même sans pour autant être heureuse...

à 18ans j'ai fais une TS et là c'est comme un ultime va te faire foutre à tout le monde qui ma dit "mais comment on pouvais savoir???" hé oui j'étais la joie de vivre incarnée!!

heureusement je vais bien mieux maintenant!!même si il a fallu du temps!

Tu dois absolument en parler que ce soit a un ami, ton médecin, ta famille... rester seule face à ça c'est juste impossible!! Il y a forcément quelqu'un qui va t'entendre, forcément quelqu'un qui t'aime....

;)
A
36 ans 3124
Je me reconnais également dans ta description...

En société, je "parait" bien, je passe plutôt bien en générale, je suis souriante, fofolle, décérébrée, extravertie quand je suis à l'aise, alors très dur d'identifier mon mal être en somme...c'est un peu comme si j'avais aussi deux personnalité: la moi, celle que je suis vraiment, la bonne vivante, tres à l'écoute des autres, peut être un peu trop généreuse et gentille, le personnage que je reflète en société, puis l'autre moi, la dépressive, qui pleure au moins une fois/jour, qui stress et angoisse beaucoup, qui se pose 10001 question, qui a le cerveau en ébullition, qui manque cruellement de confiance en elle...mais c'est plus un état que ma personne ça, j'arrive quand même à séparer les deux personnalités...
K
34 ans Stockholm in my mind - le 22 in reality 164
Pas folle du tout... ou alors je le suis aussi - c´est possible remarquez :lol: ;)

Plus sérieusement, moi aussi je me reconnais dans cette image double.

Moi non plus je ne sais pas dire non quand on me demande quelque chose, serviable aimable conciliable c´est ce qui ressort de ma personnalité pour ceux qui ne me connaissent pas plus que ca dans la "vraie" vie..Et pourtant je voudrais paraître moins terne et difficile d´accÈs au premier abord.

Et comme toi quand je rentre je me dis parfois" pourquoi j´ai dit ca " ou " fait ca" et pas ca qu´est-ce qu ´on en a pensé. J´angoisse sur tout et n´importe quoi, ce qui me freine dans la vie.

Je ne suis pas extravertie et fofolle, c´est la différence, mais je rends une image bien plus sociale , joyeuse et rigolote que celle qui est en réalité mienne... en tous les cas que celle que je suis avant, comme toi, qu´on perce ma coquille. une sorte d´écran protecteur, il ne faut pas que les gens aillent trop loin, il doivent en rester au superficiel. Sinon il pourrait savoir que je ne suis pas si drôle et me laisser tomber, ne plus vouloir me fréquenter parce que je suis ennuyeuse et grise.


Ca commence À changer, je m´ouvre plus et j´arrête de me torturer autant, mais je sais que j´ai toujours un double moi .


:arrow: donc non, pas folle
45 ans Paris 9866
Ninami, je ne sais plus si je t'ai déjà posé la question (car j'en conseille souvent la lecture)... mais connais-tu les textes de Zermati et Apfeldorfer sur l'hyperempathie? concept très instructif je trouve... ;)
56 ans Région parisienne 2154
Problème d'image, de manque de confiance en soi, blessure narcissique...
T'es pas loca du tout.

Si ça peut t'aider ma psy m'a dit un jour "y a quelque chose de loupé au niveau du stade du miroir". En gros, quand un tout petit s'identifie pour la 1ère fois dans une glace c'est important qu'il y ait un visage aimant à ses côtés pour lui parler.

Comment on en sort, je sais pas. Ou plutôt, la réponse est propre à chacun. Perso j'ai consulté. Pasque j'en pouvais plus de cette impression de traverser la vie derrière un miroir sans tain.
35 ans Berlin 156
Bonjour Ninami !

Ton post est très touchant. Et comme tu as pu le constater avec les différentes réponses à ton message, tu n’es pas un cas isolé.

La plupart d’entre nous (gros ou mince, petit ou grand) revêtent chaque jour un masque. Lorsque nous sommes au bureau, quand il y a un repas de famille, lors d’une sortie entre amis, bref, il est plus rare d’être « le vrai nous » que d’être le « nous du quotidien ».

Comme tu l’as si bien décrit, c’est pas toujours facile de supporter le masque et encore moins de l’enlever et de se rendre compte de l’écart entre nos deux visages. Mais le seul moyen est de trouver un équilibre entre les deux.
Pour cet équilibre, on a besoin de pas mal de choses dont deux que je peux citer :

1)La confiance en l’autre.

C’est pas facile d’avoir confiance en les gens. Et je ne te demande pas d’avoir confiance en ton boulanger ou le mec qui te regarde bizarrement dans le bus, mais de choisir un nombre de personne : deux, trois, dix personnes peu importe mais au moins UNE avec qui tu peux enlever ce masque. Faire ta capricieuse, dire non, dire oui, péter, roter ! Bref, être le «vrai toi » sans réserve ! (entre nous, évite quand même de trop péter ou roter devant la dite personne, un peu de tenue quoi !)LoL

2)La confiance en soi.

On se répète certes, t’as déjà entendu ce discours oui, mais c’est parce que c’est la clé pour tout ! Si tu as confiance en toi, ta tendance à faire ce que tu penses que les autres veulent que tu fasses va diminuer… Tu vas plus t’affirmer et aussi plus t’ouvrir.

Il t’a fallu 10 pour faire ce bilan, il te faudra encore quelques années pour réussir à atteindre les deux points citer plus haut mais au final, la tendance s’inversera : Il sera plus rare pour toi de porter ton masque!

Ne te fais toutefois pas trop d’illusion : Ton masque tu t’en débarrasseras pas complètement….^^

En tout cas, je te souhaite plein de bonnes choses à l’avenir !

Miss N.

"Le monde est un grand bal où chacun est masqué"
Vauvenargues
F
37 ans 79
honnètement tu te pose beaucoup trop de questions :lol:

si y a une chose importante à laquelle tu dois penser c'est à ton avenir professionnel pour l'instant! parce que sans un bon job, t'auras pas beaucoup d'amis, crois moi.
la réussite d'une personne se juge sur son salaire et son apparence (c'est de la sociologie). si tu ne peux pas changer ton physique il faut que tu ai un bon boulot ma belle.
alors va bosser tes cours au lieu de ruminer :lol:

et puis oui, évite d'être la bonne poire qui rend toujours service parce que c'est pas comme ça que tu sera plus respectée. les parasite comme "amis" on s'en passe. de toute façon ces gens là tu les verra plus dans 5 ans alors tu t'en fou
2812
fofolledebouffe a écrit:
honnètement tu te pose beaucoup trop de questions :lol:

si y a une chose importante à laquelle tu dois penser c'est à ton avenir professionnel pour l'instant! parce que sans un bon job, t'auras pas beaucoup d'amis, crois moi. la réussite d'une personne se juge sur son salaire et son apparence (c'est de la sociologie). si tu ne peux pas changer ton physique il faut que tu ai un bon boulot ma belle.
alors va bosser tes cours au lieu de ruminer :lol:

et puis oui, évite d'être la bonne poire qui rend toujours service parce que c'est pas comme ça que tu sera plus respectée. les parasite comme "amis" on s'en passe. de toute façon ces gens là tu les verra plus dans 5 ans alors tu t'en fou


Ah je comprends mieux pourquoi je n'ai pas beaucoup d'amis ! :roll: :roll: :shock:
K
34 ans Stockholm in my mind - le 22 in reality 164
je ne suis pqs süre non plus que le boulot soit la solution à tous les problèmes personnels. :?
Perso, au contraire, mes meilleurs amis ne viennent jamais de mon cercle pro ...
Et pourtant je me retrouve dans la description de Calista09
L
49 ans 1194
Ninami a écrit:
Tout ça me prend énormément d'énergie et m'use, je me sens mal, alors dès qu'un truc va mal, comment puis-je encore le surmonter? Je vois tout en noire tout le temps!!! Je voudrais bien ressembler au personnage que je joue, mais j'en suis tellement loin, je crois que je ne me connaîs pas...


Pourquoi veux-tu ressembler à un personnage? Les gens qui jouent un personnages sonnent faux et sont parfois démasqués. En même temps, par bonheur, la plupart du temps, ils peuvent simuler longtemps.

Un piste comme une autre... Le jour où tu cesseras de vouloir ressembler à un personnage, tu seras toi même, avec tes qualités, tes défauts, ta façon d'être...
L
49 ans 1194
fofolledebouffe a écrit:
honnètement tu te pose beaucoup trop de questions :lol:


Je trouve qu'aucune de ses questions était de trop. sans parler d'un petit détail qui me fait toujours tiquer...

fofolledebouffe a écrit:
si y a une chose importante à laquelle tu dois penser c'est à ton avenir professionnel pour l'instant! parce que sans un bon job, t'auras pas beaucoup d'amis, crois moi.
la réussite d'une personne se juge sur son salaire et son apparence (c'est de la sociologie). si tu ne peux pas changer ton physique il faut que tu ai un bon boulot ma belle.
alors va bosser tes cours au lieu de ruminer :lol:


J'ai un job pas enviable et je n'ai pas de souci de relations. Si la reussite passe par l'apparence, c'est la victoire du paraitre. Sociologie as-tu dit? :fouet:
1910
fofolledebouffe a écrit:
parce que sans un bon job, t'auras pas beaucoup d'amis, crois moi.
la réussite d'une personne se juge sur son salaire et son apparence


ça veut dire que les manutentionnaires, les éboueurs et les caissières n'ont pas d'amis?? Bah dis donc :roll:
107 ans 3096
fofolledebouffe a écrit:
honnètement tu te pose beaucoup trop de questions :lol:

Se poser des questions je trouve que c'est plutôt une preuve d'intelligence... même si l'intelligence rend malheureux :lol:

fofolledebouffe a écrit:
si y a une chose importante à laquelle tu dois penser c'est à ton avenir professionnel pour l'instant! parce que sans un bon job, t'auras pas beaucoup d'amis, crois moi.
la réussite d'une personne se juge sur son salaire et son apparence (c'est de la sociologie). si tu ne peux pas changer ton physique il faut que tu ai un bon boulot ma belle.

Euh... je connais plein de gens qui ont des boulots pourris et qui ont plein d'amis et une vie sociale bien plus épanouie que la mienne. Puis bon, pas très optimiste ta vision des choses, heureusement que tout le monde ne pense pas comme ça.

Sinon Ninami, je trouve pas que tu sois folle moi ! Et honnêtement, se sentir différente selon les situations moi je trouve ça normal. Je ne suis pas la même quand je suis toute seule, ou avec mes amis, ou avec mes collègues... Je pense qu'on a toujours différentes façons d'être et elles peuvent parfois être diamétralement opposées. Bref, moi ça me choque pas.
B I U