MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Mad Men

A
32 ans 27
Mad men!!!
J’aime bien cette série,je peux savoir beaucoup de connaissances par cette série
L
31 ans 28
Fantastique. Notre enfance reconstituée. Tout est faux et fantasmé mais c'est si bon !
M
36 ans 3802
noireronde a écrit:
Suite au EXCELLENTES critiques sur la série (que j'ai lu sur des sites anglophones, en effet, Mad Men c'est pas connu de notre côté du globe), j'ai essayé à deux reprise de suivre la série, mais j'ai pas pu passer le second épisode. Je trouve la succession d’événements beaucoup trop lente. C'est une série que j'ai vraiment envie d'aimer, mais malheureusement j'accroche pas. Je réessayerait peut être une troisième fois, qui sait?
Mais niveau acteur, j'adore Jon Hamm et Christina Hendricks :D


au début c'est très lent mais je dirais que c'est péché de jeunesse car cela démarre bien ensuite et ce n'est plus juste l'époque dépeinte comme dans les premiers épisodes

l'autre soir avec chéri, on a joué à "avec qui coucherais-tu dans mad men", mon top 3: joan-betty-peggy, le sien: betty-joan-la nouvelle femme de sterling
les femmes sont belles... je craque pour le style à fond
C
50 ans 1965
J'adore. J'ai vu les 4 saisons... Je ne trouve pas cette série lente. Peut-être par mon habitude de regarder du Jarmusch mais je ne pense pas.

C'est sûr que ce n'est pas 24h chrono, mais on est loin du Derrick.
Le background est génial... revoir aussi les évènements historiques en live, c'est pas mal du tout... On ressent fort la difficulté de chaque femme de se frayer un chemin dans ce monde d'hommes. C'est aussi une façon de se repenser notre place en tant que femme aujourd'hui.
C'est aussi l'idée de la recherche d'identité avec le protagoniste...

Et tout ça avec un humour vraiment sympa... parfois noir, parfois subtil...

J'ai hâte de voir la cinquième saison (s'il y en a une...)
C
39 ans 10
Il est rare d'avoir une série avec un environnement et un style aussi riches. Mine de rien les années 50 et 60 sont très dépaysantes :D
32
La vie est pleine de tromperie, le désir et le chagrin.
B I U