MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Faut-il circoncire ?

35 ans Quelque part dans l'Est français... 3440
Alors voilà,jsuis en train de discuter avec mon ptit frère et voilà ce qu'il me dit

J'ai une inflammation du gland, ce qui entraine une hypersensibilité dû à  
un excès de Smegma, tout contact avec autre chose que le prépuce me défonce trop ! Et c'est grave chiant ce truc je suis allé sur les forum ...Beaucoup se font circoncire a cause de ça ! --' Et c'est la dernière chose au monde dont j'ai envie

Il me dit que ça fait qques temps qu'il a ça (du genre 1 ou 2 ans)
Et à cause de cette peur,il a po envie d'aller chez le médecin pour qu'il lui dise qu'il faut couper....
Alors je vous demande votre avis...
Est-ce grave? Est-on obligé de couper?

Merci :(
R
35 ans 15384
Seul une consultation chez un spécialiste pourra lui dire si c'est grave ou pas,et si effectivement il doit se faire circoncire,je vois pas ou est le drame ;)
3923
Perte de plusieurs milliers de terminaisons nerveuses dévolues au plaisir....A part ça, rien de dramatique en effet...
R
35 ans 15384
Ben ... Oui,rien de dramatique,a mon sens en tout cas. Les hommes circoncis prennent aussi du plaisir dans l'acte sexuel. Ou alors je suis tombée sur de super simulateurs !
3923
Je n'ai pas dit qu'ils ne prenaient pas de plaisir, je dis simplement qu'ils en perdent un peu au passage. Cela me gêne un peu quand cela se fait sans le consentement de la personne.

Maintenant, si je m'entendais à merveille avec une femme sur bien des points au point de vouloir faire un enfant, et que cela soit notre seul point de divergence, je mettrais de l'eau dans mon vin au sujet de cette perversion si elle tenait à tout prix à lui faire subir cette mutilation sexuelle sous couvert de discours hygiéniste ou de tradition.
R
35 ans 15384
Ah ok,j'ai juste mal compris ;)

Tu considère que c'est une mutilation sexuelle ? Le mot me parait fort .. :?
3923
Il doit bien y avoir une vingtaine de sujets discutant de cela, et je n'ai pas l'esprit assez passionné pour contredire les partisans de la chose, entre les amateurs de décallotage trop précoce au moment où les tissus ne sont pas complètement dissociés engendrant en effet à terme des phimosis , les apeurés de la chose, préférant un geste médical franc et tranchant, les hygiénistes ne sachant pas expliquer le fonctionnement du gant et du savon, et les traditionalistes de tout poil, il y en a pour toutes les paroisses...


Mais à partir du moment où tu prives le corps de terminaisons nerveuses dont la seule vocation est le plaisir sexuel, comment qualifies-tu leur suppression ?...
R
35 ans 15384
Je comprends ce que tu veux dire,mais le mot mutilation,c'est violent quand même ...
Même si c'est surement le bon mot et qu'au fond personne ne veut se l'avouer ..
L'ablation du clitoris,c'est barbare,une mutilation,mais pourquoi la circonsition n'est pas reconnue comme telle ?
3923
Cela ne commence pas à être reconnu comme tel ?...

Il faudrait demander cela à un ethnologue de passage son point de vue sur la chose...Sourire...

Faire reconnaitre aux hommes qu'il "leur manque quelque chose" est délicat en terme d'amour-propre...Quand on voit déjà toutes les difficultés pour aborder le sujet de l'excision...Des hommes, tu imagines....

Et puis, ce n'est pas dénué d'intérêt pour des hommes jeunes et impatients, leur apportant un peu plus de sérénité....

Le hic, c'est qu'en vieillissant, cette sensibilité leur fait un peu faute, et cela motive certains à retrouver une certaine fraicheur féminine, plus à même de donner un nouvel élan à leur désir....
R
35 ans 15384
J'avoue n'avoir jamais entendu parler de la circoncision comme d'une mutilation ...
2812
Mon homme est circoncis (raison religieuse) et n'est pas traumatisé. Il ne souffre pas d'un manque quelconque.

Par contre, une femme excisée souffre réellement. Je ne crois pas qu'on puisse comparer excision et circoncision.

HS OFF
3923
C'est tout à fait ce que je dis plus haut au sujet des bonshommes ;)
100 ans Sur une comète 1981
Ben moi des hommes traumatisés par leur circoncision, j'en ai connu deux. Et vraiment traumatisés. L'un essayait même une technique pour tenter de se créer un nouveau prépuce.

Ce n'est pas comparable à l'excision certes. C'est plutôt comme sion nous coupait le capuchon du clitoris et qu'il pouvait frotter contre notre culotte sans protection en permanence.
39 ans Angers 1761
Faut quand même différencier la circoncision pour raisons religieuses qui va être plus ou moins imposée et circoncision pour raisons médicales qui va être nécessaire voire indispensable. Ce n'est pas tout à fait la même chose, pas fait au même âge, les conséquences psychologiques ne sont certainement pas les mêmes, idem pour les objectifs. Dans un cas, il s'agit de répondre à une croyance, dans un autre de soulager une souffrance.

Bref, dans le contexte présent, parler de "mutilation" me parait excessif.

Dans tous les cas, il y a "amputation" et on sait combien le lien homme/pénis est particulier mais si il est nécessaire de de retirer le prépuce pour qu'il ne souffre plus, ma foi..
B I U