MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Après une démission

1289
Voilà pour faire court j'ai posé ma démission Vendredi dernier. Normalement je dois faire un préavis d'un mois.

J'explique pourquoi j'ai démissionné : depuis que je bosse là, j'ai du faire  
6 ou 7 postes (en même temps). Je suis très proche de mon boulot donc dès que quelqu'un est pas là, on m'appelle à la rescousse. Le dernier mois j'ai cumulé 3 postes, plus de 50 heures par semaine, et ils ont même pas eu la décence de me mettre une prime (pas trop pour le $$ mais le principe). Mais en plus quand je suis allée voir la patronne pour parler "futur" et que j'ai dis avoir marre de jouer les bouche-trous, elle m'a répondu que je "trainais dans le magasin à quémander du boulot". Appuyée par la directrice qui est la 1ère à m'appeller quand elle a besoin.

Donc, marre qu'on se foute de ma gueule, je leur ai mis ma démission sur leur bureaux (directrice+patronne) Vendredi matin. Pas d'écho. Je vois la directrice je lui demande si elle a vu la lettre que je lui ai déposée. Oui, me dit elle. Et elle me demande si j'ai fini un des boulots (qui ne figure pas sur mon contrat). Je me suis barrée, pas venue Samedi et là aujourd'hui je pense que je vais pas y aller non plus.

Qu'est ce que je risque, mis à part d'être virée et qu'on me retire les jours de ma paie ? Si c'est que ça.. je m'en contrefiche.
35 ans Juste derrière toi... 1121
Bonjour,

J'ai eu aussi des soucis avec un patron, ce n'est pas du tout la même situation mais j'ai souvent appelé ce numéro
0 821 347 347 (une bonne dizaine de fois ;) )
0.12euros/mn

Et il m'ont très bien renseigné anonymement...
Tu peu les appeler de 8h30 à 18h30, du lundi au vendredi, hors jours fériés.

Bon courage...
Biz
35 ans Juste derrière toi... 1121
Je te donne un lien qui t'explique un peu qui ils sont...
http://www.travail-sol...telephonique-travail,9634.html
33 ans 143
maybesomeday a écrit:


Qu'est ce que je risque, mis à part d'être virée et qu'on me retire les jours de ma paie ? Si c'est que ça.. je m'en contrefiche.

Hum, fais attention quand même, car l'abandon de poste peut mener au licenciement pour cause réelle et sérieuse, et je sais pas si tu n'aurais pas quand même des conséquences pas glop situ décide de faire ça.
(quelques infos ici, mais ils ne disent rien sur le fait que ça soit pendant le préavis http://prudhommesisere...fauteniveaugravite.htm#abandon)
2812
Est-ce qu'il te reste des congés payés ou autres qui pourraient être posés maintenant et qui couvriraient la période de préavis ?

Deux cas : soit tu fais ton préavis (mais apparemment tu ne veux plus travaillez dans cette boîte) soit tu poses des congés et ces congés constitutent le préavis.
1917
Les congés sont demandés par le salarié et accordés ou pas par l'employeur. Elle ne peut pas poser des jours comme ça en plein préavis juste pour couvrir des jours où elle a décidé de ne pas venir travailler parce que ça la saoule (à juste titre peut-être mais c'est sa décision).

Un préavis qui n'est pas effectué du fait du salarié démissionnaire peut amener l'employeur à demander le paiement d'une indemnité qui correspond au salaire que le salarié aurait reçu.

Par contre je m'étonne de la méthode pour poser sa démission. Si la démission n'est pas envoyée par courrier recommandé avec AR, il doit être remis en main propre avec signature de l'employeur.
La procédure me semble pour le moins légère :?
1289
J'y suis allée ce matin pour mettre les choses au clair, la directrice est d'accord pour me mettre en CP jusqu'à la fin de mon préavis du moment que l'adhérente est d'accord. Elle n'a aucune raison de ne pas l'être surtout que de toutes façons je ne retournerai pas bosser, et ils le savent, donc eux n'y gagnent rien.

Pour ce qui est de la dem effectivement j'aurais du la remettre en main propre, mais on fait pas franchement les trucs dans les règles dans ce magasin. Je bosse sous contrat de caissière alors que j'ai pas touché à une caisse depuis plus d'un an! C'est un des problèmes que j'ai avec eux d'ailleurs. Ca et les semaines de + de 50h avec un contrat de 36, et bien sûr heures 'sup non payées.

Ils ne licencient personne dans cette boîte, il te poussent à bout jusqu'à ce que tu te barres. Je dois être la 6ème personne depuis le début de l'année à faire un "abandon de poste" et le résultat est toujours le même : ils font traîner au maximum pour que l'employé finisse par démissionner pour pouvoir toucher son solde de tout compte.
1917
ça vaudrait p'tet le coup d'alerter l'inspection du travail concernant cette boite.

je crois que je ne comprendrais jamais l'intérêt de certains dirigeants d'entreprise ou managers d'équipe à faire travailler leurs employés dans ces conditions là et avoir forcément un turn-over énorme :roll: ça me dépasse parce que j'ai du mal à voir où est réellement leur profit là-dedans.
1289
frou-frou a écrit:
ça vaudrait p'tet le coup d'alerter l'inspection du travail concernant cette boite.

je crois que je ne comprendrais jamais l'intérêt de certains dirigeants d'entreprise ou managers d'équipe à faire travailler leurs employés dans ces conditions là et avoir forcément un turn-over énorme :roll: ça me dépasse parce que j'ai du mal à voir où est réellement leur profit là-dedans.


Une de mes copines a alerté l'inspection du travail après son abandon de poste - aucune résultat. On a eu les fraudes une bonne dizaine de fois dans le magasin mais rien qui concerne les employés. Pourtant y'a de quoi faire, déjà les caisses avec à peine 40cm entre les deux et encombrées avec présentoirs à chewing gum etc.. J'ai gueulé une fois en réunion en leur disant qu'en cas de feu, ils préféraient sauver les Freedent que les caissières. L'écart légal est d'un minimum de 80cm.

Moi aussi ça me dépasse cette façon de traiter les employés. Bon, on est pas tous traités comme ça mais dans mon cas il se sont tellement habitués à ce que je dise "oui" pour aider X,Y ou Z que ça devenait normal. En fait j'ai commencé à réagir quand une nana qui est complètement dans les vaps, très gentille mais complètement à l'ouest, m'a dit que j'étais "la nouvelle bonne à tout faire". Me suis dit que si même elle, elle le voyait, alors c'est que ça devenait grave.

J'ai bien aimé voir ce matin qu'ils s'étaient mis à 3 pour faire mon taf. Bizarre pour quelqu'un qui "traine dans le magasin à quémander du boulot".
43 ans 369
Je compatis maybesomeday mais si j'ai un conseil à te donner pour la prochaine fois, ne jamais démissionner, rapport aux Assedics.
Je sais que c'est pas facile quand on en peut plus et que l'employeur ne réagit pas en attendant que vous craquiez la première.Je suis passée par là et je passe actuellement par là encore et cette fois-ci je me suis promis de ne pas démissioner sans avoir autre chose derrière ou alors d'attendre qu'ils me licencient.
L'ambiance est devenue pourrie au boulot et les gens m'adressent à peine la parole mais chuchotent beaucoup derrière mon dos + on ne me confie presque plus de boulot et je dois soumettre le moindre courrier à approbation. C'est pas évident mais je me dis qu'au pire, si je craque vraiment je me ferai arrêter. Je cherche également sérieusement une formation en FONGECIF, ça serait enfin l'occas depuis le temps que j'y penses.
Comme toi, je suis oui plutôt j'étais la bonne poire, je prenais beaucoup d'initiative, je ne comptais pas toujours mes heures et je faisais du bon boulot et tout ça pour 1100 euros net pas mois.
On louait mon travail mais côté relations perso on me reprochait (indirectement bien sûr) de ne pas me mêler tout le temps avec mes collègues, de ne pas raconter ma vie et de ne pas participer aux cancans. J'étais sympa et je déconnais avec les autres mais je ne racontais pas mes malheurs perso alors ça les énervait que je ne m'intégre pas ou que pire encore j'ose dire quand qqch ne me plaît pas ( manque de diplomatie il est vrai).
Maintenant j'arrive, je dis bonjour, le soir je pars,je dis bonsoir, quand je demande qqch c'est s'il te plaît/merci, je traite les rares tâches courantes que l'on m'a laissé, j'accomplis les tâches qu'on me donne en temps et en heure et je passe du temps sur internet. J'arrive à l'heure, je pars à l'heure.Basta. Je ne souris pas, économise mes paroles au minimum nécessaire et ne prends ni de pause, ni ne mange ni ne rentre avec mes collègues
Je me dis que c'est un mal pour un bien et que ça me mets un coup de pied au cul pour avancer.
Bon courage à ceux et celles qui sont dans cette situation.

Au fait maybesomeday, tu sais déjà ce que tu vas fairre après?
1289
thegirlnextdoor a écrit:

Maintenant j'arrive, je dis bonjour, le soir je pars,je dis bonsoir, quand je demande qqch c'est s'il te plaît/merci, je traite les rares tâches courantes que l'on m'a laissé, j'accomplis les tâches qu'on me donne en temps et en heure et je passe du temps sur internet. J'arrive à l'heure, je pars à l'heure.Basta. Je ne souris pas, économise mes paroles au minimum nécessaire et ne prends ni de pause, ni ne mange ni ne rentre avec mes collègues
Je me dis que c'est un mal pour un bien et que ça me mets un coup de pied au cul pour avancer.


Si y'a bien un truc que j'ai appris après 2ans et demi dans ce boulot c'est de faire mon taf, le minimum, le faire bien mais C'EST TOUT. Dès qu'on est sympa, qu'on aide, on se fait exploiter et tout ça pour quoi ? Pour rien.

Je suis retournée voir la Grande Patronne aujourd'hui, figurez vous que Madame était très déçue et très énervée parce que la rumeur circulait dans le magasin que j'étais partie à cause d'elle, parce qu'elle m'avait dit que j'étais un bouche trou (pas vrai, le mot est venu de moi et pas d'elle). J'y peux rien si mes propos on été répétés/déformés/amplifiés!
Mais ce qui me tue c'est que cette femme, elle a quelqu'un qui bosse depuis 2 ans et demi sans pratiquement aucun problème et elle trouve pas ça bizarre qu'elle claque la porte du jour au lendemain. Non ce qu'elle retient c'est que dans le magasin on dit ça-et-ça. Et elle me menace quasiment, me disant que si elle continue à entendre ces ragots "ça peut aller très loin!".
Non mais, on aura tout entendu, là.

Enfin bon entretien très très tendu mais j'ai obtenu ce que je veux, je suis officiellement en vacances depuis Mardi, au 4 Juillet je ne bosse plus pour eux, je viens récupérer mon solde mi-Juillet et après, finito forever.

C'est dingue quand même les patrons. Ils se croient tout permis parce qu'ils ont du pognon - ben, surprise, y'en a pas mal aussi dans ma famille et je vais pas continuer à me faire insulter pour son SMIC de merde!

Ca se dirait pas vu mon post, mais j'ai rarement été aussi détendue. Je suis fière de lui avoir tenu tête, de pas m'être écrasée, et surtout de ne pas m'être cachée en attendant que ça passe pour éviter l'affrontement.
R
35 ans Paris 1624
Citation:
Si y'a bien un truc que j'ai appris après 2ans et demi dans ce boulot c'est de faire mon taf, le minimum, le faire bien mais C'EST TOUT. Dès qu'on est sympa, qu'on aide, on se fait exploiter et tout ça pour quoi ? Pour rien.

Idem, il faut dès le départ montrer qu'on ne se laissera pas marcher dessus et répondre à chaque tentative d'exploitation, je suis en plein dedans en ce moment mais je ne lâcherai pas l'affaire.
B I U


Discussions liées