MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Alain Minc et les dépenses médicales des "très vieux&q

108 ans 6176
je vous livre tel quel un mail que ma mère m'a transmis ce jour et qui m'a scandalisée :evil: !

Citation:


Alain Minc : son Père peut  
être fier de lui... A quand l'Euthanasie obligatoire pour les vieux ???


Invité de l'émission "Parlons Net", sur France-Info, Alain Minc, le conseiller du Président de la république, a évoqué le problème de l'assurance maladie. Pour régler "l'effet du vieillissement' sur les comptes de la Sécu, il a une solution toute simple, qu'il qualifie de "progressiste" : faire payer les "très vieux" qui coûtent trop cher selon lui à l'Etat.

Le conseiller et ami de Nicolas Sarkozy,
Alain Minc, évoque une anecdote personnelle : "J'ai un père qui a 102 ans. Il a été hospitalisé 15 jours dans un service de pointe. Il en est sorti. La collectivité française a dépensé 100.000€ pour soigner un homme de 102 ans. C'est un luxe immense, extraordinaire pour lui donner seulement quelques mois ou quelques années de vie supplémentaires".

Et de poursuivre qu'il trouve "aberrant" que l'Etat "m'ait fait ce cadeau, à l'oeil".
Et il poursuit : "Je pense qu'il va bien falloir s'interroger sur le fait de savoir comment on va récupérer les dépenses médicales des très vieux, en ne mettant pas à contribution ou leur patrimoine, quand ils en ont un, ou le patrimoine de leurs ayant-droits". Il s'en serait déjà entretenu avec Nicolas Sarkozy.

Mais, que restera-t-il aux "très vieux" et "très pauvres"? A part la corde, on ne voit pas...

Une question: combien ont coûté les études de ce "monsieur" à la collectivité ...
pour arriver finalement à dire tant de conneries ??? :evil:


Pour ecouter l'emission c'est ici
33 ans 4879
D'un point de vue strictement logique il a pas tort...
D'un point de vue éthique ça me brise le coeur de lire ça...c'est tellement horrible de voir comment sont traités nos vieux déja actuellement...à l'écouter c'est clair qu'on les laisse tous crever bouffés par leurs chats...
Mais c'est sans doute parce que lui il aurait pu les sortir les 100 000 euros pour le sauver son père qu'il dit ça...
Triste monde...
R
35 ans 15384
Ca me dégoute cette facon de penser ... :evil:
C'est simple,j'ai même pas les mots pour qualifier le dégout que ca m'inspire !
30 ans Sur Terre 1163
Tuons tous les vieux (y compris ceux du babyboom pour qu'on notre génération ne bosse pas jusque 75 ans)

:lol: :lol:

trêve de plaisanterie...Jusqu'où ira-t'on pour quelques économies?
108 ans 6176
iilune a écrit:
D'un point de vue strictement logique il a pas tort...


Tout dépend quel est le postulat de départ ;)

Moi il me semblait que on cotisait et payait des impots pour aider, entre autres, à l'éducation des nouvelles générations et la préservation des anciennes générations (celles qui, elles même, avaient cotisé en son temps pour notre éducation) et ainsi de suite pour les generations a venir.

si on reste sur la logique de Mr Minc de la rentabilité à tout prix, tout devrait donc donner lieu un certain retour sur investissement:
- Les parents dont les enfants decèdent trop jeunes ( avant d'avoir travaillé et cotisé bien sur)seraient priés de rembourser la quote part financière qu'à couter l'education fournie par l'etat à leur enfant
- on ne soignerait plus les malades incurables ( leur esperance de vie étant trop faible), et pour les autres on calculerait pour chacun le potentiel d'années restants à vivre avant d'envisager de le soigner ( à moins qu'il ne puisse payer ses frais).
- il n'y aurait plus de prises en charge des handicapés, des rmistes, des sdf, des très vieux incapables de payer

etc, etc, etc

Bref on en viendrait à la logique des assurances privés et c'est le principe même de la sécurité sociale qui serait remis en cause, ce qui est anticonstitutionnel

Citation:
La Sécurité sociale figure explicitement dans le préambule de la constitution de la Quatrième République française qui « garantit à tous, notamment à l'enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs » (alinéa 11), préambule repris à son compte par la Constitution de la Cinquième République
(source wikipedia)
E
38 ans ICI 1394
je le crois pas y a encore des personnes agées
beurk ces choses qui marche pas droit et qui se pretent le dentier pour manger. Non mais on attend quoi pour y remedier.

Citation:
- Les parents dont les enfants decèdent trop jeunes ( avant d'avoir travaillé et cotisé bien sur)seraient priés de rembourser la quote part financière qu'à couter l'education fournie par l'etat à leur enfant

Parfait et d'ailleurs si ils sont trop gravement malade on pourrait les pousser aussi...

Citation:
- on ne soignerait plus les malades incurables ( leur esperance de vie étant trop faible), et pour les autres on calculerait pour chacun le potentiel d'années restants à vivre avant d'envisager de le soigner ( à moins qu'il ne puisse payer ses frais).

en voilà une bonne reforme déjà finit de payer pour tous ceux là.

Citation:
- il n'y aurait plus de prises en charge des handicapés, des rmistes, des sdf, des très vieux incapables de payer

allez hop une petite piqure aussi pour ceux là !!!

franchement que dire d'autre...

A si peut etre ceci a 13 ans j'ai lu le passeur de lois lowry

Lors de la cérémonie annuelle, Jonas, douze ans, se voit attribuer sa fonction dans sa communauté. Il sera "dépositaire de la mémoire". Il sera le seul à exercer cette fonction indispensable à laquelle son prédécesseur va l'initier.
Jonas ne connaît que ce qui l'entoure et qu'il vit. Un monde sans guerre, sans pauvre ni riche, sans chômage. Un monde où la désobéissance et la révolte n'existent pas, où il est impoli d'attirer l'attention par une différence, ne serait-ce que la couleur des yeux ou des cheveux. Une communauté où les couples sont formés par le comité des Sages, où les enfants sont distribués aux familles après un an passé à la nurserie. Un monde où il ne fait ni chaud ni froid. Un monde sans souci où chaque famille reçoit son repas tout préparé devant sa porte. Un monde où les enfants qui grandissent mal, le plus léger des jumeaux, les personnes âgées, sont "élargies", sans que personne ne sache ce que cela signifie.
Le dépositaire de la Mémoire est le seul à savoir qu'avant, le monde n'était pas qu'harmonie. Qu'il y avait des animaux sauvages, qu'on dévalait en luge le flanc enneigé des montagnes, qu'on mourrait au cours des guerres, que la famine existait et la douleur physique. Lui seul sait aussi voir les couleurs, le vert de l'herbe, le roux des cheveux d'une fille, ce qu'était la chaleur d'une soirée en famille et qu'on pouvait être amoureux.
Jonas découvre tout cela au cours de son initiation. Il apprend qu'être élargi, c'est être euthanasié. Il découvre l'absence de toute conscience. Il ressent en lui une déchirure, une brisure qui vont lui donner le courage de quitter cette société, emportant avec lui dans son exil, l'enfant condamné à être élargi ainsi que la tranquille et béate quiétude de ses contemporains.

voilà j'avais treize ans et c'était un roman.
comment on dit déja ah oui de science fiction
ah zut Quinze ans ont passés depuis.

mon sentiment cute l'as bien mieux resumée que moi.

Alors si faire de la poltitque devient un jeu a ce point abject.
Je me demandes juste combien de temps les gens attendront avant de ne plus suivre les régles de ce jeu.

le pire aujourd'hui ce ne sont que des mots. des mots qu'on va attendre de plus en plus souvent.
bien oui quoi c'est la crise faut bien trouver des solutions. et on va quand meme pas baisser les salaires et le train de vie des politiques. faut pas rever.
Des mots donc jusqu'a ce qu'il arrive a convaincre une partie de la population bien quoi travailler plus pour gagner moins ça à bien fonctionnée.
et que l'on puisse en extraire une loi. Et tout cela au nom de la democratie. le plus grand nombre decide pour les autres un monde idéal Quoi.

en tout cas merci triss pour ce topic;
107 ans 3096
Oui enfin sachant que l'électorat de Sarko compte un grand nombre de vieux, je pense que rien ne sera fait pour aller dans le sens de Minc. Encore heureux !
33 ans 4879
Ouiii moi aussi j'avais lu "le passeur" et ça m'avais fait penser à ça de façon frappante également...mais je me rappelais plus le titre du bouquin...c'est vrai que c'est le même "concept"... :s

Triss> je suis d'accord avec toi ce serait vraiment violent de partir dans cette voie... :s (quoi qu'on en écoute certains à droite ils en sont pas loin...) mais en fait je disais ça juste par rapport à son exemple direct lié au rapport entre l'espérance de vie et le cout de soin des personnes agées...il est vrai que d'un point de vue...je sais pas si c'est pas logique ça peut être euh...économique..? C'est quelque chose d'un peu "aberrant"...mais bien évidemment que je suis contre ça et qu'éthiquement c'est à peu près pareil que de dire "oh ben ce bébé il a une maladie grave alors qu'il est encore tout petit il a pas eu le temps de gouter à la vie on va pas le soigner hein, pis les parents en referont un autre..." C'est ignoble c'est une évidence...
53 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
c'est une manipulation c'est pas 100 000 euros qu'aurais couté l'hospitalisation de son père mais 20 000 euros plutot... et c'est une vieille polémique il me semblait qu'il y avait eu un post dessus d'ailleurs
44 ans 1896
Ce monsieur a dit il n'y a pas 6 mois qu'il ne fallait surtout pas augmenter les impôts... Faudrait qu'il sache: est-ce qu'on va ou non essayer de récupérer l'argent dépensé pour la santé des vieux? (autrement qu'en laissant mourir ceux qui sont trop pauvres pour payer eux-mêmes)

http://www.leparisien....s-impots-27-12-2009-757362.php

Et puis à quel âge cesserait-on de soigner les gens? Dès qu'ils atteignent la retraite? C'est un peu jeune, ils sont quand même des moteurs de la consommation, ils ont encore de l'énergie pour s'investir en famille, dans les associations, etc. Leurs activités sont des externalités positives, comme on dit en économie. Et puis, les 100 000 € dépensés vont dans la poche de quelqu'un, non? Ça donne du boulot à des personnels soignants, des paramédicaux, des techniciens et administratifs d'hôpitaux... et ces gens peuvent le dépenser et faire marcher l'économie.

En fait, il me semble que les sociétés les plus riches sont celles où on accepte de s'occuper même des "inutiles" (immenses guillemets). Et ne venez pas me dire qu'on s'occupe d'eux parce qu'on a de l'argent: je pense au contraire que la richesse vient quand on accepte d'aider ceux qui en ont besoin.
108 ans 6176
Cocagne a écrit:
c'est une manipulation c'est pas 100 000 euros qu'aurais couté l'hospitalisation de son père mais 20 000 euros plutot... et c'est une vieille polémique il me semblait qu'il y avait eu un post dessus d'ailleurs


Manipulation ... mais par qui? c'est lui même qui le dit ( autour de la 21eme minute dans la vidéo).
53 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
il a manipulé les chiffres c'est pas 100 000 mais cinq fois moins pour servir un discours de casse de la sécurité sociale comme elle est en France c'est à dire solidaire
108 ans 6176
en tant qu'economiste,n'aurait il pas plutot inclus des frais comme ceux relatifs à l'amortissement comptable du materiel necessaire aux differents examens ( lesquels coutent on le sait la peau des fesses), lesquels ne sont pas pris en compte par la sécu, dans la prise en charge financière du malade.
53 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
trisss a écrit:
en tant qu'economiste,n'aurait il pas plutot inclus des frais comme ceux relatifs à l'amortissement comptable du materiel necessaire aux differents examens ( lesquels coutent on le sait la peau des fesses), lesquels ne sont pas pris en compte par la sécu, dans la prise en charge financière du malade.


d'après ce que j'avais lu à l'époque même pas, il a sorti ce nombre effarant pour faire un effet dans cette émission à l'appuis de son raisonnement rien de plus
108 ans 6176
Cocagne a écrit:
trisss a écrit:
en tant qu'economiste,n'aurait il pas plutot inclus des frais comme ceux relatifs à l'amortissement comptable du materiel necessaire aux differents examens ( lesquels coutent on le sait la peau des fesses), lesquels ne sont pas pris en compte par la sécu, dans la prise en charge financière du malade.


d'après ce que j'avais lu à l'époque même pas, il a sorti ce nombre effarant pour faire un effet dans cette émission à l'appuis de son raisonnement rien de plus


C'est peut-etre le cas (même si je persiste à penser que service de pointe inclut du materiel de pointe forcement couteux); Mais dans l'absolu qu'importe, ses dires datent de Mai 2010 et on ne peut pas oublier qu'il est un conseiller proche de l'Elysée, donc vrai ou faux chiffres il est en bonne place pour nuire à notre système de solidarité intergenérationnel.
B I U


Discussions liées