MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Une page se tourne ...

40 ans Au pays des cigognes ~ 1629
Voilà, voilà, aujourd'hui je suis donc une fraîche aide soignante diplômée. Bon pas de secret je le sais depuis quelques semaines maintenant mais quand même, pour la forme c'est bien  
de le dire ...

Aujourd'hui on a eus la remise de diplôme, l'aventure est finie. L'école, le statut de stagiaire, les tortures des neurones, blabla, tout ça est désormais derrière moi.

J'ai réussi, plutôt même très bien, les formatrices m'ont répétées au moins 10 fois "tu fais ton école d'infirmière dans 3 ans", MOI, qui n'est même pas un brevet des collèges quoi è_é

J'ai même un poste en CDI à temps plein dans une unité d'adultes polyhandicapés (le poste dont je rêvais).

Alors qu'est ce qui va pas chez moi? Aujourd'hui, j'avais une nostalgie qui m'emprisonnait le cœur, impossible de me réjouir vraiment de la situation, des sourires de façade tout au mieux. J'ai serré ce diplôme dans mes mains mais je me suis sentie détachée, comme s'il appartenait à quelqu'un d'autre.

Ca fait toujours ça une fin de formation? Et une fois diplômée, vous avez réussi à maintenir la stimulation intellectuelle qui vous à tant enivrer pendant l'école?
51 ans 735
déjà : bravo pour ton diplôme :)

ensuite : ça dépend des gens, certains tournent les pages plus facilement que d'autres. certains voient ce qu'ils n'auront plus, et d'autres ce qu'il y a devant eux ;)

et pour ta dernière question : pendant toute sa vie on peut apprendre des choses, mais il n'y aura plus personne pour te dire quoi apprendre : ça sera à toi de choisir ! très très enivrant ;)
E
38 ans ICI 1394
Je vois trés bien ce que tu ressens pour avoir ressenti la même chose.
mais pas dans le meme domaine.
exactement les memes sensations tout le monde heureux autour de toi car tout le monde sait que tu en reves et toi qui ne pensait qu'à ça. étrangement plus aucune sensation.

mais ne t'inquietes pas ce sentiment ne dure que tres peu de temps. D'ailleurs je ne serais pas étonnée qu'il soit déja parti.

en tout cas felicitation.

Sinon pour répondre a ta deuxieme question disons que la stimulation du boulot est differente de celle des études.
Mais n'en est pas moins interressantes pour cela.
40 ans Au pays des cigognes ~ 1629
Merci pour vos réponses et pour les félicitations =)

Effectivement ensorcelleuse je n'ai plus cette nostalgie, j'attends maintenant avec impatience de commencer à travailler ... toutes les années de galère sont désormais derrière moi et il est vrai que le sentiment de soulagement qui prends le dessus n'est pas négligeable.

J'espère être aussi stimulée dans mon boulot que j'ai pu l'être dans mes études ... c'est sûr que cela sera différent, c'est étrange de passer d'un statut d'élève à celui d'aide soignante complètement autonome.
35 ans 724
je viens de finir aussi
jai eu la remise des diplome vendredi

et sa me fait tou bizarre aussi!
sa va etre dur de ce dire, plus besoin de sortir les bouquins le soir, passer les week end rester a la maison car un big travail a rendre mais a coté de sa ya eu de super moment qui vont me manquer!!!

tas de la chance davoir décrocher déja un poste !
félicitation
36 ans ici et ailleurs... 1068
et oui, ca fait bizarre d'etre diplomée et de trouver son premier poste.
Mais, ne t'inquiètes pas, tes premiers salaires, tes premières rigolades entre collègues, les premiers patients que tu prendras en charge seule, les premières fois où, sur les relèves, tu noteras ton nom + ASD, et bien, crois moi, ce jour là, tu ne regretteras en rien l'école..

quant à la stimulation intectuelle dont tu parles, oui, on a tendance à se laisser aller une fois qu'on bosse.. et tout dépend de ton service..
je suis IDE, j'ai énormément appris après mon DE grace à des services de pointe et des médecins géniaux.. maintenant je bosse la nuit, en réeduc, autant dire que ma stimulation intellectuelle en prend un coup.. mais je retourne à la fac en septembre pour faire un diplome universitaire.. :D alors l'apprentissage continu, tout ca, et bien, je dirais que tout dépend de la motivation de chacun...
35 ans région parisienne 1309
toutes mes félicitations pour ton diplôme ! :)

moi j'ai mon diplôme d'infirmière depuis décembre 2009, et j'ai commencé à travailler début janvier 2010...

je me souviens d'avoir été très soulagée de quitter l'école, le statut de stagiaire j'en avais ras-le-bol !!

par contre il m'a fallu un certain temps pour réaliser que "ça y est, je suis infrimière"... j'ai eu une période de flottement, ou je ne me sentais plus stagiaire, mais pas encore complètement infirmière... et puis finalement ça se fait au fur et à mesure, dans les transmissions quand tu marques "IDE" dans la marge, ou quand tu décroches le téléphone ;)

en ce moment je suis en pleine remise en question... je m'ennuie un peu dans mon service (faut dire que c'est très spécial la pédopsy), et j'ai peur de perdre la technique qu'on a apprise à l'école (à part distribuer les médocs, y'a rien, meme pas une prise de sang !)... donc j'envisage de changer à la rentrée... mais pour quel service ??!
Peut être que le fait de faire plein de stages de 1 mois pendant les études fait qu'on a du mal à rester longtemps dans un service, je ne sais pas... je réfléchis ! ;)

en tout cas bonne chance pour ton 1er poste, j'espère qu'il va te plaire ! :D
46 ans albertville 1799
J'ai eu ce sentiment aussi à chaque fin de cycle, d'école, voire même d'année scolaire.

Je pense que c'est lié à la fin d'un objectif.

Je m'explique: dans la vie pour avancer j'ai besoin d'un but, d'un objectif. Je concentre tous mes efforts et je bosse pour ça. Cet objectif, s'il ne prend pas toute la place dans ma tête, y occupe tout de même une place principale. Alors quand cet objectif est atteint, je me sens vide. Il me manque quelque chose pour avancer.

Cela dure quelques jours et puis je retrouve rapidement un nouvel objectif qui m'occupe l'esprit.

Et cela m'a fait ça avec tout ce que je fais (sport, études, projets professionnels etc...)

Si l'on ajoute à cela la tristesse de quitter un monde où l'on s'y sentait bien (par exemple un groupe de copains) il y a de quoi avoir un brin de nostalgie.
40 ans Au pays des cigognes ~ 1629
Merci pour vos messages !

carabine, je me retrouve complétement dans ce que tu dis. Je viens de commencer depuis lundi et j'me sens, je sais pas, bizarre. Pourtant le lieu où je bosse, désormais, est idéal, locaux neufs, équipe compréhensive et de plus j'ai eus un accueil super.

Mais j'ai du mal à me sentir dedans, je ne suis plus élève, ça oui je le sais, le diplôme me le rappelle bien, mais la transition là de passer du statut d'élève à l'aide soignante, j'ai un peu de mal. J'me sens gauche, lente et j'ai la peur viscérale de devenir un boulet pour mon équipe. Je me fais discrète, moi qui est l'habitude de partager et de parler, je fais les transmissions en étant assez effacée, je note l'essentiel sur le cahier de trans, mais une fois dans le brouhaha des team réunies, je n'arrive pas à donner de la voix ...

Je m'entends bien avec mes collègues et j'apprécie travailler avec eux, mais niveau imposition en équipe et avec les résidents, j'ai l'impression/peur d'être vraiment maladroite.
S
97 ans 4480
Il y a toujours un petit temps de flottement après le diplôme... ;)
Je suis infirmière et sincèrement, la formation ne me manque pas du TOUT !! :lol: :lol:
Quel pied d'écrire ton nom sur les transmissions avec IDE entre parenthèses, de répondre au téléphone, de converser avec les médecins de façon naturelle, d'être respectée, etc...
Tes premiers patients, tes premières urgences, tes premiers coups de stress, tes premières larmes, tout ça tu t'en souviendras ;)
Le temps passe vite...
Quand j'ai commencé à travailler, je n'avais qu'une envie : être à l'aise dans mon service et ne plus venir la boule au ventre...
Aujourd'hui, j'ai même oublié comment ça faisait d'être stressée en arrivant tellement je suis bien dans mon service ;) Je suis dans mon élément et je ne stresse plus...
Je ne parle pas de la montée d'adrénaline en cas d'urgence, bien sur... ;)

Tu vas voir, ton exercice professionnel ne t'apportera que de bonnes choses en majorité, malgré les difficultés de notre profession ;)
B I U


Discussions liées