MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les enterrements

44 ans 2914
Suite à un fil lancé, je me suis lancé dans cette rélfexion:


Beaucoup de gens souhaiteraient que les gens ne soient pas tristes à leur enterrement et au contraire cela leur  
ferait plaisir si les gens s'amusent.
Enfin c'est ce qu'ils disent.

Mais es-ce possible?
Socialement parlant déjà, je vois déjà les regards noirs à un enterrement si quelqu'un se marre.
Et moralement, ces mêmes personnes je ne les voit pas s'amuser aux enterrement des autres.

Alors quid?
Es-ce possible de changer les comportements aux enterrements et es-ce souhaitable?
L
38 ans 3913
Bien sure à un enterrement t'es triste pas de soucis...

Mais quand j'ai perdu ma grand mère maternelle l'an passé j'ai choqué mais aussi été approuvé.
Après la mise en terre nous nous sommes retrouvés chez matante pour un buffet dînatoire et tout el monde parlait avec des airs de conspiration et chuchotait.
et là j'ai éclaté :
"mais vous vous êtes regardés? Mamie était une femme vive, une épicurienne une grosse fétarde, une grosse fumeuse et vous êtes là avec vos gueules d'enterrement . Vous croyiez vraiment que c'est ce que mamaie aurait voulut. Sur ce j'ai été allumé la chaine hi fi je j'ai allumé une clope et me suis mise à danser avec ma cousine...."
Ca a déridé tout le monde et on a enfin pu "fêter" le départ de mamie qui pour elle a surement dû être une libération 2 ans qu'elle était très malade et 20 ans qu'elle attendait de rejoindre l'homme de sa vie et son fils aîné....

Moi j'aimerai vraiemnt qu'au delà de la souffrance de l'être perdue mon enterrement soit une fête, où les memebres d'une même famille se retrouve des fois en ne s'étant pas vu depuis 20 ans. Pour moi un enterrement c'est comme un mariage (la tristesse en plus), c'est le commencement d'une nouvelle vie, une nouvelle étape !
48 ans PARIS 679
Cela dépend du rapport avec la mort que l'on peut avoir,des circonstances du décés, de la force du lien que l'on a avec le défunt. Et oui il est parfois difficile de faire en sorte qu'un enterrement soit un événement joyeux, ceci dit cela est aussi à mettre en relation avec avec la culture, la mort est interprété de façon différente suivant les us et coutumes.

Je suis pour que les gens soient heureux autour de moi (et oui je suis un idéaliste ;) ), c'est donc pour cela que je préférerai que pour mon décés ils le soient aussi !
C'est peut-être une utopie cependant je me dis à chaque enterrement que je vois que si c'étais le mien je voudrais que la joie et la fête remplace vite la tristesse.

Je ne vois pas en quoi il est préférable de pleurer si ce n'est pour extérioriser sa tristesse, et j'en sais quelque chose...
45 ans Exactement à côté de sous le soleil... 1081
En fait, le rapport avec la mort est culturel. En occident, la mort est grave (dans tous les sens du terme), La mort fait peur, la mort fait mal. Ce qui est quand même étrange pour des société fondée en grande partie sur le christianisme... La mort devrait être quelque chose de moins terrifiant... Ce doit être l'emmecipation des hommes face à la religion qui fait que celle ci est tant crainte.
Dans d'autres cultures, la mort est vécue tout à fait différemment.
49 ans Belgique 3287
Ben comment dire... en Belgique, vu qu'il y a souvent une petite réception après, avec de l'alcool, on finit toujours par se dérider assez vite sauf quand il y a une tension familiale (fâcherie d'avant enterrement, problèmes d'héritage à l'horizon).

En général, il y a toujours un boute-en-train pour raconter les facéties du défunt et ça se termine "joyeusement".
44 ans 2914
Myraellen a écrit:
En fait, le rapport avec la mort est culturel. En occident, la mort est grave (dans tous les sens du terme), La mort fait peur, la mort fait mal. Ce qui est quand même étrange pour des société fondée en grande partie sur le christianisme... La mort devrait être quelque chose de moins terrifiant... Ce doit être l'emmecipation des hommes face à la religion qui fait que celle ci est tant crainte.
Dans d'autres cultures, la mort est vécue tout à fait différemment.


Euh il n'y a pas qu'en occident.
Il y a qu'à voir les pleureuses dans certaines cultures.
45 ans Exactement à côté de sous le soleil... 1081
Les pleureuses, c'est en Orient, il me semble. Oui, aussi. Par contre, dans certains pays de l'amérique du sud, la mort n'est pas vécue de la même façon. Il y a de grande fête pour accompagner l'âme des défunts vers leur dernières demeures et personne n'est triste? C'est une question de croyances...
44 ans Basse-Normandie 217
pendant l enterrement lui-meme, je ne pense pas que ce soit possible d etre gai en l honneur de la personne qu on enterre. c est trop eprouvant!
par contre, juste apres (il y a souvent une "reunion familiale", avec famille et amis ), on peut se rappeler des bons moments vecus avec la personne elle-meme, et en parler . cela fait du bien!
Jamais su pleuré à un enterrement, ça ne veut pas dire que je ne suis pas triste mais j'ai jamais su versé une larme meme aux membres très proches.
Je me suis d'ailleurs souvent demandé pourquoi et pourqui les gens pleuraient.
Je pense que la seule personne qui devrait pleurer c'est le défunt, mais il ne peut plus.
Nous , on devrait etre heureux de le savoir soulagé de ses peines , de ses souffrances, et perso(ça n'engage que moi) et on devrait etre heureux de savoir qu'il est au paradis en se disant ce sera un jour notre tour.
Par contre pleurer car on perd quelqu'un avec qui on est très attaché et avec qui nous sommes dépendant de cette personne oui, mais en fait est ce qu'on pleure pas sur soi même.?
Faire la fête pour autant non car je pense que l'on doit observer un moment de respect.
Maintenant dans les pays d'amerique latine où on fait la fête et où on danse, il faut savoir que durant ces chants et ses dances, on voit tout de même beaucoup de larmes.
J'ai eu un ami qui avait invité tous ces amis et il en avait beaucoup de boire un double ricard sur son cercueil au cimetierre le jour de son enterrement.
Ce jour certains y ont été d'autres non
Sa femme était heureuse que ses amis l'aient fait car c'était le desir de son mari, mais on voyait bien sur le visage de la famille un certain malaise.
Pour info, tiens c'est marrant j'ai pas pleuré à son enterrement mais là en repensant à lui c'est pas pareil, bon bref pour info cet ami respirait la joie de vivre, et bien que paralysé de ses 2 jambes et d'une partie de bassin, il avait toujours l'air d'être toujours plus en forme que nous.
46 ans bruxelles 758
scrameustache1 a écrit:
Nous , on devrait etre heureux de le savoir soulagé de ses peines , de ses souffrances, et perso(ça n'engage que moi) et on devrait etre heureux de savoir qu'il est au paradis en se disant ce sera un jour notre tour.


juste pour infos

tt le monde ne meurs pas d'une longue maladie donc.. se rejouir pour elle ou lui n pas tjrs aussi aisé quand le deces est soudain

mitsu
X
80 ans 2365
scrameustache1 a écrit:
Je me suis d'ailleurs souvent demandé pourquoi et pourqui les gens pleuraient.
Je pense que la seule personne qui devrait pleurer c'est le défunt, mais il ne peut plus.


Quand mon papa est décédé (j'avais 9 ans), ma maman avait dit "ce n'est pas pour lui que je pleurs, c'est pour vous les filles". J'en ai voulu longtemps à l'hôpital qui n'avait pas pu le guérir, ma mère ne nous avait jamais dit que sa maladie on ne pouvait pas la soigner.

Sinon les enterrements, je les évite au maximum. Je crois que ça se comprend :roll: . Le dernier en date devait être mon grand-père il y a une petite dizaine d'années. Mais je n'ai ressenti aucune émotion. Il faut dire que ça faisait un bon moment qu'il était devenu sénil, qu'il ne reconnaissait personne. Et qu'il avait fait sa vie bien longue.

Il faut dire aussi que les mots d'église et les phrases avec le mot Dieu dedans... ben... vu les croyances que je n'ai pas, ça ne peut pas me toucher.
mitsuki a écrit:
scrameustache1 a écrit:
Nous , on devrait etre heureux de le savoir soulagé de ses peines , de ses souffrances, et perso(ça n'engage que moi) et on devrait etre heureux de savoir qu'il est au paradis en se disant ce sera un jour notre tour.


juste pour infos

tt le monde ne meurs pas d'une longue maladie donc.. se rejouir pour elle ou lui n pas tjrs aussi aisé quand le deces est soudain

mitsu


oui scuse moi, je pensais en même temps à autre chose
il est vrai que perdre un etre jeune ou moins jeune en pleine santé qui ne demandais qu'à poursuivre sa vie et qui meurt brutalement (accident, etc...) c'est pas pareil
40 ans Belgique 4012
Myraellen a écrit:
Les pleureuses, c'est en Orient, il me semble. Oui, aussi. Par contre, dans certains pays de l'amérique du sud, la mort n'est pas vécue de la même façon. Il y a de grande fête pour accompagner l'âme des défunts vers leur dernières demeures et personne n'est triste? C'est une question de croyances...


Je me souviens avoir vu une émission sur le Mexique, qui montrait les rites funéraires. Ben là bas ils font la fiesta, rien à voir avec ici. :shock: Je me souviens aussi qu'au bout d'un an ils déterraient la personne décédée pour faire une fête en son honneur. Je trouve ça bien. Au moins, la mémoire de cette personne vit toujours, grâce à ces rites.
43 ans Bois Colombes (92) 994
mon experience:

en 1 ans, j'ai perdu ma grand mere (suicide) mon grand pere (s'est laisse mourrir 3 jrs apres) et mon arriere grand mere (cancer).

C'est vrai que perdre les gens que nous aimons est tres dur, mais avec ma maman (bah oui, reste que nous deux maintenant) on a decide de ne pas faire quelque chose de sinistre...

Donc, a la ceremonie, pas de chants religieux, mais du jazz calme et agreable (une chanteuse que nous aimons) et ensuite tout le monde convie a un tit dej (le temps de la cremation) puis dejeuner dans un bon restau avec nos amis proches.

C'est vrai que nous etions tristes, mais en fait, avec ma maman, et nos amis, nous avons pris du bon temps, et meme rigole.

Pas de manque de respect, mais plutot que deprimer, on s'est pose la question de savoir ce qu'ils feraient si ils etaient avec nous... et ma grand mere aurait apprecie le repas et le vin, mon grand pere aurait fait semblant d'etre contrarie car on est reste a table longtemps...

C'est vrai aussi, que dans nos rapports familiaux, la mort n'a jamais ete tabou et ca ca aide bcp.

Avec le recul, (ca fait 1 an), c'est vrai que je suis tres triste de ne plus avoir ma famille au complet (ma grand mere etait la personne la plus proche de moi), mais les souvenirs de ces enterrements sont a la fois tres triste, mais aussi joyeux.

Ca nous a vraiment aider a passer le cap, avec maman, de ne pas avoir que des souvenirs triste.

Dsl pour ce message un peu long.

Bises
C
37 ans 147
Et bien moi qui est travaillé quelques mois dans les pompes funébres j' ai vu un truc qui a détendu l'atmosphére enfin si on peut ça comme ça!

A la fin des cérémonies à l'église, généralement on passe une musique(la plupart du temps c'est l'ave maria ou le Paradis Blanc de Michel Berger)et bien un jour il y a un type qui avait prévu pour ses obsceques : LA FIESTA de Patrick Sebastien!

Bon ca surprend mais cela avait rendu la chose moins pesante!
B I U