MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Regard de la mère sur le poids

S
28 ans 3
Bonjour à toutes!

J'ai un problème qui traine depuis un bon moment... J'ai dix huit ans, et jusqu'à mes 12 ans, j'ai été vraiment maigre. Je me rappelle que pendant mon  
enfance, tout le monde me disait que j'étais jolie, et j'étais la fierté de ma mère. Et puis à douze ans, j'ai commencé à m'arrondir, à prendre des formes de femme. Aujourd'hui, je ne suis pas grosse, mais assez ronde. Je porte du 40, 42 en hauts (j'ai une assez forte poitrine) et du 38, 40 en bas. Jusque là rien de bien alarmant. Seulement, depuis que j'ai commencé à m'arrondir, ma mère me fait des reproches, et c'est allé en augmentant. Elle a commencé à me faire remarquer les petits bourrelets, à me dire que j'étais potelée, ronde, dodue. Jusqu'à mes 16 ans, elle exigeait de me voir en sous vêtement pour "juger du désastre". Je suis passée par la boulimie, je me faisais rendre tout ce que je mangeais, je ne portais plus que du noir parce que ma mère m'avait dit que ça amincissait... Plus je grandis et plus elle me reproche ma "laideur". Aujourd'hui, elle me dit que je suis grosse et écœurante, alors que je pèse 60 kg. Je ne peux pas lui montrer un nouveau vêtement parce qu'elle me dit que je n'aurais pas du l'acheter. D'après elle, tout me grossit. J'ai deux ans d'avance dans mes études que je réussis avec brio. La seule personne à ne s'intéresser qu'à ma surcharge pondérale et non à ma réussite universitaire est ma mère. Je me sens mal, je me sens laide et repoussante. Des garçons m'ont déjà dit que j'étais jolie, mais il suffit d'un regard désapprobateur de ma mère sur un jean moulant pour que je me sente "indigne d'elle" (Alors que pourtant, elle ne fait que quelques kilos de moins que moi). Certaines d'entre vous ont-elles déjà été confrontées à ce genre de problème? Pourquoi alors que je suis adulte le regard de ma mère continue-t-il à peser si lourd sur moi? Comment celles qui complexaient ont-elles fait pour s'accepter et s'aimer? Je vous remercie d'avance pour vos réponses :)
45 ans 1896
Je n'ai pas vécu ce que tu as vécu, et je n'ai donc pas trouvé de solution, je vais juste te donner mon point de vue.

As-tu dit à ta mère à quel point ça te faisait mal de te sentir ainsi jugée par elle? J'imagine que ça ne doit pas être facile, mais qu'elle a bien dû se rendre compte qu'il y avait un problème avec la boulimie...

Vu de l'extérieur, j'ai le sentiment que ta mère ne changera pas, et que c'est à toi de faire un travail pour apprendre à te détacher. C'est un peu brutal ce que je te dis, mais si tu fais un travail sur toi, c'est toi qui auras le contrôle, alors que si tu lui demandes de changer, c'est elle qui le gardera.
33 ans Grenoble 105
Bonsoir,

ma mère ne me fait pas ce genre de remarques, mais ça ne m'empêche pas de réagir à ce post.

Je trouve vraiment ta mère injuste, même si peut-être elle ne se rend pas compte du mal qu'elle fait. Je me dis que peut-être elle est jalouse de toi, qu'elle a peur que tu sois plus jolie qu'elle, que tu plaises plus qu'elle n'a pu plaire (ce sont des hypothèses) et donc elle te fait des remarques.

Dans tous les cas si toi tu es bien dans ta peau, j'espère que ce qu'elle te dit ne t'atteins pas trop, parce que cela ne doit pas t'atteindre. ELLE a un problème, et ce n'est pas à toi d'en subir les conséquences, ni de le régler !
S
85 ans 4917
Je suis choquée de ce que je lis. Pour moi une maman c'est la LA personne qui doit vous aimer telle qu'on est et qui doit nous trouver belle.

Je ne sais si ta mère peut changer mais je pense aussi que tu peux lui dire très clairement (par écrit pourquoi pas) le mal que cela te fais, la peine que tu ressens quand elle te fait ses remarques.

Après je te conseillerais de prendre un peu de distance (mais bon je pense qu'à ton âge tu habites encore avec elle).

Elle a un problème mais c'est ta mère donc le chemin pour que ces remarques ne te touchent plus risque d'être plus difficile que si c'était quelqu'un d'autre.

Ecoutes les gens qui te disent que tu es jolie.

Plein de courage!

:kiss:
S
28 ans 3
Je vous remercie toutes :) Non, comme j'ai deux ans d'avance, je ne vis plus dans ma famille, mais comme je suis assez jeune, je suis très contente de rentrer le week-end, alors ses commentaires me blessent... Elle reconnait mon travail, et le fait qu'à 18 ans j'ai déjà beaucoup de chemin derrière moi. Mais tout ce que j'arrive à bâtir avec elle s'écroule comme un château de carte quand elle me demande "oh mon dieu mais combien de kilos on peut prendre en une semaine?" J'ai essayé de lui en faire part il y a deux ans (le jour où j'ai finalement refusé de me montrer en sous vêtement pour qu'elle me critique). elle a essayé de moins me critiquer mais ça n'a duré qu'un temps très court. Le problème c'est qu'à ce jour, c'est le seul regard qui ait de l'importance. Le regard des hommes n'en a pas, puisqu'aucun ne s'est arrêté plus d'une semaine. Alors il n'y a que son jugement qui importe, et du coup je me sens très mal, très déprimée, constamment, parce que je n'arrive pas à être "maigre" pour elle.
42 ans 401
Wow j'en reviens pas :shock: jpeux pas rester sans reagir mais par contre jvais essayer de pas m'enflammer...

De une, aucun regard et aucun jugement ne compte, AUCUN a part le tien. Tu n'a pas a etre maigre pour elle, tu ne lui dois rien du point de vue du poids ou de quoi que ce soit de physique. Tu n'a qu'a remplacer le fait d'etre maigre par etre blonde pour voir le ridicule de la chose. Si ta mere critiquait sans cesse tes cheveux en te disant 'oh mon dieu tu dois etre blonde fais un effort' tu te ferait décolorer ? ou alors t'interdire les jupes ? ou le maquillage ? c'est ton corps alors basta.

ensuite ce qui est clair et la je vais etre un peu "cash", mais ta mere a un enorme probleme qu'elle devrait faire soigner. J'ai eu une mere qui me faisait des remarques et qui m'en fait encore. Mais jamais il ne lui serait venu l'idée de me faire défiler en slip a intervalle régulier pour 'juger du desastre'. Je trouve ca carrément dérangeant. Quand a tout le reste, j'en suis navrée mais c'est abherrant.
Elle a a mon avis deux soucis : 1 sa vision et son rapport avec le corps de sa fille 2 sa vision et son rapport avec le poids

qu'une mere fasse des fixettes sur le poids pourquoi pas mais la c'est carrement son jugement sur le tien qui me parait deviant :shock: comment se juge t elle, elle meme ? elle fait une fixette sur son poids ?

Car a mon avis comme dit plus haut par une VLrienne, ta mere a a mon avis soit un souci de jalousie (tu reussit du point de vue intellectuel, donc elle attaque le cote physique parce qu'elle sait que tu es la meilleure mentalement)
soit un souci dans le rapport au poids (et auquel cas c'est SON souci pas le tien)
voir les deux ta mere a un rapport servile au code de la societe (faut etre maigre, faut etre mignonne, faut etre cruche, sois une fille normale ma cherie suis les stereotypes) et par une déviance bizarre elle reporte tout sur toi plutot que sur elle car elle ne supporte pas qu'en plus de reussir intellectuellement tu puisse etre en prime belle et heureuse comme tu es.

L'aigreur féminine est une des plus vicelarde ^^

mais en tout cas, le comportement de ta mere est TOXIQUE et c'est très serieux tu dois t'en proteger. Soit en l'ignorant, soit en tentant de lui mettre les point sur les i. Le fait que tu ai refuser de défiler est déjà un bon point, tu a eu un bon reflexe de défense, continue.

c'est ta vie, ton corps et c'est toi qui vit avec, et ce pour les 80 années a venir.
En plus tu viens d'avoir 18 ans alors empeche la de te pourrir ton envol dans la vie.
35 ans 2879
C'est une situation très compliquée, je trouve (et je pense que tu trouves également) que le comportement de ta mère est très étrange. Te mettre en sous-vêtements pour inspecter, c'est traumatisant. Ses piques également.
Quand c'est l'un des parents -et peut-être surtout la mère- qui nous attaque ça laisse forcément déboussolée. Une attaque ne devrait jamais venir de là...

Je suis d'accord avec Maiadi, tu ne la changeras pas. As-tu pleinement pris conscience que c'est un défaut qu'elle a que de te considérer un peu comme sa chose ?

Quand on attend tout des parents et qu'on s'en prend plein la gueule, comprendre qu'un parent c'est un humain normal et qu'il peut "déconner" permet de prendre du recul et de ne pas se prendre les gesticulations dudit parent dans la tronche (c'est une image évidemment :roll: ).

On peut aimer sa mère et ne pas tout prendre pour argent comptant. Ceci dit, tu peux aussi lui signifier avec plus d'appui que ça n'est pas correct. Refuser de te mettre en sous-vêtements est déjà une grande chose ; tu peux aussi relever chaque remarque qu'elle te fait et montrer sur le moment ce qu'elle a de cruel. A chaud elle ne pourra que se rendre vraiment compte ; à froid on a tendance à minimiser ses actes.

Bon courage à toi
S
28 ans 3
Je ne sais pas... En fait ma mère est une psy assez reconnue dans son milieu d'où le fait que j'accorde du crédit à ses dires. Je crois qu'elle a de nombreux cas et qu'elle me considère comme l'un d'eux. Mais je n'arrive pas à lui en parler, dés que j'aborde un sujet délicat entre nous deux elle se met à pleurer en me disant qu'elle est désolée qu'on ne s'entende pas (je ne demande que ça, m'entendre avec elle...) Mais je pense que je ne pourrai rien faire pour la faire changer, alors si certaines ont des conseils pour apprendre à s'accepter, à s'aimer ils sont les bienvenus... Et merci encore à toutes de vos réponses !!
42 ans 401
omg une mere psy... ah ouais bon bah ecoute etre une bonne psy ne veut pas dire avoir raison.
et pis pourquoi elle a voulu etre psy ?
pis t'es sa fille pas sa patiente...


donc pour t'aimer deux regles primordiales :
1 avoir un regard bienveillant sur toi meme, tu n'es qu'un etre humain avec ses défauts et ses échecs.
2 ne jamais jamais jamais oublier que tu n'es pas qu'un poids. tu es aussi une forme, une couleur de cheveux, une douceur de peau, un angle de sourire, une souplesse de doigt, un timbre de voix, un éclat de rire et un esprit de femme.
Le poids n'est qu'un millieme de toi, alors quand tu regarde ton poids regarde aussi tout le reste !

En dehors de ses deux regles primordiale y'en a plein de sous jacente pour s'aimer ^^ se masser, faire de la natation qu'on aime pour le plaisir du mouvement (pas de l'effort, du mouvement), pomponner ses cheveux, son maquillage, sa peau, (tout ca moi jle fais pas, jsuis pas du tout coquette -_- mais c'est vachement bien !faut le faire ! ), s'occuper de ses amis, s'en faire de nouveaux, trouver un truc qu'on aime dans son corps et se focaliser dessus...

bref vivre sa vie ^^
35 ans 2879
SvetlenaB a écrit:
Je ne sais pas... En fait ma mère est une psy assez reconnue dans son milieu d'où le fait que j'accorde du crédit à ses dires. Je crois qu'elle a de nombreux cas et qu'elle me considère comme l'un d'eux.

C'est l'évidence que mettre son enfant adolescente en sous-vêtements et de traquer les "défauts" est déviant.

Son emploi (car ce n'est qu'un emploi) ne présage en rien du bienfondé de ses actes. D'ailleurs nous sommes toutes d'accord pour trouver cela choquant. Cela te rend mal, n'est ce pas la preuve la plus flagrante qu'il y a quelque chose de pourri ?
C
38 ans 139
j'ai une mère dans ce goût là... :roll: :twisted: Son "amour" peut disparaître si je prends 10 kilos. Aujourd'hui je suis mince, ça la flatte, donc elle me fait risette, et je ne suis absolumment pas dupe.
Résultat, je la ménage, mais dans le fond, je lui retourne ce qu'elle mérite, pas d'amour. J'ai appris la notion de respect de soi et des autres auprès des parents des copines (quand j'étais petite) et auprès de quelques amis (une fois adulte). C'est à dire que j'ai découvert qu'il était interdit de m'insulter et de m'avilir, ce que ma mère faisait jusqu'au jour (j'avais 23 ans) où elle a voulu me reprocher une fois de trop d'être moche d'un air mater dolorosa, et où je lui ai volée dans les plumes avec un regard de mépris qui lui a fait peur.
Mon conseil, ne cherche pas à réformer ta mère, elle est grande hein, mais éloigne toi d'elle et fréquente plutôt les amis qui ont l'effet d'un baume
36 ans 5932
Quand je te lis, tout ce que je me dis c'est : son véritable problème ce n'est pas le poids de sa fille, c'est sa féminité.

Parce que, certes, tu t'es arrondie. Mais tu t'es arrondie comme une femme, tu as pris de la poitrine, tout ça. C'est normal.

Alors je ne suis pas psy mais je me dis qu'il y a deux possibilités, couplées ou non :
:arrow: elle ne veut pas te voir grandir. Or, passer d'un corps de petite fille à un corps de jeune femme, avec des formes, etc, ça lui rappelle que tu es en train de devenir une femme et que tu vas finir par t'éloigner pour vivre ta vie. Donc, en te rabaissant, elle te rend dépendante d'elle, de son opinion, en quelque sorte.
:arrow: elle envie ton physique (à tort ou à raison), tu es maintenant une femme à part entière, donc physiquement parlant elle te voit comme une rivale parce que tu n'es plus la petite fille qui prend modèle sur sa maman (en général, quand on est petite, on veut ressembler à maman parce que maman c'est la plus jolie, la plus ceci, la plus cela). Du coup, détruire ta confiance en toi c'est s'assurer qu'à aucun moment tu n'arrêteras de penser qu'elle est mieux que toi. Ça ménage son ego, quelque part.

Du coup, je crois que le mieux que tu puisses faire c'est de continuer ton cheminement, continuer de réussir ce que tu entreprends et décider que, puisque tu réussis, alors il n'y a plus de "désastre" à constater. Et, bien sûr, refuser cette relation destructrice qui te pousse à te mettre en sous-vêtements devant ta mère pour qu'elle puisse s'adonner à son petit jeu pervers.
Je ne veux pas remettre en cause l'amour que ta mère te porte, mais à te lire il semblerait qu'elle ne t'aime pas comme il faudrait pour que vous en sortiez toutes les deux gagnantes, apaisées. Et, donc, qu'il faut que tu refuses de te rendre complice de ce désastre-là.
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
j'ai une amie dont la mere est infirmière et qui a eu enfant quelques soucis de santé plus graves qu'ils n'auraient du être parce que sa mère pensait la soigner tres bien et poser les bons diagnostiques
tu sais le dicton les cordonniers sont les plus mal chaussés a un sens
une autre amie fille de médecin n'était soignée par sa mère qu'en cas d'urgence sinon elle allait toujours voir un docteur différent parce que justement sa mère avait le bon sens de savoir que pour sa fille son jugement serait biaisé

tout ça pour te dire que ta mère est malheureusement peut être une bonne psy pour son cabinet mais totalement aveugle et inapte à gérer ces relations avec toi, penses-y et essaie de prendre du recul par rapport à cette aura de compétence que tu lui donnes et dont elle semble jouer avec toi
349
Moi aussi j'ai une mere ki me fait beaucoup de remarques sur mon poids..en meme tps c peu etre plus justifie que toi je fais 1 m 70 et 93 kg :cry: ce n'est pas enorme non plus mais c kan meme un important surpoids..

Ma mere travaille dans le milieu hospitalier et c pour avoir vu bcp d'obeses malades quelles s'inquiete. J'ai droit a des remarques du style "ah mais tu n'avais pas ces hanches enormes avant " "tu as un enorme bourellet kan tu etais assise" ou un regard ecoeure sur mes cuisses.Ce qui m'a fait le plus mal est lorsque j'ai un jouir fait grincer une chaise la phrase "t tellement grosse que tu casses les chaises". :shock:
elle pense ke faire des remarques brusques me fera reagir p e que ta mere est pareil.

Mais en meme tps, il serait pe mieux que tu ailles parler a kkun que tu te retrouve avec toi meme ta personnalite tes desirs que tu te reappropir ton corps, c TON corps ta vie tu fais ce que tu veux...
L
50 ans 1194
Les parents ont tendance à vouloir que leur progéniture leur ressemble. C'est une jolie bêtise dans le sens chaque personne, malgré la génétique reste un individu à part entière, avec ses qualités et ses défauts.

Les parents ont aussi l'habitude que leur progéniture flatte leur égo et soit parfaite. Ils ne font pas la différence entre une personne physique et une poupée Barbie censée représenter une certaine forme de perfection.

Chose importante... Mes félicitations pour ton travail scolaire. :)
B I U