MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

les échecs des régimes...

1068
Bonjour à toutes et tous!!

Oui, je reviens de temps à autres :D

Je vous ai beaucoup lu ces derniers temps, je vois énormément de témoignages de personnes banissant les régimes  
et disent que c'est l'échec assuré...
(en même temps on est sur le bon site :D et je ne dis pas que je suis contre cette idée..)
Mais moi, une question reste en suspend, pourquoi??? oui pourquoi c'est l'échec??
je ne parle pas des régimes pub avec sachet et gélules ou encore celui de Dukan...

Voir une diététicienne ou une nutritionniste qui nous conseille sur notre alimentation, avoir un suivi etc.. perdre et puis plus tard tout reprendre; ces professionnels ne devraient ils pas être capable de nous aider à stabiliser notre poids??

Avez vous repris vos kilos car vous n'avez pas suivi la stabilisation ou alors, vous avez suivi le "régime" jusqu'au bout mais les kilos sont revenus tout de même?

donnez vous une explication à cela?
avez vous beaucoup modifier votre alimentation aprés le "régime"? est ce du tout simplement aux TCA non "guérit?"

merci à tous ceux qui pourront répondre à mes petites interrogations :D
45 ans Paris 9866
Ta question est intéressante je trouve.
Longtemps, quand je pratiquais les régimes, je pensais que mon échec provenait de la fameuse phase de "stabilisation". J'allais voir les médecins en leur disant: je n'ai pas de pb pour suivre un régime et maigrir facilement (c'était vrai) mais je ne parviens pas à réussir cette fameuse stabilisation. Souvent, ils éludent le pb et se concentrent sur l'amaigrissement, qui est un résultat facilement quantifiable. Leurs conseils de "stabilisation" se résument à: réintroduire le saucisson mais seulement 30g, etc. Bien-sûr, j'ai tout réintroduit d'un coup et en me jetant avec avidité sur ce dont j'avais été privée pendant des mois. Et j'ai longtemps cru que je n'avais juste pas eu la volonté suffisante pour "stabiliser"...

C'est là que les écrits des Dr Zermati et Apfeldorfer sont intéressants. Ils montrent comment cette phase de post-régime, où on a le sentiment d'une urgence de devoir regoûter à tout, n'est pas le produit d'un manque de volonté, mais la conséquence impossible à éviter de la privation qu'on aura connue. Et plus la privation aura été forte, plus la "vengeance" sur la nourriture se manifestera. Il faut bien comprendre que ce n'est pas contrôlable, on peut se retenir plus ou moins longtemps (grâce à la restriction cognitive) mais un jour ou l'autre la compensation se fera... et la mémoire de la frustration est une mémoire d'éléphant!

C'est pourquoi, à mon sens, la théorie même de la "stabilisation", consubstantielle de la théorie du régime (sinon l'édifice s'effondre), est un leurre, une promesse sans fondement, une arnaque.
C
52 ans moselle 104
Ben moi, l'échec des régimes que j'ai pu suivre, c'est dû aux contraintes, pesée d'aliments et cette non-liberté de manger.

Lorsque j'ai commencé mon premier régime, avec une diététicienne, je pesais 62kg, je voulais redescendre à 56kg pour 1m60.
Aujourd'hui, presque 20 ans après et après plusieurs régimes (Montignac, chrono, WW), je pèse 85kg :evil:

Je pense que ces échecs cuisants viennent du fait que les régimes restent une manière contrôlée de manger. Le plaisir et le spontané n'en font pas partie, même si les médecins essayent de nous faire croire le contraire. Pour maigrir en suivant un régime, il ne faut pas avoir de vie sociale du tout car comment intégrer l'invitation surprise quand on a calculé à l'avance ce à quoi on a droit pour la journée ou la semaine?

Les régimes enlèvent tout plaisir gustatif et ouvrent la porte à la frustration.
Et c'est cela qui entraîne l'échec.

Voilà, c'est mon point de vue ;)
1068
Merci à vous pour vos réponses.
Je comprend trés bien ce que vous dites...
Je suis partie de VLR il y a quelques temps déjà car je ne me supportais plus, je n'avais pas du tout le moral et j'en ai tellement marre de me prendre la tête avec mon poids que, moi qui n'est jamais fais de régime ait voulu en tenter un... ben vi, c'est débile je sais mais je fatigue!

Bref, comme beaucoup de femmes, j'ai testé un régime qui se nomme DUKAN et j'ai vu que j'avais fais une belle connerie... vu ce que je mangeais... je me suis dit que ce n'étais pas la bonne solution... au bout de 4 jours dieu merci!

aprés de multiples pleurs, j'ai décidé de prendre rendez vous chez un nutritionniste...

je suis tombée sur une femme super,et voilà deux semaines que je suis ses conseils à la lettre!
oui, je parle de conseils et non de régime car, je ne suis privais de rien: pas d'aliments à peser exepté le pain
la charcuterie ne m'est pas interdit, le chocolat non plus et les frites non plus!

elle m'a simplement conseillé les aliments que je pouvais associés et ceux que je ne pouvais pas dans la même journée...

j'arrive même à manger moins que ce qu'elle m'a conseillé...

Alors, aprés avoir lu plein de choses sur les différents régimes et les échecs, je me pose des questions... d'où ce post...

J'ai cru, vu mon nouvel investissement que je n'avais peut être plus ma place avec vous, mais difficile de vous quitter..
48 ans Lorraine 4326
le régime c'est pas ce qu'il y a de plus difficile. Tu en fais un, libre à toi, tu sais qu'on ne va pas t'encourager dans cette voie.
tu vas perdre facilement sans doute vu que c'est ton premier regime, tu vas etre dans l'euphorie de la perte. tu penses sans doute que toi, tu ne reprendras pas les kg perdus.
comme on le "martele" ici , tu as 97% de chances de reprendre le poids perdu avec un bonus.
ton corps est genetiquement programmé pour faire un certain poids.
les grosses cellules graisseuses, on les a à vie. un régime ne les fait pas diminuer
Zermati dit qu'on ne peut pas se controler plus de trois, c'est physiquement impossible. et il n'est aucunement question de volonté ici.ce n'est pas controlable comme l'explique Poupoule.
la fameuse phase de stabilisation n'existe que dans la bouche des vendeurs de régimes.

à toi l'engrenage vicieux du dereglement de poids..... j'ai testé pour toi, - 17 kg= +32 à 18 ans, puis - 20= + 25 etc pdt 16 ans
maintenant je grossis à plus de 800 cal/jour. super nan ? Mon organisme ayant eté habitué à etre en restriction, stocke maintenant tout en prevision d'un nouveau manque.


que penses-tu que ta perte de poids va changer dans ta vie ?
44 ans 1805
lunita a écrit:


Je vous ai beaucoup lu ces derniers temps, je vois énormément de témoignages de personnes banissant les régimes et disent que c'est l'échec assuré...
(en même temps on est sur le bon site :D et je ne dis pas que je suis contre cette idée..)
Mais moi, une question reste en suspend, pourquoi??? oui pourquoi c'est l'échec??


parce que:
-1- la problématique du poids et des kilos a - depuis la nuit des temps - été mal formulée: ce n'est pas le régime qui est la cause de l'échec mais la raison profonde pour laquelle on a grossit... ;) Si j'ai échoué à chaque régime, c'est parce que je ne me suis pas préoccupé de mes TCA, comme je n'ai pas cherché à comprendre le pourquoi du comment j'ai grossi.
Le régime est donc un accélérateur de plus à ma prise de poids mais n'est pas la cause directe de cet échec.

-2-un régime c'est compter, changer ses habitudes alimentaires, faire attention à, ne pas trop (manger), ...bref, un régime c'est surveiller son alimentation au quotidien et donc y penser très souvent...Or quand on est sujet au TCA, on est obsédé par la bouffe. La nourriture est toute notre vie (ou presque).
Le mieux pour s'en sortir s'est d'arriver à se détacher de cette obsession - qui est la bouffe. Et le régime malheureusement - lui- te replonge dans cet univers qui est la nourriture (même si elle est plus saine). Résultat: ta dépendance à la nourriture étant toujours là avec les régimes, les TCA reviennent au galop.

Voilà, js'ais pas si je suis claire...
c'est mon vécu ;)
1068
ladybugette a écrit:
le régime c'est pas ce qu'il y a de plus difficile. Tu en fais un, libre à toi, tu sais qu'on ne va pas t'encourager dans cette voie.
tu vas perdre facilement sans doute vu que c'est ton premier regime, tu vas etre dans l'euphorie de la perte. tu penses sans doute que toi, tu ne reprendras pas les kg perdus.
comme on le "martele" ici , tu as 97% de chances de reprendre le poids perdu avec un bonus.
ton corps est genetiquement programmé pour faire un certain poids.
les grosses cellules graisseuses, on les a à vie. un régime ne les fait pas diminuer
Zermati dit qu'on ne peut pas se controler plus de trois, c'est physiquement impossible. et il n'est aucunement question de volonté ici.ce n'est pas controlable comme l'explique Poupoule.
la fameuse phase de stabilisation n'existe que dans la bouche des vendeurs de régimes.

à toi l'engrenage vicieux du dereglement de poids..... j'ai testé pour toi, - 17 kg= +32 à 18 ans, puis - 20= + 25 etc pdt 16 ans
maintenant je grossis à plus de 800 cal/jour. super nan ? Mon organisme ayant eté habitué à etre en restriction, stocke maintenant tout en prevision d'un nouveau manque.


que penses-tu que ta perte de poids va changer dans ta vie ?


merci de ta réponse, tout ce que tu dis, je le sais, mais je n'ai pas du tout l'impression de me priver. Si j'ai envie de manger des pates avec du beurre ben je le fais, tout comme si j'avais envie de manger un saucisson

comme je l'ai dit plus haut je suis plus dans une réeducation alimentaire qu'un régime...
elle me donne des conseils afin de mieux "accorder les aliments"

je suis victime de la malbouffe, je le sais, je n'ai pas de problèmes d'hyperphagie, je mange mal et je souhaite apprendre à bien manger...
les kilos sont là et me gênent car ce n'est pas moi.. j'ai envie de me sentir mieux dans ma peau et prendre plus de confiance en moi, je sais que tout vient de mon poids c'est comme ça...

je ne cherche pas à perdre vite, je veux perdre et trouver mon équilibre, même s'il doit être à 80kilos!
je sais que je ne serais jamais mince car je ne l'ai jamais été et je ne cherche pas à l'être...

je veux juste pouvoir me sentir bien! rien de plus! j'aimerais pouvoir m'accepter tout comme vous avec votre poids...
et puis, y'a la santé aussi: je fatigue vite, j'ai mal au dos, dans les jambesetc à 26 ans c'est pas terrible..

voilà toutes mes raisons...
36 ans 5932
Pour ma part, le régime c'est l'échec assuré à cause de la frustration. Et pour moi la frustration c'est quand c'est pas assez mais c'est aussi quand c'est trop. Par exemple, l'idée de devoir me priver de quelque chose, c'est frustration assurée, mais l'idée de n'avoir pas la possibilité de faire sans quelque chose (comme quand ma mère me forçait à me peser tous les matins... ceci dit, toute la famille le faisait, hein, c'était pas juste moi), c'est frustration assurée aussi. C'est dû au manque de liberté, je suppose.

La frustration, moi, ça me rend marteau. Et que ce soit une interdiction formelle de certains aliments ou bien juste un conseil de ne pas mélanger telle et telle catégorie d'aliments. Ça tourne à l'obsession, je deviens carrément désagréable. Bref, c'est le meilleur moyen de me faire bazarder un régime.
Tiens, le dernier exemple de méga frustration en date, le chocolat. Quand il me vient à l'esprit que je n'en ai pas mais que, surtout, je ne pourrai pas en acheter (parce que le magasin est fermé, par exemple, ou à l'époque où j'étais encore au régime parce que c'était formellement interdit), ça crée une vraie frustration. Alors je mange autre chose en espérant calmer mon envie, ça ne fonctionne pas donc je tente un truc pour me changer les idées, pas mieux, donc je finis sur les nerfs. Donc, au final, non seulement je suis sur les nerfs mais en plus je prends du poids (puisque je mange plein de choses pour faire partir l'envie, au lieu de juste manger un peu de ce qui me faisait envie). Et bien là ça fait quelques semaines que j'en ai dans le placard et je n'en ai pas encore mangé un carré parce que je n'en ai pas envie.

Par contre je ne compte pas mes TCA parce que cette époque et celle de mes régimes sont bien distinctes (dans le temps, j'entends)

Quant aux nutritionnistes, on en a eu une, une fois, ma mère et moi. Une grosse bonne femme qui nous a servi, sans qu'on ait rien à demander, que si elle était grosse c'est qu'elle était une des premières opérées de la thyroïde. Bref, elle avait l'air drôlement gentille au début, à l'écoute, tout ça, mais elle a commencé à m'enguirlander dès que je ne perdais que 100g dans la semaine, que j'avais sûrement fait des excès alors que je n'en faisais pas un seul. Limite si elle ne me traitait pas de menteuse. Et puis un jour... On s'est retrouvées nez à nez dans la rue, elle sortait d'une pâtisserie et moi de cours, elle avait un gâteau dans chaque main et elle mangeait alternativement un morceau à droite et l'autre à gauche. Hum pour le coup ça la fout mal. Enfin, elle fait ce qu'elle veut, mais faut pas m'engueuler alors que moi je ne fais rien, juste parce que "à ton âge, c'est pas normal de perdre juste 100g dans la semaine".

Alors, finalement, la seule chose qui n'a pas échoué pour moi (puisque je suis stable depuis quelques années, même si je suis encore grosse) c'est de m'occuper de moi toute seule, en écoutant mon corps. Les méthodes, les heures fixes, les aliments interdits, les mélanges déconseillés, les conseils et engueulades de personnes qui ne savent pas comment je fonctionne et voudraient me modeler comme ça les arrange, j'ai bazardé tout ça... et mes idées noires avec :)
45 ans Paris 9866
Lunita, que penses-tu que cela désigne les aliments qui "s'accordent entre eux"? penses-tu qu'il s'agit comme de notes de musique? pour ma part, je n'ai jamais entendu parler d'une théorie sérieuse de "l'association" des aliments... au contraire la RA a ceci d'intéressant qu'elle montre l'innocuité totale à ne manger que des frites à un repas. Les repas équilibrés, pour moi c'est encore un mythe. Les équilibres alimentaires se font sur un temps beaucoup plus long, de l'ordre de 10 jours.
Par ailleurs, pourquoi dire "tout vient de mon poids"... que t'empêches-tu de faire aujourd'hui même, parce que tu n'es pas assez mince?

Lalwende, merci pour l'anecdote de la diététicienne... Déjà c'était bien louche la nana qui ressent le besoin de se justifier de son poids au 1er RV! :lol:
1068
poupoule a écrit:
Lunita, que penses-tu que cela désigne les aliments qui "s'accordent entre eux"? penses-tu qu'il s'agit comme de notes de musique? pour ma part, je n'ai jamais entendu parler d'une théorie sérieuse de "l'association" des aliments... au contraire la RA a ceci d'intéressant qu'elle montre l'innocuité totale à ne manger que des frites à un repas. Les repas équilibrés, pour moi c'est encore un mythe. Les équilibres alimentaires se font sur un temps beaucoup plus long, de l'ordre de 10 jours.
Par ailleurs, pourquoi dire "tout vient de mon poids"... que t'empêches-tu de faire aujourd'hui même, parce que tu n'es pas assez mince?

Lalwende, merci pour l'anecdote de la diététicienne... Déjà c'était bien louche la nana qui ressent le besoin de se justifier de son poids au 1er RV! :lol:


ce que je voulais dire par là, c'est que je ne me prive d'aucun aliments...
bref, quand je dis tout vient de mon poids, je pense particulièrement au manque de confiance en moi, j'ai toujours peur du regard des autres, genre "je suis sure qu'il me trouve trop grosse etc..."
je ne vais pas à la piscine car toujours peur du regard des autres même si je sais que je devrais m'en fiche, mais je n'y arrive pas...
j'aime le tennis mais je n'en fais pas parce qu'on pourrait dire: mais qu'estce qu'elle fait cette grosse sur le terrain?
mon conjoint est fort, je n'aime pas du tout l'image qu'on renvoit... on m'a demandé d'ailleurs à plusieurs reprises si c'était mon frère...
et quand je vois des photos de nous deux, trés franchement, je fais pitié...
je pense sans arrête à mon poids, jour et nuit oui oui..même dans mes rêves, je suis mal dans ma peau!
cela fait maintenant 4ans que je ne me découvre plus les bras car ils sont devenus bien trop gros! j'ai peur de rencontrer des autres personnes car toujours peur de ce qu'ils vont penser de moi et j'en aurais encore des tas à dire...

voilà ce que je veux dire par "tout vient de mon poids"; je n'ai jamais été mince, mais le simple fait de m'affiné un peu et surtout je le rappelle de manger mieux je me sentirai mieux dans mon corps, je veux juste me sentir bien.

J'ai essayé de mm'accepter tel que j'étais avec ces kilos en trop... mais je n'y arrive pas.
Quand je sors de chez moi je me dis: "allez faut que je traine toutes ces graisses avec moi"
je suis complètement admiré par certaines d'entre vous qui s'acceptent. Oui, je vous admire! moi j'ai essayé je n'y arrive pas...

Il faut dire aussi que vu ce que je mange habituellement, je me fais aussi beaucoup de soucis pour ma santé, je mange trés trés mal. Je ne suis pas une "grosse équilibrée"!
45 ans Paris 9866
que veux-tu dire par manger mal? beaucoup en quantité? au-delà de ta faim? ou bien un type d'aliments qui serait "mauvais"?
1068
poupoule a écrit:
que veux-tu dire par manger mal? beaucoup en quantité? au-delà de ta faim? ou bien un type d'aliments qui serait "mauvais"?


je parle de : pizza, fromage+++, pain,croque monsieur chocolat, mc do,les glaces, les beignets et j'en passe... il m'arrivait à une période de manger au delà de ma faim, mais j'ai remarqué que depuis 2 ans, je ne le fais plus, je suis juste trés gourmande ...
45 ans Paris 9866
tu as envie d'autres types d'aliments parfois? ton poids est stable?
1068
poupoule a écrit:
tu as envie d'autres types d'aliments parfois? ton poids est stable?


j'ai parfois envie d'autre chose, mais trés franchement, c'est rare, il faut dire aussi que je n'ai pas l'habitude de cuisiner... mon poids c'est difficile à dire car je ne me pèse jamais car, encore une fois: j'ai peur de ce que je vais trouver sur la balance... :?

Pour une ordre d'idée, je n'ai pas plus de chiffres:

2001: 75-80kilos
2004: 85kilos (j'ai 20 ans)
2006: 93 kilos
2009: 103kilos
2010: 95kilos

je précise qu'entre 2009 et 2010 je n'ai rien fais de spécial, hormis que j'étais beaucoup plus occupée!
44 ans 1805
Lunita,
Il te manque une clef que seule toi peut être amener à découvrir.
qu'est-ce que c'est être gourmand pour toi?
Et puis si on prenait le problème à l'envers?
Imagine-toi sans cette graisse comme tu dis. Imagine-toi sans être gourmande (puisque tu parles de gourmandise).
Qui serais-tu alors?
;) ;)
B I U


Discussions liées