MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Toute ronde finira t-elle un jour par s'accepter?

33 ans Vie de... (-_-)' 1067
C'est en lisant le post détourné d'une gentille demoiselle, que je me suis posé la question. (faite-vous un thé ça sera long ;) )

J'ai juste des fois le sentiment qu'ici  
c'est tout le monde il est beau et gentil :?
Est-ce le fait de s'accepter fait que tout d'un coup tu rentre dans un cercle vertueux? je suis assez dubitative.
Ne pensez-vous pas que la capacité à s'accepter dépend de son parcours de vie, de là où on vie,de l'âge et du degré dans lequel le nos "rondeurs" sont impliqués dans la vie de tout les jours?

Je prends mon cas:

J'avous que je n'ai pas du tout envie de m'accepter telle que je suis physiquement, tout simplement parce que je ne trouve pas "ces rondeurs" jolies, c'est mon goût et je sais que ça ne changera pas! Alors comment accepter mon corps si déjà par goût, je ne le trouve pas beau. Comment pourrais -je l'accepter alors que ça fait depuis toujours que je suis grosse?

Je l'ai déjà dis ici, je suis atteinte d'une maladie génétique: la maladie de verneuil (dérèglement des glande sudoripares)on ne guéri pas de cette maladie (pour l'instant en tout cas). Résultats, j'attrappe des abscès aux aisselles (opération douloureuse), à l'aîne et l'entre cuisse. Et justement que font mes "rondeurs": elles me donnent de grosses cuisses, des plis à l'aîne au seins. Ah ces plis , cette promuiscuité qui te font transpirer encore plus (super vive la maladie!!) et donc ça n'aide pas beaucoup niveau santé!!
Et puis y a aussi l'odeur qui s'en mêle: L'hygiène strict ne fais que retarder le moment où les abscès suintant (de pus et sang) te font sentir la fleure :roll: Et puis il faut penser aux vêtements et souvêtements qu'il faut laver plus souvent que la normal: donc les fringues s'usent plus vite et donc il faut racheter des fringues (et pour les grosse, ça coûte plus chère).
Alors oui, l'obésité n'est pas la cause de ma maladie mais elle la cautionne :( . Et je sais de quoi je parle: Quand je faisais 105 kg, je souffrais comme un chien, aujourd'hui, c'est pire (pourtant opérée et moins d'abscès en bas): marcher avec des plaies entre les jambes et à l'aîne c'est affreux, porter mes soutifs, c'est l'enfer, plus encore depuis que j'ai grossi (plus grosse cuisse, plus gros seins...)
Alors comment puis-je me dire, oui mon corps gros je peux l'aimer? Comment puis-je trouver mon corps sensuelle si tout est en train de se gâter un peu plus chaque jour?

Du point de vu social: Je ne marche pas la tête baissée, je m'habille bien avec des fringues adapté à ma morphologie (même si je ne me trouve pas pour autant jolie) je me maquille, je mets des bijoux...Quand je suis avec mon amie qui est vraiment ravissante (elle,1m77 63kg, moi, 1m75 120!!), je me sens bien et vrai, je ne suis pas recroquovillée sur moi, j'oublie que je suis un monstre...Expliquez-moi alors pourquoi les regards masculins ne se tourne que sur elle? C'est pas compliqué pour moi en tout cas.
Et je ne parle même pas des moqueries et des regards (à quoi ça sert, hein?)
Comment puis aimer mon corps quand là où je vis, je ne vois que des filles bien faites (minces comme bonne dodues, mais qui ne font pas un 50 non plus) où que j'aille? Que faire quand tu est la seule grosse du groupe et que tu fait tâche? Que les seules grosses qui étaient plus lourdes que toi, on fondu pour devenir de simples dodues et peuvent porter des trucs sans être ridicule?

Que faire lorsque que je vois un fringue super beau sur un mannequin ronde (dans un magazine vpc) je le trouve laid sur moi parce que contrairement à la ronde du vpc, j'ai du gras qui déborde?

En bref depuis que je suis grosse (c-à-d toujours) je n'ai jamais rien vu de positif à être grosse, la seule chose dont je suis sûr c'est que ça fait mal. ça fait d'autant plus mal que je ne cherche pas à attirer le monde à mes pieds: je veux juste avoir 2-3 amies fiables, quelqu'un qui m'aime et me trouve belle(et aussi une maison, un chat, un lapin, des poisson rouges, une fille, un garçon, un labrador, une voiture... :P je divague :lol: )

Pensez-vous que je pourrais aimer mon corps un jour? Moi j'en doute fort...

Pour l'instant le seul domaine ou je veux m'en sortir, m'aimer un minimum, c'est l'estime de moi, je sais que je peux être bien intellectuellement, moralement, j'en ai des preuves, ça va mieux de ce côté là depuis que j'ai entamer de nouvelles études. Alors si je mets de côte mon physique je sais qu'avec un peu de volonté, n'importe qui peut s'en sortir, alors je planche dessus.

Voilà, merci d'avoir pris la patience de me lire!!!

:kiss:
35 ans LYON 1996
Bonjour miss bienvenue a toi sur le forum. Je comprend ce que tu vis au sujet de ta maladie. Mon conjoint a la même maladie que toi mais lui il la attrapper il ya 2 ans en dormant sur un matelas blindé de microbes. J'ai trouver un produit en pharmacie qui desinfecte très bien et une pommade qui traite bien le truc. Il ya deux bon médécin spécialiste de cette maladie qui se trouve a Paris. Apres si tu ne te sens pas bien dans ta peau pk n'essaye tu pas de faire du sport ou de faire un réequilibrage alimentaire? Sinon tu peux te faire poser un anneau gastrique mais vraiment en dernière option. J'espère que tu trouvera des réponse a tes questions. Au plaisir de te lire. Bisou ;)
33 ans Vie de... (-_-)' 1067
Lol, Biba, suis là et active avant toi :P :lol:

Sinon, j'ai déjà tout ce qu'il faut pour mes abscès (mais merci de t'en préoccuper :D ) Et je ne fais plus de TCA's depuis un certain temps et n'ai jamais eu d'interdit dans ma bouffe ;). Et je suis une amoureuse transit du sport :P
Pour l'anneau, je ne pense pas être assez grosse pour ça :? Et puis je ne veux pas faire un truc aussi radical...

Sinon, j'ai oublié de dire que mon père est diabétique et que ça m'obsède, j'ai peur de le devenir à mon tour vu que je remplis toutes les conditions théoriques pour l'avoir dans 30-40 ans...Je n'ai pas de tension, ni de cholestérole mais ça ne veut rien dire a mon âge...

Je n'y pensais pas avant que mon père tombe malade, mais là, j'en devient obsédé...
35 ans LYON 1996
C'est pas parce que ton papa a du diabete que tu dois en avoir. Sinon tu peux te faire suivre régulièrement par ton médecin traitement par rapport a ca ;)
31 ans Paris 301
Arf Ninami, j'aimerais bien t'aider mais je suis dans le même état d'esprit que toi :(

En ce qui concerne le diabète, je plussoie BIBA69, ça ne veut pas dire que tu l'auras forcément !

Je te fais des bisous et te souhaite bon courage :kiss:
33 ans Vie de... (-_-)' 1067
Je sais bien que ce n'est pas Absolu pour le diabète. C'est juste que j'ai tellement de la malchance niveau santé que je me dis pourquoi pas cette merde en plus...ça m'obsède et me rend nerveuse...ah là là...
35 ans LYON 1996
bah pense a autre chose ma belle car justement en arretant pas de penser a ca tu vas te le provoquer le diabete donc arrete de penser a ca ;)
43 ans 401
Une ptite réponse car j'ai rv chez un médecin pour le diabete gestationnel mais ton message m'a touché et jpeux pas m'empecher de réagir...

Jcrois qu'on se ressemble beaucoup pour ce qui est de la vie et du pas de bol.
jpense qu'on peut résumer a "vie de merde", on a eu une vie de "pas de bol", de mauvais karma, le truc qu'on voit qu'a la télé au journal de 20h sur tf1 c'est nous, le truc ou les autres font 'ohlalaala les pauves' sans savoir qu'on est concerné, c'est encore nous. Et parfois quand on regarde les autres on se dit mais bordel pourquoi lui ou elle a RIEN eu dans sa vie et moi j'ai tout cumuler...
Si au moins la vie faisait du 50/50 pour partager les malheurs du monde.

Perso j'ai toujours été ronde depuis des choses que j'ai vu petit et qui m'ont perturbé, ma premiere experience sexuelle a ete catastrophique, a 16 ans jai faillit mourir sur un trottoir anglais a cause de skinhead, a 20 ma famille s'est déchiré pour une histoire digne (ou plutot indigne) du 20h sur tf1, j'ai subit des toc pendant 2 ans a cause d'une dépression que je niais, a 25 ans on m'a diagnostiquer un cancer, on m'a ouvert le torse dans tous les sens... bref j'arrete la la liste parce que ca fait trop long...

mais pour te dire que jme reconnais dans ce que tu dis.
Jsuis une putin de battante, je souris tout le temps je ne pleure que dans l'intimité et le seul truc qui trahis ma vie c'est que j'ai tendance a etre tres vite 'bruyante' voir excentrique et grande gueule. Les amis et autres traduisent ca par de l'ego surdimensionné ou dla grande gueule tout simplement mais peu importe, ils n'ont pas pitié au moins... mais c'est juste qu'a force de se battre dans la vie bah ca rend plus virulente au niveau du caractere.
mais des fois ils ont du mal a croire que je puisse etre déprimé alors jme rend compte que je me suis décalée...

non le forum n'est pas tout rose, non la vie n'est PAS juste, et non si tu t'accepte aujourd'hui ca veut pas dire que demain tu va pas te hair. Mais malheureusement la vie c'est ca.

C'est pas que tu suit la voie une bonne fois pour toute. C'est que si tu trebuche ben faut te relever a chaque fois.
l'avantage c'est que plus tu trebuche plus tu te connais et plus tu peux te relever vite si tu t'en donne les moyens.

alors que quelqu'un qui n'a jamais souffert de la vie, risque de s'effondrer totalement a la premiere vraie difficulté de la vie.

Perso mon corps je ne le hais plus meme si j'en suis arrive a 120kg maintenant. Il a tellement enduré pour que je survive que je lui pardonne, il est moche, barré de cicatrice partout, un faux seins, des bourrelets, des vergetures, un abdo en moins mais il est en vie et pour ca je le remercie chaque jour.
et en prime aujourd'hui il arrive encore a porter un enfant, et j'ai une grossesse de reve alors que vu mon dossier on a cru que limite j'arriverais jamais a tomber enceinte deja... :p mon chéri dit que je suis limite mutante vu comment je gueris et encaisse la douleur.

bref mon corps est devenu une entité pour moi et tout comme mon esprit, je lui tire mon chapeau car a eux deux ils ont supporté beaucoup et je suis fiere d'eux. alors peu importe les regards, les moqueries que je subit, les horreurs qu'on m'a fait subir.

et puis si vraiment jsuis déprimée ben jsuis une fataliste moi alors je sais qu'au final, on meurs de toute facon, et jme reposerais a ce moment. En attendant quelque soit mon corps, j'en profiterais et jboufferais la vie.

Y a trop de gens dans le monde qui meurs alors qu'ils voudraient juste survivre. Hors de question que j'abandonne.

t'es sur la bonne voie soeurette, ton message montre que t'es une battante.

Dans peu de temps, les fois ou tu trebuchera te paraitront moins grave car il te suffira de te retourner pour voir toutes les fois ou tu t'es relevé toute seule
Et les autres dis toi que eux sont simplement de l'autre côté de la barriere celle ou on croit que le monde peut etre blanc ou noir (ou mince ou gros ^^)
;)

Jte soutiens a fond ma belle :multi:

ps: bon en fait de rapide j'ai fait un pavé... fichu bavarde -_-
C
110 ans 438
Je ne suis pas sure que ma réponse t'aide car je ne suis pas ronde mais je l'ai été et surtout je n'aime toujours pas mon corps malgré ça soit disant minceur.

La plupart des gens me trouvent jolie et pensent que j'ai tout pour être heureuse et pourtant... Je me suis haïs au point où tu te hais sans doute sauf que pour les autres "je n'en avais pas le droit" car j'étais "bien"... Sauf que on m'a traité de grosse et de tas depuis que j'étais petite et donc ça marque...

Contrairement à toi depuis cette époque, je déteste le sport et c'est une épreuve pour moi d'en faire (donc pour aimer son corps on a vu mieux)... Je doute de moi constamment, j'ai des tendances bipolaires marquées, je me sens toujours en dessous des autres... Pourtant, j'ai un amoureux, je fais de grandes études, j'ai des amis, je suis plutôt pleine de vie mais tu vois ça ne suffit pas...

Contrairement à toi aussi, je suis encore pleine de TCA et j'ai l'impression que je ne pourrais pas m'en sortir... Donc tout ça pour dire que même si ton corps te fais souffrir je trouve que tu as déjà gagnée pas mal de batailles (tu vis, tu as trouvé ta voie, tu as combattu les TCA) et tu devrais être fière de toi pour ça...

Je ne peux pas te dire qu'on s'accepte tous un jour parce que moi je n'y arrive pas, mais et on ne le dira jamais assez l'acceptation ce n'est pas une histoire de graisse ou de cicatrices, c'est comme la dit la miss au dessus, pouvoir pardonner un jour à son corps de ne pas être notre idéal.

Sinon pour le diabète, je pense que ça dépend vraiment, je suis soupçonnée d'être prédiabétique et pourtant j'ai un poids normal, et personne dans ma famille n'a quoi que ce soit. Comme quoi ça ne veut rien dire. Essaye de ne pas trop t'en faire pour ça.

Sinon je tenais à te dire même si je n'interviens pas souvent que tu es très courageuse et que ton évolution depuis ta venue sur le forum est plutôt très positive.
46 ans Paris 9872
Ninami, tes messages me touchent toujours beaucoup et j'ai envie de répondre un million de trucs dans tous les sens... donc je vais essayer de me concentrer sur un seul point!

Pour répondre à ta question, qu'on pourrait presque résumer par "peut-on s'aimer quand on se déteste à ce point?", j'ai envie de te faire part d'une distinction (notamment zermatienne) qui m'a beaucoup aidée... et que je n'hésite pas à ressortir à toutes les sauces :lol:

Il y a une (grande) différence entre s'aimer et se plaire. Se plaire, c'est se regarder dans la glace et admirer ce qu'on y voit, comme on admirerait le corps d'un ou d'une autre. Plaire c'est du domaine de la séduction, de l'attirance, et même du désir.
S'aimer, c'est très différent. C'est se vouloir du bien, vouloir se protéger des atteintes extérieures, se câliner, se poupouner, avoir un a priori positif sur soi (je dis bien "a priori" au sens où ça n'a pas besoin d'être fondé sur une qualité spécifique qui aurait été préalablement observée).
La sagesse médiévale faisait ainsi la distinction entre amour de concupiscence et amour de bienveillance. Bien sûr, l'amour mêle ces différents aspects, au même moment ou bien à des périodes différentes. Mais c'est vrai que son aspect de concupiscence est très fort au début, puis la bienveillance s'installe (normalement!), puis la concupiscence se réveille, etc.
Donc l'idée c'est de te dire: non, tu n'es pas obligée de te plaire, et en tout cas sûrement pas à tous les moments de ta vie, en revanche tu peux (et tu dois) t'aimer tout le temps, inconditionnellement, avec bienveillance, comme un socle de bonté à ton propre égard sur quoi le reste peut se construire.
D'ailleurs, la fille qui se plaît tous les matins, qui s'admire, qui trouve qu'elle est la plus jolie quoi qu'il arrive, etc... je suis désolée mais elle est juste folle (ou elle aime jouer à la poupée avec elle-même, dans son miroir, sur son blog, peu importe, mais pour moi c'est un peu chtarbe quand même). Elle ne saisit pas le caractère conditionnel du "se plaire"... on ne peut pas se plaire tout le temps, on ne peut pas être beau tout le temps, on est toujours trop gros ou trop mince, trop jeune ou trop vieux, trop blond ou trop brun. Seule la bienveillance est inconditionnelle et il faut la concevoir comme telle, la cultiver en son for intérieur.

Je ne résiste pas à citer le passage concerné chez Descartes. J'en profite pour signaler que tout honnête homme qui s'intéresse à la RA, à la déprime, à l'estime de soi, etc... devrait lire Epicure (Lettre à Ménécée) et Descartes (Passions de l'âme, Correspondance avec Elisabeth). Voilà, c'était ma minute de prosélytisme! tous ces ouvrages sont disponibles en poche pour quelques euros.

Descartes, Passions de l'âme, art. 81. "De la distinction qu’on a coutume de faire entre l’amour de concupiscence et de bienveillance"

"Or, on distingue communément deux sortes d’amour, l’une desquelles est nommée amour de bienveillance, c’est-à-dire qui incite à vouloir du bien à ce qu’on aime ; l’autre est nommée amour de concupiscence, c’est-à-dire qui fait désirer la chose qu’on aime. Mais il me semble que cette distinction regarde seulement les effets de l’amour, et non point son essence ; car sitôt qu’on s’est joint de volonté à quelque objet, de quelque nature qu’il soit, on a pour lui de la bienveillance, c’est-à-dire on joint aussi à lui de volonté les choses qu’on croit lui être convenables : ce qui est un des principaux effets de l’amour. Et si on juge que ce soit un bien de le posséder ou d’être associé avec lui d’autre façon que de volonté, on le désire : ce qui est aussi l’un des plus ordinaires effets de l’amour."

HS: c'est une autre "ninami" sur les blogs, n'est-ce pas??
49 ans 35 10308
Je me sens toujours très démunie pour répondre aux messages de Ninami... Mais là Poupoule, je trouve ton message très fort et très juste.
(et Gothikette et Clair-Obscur, je trouve vos messages aussi très émouvants).

S'accepter en effet ce n'est pas forcément se trouver belle dans le miroir. C'est être en paix avec son corps, ne pas se sentir étranger dans ce corps, se reconnaître dans le miroir. C'est penser que son corps (on n'en a qu'un, on le garde toute sa vie!) nous protège, nous soutiens, nous fait avancer jour après jour, et en échange c'est ne pas le maltraiter, ne pas le rejeter. Etre bienveillant, je trouve ça très juste comme mot.
46 ans Paris 9872
merci sarnia, c'est que j'ai sorti la grosse artillerie là! :lol:

:snipersmile:
52 ans 735
je suis amoureuse de Poupoule ! :D

c'est trop beau ces notions d'amour de bienveillance et d'amour de concupiscence !
46 ans Paris 9872
Ellispoire a écrit:
je suis amoureuse de Poupoule ! :D

c'est trop beau ces notions d'amour de bienveillance et d'amour de concupiscence !


c'est gentil! :kiss:

et c'est ultra classique comme distinction... faut pas hésiter à aller relire ses classiques, parce que s'ils sont devenus des "classiques" c'est qu'ils décrivent avec intelligence les phénomènes les plus banals parfois de l'humaine condition ;)
52 ans 735
poupoule a écrit:
faut pas hésiter à aller relire ses classiques, parce que s'ils sont devenus des "classiques" c'est qu'ils décrivent avec intelligence les phénomènes les plus banals parfois de l'humaine condition ;)


c'est ce que je constate à chaque fois avec les classiques qui me tombent entre les mains, mais ceux dont tu parles n'avaient pas encore fait le détour par chez moi (ils sont sur ma liste à présent ;) )
B I U


Discussions liées