MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Comment combiner rééducation alimentaire et hyperphagie ?

36 ans La Madeleine 4511
Comment combiner les deux ?

Je suis hyperphage et j'ai un trouble borderline. J'arrive par moments à contrôler mais lorsque je me retrouve seule ou que je m'énèrve, que je stresse,  
que je déprime, je me rue sur la bouffe.

J'ai été en hopital psy pour une dépression pendant un mois, et j'ai perdu 7 kilos car je n'avais pas accès en libre service à la nourriture et que je me sentais bien. J'en suis sortie et je les ai repris.

Depuis que j'ai déménagé (je viens du nord à la base), je suis repassée de 127,6 kgs à 123/124 kgs.

Je vais reprendre les consultations avec un psy pour mon trouble du comportement mais j'ai peur que ça ne change rien.
40 ans France 5623
coucou alors je précise juste que j'ai répondu en partie par ici mais ladyw attend davantage de conseils lés à la rééducation alim elle-même ;) donc voilà.... si vous avez des idées ;)


( ladyw: n'hésite pas à préciser tes questions, ce que tu as du mal à concevoir dans la rééduc, à appliquer, etc...) [/url]
36 ans La Madeleine 4511
Merci Boréale ;)

Donc voilà, sachant que mes crises me font prendre pas mal de poids car je me rue sur les choses surtout salées (crepes jambon formage, feuilletés, restes de la nourriture du repas d'avant, mais aussi céréales, lait au chocolat, pommes de terre sautées...).
En gros d'après ce que je comprends, il faut que j'applique la rééducation malgré les crises ?
En plus, aux repas, je suis incapable de ne pas me resservir, de me servir une grosse quantité, de ne pas finir mon assiette, de ne pas manger bien au-delà de ma faim.

Je ne sais pas trop par où commencer. J'ai déjà tenté de faire un carnet quand j'ai lu le bouquin du Dr Zermati mais je me suis perdue et je n'arrivais pas à appliquer les principes, surement car j'étais seule face au livre et pas suivie à côté.

Donc je recherche des conseils, comment faire pour suivre correctement le carnet, essayer de surmonter les crises d'hyperphagie.

Merci d'avance pour vos réponses et votre soutien. :rainbowafro:
L
71 ans 7508
Je vais te faire part de mon expèrience mais bon je ne sais pas si on peut généraliser.

Avant j'étais hyperphagique je le suis encore on le reste toujours un peu mais depuis que je suis dans la "rééducation alimentaire" en fait les choses se sont fait naturellement quand on a marre des échecs des régimes, j'ai pris les distances avec la nourriture et je n'ai plus de crises ou alors très rarement.
Comme on a le droit de manger tout ce qu'on veut et au début on y va mais après naturellement la qualité et la quantité changent, l'importance de la nourriture change aussi.
Elle ne nous apporte plus le même réconfort qu'avant, elle reprend vraiment son rôle, celui de nous alimenter.
J'ai remarqué aussi que depuis mes soucis et aléas de la vie je les assume mieux et je les encaisse mieux et mes crises d'hyperphagies se sont mutés en petit coup de blues et ça je pense que tout être humain en a mais depuis mon exutoire sont mes paroles et pas la nourriture :D

Alors si on me demandait si la rééducation alimentaire et l'hyperphagie c'est compatible, moi je dirais même plus c'est conseillé :D
36 ans La Madeleine 4511
Merci pour ta reponse qui me donne de l'espoir.

La j'ai sauté le repas de midi car je savais que j'allais faire une crise, donc la crise est mon repas de midi. Qu'en penses-tu ?
L
71 ans 7508
Je ne comprends pas exactement tu n'as pas mangé ton repas du midi car tu sais que tu allais faire une crise?
Je crois que je suis pas assez qualifié pour répondre exactement mais je peux te dire ce que j'aurai fait j'aurai manger mon repas du midi si j'avais faim et si je devais faire une crise plus tard je pense qu'elle aurait été plus petite vu que j'ai déjà manger.
Le fait de se retreindre j'ai toujours trouvé que cela agravé les crises.
Quand j'étais dans le délire régime à partir du moment où j'ai fait un menu équilibré où il y'avait tout ce qu'il fallait comme aliments ça veut dire 3 repas plus une collation à 10h si faim et le gouter obligé sans oublier le plaisir qui était le dessert que je voulais le midi, j'avais moins envie de faire des crises donc il est important de ne pas avoir faim et donc d'écouter sa faim.

La restriction fait aussi qu'on a beaucoup plus d'aliments tabous donc beaucoup plus de choix pour faire nos crises.
Si tu as l'habitude de manger toutes ces choses dont tu as envie et qui est un des principe de le rééducation alimentaire et bah tu as moins d'aliment s qui te tentent où tu iras cherche le besoin pour tes crises.

Je précise encore que je m'exprime sur mon expèrience propre et que ça ne peut pas être forcèment vrai ce que je raconte, je peux avoir une fausse perception aussi :D

Je crois que je me suis gouré et que j'aurai du répondre sur ton post identique dans l'autre partie du forum :? Désolio les moderateurs de faire hors sujet sur ce forum!
36 ans La Madeleine 4511
Ce n'est pas grave !

Mais je sais quen lorque je me retrouve seule, je fais des crises
j'ai l'impression de l'avoir provoquée car je savais que j'aurais pu en faire une.

Je ne sais pas par où commencer une rééducation, peut-être devrais-je étudier ce que je mange d'abord, non ?
L
71 ans 7508
En général la rééducation ça commence par la tenue d'un carnet alimentaire lien pour plus de détail c'est très interessant de le faire pour le fait que c'est pour observer ses réactions et non de contrôler ce que l'on mange.
Ainsi ça te permettra de voir quand t'as réagi et pourquoi.

Moi il m'arrivait de faire des crises seulement parce qu'on avait trouvé que par exemple le pain était trop vieux pour dire à quel point j'étais sensible à tout.
C'est vrai que j'ai toujours fait mes crises seule combien de fois ai je caché jusqu'à 2 repas dans ma maison dans la journée pour pouvoir faire ma crise toute seule comme il faut quand tout le monde dort.

Il ne faut pas t'inquièter si tout ne vient pas d'un coup mais déjà prendre conscience est un grand pas! Les choses se construisent avec le temps.
Ca c'est le lien du forum sur la rééducation alimentaire tu as du surement faire un tour enfin je ne sais pas mais n'hésite pas à piocher tout ce qu'il y'a dedans c'est assez constructif Rééducation aliementaire
Puis tu sais tu as le droit de te faire aider on ne peut pas toujours faire tout toute seule il y'a des médecins du www.gros.org qui ont une liste de nutritionniste qui adhère à leurs principes et il suffit de leurs écrire pour qu'il t'envoie l'adresse :D

Voilà bon courage :D
36 ans La Madeleine 4511
Merci beaucoup pour tes réponses en tout cas .

Je vais tenter ça !!!
L
71 ans 7508
Tiens nous au courant tu peux même créer un blog pour nous raconter tes sentiments, tes reactions tes découvertes voir même faire ton carnet alimentaire au moins ça à l'avantage si personne ne te connait ici de pouvoir dire franchement ce que tu penses et ressent.
Ca fait du bien de parler

Blors de VLR
36 ans La Madeleine 4511
Ne t'inquiètes pas, je comptais le faire...
38 ans Livry Gargan (93) 120
Je pense, étant donné que tu as été en hopital, que tu as pu recevoir en complément d'un travail psychologique, des médicaments pour couper les crises ?

Pour ma part, le jour ou j'ai décidé d'aller en parlant à mon médecin traitant (au bout d'un an et demi), il m'a prescrit des anti-dépresseurs et un médicament que je devais prendre dés que je sentais l'arrivée d'une crise. Il m'a également conseillé de suivre une thérapie (chose que je n'ai pas fait).

Les médicaments ont très bien joué leur rôle, mais je crois surtout que c'est une question de force mentale que de résister à ces crises.

J'ai pris ces médicaments pendant environ 5 mois et j'ai décidé de tout arrêter quand j'ai commencé à bosser.

Aujourd'hui, il m'arrive encore, quand ça ne va pas, d'avoir envie d'aller manger tt ce que je pourrais trouver dans mon frigo mais je ne le fait quasiment plus, à la place je vais soit dormir, soit me connecter sur le net, soit regarder la télé .... bref tout faire pour ne pas penser à la crise.

Voilou, je ne sais si cela t'aura aider ...

Bon courage.

Sab.
36 ans La Madeleine 4511
Mon médecin traitant m'avait filé du prozac. Il ne lui était jamais venu à l'idée que je sois hyperphage en fait...
Je m'en suis aperçue en parlant à une fille sur internet. Elle avait le même mal que moi.
Je pensais être boulimique mais je ne vomissais jamais. Je ne comprenais pas.

A l'hôpital, j'avais un antidépresseur : du deroxat. D'après tout ce qu'on m'a dit, cet antidépresseur fait grossir. Moi, je maigrissais.

J'ai arrêté tous les médicaments à partir du moment ou je les prenais en quantité astronomique (je suis borderline, j'ai des tendances suicidaires).

J'ai envie de reprendre la thérapie que j'avais entreprise avec mon psychologue à l'hôpital mais il faut que j'en trouve un autre, vu que j'ai déménagé. Et je ne sais pas qui aller voir car j'ai peu de moyens.

Bref voilà :bday:
L
71 ans 7508
A mon avis et qui n'engage que moi je trouve que prendre des médocs et résister ne règle pas le problème même si ça peut aider un temps pourquoi pas et à choisir entre prendre des médocs ou faire un suivi psychologique il vaut mieux choisir se dernier car le dialogue risque plus facilement d'apporter des réponses et des solutions.

Je crois qu'on peut se débarasser de ses crises et qu'elles peuvent au mieux diminuer mais que cette lutte n'a plus lieu d'être et qu'y résister dans mon cas a toujours empiré les choses.
36 ans La Madeleine 4511
Lorsque je résiste aux crises, je me sens plus forte, mais quand je cère, c'est le chaos.

En rééquilibrant, je pense que je pourrais limiter les dégâts mais les crises seront toujours là...

Snif :cry:
B I U


Discussions liées