MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Sida... Eh bien on n'est pas sortis de l'auberge!

34 ans Belgique 867
Voici un article qui m'a vraiment :shock:


Les hétéros, cible non prioritaire

Le sida a beau être grande cause nationale, la prévention patine.

Par Matthieu ECOIFFIER

jeudi 11 août 2005 (Liberation  
- 06:00)




'est l'été du «Sida grande cause nationale» mais qui s'en est aperçu ? Plusieurs associations s'inquiètent du vide de la politique de prévention en direction des hétérosexuels. Pire, certaines ont vu leurs actions en direction de ce public supprimées. Couples contre le sida (CCS), qui couvre la plupart des boîtes échangistes dans trois régions dont l'Ile-de-France, a vu son budget national amputé et son action au Cap-d'Agde retoquée. Même constat au «Kiosque». «Nous avons essuyé un refus de l'Institut national de prévention et d'éducation à la santé (Inpes) de financer une brochure intitulée Femmes et VIH, regrette Sylvain Brotthier, chargé de mission. "Intéressant mais pas prioritaire", nous a-t-on dit.»

Au bureau Sida de la Direction générale de la santé (DGS), on reconnaît que l'action de CCS au Cap-d'Agde est «intéressante» et que ses ennuis viennent d'«un manque de savoir-faire pour dialoguer avec l'administration». Et du fait que «son action n'est pas portée par l'épidémiologie». Quatre cibles sont prioritaires pour le ministère de la Santé : «Les séropositifs, les homos, les migrants et les résidents des Antilles-Guadeloupe-Guyanne.»

Et puis, «pour maintenir la vigilance et le niveau d'information de la population générale, il y a les spots télé», rappelle la DGS. «Chez les femmes, près d'un quart des nouvelles contaminations concerne des femmes de nationalité française. On ne peut prétendre que cette population n'est pas exposée au VIH», s'étonne Emmanuel Château d'Act-Up. Et de dénoncer «une prévention à nouveau ciblée sur les "groupes à risques" qui ignore la réalité des pratiques : comme les aventures extraconjugales des hétéros, jamais évoquées à cause du tabou de la fidélité».
43 ans 2914
Et surtout les gens savent comment s'en prémunir mais s'en foutent un peu.

Sur plusieurs forums j'ai posé la question de savoir si les personnes avaient déjà eu des rapports protégés avant de faire un test.

Le taux de réponse positive a toujours été dans les 80%
B
36 ans 3449
L'un des gros problèmes, c'est que tout le monde ne vit pas dans une grande ville où il n'y a qu'un centre de test qui a des horaires strictes et tout ça.

Tous les laboratoires devraient faire des tests gratuitement et ça devrait être automatiquement recherché dans toute analyse sanguine.

Oui, les gens se protègent pas et c'est très grave. Souvent parce qu'ils ne savent pas qu'ils l'ont et qu'ils ne pensent pas que ça passera par eux. Les fellations et les cunnilingus entrent dans la transmission du sida et les gens l'ignorent souvent.

Y'a toujours pas assez d'informations là-dessus. Les gens pensent même qu'avec les progrès, ça se soigne bien.

Plus d'informations, c'est encourager la prévention !
34 ans Belgique 867
Je suis entièrement d'accord badine!
Et oui beaucoup de gens ignorent encore que la fellation ou le cunni peuvent aussi transmettre le sida.

Sans parler des gens qui ne veulent pas se protéger "parce qu'avec une capote on a bcp moins de plaisir" ... et qui pour cette raison (ou d'autres) vont tranquillement prendre leur pied en contaminant son ou sa partenaire qui n'ose rien dire de peur qu'ils ou elles le prennent mal...
B
36 ans 3449
Tout à fait.

C'est crucial d'informer les jeunes le plus tôt possible. Au lieu de les faire disséquer des rejets de chouette, il faut leur expliquer avec détails comment se protéger de cette maladie.

Il devrait y avoir plus de distributeurs de préservatifs partout, dans les collèges, les lycées, les facs, les restaurants, les boîtes de nuit, les bars et le prix des préservatifs devraient également baisser.

Ils devraient vraiment informer au maximum la population. Dans ma fac, il y a un poster de ce qu'on risque en faisant telle ou telle chose et si le risque est nul, minime ou maximal. Il devrait y en avoir partout car on apprend beaucoup de choses !
2436
oui l'info est primordiale,les tests devraient etre gratuits et aussi mais surtout l'indispensable préservatif ;)
34 ans Belgique 867
Badine a écrit:
Tout à fait.

C'est crucial d'informer les jeunes le plus tôt possible. Au lieu de les faire disséquer des rejets de chouette, il faut leur expliquer avec détails comment se protéger de cette maladie.

Il devrait y avoir plus de distributeurs de préservatifs partout, dans les collèges, les lycées, les facs, les restaurants, les boîtes de nuit, les bars et le prix des préservatifs devraient également baisser.

Ils devraient vraiment informer au maximum la population. Dans ma fac, il y a un poster de ce qu'on risque en faisant telle ou telle chose et si le risque est nul, minime ou maximal. Il devrait y en avoir partout car on apprend beaucoup de choses !

Tiens j'ai déjà vu ce genre de poster dans un magazine il y a quelques années mais je n'en ai plus trouvé depuis...

Un truc qui me fache beaucoup aussi (d'ailleurs ce problème est aussi souligné dans l'article que j'ai posté au début): tu vois, il y a quelques mois, il y avait une campagne à la télé en Belgique (sans doute qu'en France vous aviez ça aussi) avec le slogan "sans latex t'es déjà mon ex". J'y ai vu 2 spots différents avec ce slogan: l'un mettait en image une couple hétéro africain et l'autre des homos...
Si maintenant même les campagnes de sensibilisation ne se focalisent QUE sur les homos et les "migrants" (comme le dit l'article), je ne suis vraiment pas optimiste en ce qui concerne la dimension sociale et la progression de la séropositivité.
Avec cette surmédiatisation des "minorités" par rapport au sida, en plus d'alimenter les propos des racistes, homophobes, biphobes et autres c******* de tout poil, ça fait surtout oublier que le sida, ça ne concerne pas que les "personnes à risques" (ce que je trouve être un non sens car tout le monde est à risque à moins d'être abstinent toute sa vie (et encore je ne parle pas encore de tout ce qui est transmission par le sang, des aiguilles non stérilisées,...)).
Il faudrait, en plus des idées que tu préconises et que (bien évidemment) je partage, rappeller que le sida ça concerne TOUT LE MONDE.
43 ans 2914
Enfin si on devait être à 100% rigoureux même après un test on ne devrait pas enlever le préservatif.

Le nombre de personnes qui se sont faites contaminées par leur partenaire régulier qui allait voir ailleurs sans prévenir est important.
34 ans Belgique 867
yria17 a écrit:
oui l'info est primordiale,les tests devraient etre gratuits et aussi mais surtout l'indispensable préservatif ;)

Pour ce qui est des préservatifs, je suis contente de voir que des initiatives sont faites (même si je ne suis pas encore vraiment concernée n'ayant jamais eu le moindre rapport).
Dans le bar karaoké où je me rends assez souvent, il y a une distribution gratuite de préservatifs (1 par personne). Depuis quelques fois où je suis allée, ça s'est fait systématiquement.
Il y a aussi des soirées où une association offrait gratuitement des petites boites avec 2 capotes et un livret d'explication.

Et puis il y a quelques jours à la radio, j'ai entendu qu'on pouvait leur envoyer un sms pour recevoir des capotes. Certes c'est 50 cents le sms, mais c'est quand même + utile de dépenser pour ça plutot que pour dédicacer une chanson ou que sais je d'autre ;)
43 ans 2914
Et puis les préservatifs sont pas si cher que ça en comparaison du plaisir pris sans risque.

Entre 30 coups tirés sans risque dans le mois et un CD, j'ai choisit.
2436
misk a écrit:
Et puis les préservatifs sont pas si cher que ça en comparaison du plaisir pris sans risque.

Entre 30 coups tirés sans risque dans le mois et un CD, j'ai choisit.


quand je vois leur prix dans les distributeurs! :shock: fort heureusement je m'en fourni a la clinique ou je travaille et gratuitement...
43 ans 2914
Moi ça ve, vu ce que j'en ai utilisé dans ma vie je me suis pas ruiné.
61 ans Bruxelles - Belgique 240
Il faut également souligner que le sida concerne tout le monde, y compris les moins jeunes !

Pour quelqu'un de plus de 40 ans, qui a connu le sexe sans aucune contrainte, l'utilisation de préservatifs n'est pas du tout évidente !

A notre époque, les capotes ne servaient pratiquement qu'à faire des blagues et pas mal de gens de ma génération seraient bien embarrassés s'ils devaient en acheter. Quant à s'en servir lors de chaque rapport sexuel, ce serait carrément une punition ! :?
2436
oui mais avec l'avancée du sida,il vaut mieux savoir prendre le pli...
39 ans Meurthe et Moselle (54) 144
Et où sont passées les bonnes résolutions?? Les preservatifs à 1 franc? Certes nous sommes passés à L'euro mais tout de même! J'admire les initiatives prisent dans certains lieux comme le bar cité précédemment... mais ça se fait si rare!

Dans ma famille on n'a pas ce soucis... c'est ma p'tite maman qui les achète à la pharmacie... elle a 10% de réduction... :)

Il ya 5 ans de cela on nous rebattait les oreilles toute la sainte journée avec les publicités pour la lutte contre le SIDA, et maintenant??? quasiment plus rien...

Croyez-le ou pas mais j'ai entendu certains jeunes dire, à l'époque où j'étais bénévole dans un centre d'hébergement, que le SIDA il ne fallait plus s'en soucier puisqu'on n'en parlait plus à la télé... c'est honteux de voir à quel point nous sommes pour la plupart ignorants en la matière...

J'espère bien que ça changera... et le plus tôt serait le mieux! :x

Bizzz

Cat. "qui aimerait que la culture ne soit pas un privilège... mais le droit de chacun!"
B I U


Discussions liées