MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Mon homme sans travail

31 ans Vallet 2805
Alors voila avec doudou on est dans un situation compliquer
on vis ensemble on est heureux et tout et tout seulement il y a un hic
aucun de nous travail, moi  
c'est temporaire je devrai bientôt faire une formation rémunère mais lui rien.

Alors la question que vous vous pausé toute c'est comment ont vie ???
bin malheureusement mon chéri il à la mucoviscidose il est pas à un stade très élevé mais quand même c'est une maladie grave.
du coup on touche l'aah (allocation adulte handicapé) plus les apl ces ce qui nous permet de vivre.
moi j'ai aps envie de vivre de sa j'aime pas trop "profiter" c'est pour ça que je veux travailler
mais lui il s'en fou il peut travailler (bin il peut pas bosser dans tout mais il à quand même pas mal de possibilité) mais il veut pas il passe son temps à me dire qu'il comprend pas pourquoi il irai bosser alors qu'il est payer à rien foutre chez lui.

pour le moment je ne dis trop rien parce que je bosse pas donc j'estime que j'ai rien à dire, mais à partir du moment ou moi je vais aller me cassez le cul à bosser je sais que ça va me gaver de savoir qu'il est rester à la maison à rien faire !!

il à une formation de comercial mais le commerce sa le soul bon souhate mais dans ce cas qu'il reprenne ces études il n'a que 25 ans il à le temps encore de trouver une autre voie

je ne comprend son desire de rester à la maison a rien faire
est ce que c'est moi qui lui en demande trop où est ce par pure égoisme ... je sais pas trop

à ma place vous feriez quoi ??
33 ans Parisienne exilée à Liège 1628
Je comprends tout à fait ton point de vue sur le fait de "profiter" ok peut être au début c'est sympa, ça fait des vacances :lol: mais à long terme, je me sentirais "entretenue, assistée" par la société quoi :?
Surtout que c'est malgré que ce soit une maladie grave et invalidante, il est encore assez valide pour du boulot.

Mais il fera quoi de sa journée quand toi tu ira en formation? :?
Pour le moment il profite de son temps libre avec toi mais après, l'inactivité ça pèse, le sentiment de ne pas être utile, de ne rien faire de sa vie :?

Chéri a été au chômage un moment avant de pouvoir faire sa formation et il a limite péter un câble à ne rien faire, il déprimait totalement de ne pas être utile quelque part, se sentait moins que rien :(

Et pourquoi il ne veut pas travailler ton chéri? Il n'aimerait pas avoir même un job à mi-temps histoire de sortir un peu, avoir des collègues, gagner un peu plus d'argent pour plus de confort?
Et si le commerce ça ne lui plaît pas il y a des formations pour adultes qui permettent de se reconvertir.
C
35 ans Bretagne 811
j'ai vécu avec un homme qui avait une allocation d'adulte handicapé et c'était pareil, il pouvait travailler mais ne le voulait pas parce que comme ton chéri, il ne voyait pas d'intérêt vu qu'il était payé à la maison...

j'ai essayé de l'encourager en lui parlant etc mais rien n'y a fait, j'étais même un peu verte car moi en travaillant et lui à la maison, une fois les charges enlevées, il lui restait plus d'argent que moi :?

il passait ses journées sur le net et quand je rentrais le soir, rien n'avait bougé, pas de ménage, pas de courses...

ton chéri est il prêt à endosser le statut d'homme au foyer et de ce qui va avec : ménage, courses etc ?

le tout étant que vous trouviez votre équilibre, peut être qu'un mi-temps serait approprié, enfin si cette situation te pèse, je pense qu'il faut que vous en parliez
3431
Son cas est particulier...
Ce jeune homme a la mucoviscidose et c'est une maladie incurable et mortelle.
Franchement si on vous annoncait que vous n'avez que quelques années à vivre et qui plus est avec une souffrance plus ou moins importante, et qu'on vous offre la possibilité de profiter de ces années malgré une aide modeste, au lieu de les consacrer 8h par jour à un job qui ne vous passionne pas particulièrement, n'en profiteriez vous pas ?

Après, en dehors de ce cas particulier, je ne cautionne pas particulièrement le fait de se faire entretenir par la société.
Les aides sociales sont indispensables mais en parallèle je suis de ces personnes qui pensent qu'il faut faire le maximum pour essayer de s'en sortir.
2513
Ca fait des années que j'ai droit à des allocations (puis à l'AAH en devenant majeure) mais longtemps j'ai culpabilisé envers les contribuables, envers ceux qui rament faute d'argent aussi je ne l'ai pas demandé.

Et puis, tout le monde me conseillait de la demander puisque j'y avais le droit. Et puis je voyais bien que les autres ne se gênaient pas pour gratter le moindre centime, alors j'ai envoyé ma demande, fin 2007.
Depuis, je touche l'AAH.

Au départ je ne faisais rien (pas parce que j'avais l'AAH, même sans, je ne faisais rien car j'étais en dépression). Puis j'ai repris des études et je considère l'AAH comme un investissement que fait l'état en moi, je me sens redevable et je tiens à réussir au mieux mes études pour pouvoir un jour travailler et payer à mon tour des impôts pour les autres.
Mais je comprends cet argument du "je vois pas pourquoi je travaillerais alors que je suis payé chez moi" : quand t'es malade t'as tendance à vouloir préserver ta santé et penser qu'une activité te fatiguera et nuira à ta santé.
Qui plus est, tu peux aussi rencontrer des difficultés à l'embauche, peur d'affronter ça.

Personnellement j'ai envie de travailler (mais pas un métier trop physique, d'où ma reprise d'études (et aussi parce que j'aime les études)) car je sais que ne rien faire est mauvais pour le moral et nuit encore plus à la santé.

Qui plus est je suis une fille et j'ai l'impression qu'on a encore plus besoin de faire ses preuves que ces messieurs, d'avoir une reconnaissance sociale au travail, etc..
Je prends aussi mes précautions, j'espère bien avoir une famille un jour, tout peut arriver, si je me retrouve seule avec un (des) enfant(s) il faudra bien que je travaille pour subvenir à nos besoins...Je pense que la plupart des hommes se soucient moins de ce genre de détails.

J'espère que ton homme se rendra compte assez tôt que s'isoler chez soi peut être dangereux pour la santé.
2513
Ca fait des années que j'ai droit à des allocations (puis à l'AAH en devenant majeure) mais longtemps j'ai culpabilisé envers les contribuables, envers ceux qui rament faute d'argent aussi je ne l'ai pas demandé.

Et puis, tout le monde me conseillait de la demander puisque j'y avais le droit. Et puis je voyais bien que les autres ne se gênaient pas pour gratter le moindre centime, alors j'ai envoyé ma demande, fin 2007.
Depuis, je touche l'AAH.

Au départ je ne faisais rien (pas parce que j'avais l'AAH, même sans, je ne faisais rien car j'étais en dépression). Puis j'ai repris des études et je considère l'AAH comme un investissement que fait l'état en moi, je me sens redevable et je tiens à réussir au mieux mes études pour pouvoir un jour travailler et payer à mon tour des impôts pour les autres.
Mais je comprends cet argument du "je vois pas pourquoi je travaillerais alors que je suis payé chez moi" : quand t'es malade t'as tendance à vouloir préserver ta santé et penser qu'une activité te fatiguera et nuira à ta santé.
Qui plus est, tu peux aussi rencontrer des difficultés à l'embauche, peur d'affronter ça.

Personnellement j'ai envie de travailler (mais pas un métier trop physique, d'où ma reprise d'études (et aussi parce que j'aime les études)) car je sais que ne rien faire est mauvais pour le moral et nuit encore plus à la santé.

Qui plus est je suis une fille et j'ai l'impression qu'on a encore plus besoin de faire ses preuves que ces messieurs, d'avoir une reconnaissance sociale au travail, etc..
Je prends aussi mes précautions, j'espère bien avoir une famille un jour, tout peut arriver, si je me retrouve seule avec un (des) enfant(s) il faudra bien que je travaille pour subvenir à nos besoins...Je pense que la plupart des hommes se soucient moins de ce genre de détails.

J'espère que ton homme se rendra compte assez tôt que s'isoler chez soi peut être dangereux pour la santé.

M'enfin je le comprends. Je crois qu'une maladie grave peut toujours faire douter sur l'avenir jusqu'à ne plus réussir à s'y projeter.
2513
Mince pardon j'ai posté 2 fois sans faire exprès, y'a eu un bug.

Moneypenny a raison, je n'osais pas parler du problème particulier de la mucoviscidose (espérance de vie amoindrie), de peur de soulever un tabou ou de blesser...
C'est ce que que j'essayais de sous-entendre en parlant de "doutes sur l'avenir".
31 ans Vallet 2805
Merci de me préçiser qu'il va mourir dans quelques années ça fait toujours plaisir à entendre :?

pour le mitant c'est un peu compliquer parce que tant que moi je suis pas sur d'avoir un revenu fixe (un cdi) on risque de se retrouver sans rien.
Parce qu'avec un mi-temps il gagnera moins qu'au 35 h (je vous apprend rien ^^)il touchera également moins qu'avec ces allocation et si jamais il perd son travail pour X ou Y raison il retrouvera pas ces alloc de suite (c'est tres long faut refaire une demande au pres de la mdph et il son pas presser)
donc si moi derrière je peux pas assurer on se retrouve sans rien.
parce qu'il y aussi le faite (enfin sa ces lui qui le dis) que soit disans si y bosse et qu'il a pu de taf pour X raison ces pas sur qu'on lui redonne ces allocations par la suite ...

et puis honnetement money je comprend ce que tu veux dire mais il profite pas ! enfin j'ai pas l'impression qu'il profite de ces journée c'est un geek il passe son temps devant le pc et la consol !!
quand je faisait mes étude et que lui restai à la maison il s'occuper un peu de la maison vaisselle linge menage mais à 2 y a pas grand chose a faire et ça prend pas plus de 2/3h par jour pour tout faire !!

lui il ne se sens redevable de rien du tout pour lui ces normal de toucher cette aah
pour ce qui est de la discrimination il a la reconnaissance de travailleur handicapé donc il a des place reserver dans les administration et min de rien pour le reste sa aide puisqu'il rentre dans les cota grace à ça

je lui en est parler plusieurs fois il me dis qu'il veut bien reprendre ces études mais qu'il sais pas quoi faire.
ok ces pas tjr facile de trouver ça vois mais il fait aucun effort pour chercher et on s'engueule bcp à cause de ça.

Perso sa me fait peur parce que je me vois pas rester avec quelqu'un qui fait rien (même une activité dans une assos ou autre m'en fou quoi mais un truc)
2513
Pardon c'est pas ce que je voulais dire, je voulais juste dire qu'il était peut-être dans un état d'esprit où il se dit qu'il a pas besoin de travailler parce qu'il n'atteindra jamais la retraite alors autant qu'il "prenne tout de suite sa retraite". Ca se discute.


Sinon concernant le mi-temps. Alors normalement s'il prend un mi-temps en tant que travailleur handicapé, la MDPH lui verse un complément de salaire de telle sorte qu'il ait un salaire de temps complet.

Et s'il arrête de travailler il retrouvera son AAH, par contre j'imagine qu'il faut renvoyer un dossier et vu comme ils sont lents à la MDPH, le risque c'est qu'il se retrouve sans ressources pendant minimum 6 mois (ils avaient mis 1 an à traiter mon dossier mais 6-8 mois c'est la moyenne).
2513
Ha oui sinon s'il est motivé par des études, je lui conseille d'être reconnu étudiant handicapé et de faire une demande de remboursement de transport au CROUS (s'il est à l'université), ça aide vraiment beaucoup.

En tant qu'étudiant handicapé, il peut bénéficier d'un preneur de notes (si un jour il est absent il est sûr d'avoir son cours) et d'un tiers-temps supplémentaire aux examens.
3431
Noemimie a écrit:
Merci de me préçiser qu'il va mourir dans quelques années ça fait toujours plaisir à entendre :?

Je ne cherchais pas à te démoraliser en disant ça mais c'est malheureusement la réalité de cette maladie (et j'imagine que tu la connais) et il fallait bien que j'évoque cela pour argumenter le fait qu'il ne voyait pas l'intérêt de travailler dans sa condition.

Noemimie a écrit:

et puis honnetement money je comprend ce que tu veux dire mais il profite pas ! enfin j'ai pas l'impression qu'il profite de ces journée c'est un geek il passe son temps devant le pc et la consol !!

Tu penses qu'il ne profite pas mais peut-être que lui ça lui suffit et qu'il se sent bien comme ça et que c'est sa façon à lui de profiter de son temps libre.

Noemimie a écrit:
lui il ne se sens redevable de rien du tout pour lui ces normal de toucher cette aah
pour ce qui est de la discrimination il a la reconnaissance de travailleur handicapé donc il a des place reserver dans les administration et min de rien pour le reste sa aide puisqu'il rentre dans les cota grace à ça

Je trouve que c'est normal qu'il touche l'AAH à cause de sa maladie.
De plus, je pense qu'il aura malheureusement du mal à trouver un travail stable et correctement rémunéré parce que peu d'employeurs prendront le risque d'embaucher quelqu'un atteint d'une grave maladie.
41 ans 04 5576
Bonjour,

si je comprend bien ton problème, Noemimie, ce n'est pas tant une question d'argent qu'une question de savoir ce qu'il va faire de sa vie, d'avoir un but, c'est cela ?

Pour le coup je te comprend parfaitement, je serai infichue de passer du temps avec quelqu'un qui n'a pas de but dans la vie.

Pour la question du "je ne vois pas pourquoi je travaillerai puisque la société me paie"... argh, comment dire ? argghhh quoi. Il y a deux façons de voir les choses. Même si ça te heurte, la question de son esperance de vie entre en jeu... comme l'a dit moneypenny, et même si c'est dur à entendre, s'il lui reste "peu de temps", c'est compréhensible qu'il veuille en profiter. "Profiter" de la vie ne veut pas dire la même chose pour les uns et les autres, et même si ça te parait nul, peut être que son pc et sa console lui convienne. Lui as tu au moins demandé s'il esperait s'accomplir un jour ? et dans quoi ?

Maintenant, si son esperance de vie est longue, s'accomplir dans un pc et des jeux videos, sur le long terme... ça va pas être facile. Et sans parler de se reposer sur la société, enfin un petit peu quand même.. la position d'"assisté" n'est absolument pas enviable sur le long terme. S'il peut travailler, il faudrait qu'il le fasse, ne serait ce que pour remplir ses journées avec quelque chose de constructif et... ben ne pas être un boulet, quoi. Nous avons dans ma boîte des travailleurs handicapés (pas pour des raisons caritatives, ne rêvez pas, c'est simplement parce que ça permet des réductions d'impôts, je crois ou des subventions :roll:) et je les admire sincèrement parce qu'ils pourraient aussi rester chez eux à vivre de leur indémnités. Mais non. Ils peuvent travailler, alors ils participent à la société et apportent leur contribution.

Il y a de plus de nombreuses personnes qui sont indécises sur la voie à suivre, ne savent pas quoi faire de leur vie. La plupart se met un coup de pied aux fesses parce que rester à larver signifierait soit avoir une vie très difficile, soit être une charge pour leurs parents et que généralement, au bout d'un moment, les parents ne sont plus d'accord. Ton copain, lui, malheureusement, il a la solution de facilité. Pourquoi se mettrait il le coup de peid aux fesses, puisque l'état paiera toujours ? :roll:

Bref, tout ça pour dire que ce n'est pas un sujet facile.
2513
Je crois que l'AAH c'est au maximum dans les 700€, c'est pas non plus extraordinaire pour vivre.
Avec 700€ tu ne peux "profiter de la vie" que dans certaines limites.

Mais vraiment s'il est intéressé par des études, encourage-le à faire ce dont il a vraiment envie. Parfois on se met des barrières en se disant qu'on n'y arrivera pas, qu'on a pas le niveau, et on garde ses désirs enfouis.
Je suis certaine qu'il a une petite idée de ce qu'il aimerait.
Vraiment, quitte à profiter de la vie, autant étudier ce qu'on aime.
44 ans 93 1174
Salut

Effectivement ce n'est pas facile.
La question n'est pas l'argent mais l'accomplissement, or l'accomplissement passe t'il forcément par le travail?

Ce que je vois de ton homme c'est un peu ce que tu sous entends, un profiteur, mais qui profite de quelque chose de normal.
Maintenant ce que je ne cautionne pas et que tu ne cautionneras sans doute plus longtemps c'est le fait de ne rien faire. Ne pas travailler pour un salaire ne me heurte pas, mais ne rien faire d'autre de sa vie que de jouer au geek ça me heurte. Parce que quels que soient ses ennuis de santé, il a bien des passions, des envies, des besoins non?
C'est à creuser avec lui, que compte il faire dans 10 ou 20 ans, jouer à la wii toute la journée? Et si vous avez des enfants?
31 ans Vallet 2805
Je suis bien consciente qu'il vivra surement bien moins longtemps que moi ... malheureusement.
d'ailleurs je me permet de vous laisser un liens
http://labreizhdelespo...perso-orange.fr/challenge.html
Je ne fait pas de pub hein mais c'est son papa qui à fait une petite association pour l'aider comme il peut et ce site donne des infos pour celles que sa intéresse.

C'est passion à lui son concentrer sur son pc et ses consoles
il est fan des chevaliers du zodiaque il adore faire des scantrad et les jeux vidéo (un vraie geek quoi ^^ )

c'est claire que moi l'argent je m'en fou ce qui m'intéresse c'est ce qu'il va faire de sa vie,
il y a bien un truc qu'il aimerai faire c'est un école de jeux video je crois mais voila c'est pas un diplôme reconnu par l'état et surtout c'est 4000 euros l'année (comment dire qu'on à pas les moyens...)
mais c'est claire que même lui il ne sais pas ce qu'il va faire de sa vie. et ce qui m'inquiète le plus c'est que sa à pas l'air de le stresser plus que ça.

Oui lui il touche 650 d'aah + 100 de majoration (parce qu'il vit plus chez ces parents) + les apl soit 1100 euros.

je lui parlerai de tout ce que vous m'avez dis (pour le mi-temps, pour les études etc...)

merci les filles
B I U