MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Réussir pour quoi?

M
45 ans 41
Salut à tous,

je me pose encore pas mal de questions existencielles.
Reussir, s'en sortir -> c'est quoi pour vous?


dans quel but? montrer à mes détracteurs, que je ne suis pas une  
"grosse mer.." comme ils disent?
que je peux réussir et m'en sortir et que j'en suis capable.
que je suis suffisamment forte pour...

ou pour moi, et ceux que j'aime? améliorer leur confort de vie, me rendre et les rendre heureux

et vous, avez vous l'impression d'avoir réussi? et quelle est votre motivation?
160
Réussir dans sa vie? Pour moi l'idéal serait un juste équilibre entre ma vie privée et un travail-passion plutôt qu'un travail-labeur.
En ce qui concerne la réussite financière ce serait un formidable moyen de gâter mon entourage et d'avoir quelques soucis en moins et de gagner une certaine liberté.
52 ans Out of Africa... 4355
Ouuuhhh une vraie mine à questions :D !!!!

Réussir, pour moi, c'est vivre MA vie comme je l'entends en accord avec MES désirs et MES besoins. Je n'ai rien à prouver !!! Je ne suis responsable que de mon fils puisqu'il a 4.5 ans (et de moi-même celà va de soi !!! lol).....

Tu n'as pas obligation de rendre les gens heureux et tu ne dois pas TOLERER qu'on te maltraite. N'oublies pas : enfant tu ne pouvais pas y faire grand chose, mais aujourd'hui tu es adulte, tu as les moyens de te défendre !!! Tu dois apprendre à te respecter, à t'aimer. Tu le mérite autant que nous tous ici... SI tu te poses autant de questions c'est que tu dois avoir conscience d'un décalage entre ce qu'on a voulu que tu sois et ce que tu es réellement... courage...
B
36 ans 3449
Réussir, c'est atteindre certains des objectifs, voir tous les objectifs qu'on s'était fixé : faire des études, avoir un job intéressant, motivant, fonder une famille, acheter une maison.

C'est comme à la bourse : on se fixe un plafond de plus-value et dès qu'il est atteint, alors on a réussi.

J'ai réussi à faire des études, donc après il faudra que je réussisse à avoir un boulot qui me plait. Puis à construire une famille, seule ou avec quelqu'un.

Si je veux réussir, ce n'est pas pour les autres, mais pour moi. J'ai pas envie de me réveiller un matin en me demandant ce que j'ai fait de ma vie. J'ai de l'ambition et jamais je n'accepterais de vivre à moitié. Je veux tout et je me débrouillerais pour essayer de l'obtenir.

La réussite n'est pas forcément suivre un chemin tout tracé, mais c'est arriver à la fin du voyage.
31 ans Marseille 503
Réussir pour moi c'est de faire le boulot que j'aimerai faire c'est à dire styliste, avoir un homme que je trouverai beau, qui me trouverai belle et qui m'aimera, qui me donnera de charmants enfants , avoir une famille qui me rendra heureuse de vrais amis et offrir une super croisière pour les Caraïbes à mes parents.
Voilà
M
45 ans 41
je vais reflechir à tous ca.

aujourd'hui, je pense aux derniers instants qui precedera ma mort : j'espere pouvoir me dire
"tu as vécu une chouette vie et fais ce que tu as pu, tu peux reposer en paix"

jusqu'a présent, je me laissais bouffer par ma famille qui voulais que je suive telle voie, que je soit à la hauteur.

j'avais le sentiment d'avoir le devoir de rendre ma mere heureuse (la pauvre car abandonnée par son mari) et de montrer à mon pere que je suis capable de.



merci.
V
44 ans 179
Très belle question...

Avoir réussi, c'est être épanoui vu ce que l'on a sans être déçu de ce que l'on n'a pas. Je crois avoir bien résumé là :)

Je me suis souvent posée cette question plus jeune et à bientôt 30 ans, j'ai réussi.
J'ai réussi surtout depuis que j'ai arrêté de comparer. J'ai réussi tout court, pas réussi par rapport à qqn ou qqch.
J'ai réussi surtout depuis que j'ai arrêté de croire que la réussite était une situation parfaite. J'ai réussi...mais il reste des choses qui, pas toujours les mêmes, pas toujours au même moment, ne vont pas aussi bien que je ne le voudrais.
J'ai réussi surtout depuis que j'ai arrêté de croire que la réussite était une situation confortable. Prenons un exemple. J'ai une amie qui a une belle carrière mais pas de famille: elle trouve que j'ai énormément de chance d'avoir 3 enfants pareils etc... en ayant pourtant une carrière similaire à la sienne. J'ai une autre amie qui a 3 enfants aussi mais a un travail "parce qu'il faut" et ne s'en trouve pas si mal même si certaines réflexions me font penser que... (vu ce que tu gagnes, vu ceci, vu cela). Alors je dis que oui, j'ai tout cela et puis je m'amuse à leur raconter une de mes journées type. Et là elles avouent sans peine qu'elle en tiendrait pas un rythme pareil. Ma vie est belle sans pour autant être "facile".
Et finalement, pour ma part, j'ai réussi mais seule, je ne suis rien. J'ai réussi pour moi, pour les autres et surtout avec les autres.

Vega
52 ans Out of Africa... 4355
miliana29 a écrit:
je vais reflechir à tous ca.



j'avais le sentiment d'avoir le devoir de rendre ma mere heureuse (la pauvre car abandonnée par son mari) et de montrer à mon pere que je suis capable de.

merci.


déjà connu ça aussi avec une mère dépressive !! Et bien non, l'enfant n'a pas pour rôle de "distraire" la mère ou le père !! Et puis quoi encore !! Une mère est une personne adulte qui a les moyens de se prendre en charge, PAS UN ENFANT !!!! Alors maintenant, vis pour toi et prends soin DE TOI UNIQUEMENT.... Ne te poses plus la question de savoir quelle fille idéal tes parents voudraient.. TU ES TOI ET TU VIS TA VIE POUR TOI... Tu es encore jeune, profites de ton energie pour construire.. courage, vu tout ce que tu nous dis et la force que je ressens chez toi, tu vas y arriver... D'ailleurs, tout ce que je te dis est valable pour moi aussi !!! ;)
39 ans Belgique 4012
Pour moi, réussir, c'est déjà en être arrivée au stade où je suis aujourd'hui.
Je suis heureuse d'avoir eu assez de ténacité pour arriver à faire des études, et même avoir arrêté celles que j'avais commencé et qui me rendaient malheureuses.
Je suis heureuse parce que j'ai réussi à aller au-delà de ce que mon père me disait durant mon adolescence ("tu t'es regardé, personne ne t'aimera jamais, t'es trop grosse" etc), pour arriver enfin à m'aimer et à apprécier ce que je suis.
Je suis heureuse parce que j'ai réussi à vaincre pas mal de mes peurs pour continuer à avancer (par ex, oser draguer mon chéri, ça a pas été facile à décider ;) ).
Je suis heureuse parce que je vis avec mon amoureux, qui a des tonnes de qualités que je n'ai pas (calme, réserve, "force tranquille"), et qu'on s'aime.
Je suis aussi heureuse parce que moi qui suis une phobique puissance mille, j'apprends actuellement à pas écraser un insecte dès que j'en vois un, mais à l'attraper avec une petite boîte spéciale. Cette boîte est transparente, et comme ça je peux voir l'insecte à l'intérieur, et m'habituer à sa présence. :D (trèèèèèèèèèès gros effort pour moi).
Je suis heureuse parce que j'ai réussi à m'adapter en Belgique, après avoir quitté la France (très dur à vivre ça), et j'ai réussi à me faire des amis.
Je suis aussi heureuse parce que j'ai dit "merde" à tous ceux qui me faisaient du mal (par ex, ma grand-mère paternelle qui considérait que mon sang était pas assez "pur" car je suis pas 100% française... vieille conne :roll: ).
Je suis enfin heureuse, parce que j'ai réussi à intégrer toutes les épreuves que j'ai vécues, et à en tirer de bonnes choses, en laissant le mal et la peine de côté. ;)
Maintenant, une réussite totale pour moi serait quelque chose que je n'ai jamais vécu: vivre dans une famille unie, avec des enfants, faire un travail qui me plait, et avoir ma maison à moi, d'où on pourrait pas m'éjecter sous peine de pas avoir payé le loyer. Je suis encore loin d'avoir atteint tout ça, mais j'y travaille. ;)

Et pour toi la réussite, c'est quoi?
33 ans 947
miliana29 a écrit:
jusqu'a présent, je me laissais bouffer par ma famille qui voulais que je suive telle voie, que je soit à la hauteur.

j'avais le sentiment d'avoir le devoir de rendre ma mere heureuse




Je vis exactement la même chose! je ne peux pas faire un pas sans que celui-ci soit adressé à ma mere, je veux dire par là que j'essaye d'être une enfant respectable à ses yeux et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour ne pas la décevoir, et si au cas je n'ai pas fais ce qui serais bon selon elle alors je me culpabilise. J'ai découvert ça au fil de mes letures psychologiques, elle veut faire de moi son double, pour elle tous ses agissements sont vrais, biens alors elle ne comprend pas pourquoi je me force à faire autrement (je lui répond toujours: "simplement parce-que c'est ma vie, ma personnalité, mon caractère, ce qui est bon pour toi ne l'es pas forcément pour moi!"). Même si j'aime ma mère à en crevé, aprfois faut la remettre sur le droit chemin lol :D .
Enfin je crois que je me suis un peu égaré. Tout ça pour dire que jusqu'à présent (car je n'ai pas beaucoup d'expérience vu mon jeune âge) je ovulais réussir pour ma famille, pour qu'ils soient fières de moi, alors que maintenant je me rend compte que mon bonheur en dépend et que je dois faire ce qui me semble juste.
Je pense donc que l'on doit réussir pour soi , c'est le pricipal pour une vie épanouie.

Kiss :D
M
45 ans 41
Vous avez toutes de quoi etre fiere de vous, les filles, et toutes !!
et c'est vers cela que j'aimerais tendre, la fierté!


kokette, dans ma culture, l' enfant est redevable envers la mere -> elle l'a mis au monde !!!! il a le devoir de rendre sa mere heureuse. et garre à lui, s'il la contrarie

aujourd'hui, je ne peux pas dire que j'ai reussie ma vie. je n'ai pas reussi a être la fille que je reve d'etre, car je n'ai pas encore reussi a me débarassés de mes blocages...et ca me pourris la vie, aussi bien sentimentalement, que professionnellement.
flyingdog -> je suis admirative devant ton courage et ta volonté.
ca me rassure de voir qu'on peux y arriver.

la fille dont je reve d'etre, est tout simplement bien dans sa peau !!
et apres je verrais pour le boulot et la famille

je crois que c'est une philosophie de vie...ou on choisis de vivre sa vie (ca veut pas dire etre égoiste et ne penser qu'a soi) en se basant ce qu'on aime, ce qui nous fais plaisir, ce qui nous reussit etc
et être fiere de soi.

ou on choisis de vivre sa vie en se basant sur les autres, faire comme maman me dit de faire, imiter la cousine qui s'est casée avec le premier venu, s'acheter les memes chaussures que la copine, montrer aux autres qu'on est capable de,

j'ai beaucoup de mal a me détacher de ca : prouver aux autres ma valeur et arreter de me dire que je ne suis là pour venger ma mere bafouée par mon pere.

j'espere avoir la force chaque jour de tenir ...surtout de ne pas jeter aux oubliettes tout ca !!!
52 ans Out of Africa... 4355
miliana29 a écrit:

kokette, dans ma culture, l' enfant est redevable envers la mere -> elle l'a mis au monde !!!! il a le devoir de rendre sa mere heureuse. et garre à lui, s'il la contrarie

j'ai beaucoup de mal a me détacher de ca : prouver aux autres ma valeur et arreter de me dire que je ne suis là pour venger ma mere bafouée par mon pere.

!!!


Si ça peux te rassurer, c'est pareil dans beaucoup de culture !!! En fait je crois que les parents nous utilisent parce qu'ils ne sont pas capables de prendre en charge eux-même leurs propres besoins !!! Ils se servent de nous pour se nourrir affectivement, pour se "redorer" le blason, pour leur apporter la fierté qu'ils n'ont pas.. . Alors crois tu vraiment que ce soit là le vrai rôle d'un enfant ??? Un enfant ne peux pas répondre aux besoins de ses parents , c'est leur rôle à eux de répondre aux besoins de l'enfant...Je me répète mais eux en ont les moyens, un enfant non, il a trop besoin de ses parents... Non, tu n'es pas là pour réparer la vie de ta mère, c'était à elle de le faire !!! Si ta mère ne peut comprendre celà et bien tant pis pour elle... Tu ne vas pas "annuler" ta personnalité toute ta vie pour essayer de lui plaire ou de te faire aimer . Ton corps te le rappelle chaque jour. Penses à toi, à ce que tu vas construire dans le futur !! Et dis toi que toi, avec les questions que tu te poses aujourd'hui, tu sauras rendre tes enfants heureux...
Maintenant, pour te détacher de tout celà, il te faut faire le deuil de l'amour que tu n'as pas reçu, le deuil de la mère et du père aimant...c'est le plus dur, après ça roule !!!!!
39 ans Belgique 4012
Citation:
je crois que c'est une philosophie de vie...ou on choisis de vivre sa vie (ca veut pas dire etre égoiste et ne penser qu'a soi) en se basant ce qu'on aime, ce qui nous fais plaisir, ce qui nous reussit etc
et être fiere de soi.


Ben moi, j'appelle ça vivre sa vie. ;) Tu as raison de vouloir vivre pour toi... car personne d'autre ne pourra le faire à ta place. Par contre, ça veut pas dire être égoïste. Si tu es épanouie et en paix avec toi même, ceux qui t'aiment le sentent, et ça leur apporte aussi du bonheur. En plus, c'est pas parce que tu choisis des choses qui te font du bien à toi que tu n'est plus généreuse envers les autres. Si tu éprouves de l'amour envers toi-même, tu es capable d'en donner énormément aux autres aussi, et de leur prouver en leur faisant des cadeaux, par exemple (j'adore faire des cadeaux :D ).

Et en ce qui concerne ta mère, ce n'est pas à toi de la "venger"... mais à elle. Si ton père l'a bafouée, c'est à elle de réagir, pas à toi. Tu n'es pas là pour réparer les erreurs des autres tu sais. C'est déjà assez difficile de réparer les tiennes, ou d'éviter de trop en faire. :? Alors même si c'est une obligation d'être loyale et redevable envers ta mère, et bien il faut lui faire comprendre que c'est en étant heureuse toi-même que tu lui prouves ton allégeance. Pas en revivant ses expériences négatives. ;)
52 ans Out of Africa... 4355
Flying.. on est d'accord :shock: Ben ça alors !!!! :D Bisou
39 ans Belgique 4012
Câline a écrit:
Flying.. on est d'accord :shock: Ben ça alors !!!! :D Bisou


Miliana a provoqué un miracle! ;)
B I U