MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Réactions au duphaston / gonal

S
48 ans 5
Bonjour à toutes,

Ben oui, un homme sur le site... je me risque !

Voilà, mon amie suit un traitement de stimulation ovarienne, Duphaston + Gonal F. Elle va commencer le Gonal  
dans quelques jours. Ca a l'air difficile pour elle (maux de ventre et le morale assez chamboulé). Je crois comprendre que la prochaine étape sera encore plus difficile. J'ai un peu peur de ne pas être à la hauteur, j'ai des réactions de mec qui ne sont pas appropriées (ex je lui dit que ses douleurs vont passer, elle me répond que non que c'est le traitement et qu'elle ne veut pas minimiser les choses. Effectivement, c'est aussi une façon de nier.)
Pour faire simple, je suis confronté aux douleurs d'une femme, à ces douleurs que j'ai toujours rangées dans ma tête sous la rubrique "règles". Je me sens démuni, j'ai l'impression qu'elle m'échappe (je sais c'est idiot), impression qui a des répercussions sur mes réactions.
Je voudrais juste être en mesure d'apporter la bonne réponse à cette épreuve, faire en sorte qu'elle puisse se dire qu'elle peut compter sur moi, réellement.
Avez-vous des témoignages, des remarques qui me permettraient de mieux comprendre ? Et d'éviter surtout que ce désir d'enfant ne se transforme en cauchemar ??

Merci
39 ans mantes la ville(78) 4522
des réponses y en a pas faut juste épauler et comprendre le caractère de chieuses qu'on a quand on est stimulée , irrascible , hyperémotive et au final c 'est une prépa al grossesse ;)
S
48 ans 5
Si c'est une prépa à la grossesse alors ça me rassure !

Pourquoi "pas de réponse". Ca je ne comprends pas.
33 ans le mans 816
moi quand j'ai un peu mal au ventre à cause du traitement mon mari me dis juste ça va aller,ça va passer,je le sais très bien et comme dis pain de mie il n'y a pas de réponse à avoir en fait on a besoin de pas grand chose comme réponse parce qu'on sait ce qui se passe (plus ou moins) et malheureusement notre copain ou mari ne peut rien faire du tout ...je sais pas si je suis claire mais en gros tu peux rien faire à part être là mais bon,ça ne changera rien aux douleurs qu'elle peut avoir ,ne t'inquiète pas ça passera ;)
49 ans quelque part sur la route du bonheur 621
chouette l'avis d'un homme juste au moment...
alors de par mon expérience, ne jamais dire ça va passer, parce que oui on le sait mais au final on a mal, hein !!!

moi j'aimerais que mon homme me dise qu'il est là simplement, qu'il me dise que je suis forte de supporter tout ça, qu'il m'aime, qu'on va y arriver, que j'ai le droit d'être triste, fatiguée, chonchon. Enfin, qu'il me chouchoute et qu'il me passe un peu de brosse à reluire quoi, m...e ;)

je te le dis comme je le ressens, qd on suit ces traitements on a un sentiment de solitude et d'impuissance, de doute, parfois de culpabilité, l'égo, le corps, le moral en prennent un sérieux coup. Et pour faire face, il faut qq à coté qui renvoie une image de soi positive
S
48 ans 5
minouchette2007 a écrit:
qd on suit ces traitements on a un sentiment de solitude et d'impuissance, de doute, parfois de culpabilité, l'égo, le corps, le moral en prennent un sérieux coup. Et pour faire face, il faut qq à coté qui renvoie une image de soi positive


Merki, oui c'est tout cela. Je vais veiller au retour de l'image alors. Surtout que moi je la vois forte.
34 ans 2384
Certains traitements peuvent donner les symptômes de grossesse. Perso, je suis en pause pour le moment car moralement le traitement était lourd. De grosses douleurs, l'impression que l'on jongle avec mes ovaires, la prises des médoc de plus en plus dur au quotidien et avec les RDV de suivi, l'impression de ne faire que montrer mes parties génitales à des inconnus (les médecins), franchement c'est dur ! le traitement et souvent on se rend pas compte mais les RDV à force c'est terrible aussi. Il faut que tu la soutiennes comme tu peux, je savais aussi que c'était dur pour lui, tous les deux on était toujours très déçus à l'arrivée des règles et je me suis sentie dans une routine qui a faillit faire éclater notre couple. Il faut bien faire attention à ça, essaye de lui changer les idées et essayez de ne pas faire l'amour que "sur ordonnance". Si t'as des questions n'hésites pas.

Bon courage.
56 ans 91 25732
Voyons voir... Ce que j'aurais aimé entendre, je ne sais pas trop, mais je sais ce que j'aurais voulu qu'il m'évite :
- ça va passer (nan ça passe pas, ça fait mal, c'est normal c'est le traitement, mais quand on a l'impression qu'on a le bide comme une montgolfière qui va éclater et qu'on sait que ça passera pas, pas la peine de nous dire que ça va aller mieux, on sait que c'est faux) :lol:
- se tirer et me laisser seule avec mes douleurs et mes angoisses (ah oui ça j'aurais aimé. Je ne dis pas que j'étais facile tous les jours. Mais me laisser toute seule très souvent ça n'a rien arrangé)
- me coller des angoisses en faisant des "plaisanteries" sur l'horreur qui m'attendait pour la ponction en me disant "mais c'est pour rigoler que je dis ça !". Ca ne m'a jamais fait rire, le mec qui rigole le jour où on lui enfonce une aiguille de 25 cm dans le ventre, je demande à voir ! :evil:

Il faut être là c'est tout. Demander ce qu'on peut faire (même si la réponse sera "ben rien, qu'est ce que tu veux faire ?" :lol: ). Et puis nous lâcher sans nous lâcher, s'occuper de nous sans nous coller et surtout nous montrer que vous nous aimez. ;)
S
48 ans 5
...la juste mesure en somme.
39 ans chez moi 5070
oui et pour ma part ça me rend tellement "malade" par moment que j'ai l'impression de ne rien assurer à la maison et au taf, du coup j'aime quand mon chéri prend des initiatives comme ranger sans que je lui demande me fait mon p'tit dej au lit me propose de me masser le dos car pour ma part c'est ma pire douleur.

En ce qui concerne les mots à dire dans ces cas là, pour moi c'est juste je t'aime , merci pour nous et t'as besoin de qeulque chose pour aller mieux?

Mais bon faut quand même être prêt à s'en prendre plein la tronche, on contrôle pas nos hormonnes ;)
S
48 ans 5
nature a écrit:

Mais bon faut quand même être prêt à s'en prendre plein la tronche, on contrôle pas nos hormonnes ;)


Je souscris pleinement à cette parole pleine de sagesse :?
B I U