MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

ça va mal, très mal ...

32 ans 245
Bonjour les filles ...

Je me décide à poster ici parce que ce n'est pas facile de tout garder pour soit.

Voilà, tout commencait à aller bien dans ma vie : Reprise  
des études, nouveau logement, vie de couple, sortie de la galère niveau finances... J'ai mis de côté mes peines, je commencais enfin à m'accepter avec mes rondeurs, ce qui m'aidait considérablement dans mon réequilibrage alimentaire.

Mais voilà, ce matin, je sors pour aller à mon cours de conduite, et bing, je me tords la cheville et appuie dessus de tout mon poids. Sur le coup, vive douleur, mais cela s'est finalement estompé ... En rentrant chez moi, je me prépare à manger, et là la douleur se fait plus vive, je prends donc un anti douleur, et prends le chemin de mon école.

Et là, impossible de marcher plus longtemps, je fais donc demi tour et je suis complétement anéantie à l'idée de loupper mon cours de cette après midi qui était assez important.

Pour prévenir, je décide d'aller à la pharmacie à côté de chez moi, en attendant que mon copain rentre ce soir pour m'enmmener au médecin. Je demande au pharmacien une atéle, voilà que nous sommes partis pour les essayages ...

Mon mollet est si gros que le pharmacien n'a même pas pu faire le tour avec les bandelettes. J'étais morte de honte. C'est horrible, je suis si grosse que je ne peux même pas avoir accès à certaines choses. Je suis donc repartie avec une crême et un anti inflammatoire.

Je n'ose même pas aller à l'hopital de peur que je doive utiliser des béquilles : Je ne pourrais même pas me porter avec ! Et si je dois rester enfermée chez moi, je ne pourrais plus aller en cours, et mon année sera fichue !

Je suis si désespérée, je sais que c'est si immature, que je commence peu à peu à me faire vomir après les repas, je n'ai trouvé que cette solution pour palier à mon probléme, après avoir vu psy, chirugien pour sleeve ou pose d'anneau ... Tous ces rendez vous m'ont encore plus anéantis ... (Chirugien qui m'a totalement déconsidérée, dénigrée, en me disant que j'avais de fortes chances de rester sur la table d'opération, et que je ne pourrais jamais perdre mon poids sans une intervention chirurgicale).

Une partie de ma vie est gâchée à cause de ces kilos : En école d'infirmière, je ne peux pas rester debout 5h sans ressentir de vives douleurs dans les talons, sans transpirer comme si j'avais couru un marathon lorsque je m'occupe de mes patients ...

Je pourrais m'accepter telle que je suis, mon aspect dans le miroir n'est pas affreux. Mais ma santé, elle, en prend un sacré coup, mon corps ne cesse de m'envoyer des signaux, il m'alerte, mais je suis impuissante.

Je culpabilise énormément pour ce cours que j'ai raté cette après midi, et apréhende énormément pour la suite ...

Si des personnes ont des conseils, je les remercie d'avance !
35 ans 1433
Ma pauvre..
Ce que tu décris ressemble à une belle entorse ;)
Ne t'inquiètes pas, le mieux vraiment c'est de rester au chaud et tant pis pour le cours de toute façon tu pouvais pas! Mets ta cheville sur un tabouret, de la glace, prends tes anti inflammatoires et encore mieux qu'une attelle tu bandes bien la cheville pour qu'elle soit fixe.
Si les douleurs persistent, hop le médecin pour voir s'il ne faut pas faire une radio ;)
Mais rassure toi il y a très peu de chances pour que ce soit cassé et que tu ais besoin de béquilles puisque tu as réussi à aller à la pharmacie ;)

Je compatis avec tes problèmes perso je suis dans la même situation que toi, je suis interne donc tous les matins on fait le tour des patients et à la fin de la matinée j'ai trop trop mal aux pieds! Perso avec des bas de contentions j'ai un peu moins mal et le soir c'est bain de pied et crème pour les jambes lourdes!

C'est comme ça, je fais avec mon poids et même si c'est moins évident que pour mes amis minces ba ça ne m'empêche pas de faire mon job et de profiter de la vie ;)
30 ans Lille 906
Bonjour Khaa,

Étant astigmate depuis mon plus jeune âge (donc beaucoup de chutes), j'ai donc eu beaucoup d'entorses, de plus, je suis montée jusqu'à un poids 160 kilos ( maladie génétique ) à un moment de ma vie. Je vais essayé de dédramatisé point par point ta situation.

Pour ce qui est de ton entorse, tu peux appeler ton médecin généraliste, lui demander s'il peut te faire un strapping sur ton entorse. Tu achètes la bande en pharmacie et le médecin te le pose, là aucune limite de poids, le médecin va simplement immobilisé ta cheville( il me semble dans une position inverse qu'a pris ton pied pendant l'entorse).
J'ai eu recours de nombreuses fois à cela, j'ai eu une attèle seulement lors d'un arrachement osseux. Ton médecin te conseillera peut être de faire une radio. Tu dis que tu as peur des réflexion mais je n'en ai jamais eu pour une entorse, ils n'ont pas besoin de connaître ton poids et le personnel qui te manipule pour prendre les clichés sont plus concentrés sur la position de ta cheville/ ton pied qu'autre chose..
Après un peu de repos les béquilles ne seront pas forcément nécessaires, surtout si le strap est bien fait ( attention épilation gratuite lors du retrait)

Nous sommes en début d'année universitaire, si tu rates quelques jours, ce n'est pas une catastrophe. Est-ce que tu as déjà sympathisé avec des personnes? Avez-vous échangés vos numéros de portables? Tu peux rattraper tes cours magistraux ( si tu en as ) en faisant des photocopies et pour la pratique tu peux te renseigner aux près de tes formateurs en revenant..

Je ne sais pas si tu as une présence obligatoire, auquel cas tu pourrais demander comment cela se passe à au secrétariat lorsque tu les préviendras de ton absence..

En ce qui concerne la sleeve, que j'ai subi en juin 2009 à 160 kilogrammes, je suis la preuve vivante qu'à ce poids o y reste pas forcément.. Je suis tout juste à un poids à trois chiffres maintenant sans faire un régime draconien et en mangeant tout de même des sucreries.
Je peux te donner par Mp le nom de mon chirurgien qui se trouve à Bichat à Paris dans le 18ème. Il ne m'a pas fait un réflexion sur mon poids de départ et il est celui auquel on envoie les patients qui ont un problème pendant l'intervention. Entre mon premier rendez-vous et mon opération, il s'est écoulé 6 mois..

Bon courage à toi
32 ans 245
Merci pour vos réponses qui me font chaud au coeur !

J'en ai limite les larmes aux yeux.

J'ai effectivement des amies dévouées qui vont m'aider pour demain, donc pour cela je suis rassurée.

Je crois qu'avec un tel poids physique et psychologique, on a parfois des moments de blues intense, surtout lorsque l'on est de nature "bouge bouge" et que l'on est obligé de rester cloitrer sur son canapé et de loupper ses cours parce qu'on est pas capable de marcher en béquilles.

@MissGwen : Pour les bas de contention, j'y ai pensé : Je redoute seulement que la pharmacienne me dise "nous n'avons pas votre taille en stock, il faut la commander", c'est si humiliant. En tous cas, ça fait plaisir de voir que tu est interne et que je ne suis pas la seule à rencontrer ces difficultés. La douleur aux talons est affreuse, effectivement, une douleur qui te prends si bien que tu ne peux plus rester immobile, debout.

@Ptiteluciole : Merci pour ton long discours. Je vois bien que tu es une preuve vivante que tout est possible. je vais me renseigner. Pour les cours, il faut que j'apprenne à dédramatiser.

Je vous remercie. ;)
30 ans Lille 906
Tu n'as vraiment pas à avoir de honte pour ce qui est de la pharmacie. J'ai dû porter une attèle complète, qui montait jusqu'à l'aine et ils me l'ont faite sur mesure. Ma marraine qui a subi une chirurgie d'abdominoplastie a dû porter un panty, ils ont pris ses mesures et ont commandé sans rien dire. Ils ne peuvent pas se permettre une réflexion c'est anti-professionnelle et cela serait discriminatoire
51 ans Mons / Belgique 2229
Pour tes talons, tu as pensé à aller voir un podologue (j'avais très très mal et en portant des semelles orthopédiques qui ont rectifié ma position de marche, envolées les douleurs - et pourtant je n'ai pas perdu de poids !!) :)
B I U


Discussions liées