MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je voudrais votre avis sur mon cas ...

2630
J'ai 23 ans, j'ai un IMC de 45 (obésité morbide).
Je ne peux, et ne veux pas rester comme ça.
Autant mon physique, je m'y suis faite, j'aimerais bien perdre du poids  
mais si ça n'était pas possible j'en ferais pas une maladie. Autant mes problèmes alimentaires, je VEUX m'en débarrasser, j'en ai marre de constamment manger, de ne penser qu'à ça, de me servir de la nourriture comme réconfort, comme punition, comme défouloir etc ...
J'en ai marre de manger jusqu'à en avoir des nausées, et même si j'aime manger, parfois j'aurais simplement envie "d'arrêter", de ne plus jamais devoir manger, ce serait tellement plus simple ...
Une vie construite sur autre chose que la nourriture ...
Le problème, c'est que mon copain aime bien manger, que mes parents aiment bien manger, que tous mes amis aiment bien manger, que la nourriture est quelque chose de social, qu'il est difficile de s'en détacher ...
Je voudrais pouvoir manger quelque chose de bon, et puis m'arrêter au milieu en disant "Ah c'était très bon mais j'ai plus faim" ... Je voudrais pouvoir refuser quand on me propose de me resservir, mais pas parce que "c'est pas bien de se resservir", mais parce que je n'en voudrais vraiment plus ...

J'ai acheté et lu le bouquin de Zermati (le début en tout cas, la partie théorique). Je crois totalement en ce qu'il avance, et je pense qu'une rééducation alimentaire serait la bienvenue pour moi.
Je serais même prête à me faire aider par un médecin (ce qui est un énorme progrès venant de moi, mais pour ça il faudrait que j'en trouve un qui soit réellement capable de m'aider, et pas simplement de m'engueuler parce que j'ai mangé un fruit de trop ...)
Je pense que ce serait le meilleur moyen de "guérir" mes problèmes alimentaires.


Mais à côté de ça, je commence à m'inquiéter pour ma santé. J'ai des angoisses de mort, j'ai l'impression que je vais en mourir ...
Et de manière raisonnée, je sais que ce serait une bonne chose que je perde du poids, au moins 30/40kg ; ça ne me rendrais pas mince, mais au moins ça serait moins "dangereux" pour moi ...
Parce que là, non seulement je suis très en surpoids, mais en plus en ce moment, je crois même que je continue à grossir :? (je n'ai pas de moyens de le savoir vraiment, je suis au-dessus du seuil de ma balance ...)

Je précise que je n'ai ni diabète, ni cholestérol et que pour l'instant je n'ai aucun problème de santé. Mais j'ai pas envie d'attendre qu'ils arrivent pour faire quelque chose ; j'ai des antécédents de diabète dans la famille, et mon père a une hernie hiatale à cause de son surpoids, qui l'oblige à prendre des médicaments tous les jours ...

Le truc, c'est qu'il faudrait donc que je perde du poids, mais je ne sais pas comment ...
La chirurgie, c'est hors de question, pour rien au monde.
Les régimes, je ne suis pas contre dans le principe, mais là en ce moment, je suis dans un état d'esprit qui rend cette "solution" impossible (à peine j'envisage l'idée de me restreindre que je cours déjà au placard avaler tout ce que je trouve ...)
Et une RA, j'ai peur que ça soit trop long/lent, et que je commence à avoir des problèmes de santé ...

En plus de ça, je commence un nouveau boulot qui va être stressant, et j'ai peur de ne pas arriver à gérer le boulot et mes problèmes alimentaires en même temps, mais je ne peux pas attendre éternellement qu'il ne se passe rien dans ma vie pour commencer quelque chose, non ?

Alors je sais que je poste dans la partie RA, mais j'aimerais avoir des avis sincères sur ma situation : est-ce qu'envisager une RA dans ces conditions est une bonne idée ?
Est-ce qu'il faudrait que je perde d'abord un peu de poids (à l'aide d'un médecin par ex) ? Est-ce qu'il faudrait que j'aille d'abord voir un psy ? Mais combien de temps ? Est-ce que la RA peut m'apporter la "paix intérieure" que je souhaite, pour ne plus constamment être obsédé par la nourriture ?
F
110 ans 158
Citation:
Et une RA, j'ai peur que ça soit trop long/lent, et que je commence à avoir des problèmes de santé ...


Si tu savais à quelle vitesse j'ai perdu durant les premiers mois de RA ... Bon, en même temps, c'est très variable selon les individus, mais chez moi c'était bien plus rapide que faire un "régime équilibré" ou WW.

Tu peux commencer ta RA après plusieurs mois de régime hypocalorique ou de prise de poids, c'est sans influence. Le fait d'avoir un travail stressant ne t'aidera sans doute pas, mais avoir un travail stressant n'aide dans aucun cas.

Personnellement, je te recommande de te lancer, à ton rythme : si tu ne redécouvres pas tes sensations alimentaires avant plusieurs mois, qui s'en soucie ? Ce n'est pas une compétition. Et au pire, si tu ne perds pas assez vite à ton goût, rien ne t'oblige à continuer.
2630
Le problème n'est pas tant de ne pas perdre que de continuer à prendre ... :?
Et puis faut que je trouve un médecin compétent, ce qui là encore risque de ne pas être évident (si quelqu'un peut m'aider à ce sujet, je dirais pas non)
F
110 ans 158
Il me semble que sur le site du GROS il y a la liste des médecins, diet et psys qui ont la même philosophie.
Par contre, le hic, c'est que les résultats de la RA, tu ne les choisis pas : c'est une démarche qui te rapproche de ton set point (poids naturel si tu préfères) donc dans un premier temps, tu peux maigrir ou prendre du poids, puis te stabiliser.

Dans ton cas (surpoids important si je comprends bien), je pense que la perte de poids est on ne peut plus probable mais il existe des cas où ça n'arrive pas.
46 ans 1896
Foxtrot a écrit:
Il me semble que sur le site du GROS il y a la liste des médecins, diet et psys qui ont la même philosophie.

Il n'y a pas de liste, il faut leur poser la question. Je leur ai demandé par mail il y a quelques mois, il m'ont répondu assez vite. Il n'y a personne dans mon coin, selon l'endroit où tu habites tu peux trouver ou non. Pour ma part j'ai commencé une RA toute seule, et je fais avec plus ou moins de bonheur ce que j'ai lu dans le bouquin et sur le net.

Comme il n'y a pas de psy du GROS ici, j'ai pris rendez-vous pour en consulter un autre, j'ai choisi en posant des questions autour de moi. Je lui parlerai de ma démarche, peut-être qu'il pourra m'aider malgré tout.

Il y a des médecins ou diet qui connaissent des méthodes similaires au GROS sans pour autant en faire partie. Si vraiment il n'y a pas de praticien du GROS chez toi, tu peux essayer de trouver quelqu'un quand même, tu peux téléphoner et demander carrément si il ou elle s'y connaît en TCA, obésité, etc.
F
110 ans 158
Maiadi a écrit:

Comme il n'y a pas de psy du GROS ici, j'ai pris rendez-vous pour en consulter un autre, j'ai choisi en posant des questions autour de moi. Je lui parlerai de ma démarche, peut-être qu'il pourra m'aider malgré tout.


Pas idiot, tout particulièrement pour les TCAs car il me semble que la thérapie ne change pas énormément que l'on fasse une RA ou pas.
B I U