MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Mère et père au foyer, l'enfer ou le paradis?

35 ans 1433
S'occuper de ses enfants, le plus beau métier du monde?

Je voulais savoir si les mamans et papas qui s'occupent de leurs enfants 100 % de leur temps pouvaient nous faire  
part de leur expérience.

Personnellement, je ne pourrais pas ne pas travailler et passer mon temps à m'occuper de jolies têtes blondes! Même si je suis bien consciente que ce n'est pas de tout repos, j'aurais l'impression de perdre mon temps et de ne pas être utile en tant que personne. Alors forcément je réagis comme ça aussi parce que je n'ai pas d'enfant!! Mais bon, je ne comprends pas trop comment vous faîtes pour vous épanouir, surtout les jeunes personnes de 20-25 ans, entre les tâches ménagères et les gosses. Et qu'est qu'on devient quand les oiseaux quittent le nid?

Et pour les autres, vous pourriez tout quitter (ou rien commencer!!) pour vous occuper de vos enfants?
perso,avec zhom on a toujours ete d'accord,pas de nounou!
on prefere se serrer la ceinture mais que nos enfants soit elever par leur parent et pas par une inconnu.
du coup j'ai arreté de travailler a la naissance de mon fils,ca fait 6mois que je suis mere au foyer et c'est genial!!! :multi:

et honnetement je suis hyper epanouie!moi c'est si j'avais continuer a travailler que je me serrai senti inutile(pour mon enfant).je suis plus "utile" a mon enfant qu'a un patron(que va t-il m'apporter a part un salaire lui?).le bonheur de mon enfant passe avant tout.
on compte faire un bebe2 d'ici 1an et demi/2ans et je resterai pour lui aussi :D .

apres,malheureusement, certaines mamans n'on pas le choix financierement.la france est vraiment un pays qui ne prend pas du tout en compte le statut de maman et c'est bien dommage.mais quand on a le choix,je ne comprend pas que l'on choissise le boulot a son enfant.surtout un plein temp,et que nos ptits bouts passe du temp en garderie et compagnie.
meme si parfois je suis plus fatiguée que quand j'avais mon travail,je ne changerai pas mon choix de vie pour rien au monde.

le probleme c'est que la vie de mere au foyer ne s'arrete pas aux enfants et au menages,comme les gens se l'imagine :evil: .on a du temp pour des sorties et les loisirs (avec nos bebes)et je pense que l'on profite plus que les mamans qui travail(de nos enfants et de la vie en general).

et quand les oiseaux quittent le nid(se sera avant ;) ) et bien,je n'aurai pas le choix je reprendrai ma vie de femme au travail(les acquis professionnelle ne s'efface pas quand on devient mere au foyer).

pour moi la vie privee(de famille)passe avant la vie professionnelle.

c'est donc effectivement le plus beau metier du monde!!!
33 ans Parisienne exilée à Liège 1628
Je n'ai pas d'enfant et ne compte pas en avoir.
La vie de femme au foyer, c'est pas du tout mon truc, j'aurais l'impression de ne servir qu'à faire le ménage, la cuisine, chercher les gosses et me sentir un peu obligée de le faire puisque je ne travaille pas :?

Je trouve ça formidable les mamans qui s'occupent de leurs enfants à plein temps.
Ma belle mère a arrêté de travailler pour être mère au foyer mais elle faisait en même temps du bénévolat à la transfusion sanguine et des montages floraux pour l'église (quand les enfants étaient assez grands) qu'elle continue de faire même si les oisillons sont tous partis du nid, elle en a besoin pour sortir, s'occuper, avoir une vie sociale.
Elle a très mal vécu quand chéri a quitté le nid à son tour, c'était le petit dernier qu'elle voulait garder le plus longtemps possible.
S
31 ans 3465
Je n'ai pas d'enfants non plus, mais je crois qu'il y a du bon et du mauvais dans les deux situations.

C'est bien de vouloir élever son enfant soit-même et vouloir arrêter de travailler pour lui procurer le plaisir d'avoir sa maman avec lui.

Mais je peux te dire, que travaillant actuellement dans une garderie en qualité de stagiaire pour une année, les enfants ne sont pas malheureux à la garderie. Enfin dans la majorité...Au contraire, ils apprennent à devenir sociable et autonome! Après oui, certains cherchent plus leur parent que d'autres, mais ce sont en général des enfants qui ont des problèmes chez eux ( parents en instances de divorce ou séparés etc...)

Pour le reste, ils sont contents de retrouver les copains. C'est aussi un pas, vers le monde extérieur qu'on offre à un enfant, histoire de ne pas le garder prisonnier dans sa bulle, jusqu'au jour ou on va le lâcher à l'école et là tu peux être sûre, qu'il va mal le vivre les premiers jours.

D'ailleurs, il y a même des mères qui ne travaillent pas, qui mettent leurs enfants en garderie, pour qu'ils puissent jouer avec d'autres enfants. Pas à plein temps, mais quelques jours par semaine.

Sans oublier qu'être maman, ne signifie pas, ne plus être femme. Tu t'épanouis en tant que mère au foyer, tant mieux. Moi personnellement, j'aurais l'impression de passer après, et de ne plus avoir de temps pour moi. Parce que ton travail à toi, il ne se termine que quand l'enfant est couché et encore...Si c'est un bébé, tu bosses nuit et jours et tu n'as plus de temps pour toi.

Et puis oublie l'intérêt de l'enfant, ton intérêt à toi, il est ou la dedans? Oui je me doute que ça doit être magnifique et tout et tout...Mais personne n'est à l'abri d'un divorce. Du jour au lendemain, tu te retrouves sans rien, avec un gamin ( voir deux sur les bras). En plus tu dis que tu souhaiterais trouver un travail après que tes enfants quittent le foyer. Mais sais-tu que ça devient de plus en plus dur de trouver un travail rien qu'à la quarantaine? Et puis ta retraite la dedans? Tu n'en auras aucune ou presque...

Enfin, ça reste que mon opinion, mais vivre au crochet de mon mari, et regarder dans sa main, pour voir s'il est d'accord, pour m'acheter les nouvelles bottes à la mode dont j'ai envie, ce n'est pas mon truc.

L'idéal quand on a des enfants pour moi, c'est de travailler à temps partiel. Comme ça tu as du temps pour tes enfants, mais aussi TA vie à toi, en dehors du cocon familiale, ton indépendance et une activité différente.
46 ans France 378
bonjour,
Alors moi j'ai des enfants...enfin un petite fille de 15 mois et le mois prochain un petit garçon et la vie de maman ménagére ne m'épanouie pas du tout, en tout cas sur un plein temps ! j'ai besoin de me réaliser en tant que mére et les moments que je passe avec ma fille sont tout bonnement GENIAUX mais au delà de ça, je peu le dire je ne m'épanouie pas à la maison...j'ai besoin aussi de me réaliser en tant que femme...c'est important pour le regarde que je porte sur moi, celui de mon mari et celui des enfants...J'ai besoin d'avoir des collégues, un rythme de travail, des objectifs intellectuelles a atteindre...d'être remercier et estimée professionnellement. J'ai également besoin de savoir que mes enfants rencontrent d'autres personnes, d'autres enfants, qu'en dehors de ses parents ils communiquent, comprennent et s'adaptent au monde...C'est pour moi essentiel qu'ils est une vie à eux, a découvrir un tas de choses...
ma fille est en créche et je ne pense pas que des inconnues l'élévent, c son pére et moi qui donnons les bases et les asmat qui la guide sur ce chemin... qui lui apporte un tas de choses que son pére et moi ne pourrions pas lui apportée...de la diversité , pour moi c'est essentiel!
833
Lorsque Enzo est né j'ai arrêté de travailler. Ayant souffert enfant de ne pas avoir mes parents (car au boulot) je m'étais jurée de ne pas reproduire ce schéma. Cela fait donc 10 ans que je ne bosse que pas intermittance et cela convient à tout le monde. Je suis présente pour les devoirs, les gouters, les invits copains copines...je ne speed pas mes enfants...ils ont tout le temps le matin pour se réveiller et petit dèj...les devoirs ne se font pas à la va vite, j'ai le tmeps d'expliquer s'ils ne comprennent pas, je ne suis pas énervée et dans l'urgence pour gérer les taches quotidiennes...Et je suis là pour mon homme....qui travaille soit du matin soit d'AM...donc on a des moments à nous sans enfant...et c'est fort agréable. J'ai du temps pour moi, pour aire ce dont j'ai envie et les WE sont des WE en famille, sans ménage, sans course etc...que du bon temps avec mes 3 hommes. Parfois le travail me manque mais quand je vois comment je suis énervée, tjs en stress etc..je préfère rester là. Certes le fric manque, et ce ENORMEMENT, mais ce que nous partageons et vivons au quoitidien est le plus important. Tant pis si on ne part pas en vacances, tant pis si on n'a pas de vetements de marque...je préfère les sourires de mes fils, la tête heureuse de mon homme que j'attends en tenue coquine :lol: alors que les enfants sont à l'école et j'en passe..
40 ans oise 1060
au démarrage , il y a 4 ans , j'avais pas trop eu le choix que d'arrêter de bosser : pas de nounou , pas de crèche , famille indisponible , bref , la chiotte ! j'ai quand même tenté pendant un mois , mais c'était trop stressant .
maintenant j'ai 2 enfants et je ne tiens pas à aller bosser pour l'instant ! quand mon 2ème ira à l'école , je pense que là oui , ils n'auront plus autant besoin de moi .
par contre je ne suis pas du genre à briquer la maison à longueur de journée (ça ne veut pas dire que ma baraque est crade non plus !)! j'ai une vie sociale et j'y tiens ! je suis rarement chez moi .
pour ce qui est de savoir si c'est le paradis ou bien l'enfer ... je dirais un peu les 2 !
le paradis parce qu'on voit évoluer nos enfants , on profite beaucoup d'eux , on ne rate rien , etc ...
l'enfer parcequ'aux yeux des gens , on ne fout rien de nos journées , on est des feignasses qui veulent pas bosser , bref on existe pas .

ce qui compte pour moi , c'est la satisfaction d'avoir élevé mes enfants et d'en avoir profité ! d'avoir vu leurs 1ers pas , leur 1ère dent , les p'tits chagrins et les gros bobos , les 1ers mots , les grosses rigolades .......
je n'ai rien contre les femmes qui continuent de travailler , mais personnellement , j'avais besoin d'être avec eux et je ne voyais pas l'intêret de faire mes enfants si c'était pour que quelqu'un d'autre s'en occupe ...
40 ans oise 1060
à sibell : mes enfants ne sont jamais allé ni en crèche , ni en nourrice , mais je peux te dire qu'ils n'ont aucun problèmes de sociabilité ni d'autonomie !!!
être mère au foyer ne veut pas dire rester cloitré chez soi ! je peux te dire que j'ai une vie sociale bien remplie ,et que je suis très indépendante .
de même être mère ne veut pas dire ne plus être femme !
idem , je ne vis pas "au crochet" de mon compagnon , je n'ai pas à lui demander la "permission" pour m'acheter telle ou telle chose !
je crois que tu as beaucoup d'idées toutes faites sur ce choix de vie et que tu es un peu à coté de la plaque !
S
31 ans 3465
isadou4 a écrit:
à sibell : mes enfants ne sont jamais allé ni en crèche , ni en nourrice , mais je peux te dire qu'ils n'ont aucun problèmes de sociabilité ni d'autonomie !!!
être mère au foyer ne veut pas dire rester cloitré chez soi ! je peux te dire que j'ai une vie sociale bien remplie ,et que je suis très indépendante .
de même être mère ne veut pas dire ne plus être femme !
idem , je ne vis pas "au crochet" de mon compagnon , je n'ai pas à lui demander la "permission" pour m'acheter telle ou telle chose !
je crois que tu as beaucoup d'idées toutes faites sur ce choix de vie et que tu es un peu à coté de la plaque !


Avec des simples points de ponctuation, j'aurais compris aussi. Pas besoin d'assommer avec des points d'exclamations. :lol:

Il me semble ne jamais avoir dit que les enfants n'allant pas en garderie devenaient des asociaux. Non, ce que j'ai dis moi, c'est que c'était un pas en avant vers une vie sociale...Relis bien, avant de réagir à un poste.

Ensuite...Tu ne vis pas au crochet de ton mari? Tu as un revenu en tant que mère au foyer? :lol: Si c'est le cas, au tant pour moi, je me suis trompée. Mais ça m'étonnerait. Le fait que tu n'aies pas à demander la permission, ne signifie pas que tu ne vis pas à ses crochets. C'est lui qui bosse, lui qui amène l'argent, non? Donc, tu vis à ses crochets. Ce n'est pas mal pour au tant. J'ai juste dis que moi, ce n'était pas mon truc, je ne me sentirais pas à l'aise.

Moi, et je dis bien MOI( notion que tu as de toute évidence du mal à comprendre) dans un cas ou je serais mère au foyer, je ne pourrais faire autrement que de demander la permission avant de m'acheter quelque chose, ou ne serait-ce que demander son avis, puisque c'est l'argent que lui gagne en se cassant le cul tous les jours, que je compte dépenser.

A côté de la plaque? Non je ne crois pas. Je suis juste réaliste. Et ça c'est ma réalité. Toi par contre, tu es pas mal à côté de la plaque quand tu interprètes des écris. ;)
33 ans Parisienne exilée à Liège 1628
Pour le fait de vivre au crochet, pour ma belle mère ça a été dur, pour ça qu'elle a cherché un petit boulot qui lui rapportait à peine 200€/mois... qu'elle a arrêté car les impôts mal foutu retiraient 300€ à son mari parce qu'elle travaille :roll:
Elle avait tout le temps l'impression de ne pas être indépendante, besoin de son mari pour acheter un truc, surtout qu'il est très radin alors râle souvent pour le prix même s'ils ont largement les moyens, c'est pas super comme situation.
Maintenant ben ce que les impôts devraient lui retirer il les donne à sa femme, comme ça elle a une petite indépendance, même si l'argent vient de son mari, elle ne peut pas faire autrement, elle n'a pas assez travaillé pour avoir une pension.

En tout cas, faut pas non plus faire des gros préjugés comme quoi un enfant élevé par une mère au foyer sera mieux élevé qu'un enfant d'une femme travailleuse, ya des super mamans qui arrivent à gérer boulot et enfant c'est pas impossible ^^
40 ans oise 1060
désolée si j'ai mal interprété tes paroles mais de la manière dont c'est écrit c'est comme ça que je l'ai compris . j'ai toujours tendance à très vite me révolter quand on parle d'un sujet qui me touche .
pour ce qui est de vivre "au crochet" du compagnon , désolée mais je déteste cette expression . on a l'impression d'être des boulets . on participe activement à la vie familiale et à tout ce qui tourne autour , on gère tout , donc j'estime que le revenu est pour tout le monde (en même temps je ne claque pas son fric à tors et à travers ) . c'est un choix que l'on a fait à 2 .
je ne critique pas les femmes qui bossent non plus , ma mère a toujours bossé et elle nous a élevé ma soeur et moi , donc je n'ai aucun soucis de ce coté là . d'ailleurs , je ne compte pas rester au foyer toute ma vie , encore 2 ans , c'est tout .
pour la vie sociale des enfants , pas besoin de crèches ou autres , il suffit de sortir de chez soi et de leur faire découvrir les autres , je sors beaucoup avec mes enfants et ils fréquentent pas mal d'autres momes et d'autres adultes aussi .
ce qui me dérange dans la vision des femmes au foyer que la plupart des gens ont c'est ce coté bobonne qui astique sa maison et qui ne fait rien d'autre . heureusement que les choses ont changées et qu'on peut vivre autrement .
S
85 ans 4914
Je suis la plus vieille maman au foyer du post pour le moment.

J'ai arrêté de travailler il y a 17 ans à la naissance de mon fils ainé.

Ce qui a motivé mon choix, c'était que j'avais beaucoup souffert de la non-disponibilité de ma mère (elle avait pas eu le choix financièrement elle a du assurer).

J'ai eu le sentiment de profiter de toutes les étapes de mes enfants. J'ai eu le sentiment d'avoir le temps, de ne jamais être stressée et du coup que l'atmosphère de ma maison soit calme, (de nouveau par rapport à mon passé, il était très important pour moi que cela soit comme cela).

J'ai fait plein de choses avec mes enfants et j'ai même eu une vie sociale plus développée à la maison qu'avant. Alors oui j'ai fréquenté surtout des mamans au foyer aussi, mais j'ai rencontré des personnes formidables et intelligentes, on parlait de nos enfants mais de tout. Je milite beaucoup contre le fait qu'on réduise la femme au foyer à ménage et couches, c'est faux. L'éducation m'a passionnée, éveiller l'intérêt de mes enfants à plein de sujet, d'expo, la nature et tout, je sais que je n'aurais pas réussi à tout faire dans le calme, mais je suis tout à fait capable de voir que d'autres y arrivent, pour moi qui aime prendre le temps aussi le matin et que les enfants partent à l'école sans stress cela aurait été plus difficile.

J'ai fait ce qui me semblait juste pour moi, pour mes enfants et je dois dire qu'à 17 et 14 ans ils sont très reconnaissants et très sympas avec moi. Mais chose très importante j'ai su aussi les lâcher quand ils ont grandi. Je suis toujours là s'il ont besoin, mais le grand commence à vivre sa vie et cela me rend heureuse, car pour moi une éducation réussie c'est aussi que les enfants puissent nous quitter sans culpabilité et souffrance.

Je ne suis pas souvent à la maison, j'ai du temps pour m'occuper de personnes qui ont besoin d'un petit coup de main, je suis très proche de mon mari et j'aime lire, donc je ne m'ennuie pas surtout que j'ai un chien donc je sors de chez moi, le ménage n'est pas une obsession, de toute façon qu'on travaille ou pas, il faut bien le faire.

Je n'ai jamais l'impression d'être dépendante de mon mari financièrement car l'argent qu'il gagne n'est pas le sien uniquement, il travaille à l'extérieur, mais je travaille aussi au sein de mon foyer et si je n'étais pas restée à la maison il aurait bien fallu payer quelqu'un pour s'occuper des enfants. L'attitude de mon mari est très claire là-dessus, j'ai une valeur très importante, même si socialement pas, donc je n'ai pas à lui demander la permission si je veux m'acheter quelque chose. Mais évidemment comme tout le monde, je regarde que tout soit payé avant. C'est sûr qu'on pourrait se payer plus de choses si je travaillais, mais on a un équilibre familial qui fonctionne très bien comme cela.

Comme mes enfants ont prévu de faire de longues études, le moment ou ils seront loin de chez nous coincidera à peu près à la retraite de mon mari, donc je ne me fais pas trop de souci. Je suis certaine que cela me fera drôle qu'ils partent mais c'est dans l'ordre des choses et je serai très heureuse de les voir devenir des hommes qui construiront leur vie en fonction de leur choix.

En conclusion, mis à part pour des raisons financières car il y a plein de fois ou on a pas le choix, le choix de rester à la maison devrait se faire en fonction de son envie profonde, car si on est heureux, nos enfants sont heureux. J'ai connu des mamans au foyer qui n'étaient ni disponibles, ni patientes, et ne s'occupaient pas de leur enfant car elles étaient malheureuses à la maison et cela se répercutait sur leur enfant.

Parallèlement, j'ai des amies qui travaillent par choix et qui sont heureuses et leurs enfants sont très bien.

Pour moi, cela a été un paradis, mais cela a été un paradis CHOISI, donc je me suis épanouie. Par contre j'ai assumé l'image sociale et les remarques pas toujours sympas, c'est pas très important la reconnaissance sociale, celle de ma famille est plus importante.
S
31 ans 3465
isadou4 a écrit:
désolée si j'ai mal interprété tes paroles mais de la manière dont c'est écrit c'est comme ça que je l'ai compris . j'ai toujours tendance à très vite me révolter quand on parle d'un sujet qui me touche .
pour ce qui est de vivre "au crochet" du compagnon , désolée mais je déteste cette expression . on a l'impression d'être des boulets . on participe activement à la vie familiale et à tout ce qui tourne autour , on gère tout , donc j'estime que le revenu est pour tout le monde (en même temps je ne claque pas son fric à tors et à travers ) . c'est un choix que l'on a fait à 2 .
je ne critique pas les femmes qui bossent non plus , ma mère a toujours bossé et elle nous a élevé ma soeur et moi , donc je n'ai aucun soucis de ce coté là . d'ailleurs , je ne compte pas rester au foyer toute ma vie , encore 2 ans , c'est tout .
pour la vie sociale des enfants , pas besoin de crèches ou autres , il suffit de sortir de chez soi et de leur faire découvrir les autres , je sors beaucoup avec mes enfants et ils fréquentent pas mal d'autres momes et d'autres adultes aussi .
ce qui me dérange dans la vision des femmes au foyer que la plupart des gens ont c'est ce coté bobonne qui astique sa maison et qui ne fait rien d'autre . heureusement que les choses ont changées et qu'on peut vivre autrement .


Non mais j'ai conscience du fait que, l'argent que votre conjoint gagne, vous le méritez aussi. J'ai conscience du fait qu'étant mère au foyer, c'est certainement vous, qui devez vous occuper de tout ou d'une majorité de choses en rapport, avec la maison, les courses et les enfants.

Je n'essaie absolument pas de dénigrer ce travail ( qui en reste un pour moi), c'est juste que personnellement, j'aurais besoin de m'accomplir autrement.

Et qu'encore une fois, d'un point de vue personnel, je n'y arriverai pas à dépenser à mon aise, l'argent de quelqu'un d'autre, même si cette personne est mon mari et qu'elle est d'accord. Je veux dire, ayant pas mal de goût de luxe, le pauvre, faudra qu'il ait les moyens pour m'entretenir.

Après je n'ai que 21 ans, je n'ai pas d'enfant. Peut-être que je changerai radicalement d'avis, quand je deviendrai mère ( si je le deviens un jour).

Ma mère a toujours travailler. Depuis bébé, ma soeur et moi avons été placés successivement en garderie et chez des mamans de jours. Je n'ai jamais été malheureuse, mais mère m'a avoué qu'elle aurait préféré rester avec nous.

Elle a raté nos premiers pas, et nos premiers mots...C'était pas évident pour elle, mais elle n'avait pas le choix. Mes parents ayant divorcés très tôt, elle a du prendre une activité professionnel à 100%.
32 ans narbonne 2199
alors moi je dis que c'est le plus beau métier du monde.
perso je suis tombée enceinte juste quand j'avais trouver un boulo, ben j'ai appeller la femme en lui disant dsl je suis enceinte donc je laisse tomber et je regrette pas.
maintenant ma puce a que 2 mois mais je me régale de m'occuper d'elle, de profiter à fond de chaque instant car sa passe vite et je me sent pas inutile de m'occuper de ma maison et de ma fille.

on compte mettre bb2 en route dans pas longtemps (si c'est pas deja fait) ben ce sera encore mieux avec 2 bibou.

je préfere devoir me privé de telle ou telle chose moi pour ma fille et la voir grandir car pour MOI ca sert a rien d'avoir des enfants pour les voir genre 2h par jour
R
35 ans 15384
Pas encore d'enfant,et puisque je ne compte n'en avoir qu'un,je pense que j'arreterais de travailler pendant les deux premières années pour m'en occuper,et ensuite,je me débrouillerais avec les nounous,de confiance évidemment. Je ne me vois pas arreter définitivement de bosser pour mon enfant,je deviendrais dingue.
B I U