MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les dégâts psychologiques à cause des remarques ...

S
35 ans 2
Bonjour,

Que pensez-vous d'un père qui dit, voyant sa fille manger, et d'un ton méprisant/ agressif "arrête de manger ...Tu as vu comment tu es, comment tu deviens grosse" ...  

J'ai 25 ans et ce n'est pas la première fois qu'il me dit des choses de ce genre, mais ça me met de plus en plus en colère :(
36 ans 5932
Et bien, sans en savoir plus sur les relations père/fille, sur l'état du père, son passé, sur celui de la fille, tout ça, je dirais que c'est déjà très maladroit.
Ensuite, je dirais aussi que les réflexions de ce genre-là ont amené une amie à devenir anorexique, à être hospitalisée et, à terme, à déménager loin de sa famille. En somme, le père a perdu sa fille pour n'avoir pas su garder ses réflexions foireuses pour lui. C'est dommage.
coucou, dit lui clairement!! ecoute, je suis ta fille mais je ne suis pas d'accord avec ta maniére de faire, je suis un être humian et si jai envie de peser 50 tonnes alors sa me regade, c'est ma vie, c'est mon corp!! ;)
parfois une bonne discution régle beaucoup de chose!!
courage!
E
39 ans 144
c'est le moment où la famille, les parents n'assument pas leur rôle de parents. Je connais, trop bien. Les dégâts sont profonds, et non réparables, de mon point de vue (mais ce n'est que mon point de vue et... je le partage;) avec une simple conversation, quand trop souvent les non-dits polluent ladite conversation.
Comment j'ai réglé le problème? Je suis partie. Oh, je n'ai pas fui, non, j'ai gardé contact. Je suis partie dans ma tête, dans mon cœur, dans mon corps, avec les études qui faisaient aussi que je ne revenais pas, ou peu. Les dégâts? ça a gâché dix ans de ma vie, à fuir les miroirs, fuir les yeux qui me trouvaient belle et désirable, à me méfier de tout, tout le monde, à hurler de rage dans un monde que je ne comprenais pas, à me mettre et accepter des situations sordides avec des connards, qui ont amplifié le problème d'une puissance exponentielle, à penser qu'on ne pouvait pas m'aimer, à faire du mal à ceux qui m'ont aimée, à être incapable d'entendre les bonnes paroles.
J'avais 17 ans et demi, et ces remarques là, et parfois pire que les mots, je les avais prises dans la tête depuis mes dix ans.
Aujourd'hui j'ai 29 ans, bientôt trente. Est-ce tout est réglé, zen? non. J'ai parcouru un chemin insensé, au bord de la dépression et de la folie (oui oui, lol, quand tu en arrives à te demander si tes souvenirs pourris ont vraiment eu lieu, j'appelle ça de la folie) pour m'aimer, m'accepter, rire de moi, pardonner à mes parents qui n'étaient pas entièrement coupables, parce qu'on ne peut pas avancer, faire sans son passé, mais qu'il faut aussi accepter de lui fermer la porte, parce que souvent, chez les gens bien, la cruauté repose sur beaucoup, beaucoup de maladresse pour dire les choses, parce que je n'avais pas entendu, écouté non plus leur amour si mal exprimé, si mal dit que je ne pouvais retenir que leur désamour. J'ai écrit, écrit beaucoup, à vouloir être écrivain on couche ses larmes, son sang sur le papier. J'ai toujours ce besoin d'être rassurée. Bien moins qu'avant, parce qu'aujourd'hui je m'aime. Pas assez pour être totalement apaisée, et ne pas blesser, parfois irrémédiablement, ceux que j'aime, mais assez pour me remettre en question, et choisir d'avancer. Assez pour me livrer à l'autre, assez pour vouloir croire, pour croire et construire, même si c'est parfois fragile, comme l'est la vie, le bonheur. J'ai mis 27 ans à dire à ma mère que je l'aimais. Je ne l'ai jamais dit à mon père. Jamais à mon frère et à ma soeur. Ce qui compte, c'est le chemin parcouru. Je n'ai que trente ans, et pas tout à fait d'ailleurs..Je n'ai aimé qu'une fois. Et j'ai choisi celui à qui je faisais ce cadeau. Le reste n'importe pas.
Que te dire d'autre? Chacun a sa propre idée de ses limites, elles ne sont pas les mêmes pour tous. A toi de voir ce que tu peux supporter.

Mais sinon, hein, haut les cœurs!
R
35 ans 15384
Les remarques des autres m'ont menée loin ... Je sais quels dégats psychologiques ca peut causer ..
Un conseil,réplique,ne te laisse pas écraser par ses remarques plus que maladroites ...
47 ans Dans l'44 103
Aptera, je suis très touchée par ce que tu écris. Ton message est plein d'espoir pour tout ceux qui luttent pour arriver là où tu en es. Je ne sais pas comment tu as fait mais en tout cas bravo. =D>
34 ans abonnée absente 829
c'est aussi ce type de remarque qui m'a fait faire de l'anorexie,puis prendre 30 kilos depuis que je remange plus normalement si je puis dire,puisque mon alimentation est anarchique,et mon père ça l'a pas calmé il recommence :roll:
34 ans abonnée absente 829
et c'est ce même père qui me disait aussi que j'étais trop maigre à une époque...
souvent, on ose rien dire puisaue ce sont nos parent!!
mais je suis une personne franche, trés franche!! donc je n'ai pas u le temps de connaitre ces remarque là de la par de mes parents!!
les deux trois remarque on vite etait eradiqué!! ;)
je pense qu'unebonne discution s'impose!! c'est leur maniée de te dire attention de m'inkiéte pour toi!!
38 ans 22/29 2570
Tout comme les filles, j'en ai pris plein la figure aussi, et surtout de ma mère. J'en ai parlé plusieurs fois sur le forum.

Moi aussi j'ai fui, je suis partie à 600 km pour mes études et ça m'a fait un bien fou. Plus de remarques, plus de pleurs, plus d'envies de suicides tellement je pensais être un monstre... Ma mère me disais que je ne marierais jamais, que personne ne voudra de moi... Et c'est la version light. :roll:

Maintenant, nos rapports se sont appaisés même si parfois, ça clash de temps en temps.

Tout ce que je peux te dire c'est qu'il faut te protéger, penser à toi. Si les remarques de ton père sont trop lourdes, parles-en avec lui. Dis lui que ça te blesse. Je ne l'ai pas fait à l'époque, ça aurait pu aller mieux. COurage en tout cas, je sais que ce n'est pas facile. :kiss:
S
35 ans 2
Merci beaucoup pour vos témoignagnes ...

Avec mon père le dialogue est impossible. Il sait que ces remarques sont blessantes.
J'ai eu des remarques de ma mère aussi, disons qu'elle m'a focalisé sur mon poids assez tôt ... Elle m'a comme refilé ses complexes

Miss frizouille, mon père serait bien ds le style du tient.

Frcht j'avoue que je ne comprends pas. Ils savent que je n'ai pas confiance en moi ( j'ai arrêté les leçons de conduite à 18 ans, je ne me voyais pas réussir, jamais sorti avec un garçon, actuellement ratage des concours aux oraux, mon manque de confiance se voit) ...et j'ai 25 ans ... je suis un vrai BOULET .
45 ans meuse 1180
Oui ,les remarques a 10 balles ,t es trop grosse ,trop maigre ,t es moche ,trop grand ,trop petit ect ....PFFFF
On sera toujours le trop de quelqu un !!!

Moi je dis juste que les autres qui me gavent sont ....Trop con !!!

ça fééé mal mais ,nom de nom !!!c est eux qui sont trop con !!!et leurs conneries les rend rend laids et pourris de l interieur !!!
36 ans 5932
Sookie, ce n'est pas toi le boulet ! C'est ceux qui t'ont amenée à manquer autant de confiance en toi qui sont des boulets. Peut-être auraient-ils été jaloux si tu avais réussi là où ils échouent (avoir confiance en toi, être bien dans ta peau, etc), ça les aurait peut-être encore plus renvoyé vers leurs propres échecs.

Maintenant, sache que tu peux aussi être la personne que toi tu souhaites être. Après c'est sûr qu'il y a un travail sur toi à faire pour y parvenir, mais c'est pour toi alors ça vaut le coup.

C'est malheureux, nos proches devraient être les premières personnes à vouloir ce qu'il y a de mieux pour nous mais parfois ce n'est pas dans leur intérêt... :?
42 ans 401
Renvoie lui ses vannes et dis lui que toi t'es ptet grosse mais lui il est odieux.

Pis qu'est ce ca peut lui faire que tu sois pas a son gout physiquement ? C'est pas avec lui que tu veux te marier / faire ta vie / avoir du sexe nan ?

Alors on se fiche de son avis sur ton physique c'est pas a lui que tu dois plaire.

Apres si c'est qu'il a honte de sa fille dis lui d'aller se faire soigner avant que ce soit toi qu'ai trop honte d'avoir un pere si con.

(oui j'aime pas les parents odieux, ca me rend folle quand jlis des trucs pareils et jdeviens clash :evil: )
42 ans 1114
Salut,
je trouve que ces remarques sont beaucoup trop blessantes...Il faut faire quelque chose!
Mettre de la distance, lui répondre d'aller se faire voir, n'importe quoi, pourvu que ton père finisse par te RESPECTER.
J'ai bien conscience que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais je pense vraiment que tout part de là.
Ton père t'aime sûrement, même s'il le fait mal, mais ce qui est sur c'est qu'il s'imagine qu'il peut tout se permettre avec toi.
Certes, nous devons le respect à nos parents,mais quand ils dépassent les bornes les règles du jeu ne sont plus les mêmes.
Tu as le droit de t'affirmer, de t'imposer face à tes parents. :agrue:
Bon courage!
B I U