MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Anorexiques Boulimiques Anonymes

47 ans Dans l'44 103
Ce soir je vais à un groupe de parole des Anorexiques Boulimiques Anonymes, pour voir.
Bien que cette asso soit différente des Outramangeurs Anonymes (dont on parle sur forum ici :  
http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_3847.htm), d'après ce que j'ai pu comprendre ils appliquent le programme en 12 étapes directement importé les alcooliques anonymes américains, comme OA.

On va voir ce que ça donne. Quelqu'un a-t-il déjà été à ce genre de réunions ?
Je ne sais pas s'ils font aussi référence à Dieu (présent dans le concept original américain). J'espère que non car je ne suis pas croyante.

A suivre !
47 ans Dans l'44 103
Bon ben de retour de la réunion, voilà en vrac quelques impressions.

C'est la première fois que je vais à ce genre de réunion et je ne connais pas le concept, ou le peu que je connais me viens des séries US donc c'est pas de première main ! :D

Vu que je suis arrivée en retard :oops: je ne suis pas beaucoup plus avancée sur les détails des 12 étapes mais j'ai de la littérature à lire.
Sinon le fonctionnement est simple, quoi qu'étonnant pour moi : chacun prend la parole quand il a envie et dit ce qu'il veut. Pendant qu'il parle, les autres écoutent et ne répondent pas. Ensuite on ne commente pas ce que la personne a dit. On peut réagir en enchaînant sur un truc que l'intervention de la personne précédente a évoqué pour nous, mais toujours en ne parlant que de nous.
Du coup ça m'a donné un peu l'impression d'une suite de monologues. C'est l'absence d'échange qui me rend perplexe et frustrée.

Mais bon. J'ai eu l'explication sur ce mode de fonctionnement : vu qu'il n'y a pas de psy pour cadrer, on évite de commenter sur les interventions de chacun car la plupart des commentaires sont des jugements et si les gens commencent à se sentir jugés, ils ne se sentent plus libre de prendre la parole et dire ce qu'ils ont vraiment sur le coeur. Je comprends ce point de vue, ça se tient.

Je suis ouverte et j'ai envie de tout essayer pour m'en sortir, alors je pense que je vais continuer d'aller dans ce groupe. On verra bien ce que ça donne.
Si vous avez des commentaires, des expériences...
47 ans Dans l'44 103
Ah oui, Dieu.
Alors en fait, ils évoquent parfois une "puissante supérieure" (le fameux higher power) mais on met ce qu'on veut dedans. Chacun est libre de trouver l'idée qui va le soutenir et lui apporter de l'aide. Force de vie, le groupe lui-même, tout ce que vous voulez, ce n'est pas forcément Dieu. C'est simplement quelque chose de plus "grand" que soi-même, de plus fort.
29 ans 113
Salut,

Moi, ça fait un an que je cotoie les mouvements de 12 étapes et je continue. Ça fait quatre fois que j'écris un long message et que je l'efface parce que j'ai trop de choses à te dire et que je ne sais pas par où commencer. Je t'invite à me poser des questions, ça me simplifiera la vie et ça me fera grand plaisir d'y répondre!
29 ans 113
Je voulais juste rajouter que selon moi tu te fais un très beau cadeau en allant à ces réunions. Garde l'esprit ouvert, c'est ma suggestion.

En passant, ne te fie pas à mon «jeune âge», qui pourrait te faire croire que je ne sais pas de quoi je parle. Je suis pas du genre à me lancer des fleurs, c'est même le contraire, mais il faut reconnaître que je suis assez critique et mature dans ce genre de choses. Si tu veux qu'on se parle plus, je sera à ta disposition.
3923
Pahz a écrit:
Ah oui, Dieu.
Alors en fait, ils évoquent parfois une "puissante supérieure" (le fameux higher power) mais on met ce qu'on veut dedans. Chacun est libre de trouver l'idée qui va le soutenir et lui apporter de l'aide. Force de vie, le groupe lui-même, tout ce que vous voulez, ce n'est pas forcément Dieu. C'est simplement quelque chose de plus "grand" que soi-même, de plus fort.


On ne peut pas trouver les ressources en soi ?...
29 ans 113
Je propose une réponse en espérant que d'autres ne se gêneront pas à amener la leur.

Pierre Lyon, tu peux croire en ce que tu veux. Il n'y a aucun prérequis pour entrer dans un groupe de 12 étapes, sauf le désir de se rétablir.

Si on obligeait les gens à croire en un «Higher Power», ça n'aurait aucun sens.

Personnellement, je connais des athées qui se rétablissent avec les 12 étapes. Mais il faut être ouvert d'esprit parce que y'en a plein qui sont agnostiques ou croyants ou n'importe quoi entre les deux, ce qui fait que parfois tu vas entendre parler de Dieu (:-$ ) et parfois pire!!.

Dans ce temps-là, remplace le mot par ce qui te chante, c'est ma suggestion. Une des membres athées me disait qu'elle a fini par comprendre que pour elle, son rétablissement passait avant ce petit mot de 4 lettres. Et elle a arrêté de se battre avec ça.

Voilà, j'ai l'air moralisatrice, mais c'est vraiment bien l'ouverture d'esprit :lol: ;)




En passant, moi je suis au Québec. Je précise au cas où je dirais des choses qui s'appliquent au Québec et pas en France. Je ferai pas exprès bien sûr, mais apparemment, selon certains membres québécois qui ont voyagé en France et qui y ont visité certains meetings, il y a plusieurs différences entre vous et nous. Voilà ;)
47 ans Dans l'44 103
PierreLyon a écrit:
On ne peut pas trouver les ressources en soi ?...

Je suppose que si. Je crois que l'idée c'est d'accepter de se sentir impuissant face à son addiction (crises d'hyperphagie par exemple) et de faire appel à "quelque chose", une force quelconque, pour s'en sortir. C'est bien ça, Aiecaramba ?

Je suis encore novice puisque je n'y suis allée qu'une seule fois. La prochaine fois c'est demain.
En plus entre temps je suis partie en week-end prolongé et je n'ai pas encore lu les prospectus que j'ai pris là bas. Bad Pahz ! :oops:

Une fois que j'aurai lu, je comprendrai peut-être comment on applique le concept de sobriété à l'hyperphagie. Je ne sais pas si le principe est d'essayer de faire tout son possible dès maintenant pour arrêter les crises et appeler un membre du groupe dès qu'on en sent venir une.
Parce que ça me semble très difficile à faire...

Aiecaramba, n'hésite pas à raconter un peu ton expérience, ça m'intéresse beaucoup. :)
29 ans 113
Ça m'a pris un bout de temps avant d'embarquer au début. J'allais à une réunion par mois en me disant que je n'étais pas si malade comparé aux autres... (HA. S'il y a bien une chose que j'ai comprise en un an, c'est l'étendue de ma maladie, qui est soit dit en passant progressive, la salope...) Puis, au fil du temps, j'ai augmenté le nombre de fréquentations par semaine (parce qu'à Montréal, il y a entre 1 et 2 meetings par jour. Ça aide vraiment, je ne sais pas si c'est le cas pour vous par contre. Sinon, il y a toujours l'option d'aller au meetings ouverts des AA ou bien de se servir des réunions téléphoniques/virtuelles même si personnellement c'est pas ce que je préfère).

J'ai commencé à vraiment aller mieux quand je me suis dégênée. En parlant aux gens, en faisant des liens, en utilisant les outils (note bien qu'il y a une différence entre les outils et les 12 étapes, j'en reparlerai) et tout particulièrement le téléphone (il m'a été d'une aide très précieuse) j'ai fini par avoir un beau 90 jours CLEAN, sans crises d'hyperphagie, ce qui était tout bonnement miraculeux pour moi. D'une fille qui compulsait à tous les soirs et qui était malheureuse comme tout, je suis devenue une mordue de la vie. J'avais dégoté mon petit nuage rose, j'arrivais à "saisir le jour, un 24h à la fois" ( moi qui étais toujours en train de me projetter dans le futur, insatisfation chronique oblige), je me sentais bien dans ma peau... Tu imagines bien que pendant un bout de temps, je voulais convertir tout le monde à ce programme, d'une façon complètement naïve (d'ailleurs il en reste des traces sur ce forum même :lol: .)

Bon. Je te dirais que mon expérience a commencé comme ça.

Beaucoup de gens ont leur lune de miel dans le programme des 12 étapes.


Dans mon cas, c'est la suite qui est intéressante.

Et c'est précisément ici que j'ai de la misère à décrire ce qui s'est passé dans mes mots... c'est à la fois complexe, déroutant et profond. C'est seulement quand je suis redescendue de mon nuage rose que la vraie quête a commencé, et je suis encore dedans à ce jour. J'en reparlerai si tu veux, de la suite... Même si en mêmte temps, je ne veux pas te brusquer, tu t'en rendras bien compte en temps et lieu, chacun son cheminement comme ils disent.

D'ailleurs ça serait chouette que tu parles de ton expérience ici. ;)
47 ans Dans l'44 103
Merci pour ton témoignage AieCaramba !
Wow, 1 à 2 réunions par jour, quelle chance ! :D Cela dit je ne me plains pas, j'ai une réunion toutes les semaines et je trouve que c'est déjà super.
J'ai encore du mal à appréhender quels sont les outils, justement. Je comprends qu'appeler quelqu'un des réunions quand on se sent flancher en est un, mais je ne vois pas les autres, malgré la lecture des prospectus. Mais je ne panique pas pour autant, je me dis que je finirai bien par comprendre.

Je trouve très intéressante ton histoire de nuage rose des débuts. Je peux facilement comprendre qu'on puisse être euphorique pendant les premiers temps. Ça me l'a fait lors de ma thérapie de groupe il y a quelques années.
C'est réconfortant de voir qu'il y a un après nuage et que c'est là que les choses commencent vraiment.

Après la réunion de ce soir, je visualise mieux ce que peut être la sobriété, et notamment la différence avec l'abstinence. Pour moi la sobriété c'est finalement quelque chose de très proche de ce qu'enseigne la RA, du peu que j'en sais : un rapport sain avec la nourriture, et essayer de s'en rapprocher le plus. Arriver à freiner ses compulsions même sans réussir à les faire disparaître complètement, c'est un début de sobriété, je crois.

Je comprends également mieux ce que peuvent apporter nos propres partages pendant les réunions. Je voyais bien la possibilité d'être touchée par ce que disent les autres et d'en tirer de l'enrichissement personnel, mais j'avais du mal à imaginer le bien que pouvait faire de parler soi-même dans cette sorte de monologue dans le vide, sans échange avec les autres. Je suis assez à l'aise avec les mots et je n'ai pas de mal à me raconter, mais je le fais sans aller chercher l'émotion, même quand je parle de choses qui me touchent. Et ce genre de discours n'apporte effectivement rien car il est déconnecté des émotions. Je parle facilement de moi mais sans jamais me livrer. Et aujourd'hui, en en parlant notamment avec ma psy, j'ai compris qu'un partage en contact avec ses émotions, dans une recherche d'honnêteté, était réparateur et que c'était ça qu'il fallait que je cherche et que "j'offre" aux autres et à moi-même. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre... :oops:
Par contre je n'ai pas réussi à parler, du coup. lol Je ne trouvais rien à dire. Pas facile. J'espère faire mieux la prochaine fois.

En tout cas, je suis ravie d'avoir trouvée ce groupe et je suis sûre que ça va m'apporter.
29 ans 113
C'est bien, tu as une psy ;)

Ça m'a pris du temps avant de reconnaître que j'aurais besoin d'un suivi professionnel en parallèle.

Mais pour moi le programme des 12 étapes reste essentiel car il me propose un «mode de vie», de «l'action quotidienne et concrète » qui permet de rester «abstinente de compulsion alimentaire» pendant le 99% de mon temps où je suis pas chez mon psy... tu vois ce que je veux dire.

Par rapport aux outils, tu verras, il y en a 9:
-Appels téléphoniques
-Plan alimentaire (pas de régime! Tu choisis ce qui te convient, ça peut être la RA en tant que telle.)
-Parrainage
-Lecture des publications (les livres d'AA aident aussi)
-Écriture
-Réunions
-Anonymat (... pour des raisons traditionnelles et de sécurité notamment.)
-Service
-Plan d'exercice physique

Ça, ce sont les outils offerts officiellement, mais quand tu discutes avec les autres membres, tu découvres qu'il y en a plein d'autres. La création artistique par exemple ;) Et mon thérapeute m'a conseillé dernièrement d'écrire mes sentiments de la main gauche (car je suis droitière, l'idée c'est d'écrire de la main opposée à celle qu'on utilise d'habitude car c'est supposément notre main d'enfant) quand je sens que je suis sur le point de compulser.


Ces outils m'ont tous été utiles, pas nécessairement tous en même temps... Selon les périodes. Tu fais ce que tu veux avec ça. Moi j'ai commencé avec ça. J'imagine qu'ils vont te donner plus de détails de toute façon à ta prochaine réunion, mais bon s'il y a un autre forumeux qui passe par là ;)

OH. Dernière chose avant que je me mette à mes devoirs ;P Je comprends entre les lignes que tu n'as jamais de conférenciers à tes réunions, que c'est toujours que des mini-partages en fait. C'est pas mauvais, mais moi j'adore écouter l'histoire complète de quelqu'un qui a fait du chemin dans le mouvement (c'est là qu'on voit que ça marche vraiment.) Est-ce que tu comprends l'anglais? Car plusieurs sites offrent des enregistrements de ces conférences. En voici un exemple: http://www.oalaig.org/html/speakers3.php

Si tu vas tout en bas de la page de ce lien-là, tu verras qu'il y a des heures de plaisir à écouter les vies des gens :lol: Sans rire, ça m'a aidée moi. J'ai pas tout écouté, mais Richie K, Collen et Susan me semblent être de bon points de départ.


J'espère que tu ne te sens pas envahie de conseils ;) Je ne fais que donner des pistes, tu fais ce que tu veux. Je dois avouer que ça me fait plaisir de parler de tout ça, ça m'aide en même temps, alors tant mieux si ça aide quelqu'un d'autre aussi ;)
S
27 ans 1
Bonjour, je suis étudiante en 1e dans un lycée. Et je réalise avce deux amies, un TPE (épreuve de bac) autour des TCAS. J'aimerai pouvoir discuter avec certaines ou certains d'entre vous si cela est possible, à fin de mener à bien notre tpe, ce qui nous tiens très à coeur. Si vous êtes d'accord je vous enverrai mon adresse mail. Merci d'avance
B I U