MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Bypass/sleeve etc... Conjugable avec des études?

36 ans Colmar (68) 19
Chères opéré(e)s et proches d'opéré(e)s, je me questionne!

Je me pose la question de l'état physique et moral/mental que l'on peut ressentir dans les premières semaines et mois qui suivent une  
telle opération:

- Certain(e)s d'entre vous ont-ils choisi de passer par ce type d'opération durant leur cursus scolaire?

- Est-ce conjugable avec le suivi de cours, la concentration que demande les examens etc? si oui à partir de combien de temps selon vous?

- De la même façon, après 3 semaines de repos, est-il envisageable pour vous de passer la journée assise plusieurs heures (travail de bureau)?

- Les médicaments qui sont prescrits dans les semaines qui suivent l'opération ont-ils un effet sur la concentration, l'attention? (tête qui tourne, sommeil, etc)

Je n'ai pas trouvé de témoignage concluant (aucun même) sur ce type de question, et les parcours que je peux lire se limite à des effets physique (fatigue, douleurs) ou moraux (euphorie/dépression). Mais je me pose vraiment la question de la capacité à "travailler la réflexion", sous-entendu préparer des examen, un mémoire etc. quelques semaines après être passé par ce type d'opération.

J'espère de tout mon cour trouver des réponses parmi
vous, je suis en pleine réflexion et j'ai besoin de concret!

MERciiii
152
Cas perso, je suis à 3 semaines après l'opération (donc 2 semaines après la sortie de l'hopital):

- un peu de fatigue, j'ai plus envie de repos que de me remettre à travailler sur mon ordi (je suis développeur indépendant, je travaille chez moi)

- les médicaments prescrits dans mon cas sont essentiellement des vitamines et compléments (fer) donc pas vraiment des médicaments. Il n'y a qu'un "médicament" pour l'estomac, à prendre le soir et je n'ai pas décelé d'effet secondaire. 2x500mg de vitamine C par jour, ça donne plutôt la pêche !


Il ne faut pas oublier que tu peux choisir plus où moins la date d'intervention et à mon avis il ne faut pas hésiter à la faire coller au mieux avec une période calme, comme des vacances, pour mettre toute les chances de son côté pour la convalescence.
Pour ma part j'ai choisi octobre pour éviter les grosses chaleurs de l'été (la climatisation est rare à l'hôpital et crever de chaud dans son lit ne me disait rien) et aussi car cela collait avec une période calme de mon calendrier.

Autre point: la reprise d'alimentation durant le mois qui suit l'intervention est quelque chose à ne pas négliger car cela fait partie de la cicatrisation interne.
Il faut s'organiser, penser à fractionner, tout mouliner, et ça n'est pas forcément très pratique quand on n'est pas chez soit.

Ce n'est que mon vécu des toutes premières semaines... il ne faut pas généraliser.
J'espère qu'il y aura d'autre réponses pour que tu puisse te faire une idée.
33 ans Dans mon Antre 632
J'ai fais cette opération il y a un an et demi, tout en étant étudiante. Mais j'ai préféré la faire au mois de juin après les partiels pour avoir le temps de me reposer. Et sincèrement, sans ces quelques mois de repos, je n'aurai pas tenu le coup...
La fatigue est telle qu'il est non seulement impossible de faire un travail réflexif, mais aussi, le simple fait de rester assis pendant plusieurs heures est insupportable.

Je te conseil vraiment d'attendre la période d'été afin de pouvoir te reposer comme il faut.
Et puis, il faut prendre en compte d'éventuelles complications qui, si elles surviennent, interrompront ta scolarité pendant un petit moment. D'où l'intérêt donc de faire ça pendant l'été, car tu auras le temps de "gérer" de potentiels problèmes, sans entraver ton cursus.

Mais, à vrai dire, ce n'est pas qu'une question de mois... Pour ma part, je sens que j'ai perdu beaucoup de ma capacité d'attention, de concentration, de réflexion depuis l'opération. Même ma mémoire en a pris un coup...
Lorsque je suis en cour, je dois surpasser ma fatigue, qui est continuellement présente, et me rappeler à l'ordre toute les 5 minutes en me disant "attention, tu n'écoutes plus!! concentres toi!!)
Le fait de nettement moins manger, de ne plus absorber entièrement les aliments, et surtout le choc que produit sur l'organisme un tel décalage entre "je mange trop" puis "je ne mange plus", affaiblit énormément les capacités cognitifs...
Je crois d'ailleurs que c'est mon plus grand regret lié à cette intervention... Et si j'avais pu me projeter dans mon "état" intellectuel actuel, j'aurai nettement davantage réfléchie avant de me faire opéré...
Pour moi cette opération a été au prix de beaucoup de mes capacités intellectuelles, et, actuellement, ça me demande un effort constant de rester attentive à quelque chose et de na pas succomber à la fatigue.
Les cours sont devenu une corvée pour moi parce que je ne peux pas m'empêcher d'être fatiguée, de perdre le fil. Et il m'est déjà arrivé de faire des malaises en cours, d'avoir besoin de sortir pour manger quelque chose tellement je me sentais faible, ou d'être sur le point de m'évanouir...

Bon... je sais que comme ça, mon propos peut t'effrayer... ce n'est pas le but! Celui ci étant que tu saches à quoi t'attendre et que tu réalises que quelques semaines ne seront pas suffisantes pour réellement de remettre.
Surtout que la perte de poids est très intense au début et que ça accroît la fatigue.

Durant deux mois après l'opération, j'aurai été incapable de suivre un cours, ça c'est certain.

Personnellement, je te conseillerai d'attendre d'avoir plus de temps que quelques semaines, et de bien réfléchir non seulement aux conséquences physiques que ça peux avoir, mais également aux conséquences sur tes capacités intellectuelles.

Bon courage!
36 ans Colmar (68) 19
Merci pour vos réponses!

J'ai trouvé d'autres témoignages sur le net qui vont dans ce même sens: manque de concentration, besoin de repos pour une bonne récupération etc.

Je partais dans l'idée qu'avoir perdu du poids me donnerai un avantage moral pour passer des oraux par la suite, mais je me rend compte que c'est une vision des choses plus qu'utopiste.

Je dois me laisser le temps de finir mon année, avec tous les efforts que ça demandera, et me laisser l'opportunité de me reposer, de reprendre des forces et de laisser à mon corps le temps d'intégrer les effets de l'opération.

Ça repousse encore l'opération, mais tant pis, je pense qu'il est plus important de mettre toutes les chances de mon coté, autant pour mon corps que pour mon diplôme...

Merci, vraiment, pour ces témoignages:mrgreen: , j'avais vraiment besoin de me rendre compte de cette réalité post-op.

:sleeping:
152
Je pense que la perte de poids s'accompagne de fatigue car le métabolisme doit s'adapter à ce changement.
Pour prendre une image, comme on met moins de carburant dans la chaudière, notre corps puise donc dans les réserves ce qui fait qu'on ne tourne pas à 100%.

Pour la fatigue physique, je sens déjà une nette amélioration. Hier, marche d'un peu plus de 5km et j'étais bien moins fatigué et essoufflé que je ne l'aurait été il y a quelques semaines. Une sensation de "pêche" et de bonne fatigue musculaire après l'effort même si il était peu intense.
31 ans 2
Moi aussi je suis étudiante et demain cela fera 3 semaines que j'ai été opérée du bypass.

Le médecin m'a donné 3 semaines de repos après l'opération, donc je devrais normalement reprendre les cours demain mais je les ai repris déjà la semaine passée tellement je me sentais en forme!

C'est vrai qu'on se sent plus vite fatiguée qu'avant mais c'est tout à fait faisable de conjuguer études et opération!
Même après "seulement" 2 semaines de repos, je n'ai eu aucun mal à suivre les longues journées de cours (9h-18h) et même à étudier un examen que j'ai la semaine prochaine.

Le seul inconvénient c'est qu'on ne peut plus sortir manger avec les amis le midi dans l'un ou l'autre restaurant ni se prendre un bon sandwich... On reste à l'école pour manger son mini casse-croûte en voyant tout le monde s'étonner devant le peu de nourriture qu'on arrive à avaler! Mais j'ai de la chance parce que j'ai des amis qui me supportent beaucoup en restant manger à l'école avec moi et changent leur routine à cause de la nouvelle façon de vivre que m'impose le bypass! ^^
36 ans Orléans 908
Je veux juste un peu moduler le message d'isaza... Certaines personnes ont besoin de vraiment plus de temps. Des amies ont eu besoin d'un mois de repos avant d'être capable de quelque chose, et d'autres n'ont rien pu faire avant 3 mois de repos.

Attention aussi à la période qui suit une anesthésie générale, où on est parfois dans une période d'euphorie et où on se sent en forme, mais c'est un contre-coup de l'anesthésie, et ce qui est vraiment fatigant, c'est de maigrir très vite au début. Et du coup, certains se sentent en pleine forme à 2 ou 3 semaines de l'opération, et ont un retour de bâton assez violent 4 à 5 semaines après l'opération (c'est ce qui s'est passé pour moi).
33 ans Dans mon Antre 632
Oui, d'accord avec maelle.

Et comme je le disais aussi, prévoir un temps plus long pour d'éventuelles complications...
Risquer de perdre une année de fac n'est pas envisageable pour tout le monde, d'où l'intérêt d'attendre la période d'été, qui permet, en plus, d'avoir vraiment le temps de s'en remettre.

Et pour ce qui est de la vie sociale, c'est certain que 3 semaines c'est trop court pour s'y remettre. Normalement d'ailleurs c'est encore la période du mixé...
Mais après, on est très capable de manger un sandwich entre deux cours avec ses amis!
36 ans Colmar (68) 19
Merci pour vos réponses.
Ce post m'a permis de réfléchir et de prendre du recul.
La décision est prise de n'envisager le passage sur la table d'op que l'été prochain, pour me permettre de finir mon stage, mon mémoire, et passer mon DE dans les meilleures conditions possible...
Et du coup permettre une meilleure cicatrisation après! Stress en moins = santé en plus je pense.

Donc continuez à nous répondre, nous les nouveaux, vos conseils nous sont précieux!
B I U