MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Médecin estampillé Gros et déception

46 ans 10768
Ca fait un moment que je voulais poster là-dessus...

L'an dernier je me suis enfin décidée à appeler la nutritionniste qui m'était recommandée par le GROS dans mon coin. L'idée  
pour moi, comme je lui ai expliqué dès le premier rendez-vous, était de me réconcilier avec la nourriture et de réapprendre mes sensations alimentaires. Et surtout surtout, le but n'était pas de perdre du poids...

Dans un premier temps, j'ai fait un carnet alimentaire pendant 15 jours. Elle m'a ensuite demandé de réintroduire systématiquement des légumes dans mon alimentation (250g par repas). Je n'y ai pas vu de mal au départ, ça me faisait plutôt envie. Au fil des mois, j'ai perdu un peu de poids, mais pas énormément. J'ai senti que ça l'agaçait. Bien que le but ne soit pas de maigrir, elle me faisait me peser à chaque séance, ce qui me perturbait un peu. Elle me conseillait des quantités de beurre ou d'huile à ne pas dépasser, de manger des viandes maigres au lieu de viandes grasses, de ne pas manger trop de ci ou ça... Je me suis sentie entrer de plus en plus dans un contrôle de mon alimentation et, selon moi, dans un régime.

J'ai voulu plusieurs fois lui en parler, je lui ai dit que c'était difficile pour moi. Je lui ai parlé du fait que toute une alimentation et toutes les habitudes associées de toute une vie ne peuvent pas se déconstruire en quelques mois. Jamais elle n'a voulu aborder l'aspect "psychologique" de mes TCA, j'avais d'ailleurs fini par aller voir une psychologue pour associer les deux démarches, vu que je sentais un manque certain de ce coté-là de sa part (psy que j'ai abandonné également, mais parce que financièrement je ne pouvais plus me le permettre)...
Tout ce qu'elle a trouvé à me dire quand j'ai abordé tout ça la dernière fois que je l'ai vue, c'est "oui, à chaque fois vous dites que c'est difficile, maintenant il faut faire un effort"... :?...

C'est la dernière fois que je suis allée la voir. Je sentais le spectre du régime et de la nutritionniste qui jauge à la balance flotter sur moi...

Résultat, aujourd'hui, j'ai repris les quelques kilos perdus avec son régime, et même récupéré un excédent évidemment :roll:. Et je lui en veux énormément. Je m'en veux aussi beaucoup à moi-même, je regrette d'avoir cru que cela pourrait marcher... Et je me retrouve dans la mouise aujourd'hui... Car maintenant, j'aurais besoin de perdre du poids pour ma santé (problèmes d'arthrose), et je me retrouve finalement sans véritable solution, car c'était la seule médecin estampillée GROS dans le coin proche, et je ne veux pas non plus aller chez un nutri/diet standard qui me fera faire un énième régime... Je me sens désabusée et coincée...

Parmi vous, y en a-t-il qui ont subi de lourdes déceptions suite à la consultation de médecins recommandés par le Gros ?... Comment ça s'est passé pour vous ?...

Quels seraient vos conseils pour que je gère ma RA seule ? Dois-je suivre un bouquin de Zermati ?... Je suis un peu désemparée, je me demande si je vais y arriver toute seule...
46 ans Paris 9872
Je trouve que tu devrais signaler au GROS ta déception.
Pourquoi ne pas voir plutôt un psy qu'une diét? c'est les deux ensemble que tu ne pouvais assumer financièrement?
En tout cas, les bouquins de Zermati et Apfeldorfer sont très détaillés et à mon sens peuvent permettre une prise en charge en solo ;)
46 ans 10768
poupoule a écrit:
Je trouve que tu devrais signaler au GROS ta déception.
Pourquoi ne pas voir plutôt un psy qu'une diét? c'est les deux ensemble que tu ne pouvais assumer financièrement?
En tout cas, les bouquins de Zermati et Apfeldorfer sont très détaillés et à mon sens peuvent permettre une prise en charge en solo ;)

Ben la psy coutait assez cher (enfin, pour mon budget mensuel, c'était lourd, sinon je pense que ce n'était pas trop cher pour un psy) et la nutri m'était remboursée par la sécu... Donc même maintenant voir un psy serait délicat financièrement...

Pour le signalement au Gros, j'y ai pensé mais n'ai pas franchi le pas... J'ose pas, je me dis que peut-être c'est moi qui ai mal réagi ou mal expliqué ma démarche...

Sinon, je suis + Apfeldorfer que Zermati, et les bouquins de "méthodes" c'est quand même plus Zermati, non ?... J'ai son "Maigrir sans régime" mais j'en ai abandonné la lecture en cours de route, j'accroche pas... Apfel, il a fait un livre d'accompagnement de RA ?...
46 ans Paris 9872
Pour le signalement au GROS, tu ne devrais pas hésiter: ce sera pris comme ton feedback personnel, ton expérience particulière. Mais si plusieurs personnes ont eu la même...

Pour les bouquins, je suis plus Z qu'A ;) mais il me semble que le grand bouquin d'A c'est "Maigrir c'est dans la tête"... j'ai trouvé que c'était tout à fait les mêmes thèses que Z de toute façon, ce n'est vraiment que l'écriture et l'accent mis sur le côté psy qui changent.
46 ans Paris 9872
Et question idiote: pourquoi la nutri était remboursée et pas le psy??
46 ans 10768
poupoule a écrit:
Et question idiote: pourquoi la nutri était remboursée et pas le psy??

La nutritionniste était médecin ;)... Les psychologues ne sont pas remboursés (seuls les psychiatres, qui sont médecins, le sont) ;)
109 ans 3096
Comme Poupoule je pense que tu devrais signaler cette nutritionniste au GROS. C'est à elle d'appliquer une certaine démarche (sûrement pas celle que tu décris) et non à toi de lui expliquer...

Et le "psy" pour que ça soit remboursé tu dois trouver un psychiatre conventionné.
2812
Tu devrais signaler ce médecin au GROS. Après tout, elle fait sa pub grâce à eux sans mettre en pratique leurs idées. Ce qu'elle t'a proposé est tout simplement un régime, comme peut en prescrire n'importe quel nutritionniste non affilié au GROS.
109 ans 3096
Arg ! En même temps !

Et tu n'as pas de psychiatre par chez toi ?
Sinon, à défaut d'une aide sur place je me pencherais sur Zermati et Apfeldorfer... Effectivement je pense que Zermati est plus "méthode" mais je ne saurais pas quoi te conseiller si tu n'as pas accroché à "Maigrir sans régime".
Et puis il y a le forum... ;)
46 ans 10768
ploufplouftagada a écrit:
Comme Poupoule je pense que tu devrais signaler cette nutritionniste au GROS. C'est à elle d'appliquer une certaine démarche (sûrement pas celle que tu décris) et non à toi de lui expliquer...

Et le "psy" pour que ça soit remboursé tu dois trouver un psychiatre conventionné.

Pour moi, un psychiatre, ça s'occupe plus de troubles psychiatriques lourds, non ?...

poupoule a écrit:
Pour le signalement au GROS, tu ne devrais pas hésiter: ce sera pris comme ton feedback personnel, ton expérience particulière. Mais si plusieurs personnes ont eu la même...

Pour les bouquins, je suis plus Z qu'A ;) mais il me semble que le grand bouquin d'A c'est "Maigrir c'est dans la tête"... j'ai trouvé que c'était tout à fait les mêmes thèses que Z de toute façon, ce n'est vraiment que l'écriture et l'accent mis sur le côté psy qui changent.

Vous avez raison pour le feedback au Gros...

Bon, je vais tâcher de reprendre le livre de Zermati, et de voir si ça me convient ou pas... J'essaierai "Maigrir c'est dans la tête" sinon. Le souci c'est que j'entrevois c'est que j'aurai du mal à appliquer des méthodes tirées de livre... Et à "m'autogérer" toute seule disons... Comment avez-vous fait vous ?
S
87 ans 4951
Je comprends ta déception et tu dois être bien découragée maintenant et ne plus trop savoir quoi faire. Je pense aussi que cela serait bien de signaler ton expérience.

En ce qui concerne le côté psy pourquoi ne pas trouver un psychiatre conventionné qui soit remboursé ?

J'ai fait ma longue thérapie auprès d'une psychiatre qui était remboursée (il reste 10 % à la charge du patient une fois la franchise de 300.-- enlevée) et je n'aurais pas eu les moyens financiers de me le payer de ma poche.

En ce qui concerne la dièt ou nutri etc., ma dièt n'est pas affiliée au gros et elle est géniale. En effet, dès le départ je lui ai précisé que je ne voulais pas spécialement maigrir, mais me reconsilier avec la nourriture (je devais aussi descendre mon taux de cholestérol de manière significative donc introduire des aliments de meilleure qualité dans mon alimentation). Je n'ai pas eu de pression, ni quoi, ni directive, on analysait les sensations etcc. Je sais que cette dièt peut aussi faire maigrir des gens qui le désirent, mais elle a très bien compris ma démarche.

Donc je me dis que tu peux trouver quelqu'un d'autre en expliquant clairement ta démarche et en disant que tu te bases sur les bouquins d'Apfeldorfer et Zermati, en lui demandant si cela lui dit de te suivre de cette manière ?

Personnellement n'ayant pas eu d'autre choix car en suisse romande je ne connais qu'un endroit qui pratique selon le gros c'est à 200 kil de chez moi donc pas faisable de manière pratique.

Je suis très contente du chemin parcouru avec cette dièt (je précise aussi que je ne sais pas si c'est une RA dans le sens puriste du terme, comme je fais attention à la graisse de palme à cause du cholestérol et du coup plutôt que de m'acheter un pain au chocolat, j'achète un pain et 1 branche de chocolat) cela me procure le même plaisir, je trouve même le goût meilleur, mais cela c'est la dièt qui me l'a appris par exemple. Je n'ai pas maigris de manière significative mais je me suis vraiment réconciliée avec la nourriture, mes crises se sont calmées, j'aime manger, je n'ai plus de culpabilité etc.., donc pour moi le but est atteint.
49 ans Lorraine 4326
non un psychiatre n'est pas que pour les cas lourds . Je pense qu'il faut par contre en trouver un qui a une formation sur les TCA.

Tu veux nous parler de tes TCA ? Les ecrire ici pourra peut-etre deja t'aider à y voir plus clair ?
46 ans 10768
PrincesseZelda, effectivement, je peux essayer de voir une autre nutri ou diét, et lui expliquer ma demande. Mais maintenant du coup, j'ai un peu peur qu'on me dise "oui oui je comprends votre démarche" sans en penser un mot pour finir par me faire faire n'importe quoi...

Ladybugette, je suis tout simplement hyperphage. Je mange en trop grande quantité pendant les repas, et je grignote entre les repas parfois... Par ennui, par stress, pour me sentir remplie (liste non exhaustive)... Le truc c'est que je sais bien ce que je dois faire (manger moins en écoutant mes sensations alimentaires), mais du coup cela m'enlève ce "soulagement" fourni par la nourriture... C'est peut-être pour ça que le psy serait effectivement plus efficace qu'autre chose, mais d'un autre côté, aller chez un psy pour moi c'est très compliqué, car j'ai beaucoup de mal à me confier et à connaitre et extérioriser ce que je ressens...
46 ans Paris 9872
Moi j'ai vu un psychiatre (en bonne partie remboursé), pourtant pas pour un "cas lourd", même pas vraiment de tca, juste besoin de parler de ma relation au poids et à la nourriture. Et rapidement, le cadre de la conversation s'étend de toute façon...
43 ans 1114
Personnellement j'ai aussi vu un psychiatre, et non un psychologue, lorsque je me suis engagée dans une thérapie.
Les psychiatres ne sont pas formés que pour intervenir dans le cadre des maladies mentales lourdes comme les psychoses. Ils peuvent tout à fait aider les patients atteints de névroses, comme le sont les Tca.

Concernant tes difficultés à mettre des mots sur ce que tu ressens, je pense que ce n'est pas un obstacle à la thérapie.
Lorsque j'ai débarqué chez mon psy, j'étais totalment déconnectée de mes émotions, de mon ressenti.
La thérapie m'a justement aidé à en prendre conscience, et m'a permis de dépasser ce problème. A présent je suis capable d'identifier ce que je ressens, et je peux en parler.
Tu peux tout simplement expliquer tout ça au psy que tu auras choisi: lui dire que tu es mal à l'aise parce que tu ne sais pas comment aborder les choses, etc...
Tu peux lui raconter ce que tu nous a expliqué à nous. Il comprendra, c'est son métier!
Ca lui permettra même de commencer à établir son diagnostic, vu qu'à mon avis tous ces problèmes sont liés entre eux... ;)
B I U