MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je suis perdue dans mon couple, besoin de vos avis

57 ans en Suisse .... 852
En lisant tout cela je trouve que ce ne sont pas des sacrifices que tu as fait mais tu à l'impression que tu t'es "scacrifiée" pour lui, évidemment tu es  
déçue parce que tu en attendais beaucoup (peut-être trop) en retour ... et la désillusion a un goût amère. Pour savoir où tu en es, pose toi la question : comment est-ce que je vais réagir si demain il m'annonçe qu'il me quitte et qu'il ne veut plus me voir .... Ne reste pas avec lui "par habitude" ou par facilité. Tu perds de belles années de ta vie ...
41 ans Oise ( 60 ) 264
Ce n'est pas forcément parce qu'on passe sa vie à se regarder avec des yeux de crapaud mort d'amour et qu'on se noie sous les "je t'aime " que l'on s'aime plus fort... Mon mari n'est pas démonstratif et je ne lui demande pas de l'être... Je ne doute pas de son amour pour moi... Toi tu as l'air de souffrir de la situation mais n'est-ce pas parce qu'il y autre chose derrière ce manque de démonstration ? Quelque chose de plus important ? Tu parles de sacrifices que tu as faits ... Pourquoi as-tu dû sacrifier tes amis ?
45 ans 10768
ABCDE a écrit:
Thyselle a écrit:
Je vais peut-être te sembler brutale, mais quand je lis ton dernier post là, j'ai l'impression que le déficit d'attention n'est pas le problème central. Quand je te lis, mois j'ai la sensation que tous les deux vous vous "contentez" l'un de l'autre... par habitude sans doute...

Je lis aussi dans ton premier post, que tu n'es pas heureuse...

Alors peut-être bien que vous êtes devenus dépendants l'un de l'autre (d'où le manque quand vous vous séparez), mais qu'au fond ce n'est pas forcément de l'amour ou que ça l'a été mais que ça ne l'est plus...



ça me touche ce que tu dis, je ne sais quoi rèpondre, j'ai l'impression que tu as mis le doigt la où ça fait mal ...
J'y pensait encore tout à l'heure sans réussir à mettre des mots sur mes pensées.

Je suis jeune et tout mes projets futurs se construisent dans ma tête avec lui, sans lui c'est comme si je reculai de 3 ans, comme si j'avais vécu 3 ans pour rien, à faire du surplace ... Je ne m'imagine tout simplement pas sans lui, durant 3 ans je me suis identifiée comme étant AVEC lui, pas comme etant tout simplement MOI.
J'ai quitté tout mes amis pour lui, et je me suis beaucoup sacrifiée, et faut avouer que j'ai peur de ne pas pouvoir me reconstruire tout ça sans luin je n'arrive pas à imaginer.

Je ne sais pas dire si j'éprouve réellement un sentiment d'amour ou si c'est de la "dépendance" c'est grave :(

Ce n'est pas un recul de 3 ans si tu te retrouves sans lui. Tu as évolué pendant 3 ans, tu n'es plus la même, tu ne retournes pas à la case départ ! ;)

Si on creuse un peu, est-ce que tu ne resterais pas avec lui juste par peur d'être seule ? Par confort aussi peut-être, pour ne pas avoir à tout recommencer ?... (et à te lire, je me dis que c'est pareil pour lui...)
Ça peut aussi être la peur d'être la méchante qui initie la rupture ?...

Si tu es jeune, et si votre couple te pèse, peut-être qu'il est temps de tourner une page. Tu as encore plein de temps pour en créer des nouvelles, sans doute plus épanouissantes... ;)
A
100 ans 10
Encore merci pour votre aide.


Pour ce qui est des relations avec sa mère, je sais qu'il l'aime bien, il s'entendent très bien ensemble.

J'ai longtemps était "chiante" en etant très implicite, j'éssayais de faire comprendre ce que je voulais de manière discrete,sans jamais le formuler et je finissait toujours frustrée (un grand tord de ma part surement) Mais le coté "sur commande" m'agace, et j'peux pas m'empecher d'penser "merci Médor, t'es bien dréssé" :oops: :lol:



J'ai beaucoup réfléchi à tout ça hier et j'ai passé une nuit horrible, je ne sais pas si je l'aime encore ou pas.
Je ne sais pas si je vais avoir la force de le quitter, si je le décide.

J'ai "quitté" mes amis par choix, tout ce que je faisait avec eux, c'est avec lui que j'ai fini par le faire. Il n'aimais pas sortir donc j'ai arrété progressivement de les voir, mais il ne m'a en rien influencée, j'ai toujours eut du mal à garder des amitiés.
En ce moment ça ne va pas (à cause de mes remises en question sur mon couple) et je me rend compte que je n'ai personne vers qui me tourner, pas de vrais amis de longue date, pas de famille avec laquelle je suis proche ... c'est toujours à lui que je me confiais.

Je ne veux pas lui faire mal, je sais que pour lui c'est un peu pareil, il n'aura personne vers qui se tourner, je sais qu'il est fragil j'ai peur de sa réaction et je pense que lui est toujours amoureux, je pense.


En creusant un peu, ça remonte dejà à assez longtemps, je lui faisait dejà des réfléxions du style "en fait, nous somme de très très bons amis avec un ptits plus (comprendre les relations sexuelles) ; "n'importe qui pourrait croire que nous somme frères et soeurs" (car je lui repprochait son comportement de "mec-pas-amoureux")


Je ne sais meme plus si j'ai posté pour "son manque d'affection" ou si, au fond, je ne savais pas si je l'aimais encore ... Je crois que je me suis voilée la face longtemps, je ne sais meme plus reconnaitre de l'amour.


Citation:
Si on creuse un peu, est-ce que tu ne resterais pas avec lui juste par peur d'être seule ? Par confort aussi peut-être, pour ne pas avoir à tout recommencer ?... (et à te lire, je me dis que c'est pareil pour lui...)


Pour lui, je ne sais pas, mais pour moi, je doit avouer que oui. Je ne dirais pas quand meme que je reste JUSTE par peur de devoir tout reconstruir mais ça compte.


J'aimerais avoir des enfants pas trop tard et pour moi, il est inconcevable d'avoir des enfants avec un couple d'un ou 2 ans, je voudrai avoir un couple stable pour ça (meme si j'ai conscience que la stabilité ne se fait pas forcément en terme d'année hein, je parle ici d'un point de vue vraiment personnel, de ce que j'aimerais)
Et j'ai peur de ne plus retrouver de relation comme ça, ou alors dans longtemps.
Je lui fais aussi totalement confiance, je suis certaines qu'il m'est fidèl et qu'il le restera, en revanche, j'ai peur de ne jamais retrouver ça avec un autre.
J'ai peur aussi de le voir malheureux ... De tout lacher alors qu'on peu encore rattraper l'histoire.


Beaucoup de craintes et très peu de réponses...

J'éspère avoir répondu à la majorité de ce que vous m'avez écrit, merci.
45 ans 10768
Ben il faut te demander si ton couple actuel est si stable que ça, vu toutes les questions que tu te poses... Faire des enfants, OK, mais dans un couple "bancal", ce n'est pas leur rendre service pour leur entrée dans la vie...
S
86 ans 4920
Je rejoins thyselle. Les questions que tu te poses actuellement sur ton couple me font penser que ce n'est pas idéal pour envisager d'avoir des enfants dans cette situation.

Ma soeur ainée est tombée enceinte 1 mois après sa rencontre avec son mari et 30 ans, 4 enfants et une petite-fille plus tard, ils sont toujours ensemble et ils s'aiment encore plus qu'avant. Ne te fixe pas de rester avec cet homme car c'est plus rassurant de faire des enfants avec un homme avec qui tu es un certain nombre d'années. Ce n'est absolument pas le nombre d'années qui fait un couple stable ou pas.

C'est mon opinion et j'espère ne pas être trop dure en te disant cela.

Personne ne peut te dire si tu dois rester ou pas, c'est toi qui doit savoir si tu es heureuse avec lui, mais ne reste surtout pas dans l'optique il est parfait pour avoir des enfants, car fidèle etcc... Quand on a des enfants le couple change. Je suis comme Mamischa, j'ai fait le deuil du prince charmant et malgré le fait que mon mari soit peut démonstratif de son amour, je vois les autres preuves de son amour et je n'en doute pas. Sachant cela, j'ai aussi moins besoin d'être rassurée constamment par des paroles ou actes romantiques. Pour moi, ce sont d'autres actes qui comptent (je peux toujours compter sur lui, il me prouve son amour par plein d'autres actes, je te donne juste un exemple il m'est arrivé d'avoir une baisse de moral pour diverses raisons, d'abord je sais que si je veux pleurer il ouvrira ses bras et ensuite il va chercher à me faire plaisir par une action, cela peut-être une sortie, un bricolage dans la maison ou des petites choses comme cela et je vois ce geste comme une preuve d'amour et cela me touche). Ma nature étant différente par contre j'éprouve souvent le besoin de le caliner, de lui dire des mots d'amour car pour moi cela me vient naturellement. On ne change pas sa nature profonde.

J'ai également une vie sociale assez riche avec des amis de qualité que je connais depuis de longues années et je pense que c'est important.

Par contre je n'ai pas besoin de me poser la question si j'aime mon mari. La réponse à la question de savoir si tu l'aimes encore ou pas est au fond de toi et tu vas la trouver.
A
100 ans 10
Merci, et non, vous n'êtes pas trop dures les filles, j'ai besoin de ça.

Et il est tout à fait vrai que mon couple n'est pas stable, mais j'aimerais la retrouver cette stabilité.
J'y réfléchie beaucoup et je pense que je vais dejà essayer de voir ou j'en suis moi meme et lui faire une lettre, lui expliquant tout. Puis, en en parlant je lui demanderai un petit "break" si ça me semble encore necessaire pour me retrouver.

ça me fait mal au coeur car je suis en train de mettre de la distance (volontairement) entre nous et je vois qu'il fait beaucoup d'efforts (depuis 3 - 4 jours) Mais je ne sais pas encore si pour moi il est trop tard pour les efforts, j'attend la réponse, elle est en moi, mais quand vais je la trouve :? :lol:
A
37 ans 3124
Il fait quoi comme efforts?
A
100 ans 10
Hé bien ça peut sembler limite mais il me met des "jtm" plus sincères à la fin des msg, ma demandé plusieurs fois si ça allé etc.

Je suis de plus en plus perdue, c'est très très dure :(
J'ai l'impression d'avoir cette réponse : "non, tu ne l'aimes plus" mais il reste un doute, un doute enorme renforcé par la culpabilité ... Lui m'aime (surement ...) et à placè tout son avenir avec moi, il est meme en train de réaliser quelquechose en ce moment qui nous engage plus ou moins sur l'avenir ... ça me fait très très mal, je ne peux pas lui en parler avant d'être sur.

Je sais qu'il est fragil, un boulot de merde, plus vraiment de bon pote (puisque toujours avec moi), problèmes financières. Et comme moi, il n'a pour se ratacher, j'ai vraiment l'impression que c'est pour moi qu'il reste ...


J'ai constamment cette "boule" dans ma gorge, que faire :cry:
Je continue a maintenir une distance entre nous, plus de mots d'amour, pas de "jtm" pas de tendresse ou pas trop.
Il ne m'en parle pas. Je sais qu'il est capable d'encaisser enormement sans rien dire.

ça fait du bien de me livrer ici :(
45 ans 10768
Tu attends (quoi exactement ?), mais ta réponse tu l'as déjà... Retarder l'échéance n'est pas une solution, parce que même s'il est capable d'encaisser comme tu dis, ça veut pas dire que ça lui fait rien...

Je crois que tu n'oses rien faire parce que tu ne veux pas être la méchante qui annonce la séparation. Peut-être que quelque part tu attends que ce soit lui qui finisse par le faire ?...
A
37 ans 3124
Je vais te donner mon point de vue, par rapport à ce que tu nous à raconter.

1) Je pense que tu as besoin de te (re)trouver, de te poser et de réfléchir à tout ce qui se passe dans ta vie actuellement, ce que ton entourage t'apporte ou engendre chez toi, réfléchir à ce qui pourrait te permettre de retrouver une once d'estime de toi même, ce qui pourrait t'aider à y voir plus clair...l'aide d'un psy, d'un medecin, d'une amie mais une aide quoi...

2) Ta famille : ok vous êtes liés par les liens du sang...mais en aucun cas, ils ont le droit de te dénigrer, de te manquer de respect et de reporter leurs frustrations sur toi même...je pense que tu as assez de soucis comme ça pour qu'ils en rajoutent une couche...donc comme je t'ai dit plus haut, c'est soit ils mettent de l'eau dans leur vin soit c'est une petite cassure le temps que tu trouve les armes nécessaires pour les affronter et leur dire à quel point ils te font du mal...leur as-tu déjà parler du mal qu'ils te font?

3) Ton chéri : Pauvre petit homme qui à un taff pourrit, plus beaucoup de potes, j'en chialerai presque...trêve de plaisanteries il a beau avoir des problèmes lui aussi, c'est pas une raison suffisante à mes yeux pour te dénigrer, pour te traiter comme une bonniche, pour te sortir des mots blessants, c'est pas ça l'amour...vous avez tous les deux des soucis et c'est dans ce genre de moments qu'il faut s'épauler mutuellement, se serrer les coudes ensemble...je ne suis pas dans son coeur pour affirmer s'il t'aime ou non, mais son comportement est juste dégueulasse...le pire, c'est qu'il semble être en désaccord avec ce que ta famille te fait subir, aimerait que tu sois mieux dans ta peau mais qu'il réagit aussi stupidement que les autres, voire pire...et quand je te lis je ne vois aucun amour, aussi bien de son coté, que du tien, de l'habitude très certainement...

Je pense que tu es dans une position où il va falloir faire des choix, pas pour les autres, mais pour toi même et pour ton bien être présent et future, tu ne peux plus subir ça, tu ne mérite vraiment pas tout ça...essaye de t'imposer, de poser des limites avec ces personnes nocives
A
100 ans 10
Je crois que tu t'es enmélé les pinceaux Acide-Lyrique ;)


Citation:
Tu attends (quoi exactement ?), mais ta réponse tu l'as déjà... Retarder l'échéance n'est pas une solution, parce que même s'il est capable d'encaisser comme tu dis, ça veut pas dire que ça lui fait rien...

Je crois que tu n'oses rien faire parce que tu ne veux pas être la méchante qui annonce la séparation. Peut-être que quelque part tu attends que ce soit lui qui finisse par le faire ?...


A vrai dire, ce que j'attend c'est d'avoir la certitude que je ne fait pas de connerie, car une fois dit, le mal sera fait et j'ai peur de me rendre compte, une fois fait, que j'était encore amoureuse. Je me dis que le temps me donnera une réponse ... J'ai vraiment pas le sentiment certains de l'avoir cette réponse :(

Quand je dis qu'il "encaisse", c'était sous entendu qu'il souffre en silence.

C'est vrai que si lui m'annonçait qu'il pense à la fin de notre relation, je crois que ça me soulagerais.
Ce n'est pas vraiment que je ne veux pas être la "méchante", mais le faire souffrir n'est pas mon but.
56 ans 91 25732
ABCDE a écrit:
C'est vrai que si lui m'annonçait qu'il pense à la fin de notre relation, je crois que ça me soulagerais.
Ce n'est pas vraiment que je ne veux pas être la "méchante", mais le faire souffrir n'est pas mon but.


Tu connais "on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs ?" ;) Dans ce genre de situation, on souffre et on fait souffrir, pas la peine de se voiler la face.

Mais il y a une autre chose. Il ne faut jamais voir l'autre juste comme quelqu'un qui va morfler et ne pas s'en sortir. Souvent on ne part pas, ou on hésite, parce qu'on se dit que l'autre n'y arrivera pas sans nous. Et ça c'est faux. C'est juste une excuse qu'on se donne pour ne pas faire ce qu'on devrait faire. Par respect pour l'autre, on doit au contraire penser qu'on n'est pas indispensable à sa vie, qu'on ne l'a pas aimé pour en faire un être dépendant.

Alors oui sans doute il souffrira. Et tu n'y peux rien. Mais dis toi aussi qu'il y arrivera sans toi. ;)
A
37 ans 3124
ABCDE a écrit:
Je crois que tu t'es enmélé les pinceaux Acide-Lyrique ;)


Hum ok.
A
100 ans 10
euh :shock: ... Tu l'as mal pris ? Je disais ça car je crois que tu as voulu répondre à un autre topic ...
Je n'ai meme pas parler de ma famille ...
B I U