MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Plus que de l'amitié...

Bonsoir,

J’ai besoin de conseils car je suis un peu perdue en ce moment. Je m’explique.

Il y a quelques jours, un de mes meilleurs amis avec qui je suis très  
proche m’a fait une « déclaration » vraiment inattendue.
Il m’a expliqué que lui ne me voyait pas du tout juste comme une amie, et ça, je ne m’y attendais pas, mais alors pas du tout.
Sur le coup ma réaction a été de rire en lui disant d’arrêter de délirer mais lui, il ne rigolait pas du tout en fait. J’étais super mal à l’aise; je lui ai dit que ce n’était pas possible.
On s’est revu le lendemain et il me parlait « normalement », comme s’il ne s’était rien passé mais moi, je ne pense plus qu’à ce qu’il m’a dit quand je le vois et je suis plus distante du coup.
C’est vraiment quelqu’un que j’adore mais je ne pourrais jamais le voir autrement, ça me fait vraiment bizarre que lui, si…

D’autant plus qu’en ce moment je fréquente quelqu’un qui se trouve être un ami à lui et qui a toujours cru qu’il y avait quelque chose entre nous, ce que je m’efforce à lui enlever de la tête et c’est déjà pas facile... Surtout que notre relation est déjà compliquée, je ne voudrais pas rajouter ça.

Bref, je ne sais pas du tout comment réagir, s’il faut que je lui en reparle à froid ou que je fasse comme s’il ne s’était rien passé? Je ne sais plus comment me comporter avec lui... :?
46 ans 483
Coucou miss,

Alors difficile de te donner un conseil dans le sens où c'est très dépendant de son caractère et de ses attentes. Je ne peux te dire que ce que j'aurais fait à ta place.

1) Essayer de comprendre comment ça a pu arriver sans que tu t'en rendes compte en posant des questions.

2) Si pas intéressée, le dire nettement et bien insister sur le fait qu'en ce qui te concerne, ça reste amical.

Mais là, le problème, c'est que la conversation s'est déjà produite. Donc à ta place, je n'en parlerais plus. J'observerais son comportement. Peut-être sera-t-il soulagé que tu n'en reparles pas (un râteau dans les gencives, c'est pas vraiment agréable et certains préfèrent oublier).

Peut-être qu'au contraire il aura besoin d'en reparler, auquel cas c'est à toi de voir mais il me semble que ça ne peut pas faire de mal.

Il y a aussi le cas de l'éconduit(e) qui devient agressif(ve) et te balance piques et vannes mais apparemment ce n'est pas le cas.

En tout cas, c'est dur à son égard de le regarder différemment maintenant qu'il t'a confié cela. Il ne t'a pas menti ou joué la comédie, son affection n'était pas feinte. Pourquoi ces difficultés à accepter que ses sentiments ne s'arrêtaient pas là ?
833
Bonsoir. Oui je pense qu'il faut que vous en discutiez. Lui expliquer clairement que tes sentiments divergent des siens et voir s'il est capable de rester ton ami tout en sachant qu'il n'y aura jamais rien entre vous. Perso ca m'était arrivée il y a fort longtempts, 23 ans...mon amie était amoureuse de moi...je savais qu'elle était gay..elle savait que j'étais hétéro....elle m'a fait une déclaration que jamais personne ne m'a faite...on en a parlé longuement...on en rit encore maintenant..Rien n'a changé entre nous. Notre amitié a été la plus forte...même si durant quelques années elle avait espoir que je "craque"...Bon courage...ca ne va pas etre facile, car on est mal à l'aise face à cela mais il est nécessaire d'aplatir et apaiser les choses. Bise.
Merci pour vos réponses ;)

Fox-Trot a écrit:

1) Essayer de comprendre comment ça a pu arriver sans que tu t'en rendes compte en posant des questions.


En fait on se voit assez souvent et on sort régulièrement avec ma meilleure amie et son petit-ami, tous les quatre.
On rigole beaucoup, on se taquine.
Il y a déjà un petit moment, on s’est même dit qu’à 40 ans, si on était toujours célibataire, on se marierait… Le genre d’humour qu’il va falloir éviter…


Fox-Trot a écrit:

2) Si pas intéressée, le dire nettement et bien insister sur le fait qu'en ce qui te concerne, ça reste amical.


Je pense avoir été claire. Et lui n’a pas trop insisté, il était plutôt gêné en fait.


Fox-Trot a écrit:

Il y a aussi le cas de l'éconduit(e) qui devient agressif(ve) et te balance piques et vannes mais apparemment ce n'est pas le cas.


Il n’est pas agressif, par contre il m’a dit que ça le dérangerait de me voir avec quelqu’un d’autre.
C’est ça qui risque de vraiment me déranger.


Fox-Trot a écrit:

En tout cas, c'est dur à son égard de le regarder différemment maintenant qu'il t'a confié cela. Il ne t'a pas menti ou joué la comédie, son affection n'était pas feinte. Pourquoi ces difficultés à accepter que ses sentiments ne s'arrêtaient pas là ?


Je dois être trop naïve, sans doute. Je ne pensais pas du tout que je lui plaisais.
J’ai du mal à accepter car je ne le vois plus de la même manière maintenant; mais c’est tout récent aussi, peut-être que ça passera si on évite d’en parler.
valou34 a écrit:
Bonsoir. Oui je pense qu'il faut que vous en discutiez. Lui expliquer clairement que tes sentiments divergent des siens et voir s'il est capable de rester ton ami tout en sachant qu'il n'y aura jamais rien entre vous. Perso ca m'était arrivée il y a fort longtempts, 23 ans...mon amie était amoureuse de moi...je savais qu'elle était gay..elle savait que j'étais hétéro....elle m'a fait une déclaration que jamais personne ne m'a faite...on en a parlé longuement...on en rit encore maintenant..Rien n'a changé entre nous. Notre amitié a été la plus forte...même si durant quelques années elle avait espoir que je "craque"...Bon courage...ca ne va pas etre facile, car on est mal à l'aise face à cela mais il est nécessaire d'aplatir et apaiser les choses. Bise.


Merci ;)

C’est vrai que ce n’est pas facile.
Le soucis c’est qu’imaginer un truc entre nous, c’est tellement bizarre. Je le vois plus comme un frère.
Je ne vais pas être sympa, mais ça me dégoute presque.
Ca ne t’a pas fait ça avec ton amie??

Et je pense lui en reparler seulement si lui m’en reparle car je ne suis pas du tout à l’aise avec ce genre de choses et je risque de ne pas trouver les bons mots.

J’espère que petit à petit notre relation redeviendra comme avant.
Mais je me rends compte que pour lui ça doit être compliqué aussi.
3923
Ben voyons, il te parle d'amour, et tu lui sors la soupe habituelle des nanas sur l'amitié homme-femme...:lol:
PierreLyon a écrit:
Ben voyons, il te parle d'amour, et tu lui sors la soupe habituelle des nanas sur l'amitié homme-femme...:lol:


Pas si habituelle que ça, en fait (enfin, me concernant) ;) .

Et le coup du "on est juste des amis", c'est franchement pas le genre de trucs que j'aurais pensé sortir un jour :roll: .
3923
Au moins, en se déclarant, cela aura le mérite de lui épargner les salades du genre:

"Les mecs, tous des salauds !..." (= ceux avec lesquels je veux bien coucher.)

"Toi, tu n'es pas comme ça, tu es un mec bien..." (= je n'ai pas envie de coucher avec toi)

"Tu trouveras une fille bien..." (= au cas tu n'aurais pas bien compris, c'est NON.)
PierreLyon a écrit:
Au moins, en se déclarant, cela aura le mérite de lui épargner les salades du genre:

"Les mecs, tous des salauds !..." (= ceux avec lesquels je veux bien coucher.)

"Toi, tu n'es pas comme ça, tu es un mec bien..." (= je n'ai pas envie de coucher avec toi)

"Tu trouveras une fille bien..." (= au cas tu n'aurais pas bien compris, c'est NON.)


C'est sur que je voudrais éviter ça...
On sent l'expérience PierreLyon, on sent l'expérience... ;)
34 ans 92 / 69 5897
Little Miss Sunshine :
C'est une situation délicate mais le temps fait beaucoup. Vous pouvez vraiment en ressortir plus fort (amicalement j'entends) si et seulement si, avec le temps, les deux acceptent la situation.
J'aurais tendance à dire "laisse voir comment ça se passe".
S'il retrouve une chérie, par exemple, peut-être que les choses évolueront
3923
little-miss-sunshine a écrit:
PierreLyon a écrit:
Au moins, en se déclarant, cela aura le mérite de lui épargner les salades du genre:

"Les mecs, tous des salauds !..." (= ceux avec lesquels je veux bien coucher.)

"Toi, tu n'es pas comme ça, tu es un mec bien..." (= je n'ai pas envie de coucher avec toi)

"Tu trouveras une fille bien..." (= au cas tu n'aurais pas bien compris, c'est NON.)


C'est sur que je voudrais éviter ça...
On sent l'expérience PierreLyon, on sent l'expérience... ;)



En effet, donc à présent je fais très vite comprendre aux dames que j'approche que leur "amitié" ne m'intéresse pas, et je suis tout aussi franc quand d'autres veulent entendre parler d'amour pour se donner bonne conscience dans l'expression d'un désir.
Cela fait perdre de nombreuses opportunités, mais évite de se retrouver dans des situations pénibles dans un cas comme dans l'autre.
41 ans 04 5576
Hello Miss,

moi j'ai été dans le cas de ton ami... et non ce n'est pas facile, en fait. Je lui ai dit parce que cela m'étouffait, en sachant qu'il n'y avait aucun espoir.

Quand cela a été fait, il a pris ses distances. J'en ai été à la fois malheureuse et soulagée. Je n'ai pas cherché tout de suite à renouer vraiment, il me fallait du temps. Je dois dire qu'il a été admirable de patience, en supportant mes "chauds froids", gentil et attentif quand je recherchais ponctuellement sa compagnie, calme quand il se prenait un coup de griffes injustifié, mais ne recherchant pas à m'imposer sa présence. Il m'a laissée gérer, cependant, quand je lui ai demandé de reprendre pleinement nos liens d'amitié quelque chose s'était cassé. Il a accepté et on a essayé mais cela ne marchait plus vraiment. Je ne sais pas trop si c'est lié à ma déclaration ou à mon attitude chaotique derrière.

Je crois que tu devrais discuter avec lui pour vous mettre d'accord sur votre façon à vous de gérer cela, de limiter la casse.

je te souhaite que tout se passe le mieux possible :kiss:

HS : Pierre, tu parles de désir, pas d'amour, cela n'a rien à voir !
41 ans 04 5576
Toad a écrit:
Hello Miss,

moi j'ai été dans le cas de ton ami... et non ce n'est pas facile, en fait. Je lui ai dit parce que cela m'étouffait, en sachant qu'il n'y avait aucun espoir.

Quand cela a été fait, il a pris ses distances à ma demande. J'en ai été à la fois malheureuse et soulagée. Je n'ai pas cherché tout de suite à renouer vraiment, il me fallait du temps. Je dois dire qu'il a été admirable de patience, en supportant mes "chauds froids", gentil et attentif quand je recherchais ponctuellement sa compagnie, calme quand il se prenait un coup de griffes injustifié, mais ne recherchant pas à m'imposer sa présence. Il m'a laissée gérer, cependant, quand je lui ai demandé de reprendre pleinement nos liens d'amitié quelque chose s'était cassé. Il a accepté et on a essayé mais cela ne marchait plus vraiment. Je ne sais pas trop si c'est lié à ma déclaration ou à mon attitude chaotique derrière.

Je crois que tu devrais discuter avec lui pour vous mettre d'accord sur votre façon à vous de gérer cela, de limiter la casse.

je te souhaite que tout se passe le mieux possible :kiss:

HS : Pierre, tu parles de désir, pas d'amour, cela n'a rien à voir !


petite précision ;)
je pensais que c'était mieux pour lui, ne sachant pas si je parviendrais à lui éviter mes coups de blues ou de colère inhérents à ce genre de deception...
Thermantia a écrit:
Little Miss Sunshine :
C'est une situation délicate mais le temps fait beaucoup. Vous pouvez vraiment en ressortir plus fort (amicalement j'entends) si et seulement si, avec le temps, les deux acceptent la situation.
J'aurais tendance à dire "laisse voir comment ça se passe".
S'il retrouve une chérie, par exemple, peut-être que les choses évolueront




Merci Thermantia ;)
C’est vrai que je pense aussi qu’il faut laisser le temps faire les choses.
D’ailleurs il devait m’appeler pour venir chez moi semaine. On avait prévu d’aller choisir nos costumes pour le nouvel an (qui se déroule chez lui) ensemble.
Mais toujours pas de nouvelles.
D’un côté, je me dis que ça m’évitera une situation embarrassante, et d’un autre j’espère qu’il ne m’en veut pas.
Toad a écrit:
Hello Miss,

moi j'ai été dans le cas de ton ami... et non ce n'est pas facile, en fait. Je lui ai dit parce que cela m'étouffait, en sachant qu'il n'y avait aucun espoir.

Quand cela a été fait, il a pris ses distances. J'en ai été à la fois malheureuse et soulagée. Je n'ai pas cherché tout de suite à renouer vraiment, il me fallait du temps. Je dois dire qu'il a été admirable de patience, en supportant mes "chauds froids", gentil et attentif quand je recherchais ponctuellement sa compagnie, calme quand il se prenait un coup de griffes injustifié, mais ne recherchant pas à m'imposer sa présence. Il m'a laissée gérer, cependant, quand je lui ai demandé de reprendre pleinement nos liens d'amitié quelque chose s'était cassé. Il a accepté et on a essayé mais cela ne marchait plus vraiment. Je ne sais pas trop si c'est lié à ma déclaration ou à mon attitude chaotique derrière.

Je crois que tu devrais discuter avec lui pour vous mettre d'accord sur votre façon à vous de gérer cela, de limiter la casse.

je te souhaite que tout se passe le mieux possible :kiss:

HS : Pierre, tu parles de désir, pas d'amour, cela n'a rien à voir !


Je ne sais vraiment pas quelle attitude adopter, d’autant plus qu’on est amené à se voir souvent.
Si je suis trop distante, j’ai peur qu’il m’en veuille; et si je reste comme d’habitude, je ne veux pas qu’il pense qu’il y ait un espoir.
C’est quelqu’un d’assez sensible, je le connais bien et pourtant je ne sais pas du tout comment il réagit à ça.

Et comme je l’ai déjà dit, je ne suis pas à l’aise avec ce genre de choses, pas du tout douée pour trouver les bons mots.

Tu dis que quelque chose s’est cassé avec ton ami; est-ce que tu lui en voulais, étais-tu gênée lorsque tu le voyais?

En tout cas merci :kiss:

HS: d’accord avec toi au sujet de Pierre, mais bon, il essaye d’aider comme il peut, hein :lol:
B I U


Discussions liées