MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

On me reproche de...

41 ans 04 5576
Coucou !

ceci est à la fois un coup de gueule, une invitation aux coups de gueule et une invitation au débat :lol:

La question est la suivante : Vous est il  
déjà arrivé de vous voir reprocher quelque chose et, quand vous répondez poliment mais fermement que vous êtes heureux(se) comme cela et que ce n'est pas une erreur mais quelque chose de volontaire, de sentir que la personne en face est... déçue ?

La question n'étant pas claire, je vous donne un exemple. Vendredi, un "ponte" de la boite m'invite à prendre un café dans son bureau. Un truc strictement amical, on se connait depuis des années et il n'y a jamais eu de "chichis" entre nous. Discussion autour du projet dont je suis coupable..euh pardon dont j'ai été parachutée responsable (de fait, hein, parce que personne ne l'a dit), je râle un peu parce que n'étant pas interessée par la gestion humaine, la gestion de projet et tout le tintouin (moi je n'aime que la technique, les problèmes liés à la technique, améliorer les techniques et tout dans cette lignée), je le fais parce que je dois le faire, mais je n'en tire aucun plaisir et cela me pourrit un peu mes journées (rahhhh ces journées où on ne fait que ce qu'on n'aime pô!).

La réaction de mon camarade me surprend : "ben ouais mais si tu ne fais pas cela.. m'enfin, la technique ça ne ^ène à rien".

Euh, ben ecoute devenir une bonne, voire une excellente technicienne, dans notre domaine aux mutli têtes, ça peut bien occuper une vie, tu sais.

Ouais mais ce n'est pas ambitieux...


Là je me rebelle ! Il confond carriériste et ambitieux, le monsieur. Qui est il pour me dire que je dois être carrieriste ? j'aime mon travail, et je le fais bien, je progresse chaque jour, mais si j'y passe beaucoup de temps c'est parce que cela me plait. Pas pour une carrière, quand je sais que "monter en puissance" :roll: signifiera pour moi ne faire que des taches qui ne me plaisent pas.

Sur le coup, ça ne me genait pas plus que cela, il a son opinion, j'ai la mienne et baste. Mais ce matin un autre collègue, avec qui je discute de cette conversation, me sort le même truc. J'avoue m'être enervée toute rouge (c'était d'ailleurs peut être joli, à cette période de déco de noel :lol:).

Ils font ce qu'ils veulent de leur vie, mais la mienne, je sais ce que je veux en faire.

Et le plus drôle ? dans ma boite, on se plaint de ne pas avoir de bons techniciens experimentés (ben ouais, forcément, si chaque fois qu'il y en a un qui fait ses preuves, on le transforme en gratte papier... grrr!)
833
Et oui Toad, avoir ses propres idées et ne pas partager certains points de vues créent des polémiques...Comment faire comprendre aux autres que nos choix sont bons pour nous meme si eux ne le voient pas de la meme façon ? Ca me rappelle un autre post mouvementé ca !!!!! ;) Alors OUi pour ma part. On me reproche souvent de m'étre fait tatouer et d'être parfois exentrique dans mes tenues vestimentaires ce qui jouent sur ma crédibilité face à mes congénères. Pourquoi nos propres choix ne doivent pas différer des choix des autres ? Pas facile ca...vais méditer tiens !!!! ;)
53 ans 14650
Ce n'est pas plutot l'etonnement Toad dans ton cas que le reproche que les gens te fait resentir ?

Que les gens ne comprendre pas, soit etonnée pas les personnes qui ne cherche pas avant tout d'avancer dans un travail de gagner bcp d'argent, d'acheté des choses dernier cri etc etc

Greed is good dans tout les sens :roll:
36 ans 5932
On me reproche parfois de ne pas être à 100% de mes capacités. Enfin "capacités" c'est le mot qui a toujours été utilisé pour dire "il n'y a pas de raison que tu ne fasses pas à la perfection tout ce que j'attends de toi". Sauf que je ne suis pas Wonder Woman. Et puis je refuse de faire ce qu'on attend de moi si ça ne correspond pas à ce que moi j'attends. Tant pis si ça déçoit, je ne suis pas un instrument, je suis une personne, j'ai le droit de décider pour moi.
793
Je ne sais pas si j'ai tout bien compris. :oops: On te reproche d'aimer ton travail ; on te reproche de ne pas vouloir t'orienter dans une voie soit-disant plus prestigieuse, peut-être plus rémunératrice, mais où tu ne te sentirais vraiment pas bien du tout ?
44 ans 5076
surement d'avoir un sale caractére !!
d'etre une raleuse ma phrase du moment j'en ai marre
mais bon j'ai aussi des qualités heureusement pour moi !!!
je suis un mélange de mon pére et ma mére ça c' sur
geularde comme mon pére mais aussi le coeur sur la main
par contre trop sensible comme ma mére et meme un peu concon desfois et les gens ont profite !!!
41 ans 04 5576
Marrant, Valou, en écrivant, je me disais que tu serais la première à répondre, si tu étais connectée, et que tu me dirais à peu de chose près ce que tu as dit. Ce n'est pas une polémique, que j'ai eu avec ces messieurs, c'est un échange de points de vue. Comme tu l'as peut être noté sur l'autre poste, le conformisme ne me gène pas, même s'il va à mon encontre (une bonne grosse différence avec l'autre poste dit "mouvementé").

Loris a écrit:
Je ne sais pas si j'ai tout bien compris. :oops: On te reproche d'aimer ton travail ; on te reproche de ne pas vouloir t'orienter dans une voie soit-disant plus prestigieuse, peut-être plus rémunératrice, mais où tu ne te sentirais vraiment pas bien du tout ?


oui c'est cela, à une nuance prêt mais c'est de ma faute, je n'ai pas utilisé le bon mot. Ce n'est pas un reproche dans le sens où la situation se pose vraiment, dans le sens où on me demdande reellement de changer de poste. C'est plutôt, dans ce cas, l'étonnement sur un point de vue ou une façon de voir ma vie. Je fais ce qu'il y a à faire parce que j'ai bien conscience que mon métier inclue une partie de cela. Mais je ne souhaite pas en faire ma voie à temps plein. Et visiblement ça ne me menera pas à la superbe vie de wonder woman hyper active et méga géniale dont visiblement tout le monde rêve :lol:
Citation:

Ce n'est pas plutot l'etonnement Toad dans ton cas que le reproche que les gens te fait resentir ?

Que les gens ne comprendre pas, soit etonnée pas les personnes qui ne cherche pas avant tout d'avancer dans un travail de gagner bcp d'argent, d'acheté des choses dernier cri etc etc

Greed is good dans tout les sens


Pickles, pour les deux messieurs ,c'était à la fois de la désapprobation et de l'étonnement. Mais eux aiment beaucoup tout ce qui fait leur métier et "fait gravir les echelons". Ce n'est pas un reproche pour leurs choix, ils sont heureux et épanouis comme cela, mais pour ma part : j'ai un job que j'adore et, Byzance ! qui me permet de payer mes factures et de vivre confortablement. Pourquoi voudrais je changer pour autre chose qui ne sera pas forcément mieux payé au regard de l'effort fourni (qui risque d'être phénoménal si je n'aime pas :lol:) et qui va me ruiner la vie ? pour avoir le plaisir de dire que j'ai gravi les echelons ?



En reprenant ma réponse, et en reflechissant à ce que vous avez dit, peut être que oui finalement il y a de l'étonnement mais dans un autre sens : peut être que jusqu'à maintenant, ils se disaient que je me "cantonnais dans la médiocrité" (selon leur point de vue, pas selon le mien) par incapacité d'en sortir, et que là ils se rendent compte que c'est plus ou moins volontaire. Je crois que je commence à comprendre leur point de vue dans ce cas. Reste plus qu'à les convaincre que la définition de la mediocrité n'est pas universelle et que la technique, si elle n'est pas aussi prestigieuse que le manageriat (ça se dit, ça ? ) n'en n'est pas moins Noble (avec un grand "N" siouplé :lol:). Cela devrait être aussi facile de les convaincre que de me faire admettre qu'ils ne se sont pas "perdus en route" en abandonnant la technique pour la gestion de projet, de service, ou de ressources. :lol: (oui, ce sont des anciens excellents techniciens qui sont devenus responsables...).


Mmmmh... c'est peut être juste une différence culturelle en fait :lol:
41 ans 04 5576
roooooh !!!

bonne résolution en avance : je ne cliquerai plus jamais sur "Envoi" sans avoir a-tten-ti-ve-ment relu tout ce que j'ai écrit et vérifié que cela ne fonctionne pas que phonétiquement.

(Pardon pour les énormes fautes de français)
793
Dans la série, ces idiots qui nous commandent ! :?

On ne demande pas à un chef de laboratoire de virer au commercial, quand bien même il aurait des dispositions pour, si le travail ne l'attire pas. On peut toujours agiter la carotte pour faire changer d'avis les gens, mais faudrait que les employeurs comprennent une fois pour toutes qu'il est plus productif et donc bénéfique pour leur entreprise d'avoir des salariés qui aiment le travail qu'ils font plutôt que d'essayer de les orienter à contre-coeur vers des postes qui ne sont pas faits pour eux ou qui ne les intéressent pas, même si ils en ont les capacités...
833
Ja savais toad que tu saurai.... ;) Ca détend l'atmosphère...hihihi...
Z
31 ans Dans le Sud. 494
Toad a écrit:
La question est la suivante : Vous est il déjà arrivé de vous voir reprocher quelque chose et, quand vous répondez poliment mais fermement que vous êtes heureux(se) comme cela et que ce n'est pas une erreur mais quelque chose de volontaire, de sentir que la personne en face est... déçue ?


Déçue, limite très agacée quoi. A cause de mon mode de vie ( normal, juste que j'aime pas les boites et que j'ai pas 3 copains par mois ). C'est très énervant et j'aime pas avoir à me justifier sur des trucs pareils. Bon courage Toad ! lol
S
85 ans 4917
Cela m'arrive certaines fois aussi. Une de mes soeurs je peux dire que je l'ai déçue profondément de mon choix de vie d'être mère au foyer et de le rester malgré que mes enfants deviennent grands. Elle ne comprend pas et ne comprendra jamais que ce n'est pas un pis-aller. Elle m'a dit que c'est parce que j'avais peur d'affronter le monde réel et qu'elle ne pouvait croire que j'étais réèllement heureuse puisque j'étais obèse. Bon maintenant j'ai mis de la distance entre elle et moi car j'en avais marre.

Par contre je n'emploierais par le terme déçue par rapport à d'autres gens qui trouvent que je manque terriblement d'ambition, étonnée ou qui me jugent inférieure oui, mais pas déçue.

Toad en tout cas moi je te comprends et si tu as l'occasion de rebifurquer sur la technique n'hésites pas, même si socialement cela peut paraitre moins glorieux à certaines personnes c'est égal.
41 ans 04 5576
princessezelda a écrit:
Toad en tout cas moi je te comprends et si tu as l'occasion de rebifurquer sur la technique n'hésites pas, même si socialement cela peut paraitre moins glorieux à certaines personnes c'est égal.


Merci Princesse mais je suis toujours dans la technique et il sera difficile de m'en faire bouger. La partie non technique que je gère, elle m'a été plus ou moins imposée, c'est vrai, mais c'est ma concession à la répartition des taches dans la boite. Et puis, cela me permet quand même, sur ce projet très bordelique, de conserver une certaine liberté que j'utilise à mon avis pour la bonne cause (c'est à dire pour améliorer la technique, même si c'est un tantinet au détriment du reste :lol:).

Je n'y avais jamais réflechi mais je crois que ton exemple est le meilleur pour exprimer la question que je voulais formuler. Souvent on pense qu'être mère / femme au foyer n'est qu'un pis aller. Peu parviennent à penser que cela peut être un choix véritable et désiré.
40 ans oise 1060
comme princess , ma famille a été déçue que je ne poursuive pas mes études alors que j'étais "capable de tout" . ils n'approuvent pas du tout mon choix de vie : mère au foyer . en fait , ils ne sont jamais d'accord avec mes choix :evil: ... je dois me faire tatouer demain , personne n'est au courant , et j'avoue appréhender la "classique" leçon de morale à laquelle je vais avoir droit ... :roll:
56 ans 91 25732
On me reproche souvent de ne pas passer des concours très élevés de la fonction publique. Il parait que "j'ai largement le niveau", "que je réussirai sans peine", "que je gagnerai bien plus de sous"...

Oui peut-être. C'est même sans doute vrai.

Mais je suis très bien à mon grade actuel, j'aime ce que je fais. Les postes correspondant aux grades des concours qu'on voudrait que je passe ne m'intéressent pas particulièrement, je n'ai pas envie de gérer des budgets, d'encadrer de grosses équipes ou d'avoir des responsabilités supérieures à celles que j'ai, les miennes me suffisent.

Et puis j'ai une vie en dehors du boulot et bachoter pendant deux ans, prendre sur mon temps libre, sur ma vie, sur ma santé (parce que moi quand je prépare un concours, c'est gros stress permanent ! :? ) ça ne me dit rien du tout.

Je veux bien évoluer encore, mais pas à certains niveaux, ça ne me dit rien du tout. Ce n'est pas un manque d'ambition, c'est une envie de vivre pour autre chose que mon boulot. :D
B I U