MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

crise d'épilepsie ou shizophrénie? ou les 2?

N
26 ans 14
Voilà, j'ai eu un choc émotionnel (un obsédé sexuel me suivait partout, me sautait dessus, cherchait à entrer dans ma chambre, dans ma voiture et influençait ma grand'mère avec sa  
mère à lui qui l'encourageait d'ailleurs). J'ai vécu dix ans sans mes parents, sans affection , plein de stress. Le jour de mon choc émotionnel, J'ai senti des décharges électriques dans mon cerveau, plein de truc que je sentais se déconnecter. Maintenant je ne ressens plus les sensations de plaisir, je n'ai p^lus de gout à la vie, plus de motivation. J'étais une élève brillante, et maintenant si je n'arrive pas à guérir de ma putain de maladie, je vais rater... Je préfère ne pas prononcer le mot tellement c'est horrible. Et tout ça à cause d'un pauvre con sans nana dans vie et qui me voulait absolument quitte à faire des crises de colère qui me destabilisaient. Je sens le vide dans mon cerveau, et maintenant je n'ai plus rien, mais j'ai peur des produits neuroleptiques à cause des effets secondaires. Y-a-t-il un moyen naturel de remédier à mon problème?
49 ans 35 10308
Est-ce que tu es suivie par un psychiatre? Ca me semble la première chose à faire si tu crains une maladie psychique (ceci dit je ne vois pas le rapport entre ce que tu racontes et l'épilepsie, ou la schizophrénie, qui n'ont je crois pas grand chose à voire entre elles, je vois plutôt un grand psychologique qui pourrait nécessiter une prise en charge psychothérapeutique, mais bref, il faudrait un vrai diagnostic médical, donc voir un psychiatre).
Ce n'est pas parce que tu vois un psychiatre que tu auras forcément des médicaments. Et si tu as une vraie maladie, et que tu as besoin de médicaments, les effets secondaires des médicaments sont ils vraiment pire que les effets primaires de la maladie pas soignée?
49 ans 35 10308
Sarnia a écrit:
je vois plutôt un grand psychologique

un grand CHOC psychologique.
N
26 ans 14
C'est pire que ça qu'un simple choc psychologique. Car je n'arrive plus àà penser, à réfléchir et à sentir comme avant. Sans compter que je suis devenu insomniaque. Impossible de me concentrer sur quoi que ce soit!
49 ans 35 10308
Et donc est-ce que tu as vu un psychiatre? Ca me semble vraiment important.
R
36 ans 15384
Il faut absolument que tu consulte un psychiatre. mais perso,les symptomes que tu me décris sont très loin de m'évoquer la schyzophrénie ... Je crois que tu connais très mal les maladies mentales et de ce fait tu imagine tout de suite le pire. La schyzophrénie,c'est loin d'etre aussi anodin que tu ne le crois.
Mais dans l'absolu,vois un psychiatre,sans tarder. Seul lui pourra t'apporter une réponse claire. Et Sarnia a raison,tu ne va pas nécessairement etre sous médicament(s),a seulement 15 ans en général on évite,sauf troubles vraiment sérieux.
Si effectivement il s'avère que tu as une maladie mentale,ce n'est pas une honte,et sache qu'aujourd'hui les médications ont évolués,on n'est plus en 1930,je te rassure. Les effets secondaires ont été corrigés pour la plupart,et ensuite,on ne file pas des neuro a n'importe qui. Il faut que ta maladie le justifie !
N
26 ans 14
Des pshychiates j'en ai déjà vu trois ou quatre. mais ça ne m'a jamais rapporté grand'chose. A part un sentiment de dépendance peut-être. Mais je sais queje suis en manque de dopamine, et je me demandais comment remédier à cela.
R
36 ans 15384
C'est que tu n'est pas tombé sur les bons,mais je t'assure que seul un médecin psychiatre compétent peut t'aider,ici,sur ce forum,on ne peut rien faire ...
55 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
ce que tu décris ressemble aux conséquences d'un état de choc assez grave
il faut que tu trouves le bon psychiatre pour t'aider
54 ans Out of Africa... 4355
Naveen a écrit:
Y-a-t-il un moyen naturel de remédier à mon problème?


En cas de choc, il me semble tout à fait "normal" de se déconnecter, histoire de survivre.

Aujourd'hui que le danger est passé, une psychothérapie avec un psy sérieux pourra t'aider à reprendre une vie "normale" et surtout à prendre soin de toi.

Bon courage
49 ans 35 10308
Naveen a écrit:
Des pshychiates j'en ai déjà vu trois ou quatre. mais ça ne m'a jamais rapporté grand'chose. A part un sentiment de dépendance peut-être. Mais je sais queje suis en manque de dopamine, et je me demandais comment remédier à cela.

Comment est-ce que tu sais que tu es en manque de dopamine?
Ne t'automédicamente pas et ne cherche pas à t'auto-diagnostiquer non plus. Ce sont vraiment des psychiatres que tu as vu? (des médecins?).
57 ans 91 25732
Je me posais la même question, pourquoi précisément la dopamine ? :shock:
N
26 ans 14
Parce que le sport précisément améliore mon état. Et que le sport produit de la dopamine dans le cerveau ET ENCOURAGE les connexions synaptiques, mon problème pincipal en ce moment. Malhereusement le stress les conditions famailiales m'enlèvent tout le bénéfice et ça m'énerve. Mais je crois que je vais prendre des acides aminés précureux de ce neurotransmetteur(dopamine) comme la tyrosine ou la phénylalanine, mais je ne sais pas s'il y a ou pas des effets secondaires...
46 ans 1896
Naveen a écrit:
Parce que le sport précisément améliore mon état. Et que le sport produit de la dopamine dans le cerveau ET ENCOURAGE les connexions synaptiques, mon problème pincipal en ce moment. Malhereusement le stress les conditions famailiales m'enlèvent tout le bénéfice et ça m'énerve. Mais je crois que je vais prendre des acides aminés précureux de ce neurotransmetteur(dopamine) comme la tyrosine ou la phénylalanine, mais je ne sais pas s'il y a ou pas des effets secondaires...

Tu as l'air d'en savoir drôlement long...

Je ne peux qu'être d'accord avec les autres: pas d'automédication. Si tu tiens à faire quelque chose de naturel, continue le sport, trouve-toi une activité qui te plaise, mais ne prends ni médicament, ni complément alimentaire.

Pour ce qui est du stress et des conditions familiales, je crois vraiment que tu dois en parler à quelqu'un. Si tu as un proche à qui tu peux te confier, ce sera un bon début, mais n'hésite pas à aller consulter un professionnel. Je sais bien que ce n'est pas facile de trouver le bon, j'ai moi-même eu un peu de mal quand j'en ai cherché un, mais il faut insister.

Encore une chose: tu dis que les effets du sport sont gâchés, mais c'est une affaire de persévérance. Si tu sens que ça te fait du bien, continue! Rien de pire que de s'engager dans une voie, d'arrêter, d'en chercher une autre, puis encore une, etc. En procédant comme ça, on est toujours déçu, on ne va jamais au bout de rien. Quelle que soit la technique, il faut un certain temps pour avoir des effets profonds et durables.
R
36 ans 15384
Naveen a écrit:
Parce que le sport précisément améliore mon état. Et que le sport produit de la dopamine dans le cerveau ET ENCOURAGE les connexions synaptiques, mon problème pincipal en ce moment. Malhereusement le stress les conditions famailiales m'enlèvent tout le bénéfice et ça m'énerve. Mais je crois que je vais prendre des acides aminés précureux de ce neurotransmetteur(dopamine) comme la tyrosine ou la phénylalanine, mais je ne sais pas s'il y a ou pas des effets secondaires...


Effectivement,je sais pas ou tu vas chercher tout ca ... Tu vole les bouquins de ton voisin en 3eme année de médecine ? :lol:

Trève de plaisanterie ... Pas question d'auto-médication !!!
B I U