MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

"Insultée" par mon boss, je n'irai pas au repas de

111 ans 2475
J'ai besoin d'en parler, j'ai trop la haine au ventre...

Voilà 16 ans que je travaille au même endroit. J'ai toujours aimé mon boulot, même si c'est pas tous les jours  
facile. Mais depuis un moment, l'ambiance jusque là excellente part en sucette... Le motif ? L'arrivée de Madame la femme du boss, qui est une incompétente "fouteuse de merde" qui "travaille" (le mot est un peu fort) dans l'agence où je suis. :evil:

Bref, je ne vais pas rentrer dans les détails de mon histoire, ça serait trop long, mais aujourd'hui, mon patron (qui est dans une autre agence) me hurle dessus (sa femme s'est plainte à lui ce midi d'une de mes initiatives au taf) et me dit que "je n'ai pas de cerveau". Bien entendu, lorqu'il a dit ça, tous mes collègues de l'autre agence étaient à côté de lui, sans compter deux couples de clients ! Génial.

Pour moi, c'est une insulte, je l'ai pris comme si il m'avait traitée de conne. :snipersmile: J'ai bien sûr répondu à cela (je vois pas pourquoi je me laisserai traiter ainsi). Je suis foutrement en colère !

Mardi nous devons tous nous retrouver pour aller manger au restaurant, seul geste de mon patron, pour fêter les congés et j'ai décidé de ne pas y aller (ça se passe d'abord dans l'autre agence où on se retrouve pour un apéro). J'ai déjà prévenu sa bonne femme que je n'irai pas et elle m'a dit que je ne devais surtout pas faire ça.

Je ne pense pas que ne pas y aller et rester pour bosser à
l'agence puisse être considéré comme une faute professionnelle ? Ou je me trompe ?
833
Perso...je ferai comme toi....Maintenant c'est prendre un risque car il va mal le prendre et tu vas en patir. Es tu capable de supporter la pression ? Quoi qu'il en soit bon courage....et si tu fais rien viens manger à la maison ;) Bisou
38 ans 5932
Je pense que je ferais comme toi. De toute façon, je suis mauvaise pour faire semblant que tout va bien. Et puis le problème quand on n'a pas de cerveau c'est qu'on n'a pas de mémoire non plus, fatalement. Du coup, oups! un rendez-vous manqué... ;)
833
mdr.... :lol:
36 ans 45
:shock: nan mais de quel droit te parles t il ainsi ?? Surtout devant tes collègues...??

Je comprends ta réaction, moi aussi je n'irais pas a ce diner, pour lui montrer a monsieur, qu'il n'est pas le mettre du monde :twisted:

Un ancien patron a moi m'avait humilié aussi devant mes collègues...j'étais en cdd, alors croyez moi il a eu un jolie retour de manivelle...j'ai pris mon sac et je suis partie (oui j'ai un sale caractère parfois) hihi
40 ans montpellier 518
Moi je dirais:

fais lui un courrier ( recommande avec ar) ou tu relates les faits, et que de ce fait tu ne participeras au repas. je dis ça au cas ou ça dégénère plus tard.. Il faut toujours se prémunir, harcélement moral etc... surtout si sa femme t'en fait baver.
De toute façon, légalement, je ne vois pas en quoi un repas et/ou apéro serait obligatoire, ce n'est pas une réunion de travail.
1289
Lalwende a écrit:
Et puis le problème quand on n'a pas de cerveau c'est qu'on n'a pas de mémoire non plus


Exactement, pas de cerveau, pas de mémoire, et je ne me gênerai pas pour lui dire en face si j'étais toi. C'est inacceptable que ton patron se permette de t'insulter, et puis que je sache la participation au repas de fin d'année, c'est pas dans ton contrat de travail. Je vois pas pourquoi t'irais passer une soirée avec un crétin qui t'insulte.

Mon ancienne directrice a été entendue dire que "ici c'est tous des mongols" résultat le lendemain, 3 ou 4 mecs les bras croisés qui ne bossaient pas et quand elle leur a demandé pourquoi ils lui ont répondu que de toutes façons, les mongols ça ne sait pas bosser! BIEN FAIT.
111 ans 2475
J'ai bien cogité toute la nuit et ma décision est définitive : je n'irai pas.

D'habitude, nous partons de l'agence où je suis à 11 heures pour aller là-bas et on revient vers 17 heures. Bah moi je serai toute la journée à mon poste de travail, pas au restaurant avec un type malhonnête de la sorte. Comme je l'ai dit à sa femme, je n'ai pas envie de jouer aux hypocrites.

Tous mes collègues qui ont assisté à la scène me disent que j'ai raison d'agir ainsi. Et si il continue à se mettre sur ma peau, à me le faire payer, ben je prendrai un arrêt pour dépression...

Je dois quand même bien avouer avoir péter un plomb au bureau hier juste après cette engueulage. Ca me pendait au nez depuis un moment et ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Je suis hallucinée par ce manque de respect, alors qu'il a toujours pu compter sur moi quand il en avait besoin, quitte à ne pas compter mes heures sup (qui n'ont jamais été payées !).

Il a juste gagné une salariée qui a décidé de ne plus s'investir... Et même si il vient me présenter des excuses, rien ne me fera changer d'avis.
3431
Tu as bien raison de ne pas y aller.
Du coup ton boss réalisera peut-être qu'il est allé trop loin et te fera peut-être des excuses (du moins c'est ce que je te souhaite).
En plus ça ne sert à rien d'aller au restaurant avec des collègues et son patron alors que le coeur n'y est pas.
Tu te sentirais mal à l'aise.

Bon courage.

PS : tu ne devrais pas faire d'heures supplémentaires si celles-ci ne sont pas payées. Tu ne fais que rendre service à un patron qui n'a aucune reconnaissance envers toi.
38 ans 5932
Et tes collègues, ils ont fait quoi pendant que tu te faisais insulter ? Et maintenant, ils te laissent te débrouiller ou bien ils se montrent solidaires ? Se rendent-ils compte qu'à eux aussi ça leur pend au nez, de se faire insulter devant tout le monde un jour ?
793
A ta place, je n'aurais même pas prévenu de mon absence ce jour-là.
Bon, ce qui est fait, est fait, mais surtout n'écoute pas tes collègues et ne compte pas sur eux ; si ta situation au travail s'aggravait, il n'y aurait plus personne pour te soutenir et tu serais sacrément déçue d'être lâchée alors que tu aurais eu l'impression d'être soutenue.
Et puis faut prendre cela avec philosophie : même au restaurant, avec les collègues et le patron, c'est comme si tu étais au boulot, tandis que seule derrière ton bureau, ça te fera une petite après-midi de vacances... ;)
32 ans 191
Personnellement je n'aurais pas été à ce diner.
Je pense que tu devrais dire à ton patron si ce n'est encore fait que tu n'as pas appréciée sa remarque que si toutefois il a des problèmes avec ton travail de te le dire à toi personnellement

Il m'arrive de garder des enfants et une fois la maman avait fait une remarque au deux grands enfants en disant que je n'arrivais jamais à l'heure à l'école des plus grands sachant que je devais aller chercher son petit a la crèche et faire un trajet de 20 min en bus dans un bus blindée donc pas forcement accessibles en poussette.
Énervée j'ai été la voir lui disant qu'elle m'a spécifié que je devais aller chercher le petit a 16h10 pour aller chercher les deux plus grands après et que c'est exactement ce que je faisais mais que c'est l'heure de pointe et que y'a des embouteillages et du trafic mais que puisqu'elle le savait elle n'avait qu'a me dire d'y aller plus tôt et me communiquer des horaires réalisable et que dorénavant si elle avais la moindre remarque c'est à moi seule qu'elle devait la faire parce que lors de l'entretien c'est a elle seule que j'ai eue à faire .
Depuis tout roule .

Tout ça pour te dire que tu devrais en parler avec lui parce que le faite de ne pas aller au diner ne va pas forcément le déranger si il n'en connais pas la raison alors que si tu es franche avec ton patron et que tu lui parles entre quatre yeux il y penser !
Tu ne dois pas avoir peur , par la suite j'ai fait un stage chez une patronne que tout les employés redoutaient ils m'ont tous dis elle est ci et ça , et ben je lui ai dis exactement la même chose quand elle m'a traitée d'incapable, j'ai été la voir et je suis partie des mon discours fini elle s'est excusé et elle m'a fait une lettre du tonnerre la vieille
:D


Je pense aussi que si sa femme est au courant se ne sera pas positif pour toi de ne pas y aller sans lui expliquer a lui qui est ton patron , il y 'aura des réactions en chaine que tu voudrais je suis sure éviter . Une conversation avec sa femme serait aussi bien venue toute mielleuse toute sourire mais ferme pour lui dire qu'elle ne doit pas hésiter à te dire si quelque chose clochait à ses yeux dans ton boulot!
38 ans ... 225
Pour ma part je ferrais l’inverse, une attitude pareille doit être écrasée et surtout ne pas montrer que cela te touche.
Dans un premier temps j’enverrais un courrier avec AR relatant les faits le plus précis possible ; comme dit plus haut afin d’avoir des faits sur papier pour te protégée en cas de besoin. Je prendrais soin d’avoir des témoignages de tes collègues sur papier aussi si possible, car si jamais les choses venais à se gâtée tu te retrouveras vite seul alors que ceux-ci te soutenais.
Ensuite va au diner garde la tête haute mais grand dieu je me ferrais un plaisir de lui envoyer quelque pique bien sentie et toujours accompagnée d’un sourire. Quant à sa femme, contente-toi de reprendre ses incompétences de les lui faire savoir avec la plus grande gentillesse.
Surtout ne pas s’écraser devant des attitudes méprisables comme celle là, en tout cas cela me conforte dans l’idée pas mélangé le boulot et le privé…
3923
Mon point de vue qui n'a pas valeur universelle:


Il faut froid en ce moment. Tu as pris un mauvais rhume et tu te rends chez le médecin. Tu préviens ton employeur.

Zut, ça fait rater le repas...


Sinon, coté tension, tu fais bien d'extérioriser cela plutôt que de laisser les choses te gangrener de l'intérieur, sinon, cela ira crescendo...

Ça fait du bien d'en pousser une bonne hein ?...:lol:

J'en ai déjà remarqué à plusieurs reprises les bienfaits dans les relations professionnelles...Le formalisme, c'est bien, mais des réactions plus brutes de coffrage font leur effet aussi...

A savoir si c'est plus concevable de la part d'un homme plutôt que de la part d'une femme, mais là...
111 ans 2475
Ce qui me fait rire (jaune !), c'est que j'ai eu le patron au téléphone ce matin et qu'il s'est montré hyper mielleux ! Aaaaaaah hypocrisie quand tu nous tiens !!!

J'ai bien précisé les raisons pour lesquelles je n'avais pas l'intention de venir au repas à sa femme lorsqu'elle est venue ce matin me demander de faire mon choix de menu : j'ai besoin de temps pour digérer un tel manque de respect et je n'ai ni l'envie ni le courage d'y aller...

Quant à mes collègues, effectivement j'ai leur soutien... Pour l'instant ! Mais j'ai vite appris que dans la vie on ne pouvait compter que sur soi-même !

Concernant votre suggestion de faire une lettre recommandée, je ne suis pas pour... J'ai peut-être tort, mais pour le moment j'attends quand même de voir comment ça se passe avant d'en arriver là.

Mais vue sa franchise, vu son courage, je pense honnêtement que ça n'ira pas plus loin, voire même qu'il me présentera des excuses. Ben si il le fait tant mieux, mais j'oublierai pas !
B I U